4,5 millions d’euros de pertes pour Air Austral sur l’exercice 2018-2019

En février dernier, Marie-Joseph Malé, PDG d’Air Austral, laissait présager de mauvais résultats financiers pour l’exercice 2018-2019.

« Nous avons été touchés par la concurrence low cost de French Bee qui a ramené nos parts de marché de 32 à 26% sur le Réunion-Paris. Nous avons donc diversifié vers la région. Mais cela va être pire cette année en raison de la crise des gilets jaunes et du cours du pétrole« , avait-il indiqué.

Alors que son assemblée générale mixte se tient cette semaine, nous sommes en mesure de confirmer un résultat net négatif pour la compagnie régionale : – 4 514 600 euros pour l’exercice clos le 31 mars 2019.

Air Austral avait clôturé l’exercice 2017-2018 sur un résultat net de +0,34 millions d’euros, contre un résultat positif de 6,15 millions d’euros lors de l’exercice précédent.

Avatar

Debile Profond 2.1.5 ™

Electron libre de service

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
elman

Le « partenariat stratégique »

Tabraka

ceux qui font de perte nouent une alliance stratégique. Mifamindra aretina

elman

Puis un jour viendra le repli stratégique.

Et y aura plus personne

Raleva

cpmafote mais GJ et pétrole, les autres ne les subissent pas 🙂 quand on pratique un tarif prohibitif de 350 euros pour Réunion-Tana, à quoi faut-il s’attendre ?

tsiozony

Le domaine de l’aéronautique est une domaine qui rapporte énormément sauf pour les compagnies qui font le transport. air austral n’est pas le premier dans cette situation et ne sera pas la dernière

Raleva

les turcs et les éthiopiens ils font quoi ?

Doraadm

Nous avons été touchés par la concurrence low cost de French Bee

Ha ha ha…qu’est ce qui les empêche de faire front et se battre à la loyale maintenant… la fin du monopole , la concurrence par les prix, pauvre Air Madagascar

elman

c’est marrant cette propension tropicale aux monopoles.

telecom, internet, télévision satellite, jirama, air madagascar…

le gateau est-il donc tellement si petit que l’on sort bec et ongle pour essayer de le garder pour soi tout seul ?

mpijery

Je connais une ligne de taxi-brousse qui a tout fait (avec succès jusqu’ici) pour éviter le goudronnage de la route qu’elle utilise afin de garder ce monopole 🙁

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!