Action de pacification : Quatre militaires placés en garde à vue

Le CEMGAM, le général Théophile Justin Rakotonirina, a confirmé que l’armée ne fera pas de concession. Quatre militaires en mission dans le cadre de l’opération de pacification de la partie sud de Madagascar sont actuellement placés en garde à vue.

Il révèle que trois militaires sont détenus dans la prison de Fianarantsoa, accusés d’avoir commis des viols à Isandra. Un autre élément aurait usurpé le grade de colonel et serait impliqué dans des actes de corruption à Morondava. Ces présumés coupables risquent tous, selon le CEMGAM, la radiation après leur passage en conseil de discipline de l’armée. Ils seront également poursuivis devant un tribunal pénal.

Partager l'article

6
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
mangableu
Membre

… et relachés ils deviendront des dahalos.

hum
Invité
hum

faut s’assurer qu’ils ne soient pas relâchés alors 🙂

elman
Admin
VIP

pour moi, pas de quartier (maître) : on les fusille, zay, vita.

Raleva
Invité

tany tan-dalàna misy fanjakana‘, on ne fusille plus les gens comme on veut. si la justice est corrompue, il faut trouver la solution, pas le ‘fitsaram-bahoaka’. et ce cemgam n’a rien dit à propos du meurtre des 3 hommes d’Ambohimahasoa ?

elman
Admin
VIP

je parle de soldats, de militaires, de policiers, de gendarmes. Quand on a les prérogatives de vie et de mort sur la population, on se doit d’être irréprochable, de faire honneur à son corps, et non de se comporter en petites crapules de la sorte.

Raleva
Invité

sauf qu’ils sont aussi citoyens, justiciables comme tous, à moins que..