Action de pacification : Quatre militaires placés en garde à vue

Le CEMGAM, le général Théophile Justin Rakotonirina, a confirmé que l’armée ne fera pas de concession. Quatre militaires en mission dans le cadre de l’opération de pacification de la partie sud de Madagascar sont actuellement placés en garde à vue.

Il révèle que trois militaires sont détenus dans la prison de Fianarantsoa, accusés d’avoir commis des viols à Isandra. Un autre élément aurait usurpé le grade de colonel et serait impliqué dans des actes de corruption à Morondava. Ces présumés coupables risquent tous, selon le CEMGAM, la radiation après leur passage en conseil de discipline de l’armée. Ils seront également poursuivis devant un tribunal pénal.

Le contenu des articles ainsi que les informations et les opinions exprimées dans cette rubrique sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de l’administrateur du site
Partager l'article

6
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
mangableu
Membre

… et relachés ils deviendront des dahalos.

hum
Invité
hum

faut s’assurer qu’ils ne soient pas relâchés alors 🙂

elman
Admin
VIP

pour moi, pas de quartier (maître) : on les fusille, zay, vita.

Raleva
Membre

tany tan-dalàna misy fanjakana‘, on ne fusille plus les gens comme on veut. si la justice est corrompue, il faut trouver la solution, pas le ‘fitsaram-bahoaka’. et ce cemgam n’a rien dit à propos du meurtre des 3 hommes d’Ambohimahasoa ?

elman
Admin
VIP

je parle de soldats, de militaires, de policiers, de gendarmes. Quand on a les prérogatives de vie et de mort sur la population, on se doit d’être irréprochable, de faire honneur à son corps, et non de se comporter en petites crapules de la sorte.

Raleva
Membre

sauf qu’ils sont aussi citoyens, justiciables comme tous, à moins que..

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!