Emploi décent – Discours OIT

Agissons ensemble pour l’emploi décent pour tous , mettons fin à l’esclavage moderne et aux travaux des mineurs …
Tout ça c’est bien beau mais on en parle des “mpiasa-trano” sans contrat qui remplissent chaque ménage de la classe moyenne malgache ?
Est-ce décent ? Sont-ils tous majeurs ?
La population malgache est-elle prête à ce que cette pratique se professionnalise (contrat ,irsa, salaire minimum, congé, cnaps etc …)

Monsieur le président , il faut balayer devant sa porte d’abord.

Le contenu des articles ainsi que les informations et les opinions exprimées dans cette rubrique sont ceux de leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement l’opinion de l’administrateur du site
Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
49 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
elman

Comment ça “chaque ménage de la classe moyenne malgache” ? Ardine et moi les 4 dernières années avant notre départ on n’avait plus de “mpiasa-trano”.

Trop de problèmes, trop d’emmer*es.

Bref, on a préféré investir dans une machine à laver, une cocotte connectée 2.0, un aspirateur.

Plus besoin de Rasoa, merci 🙂

elman

Quelle difference entre un mpiasa-trano et un mpiasa zone franche ?

ramatoa

samy hafa be kosa e!
mbola miadana ny mpiasa n’ny zone franche
Ianao no mety mi-traiter tsara ny mpiasa tranonao fa ny ankabeazan’ny malagasy tsy manao an’izany fa fanambaniana tafahoatra ny betsaka

mpijery

Mes parents en avaient toujours eu durant mon enfance, mais ils nous disaient toujours que la “mpanampy” était là pour nous aider et non tout faire à notre place.
Une fois marié, moi et ma femme n’avons pas cru bon d’en engager, je crois que l’époque y est pour quelque chose aussi

ramatoa

Mais peu de gens qui font comme vous

Moi aussi, je n’ai plus de mpiasa trano depuis 2 ans,. Mais en 2013 j’ai me suis déjà renseignée à la cnaps et ostie pour la déclaration la mienne. Mais finalement j’ai décidé d’arrêter d’en voir chez moi

mpijery

Je ne me fais toujours pas avec ce terme “esclavage moderne”: l’esclavage est de par son sens même tout sauf moderne

elman

on fait quoi alors ? on les laisse fouiller les poubelles à Mahazo ?

elman

après le “technicien de surface”, voila donc le “consultant de surface” 🙂

elman

Vous leur parlez d’Ostie, de Cnaps, d’impots ? Donc rogner sur leur brut ? Leur réponse sera immédiate : “tsy aleo ve madama tsy asiana anizany rehetra zany” ? Leur 200 000 ar brut suffit à peine à survivre, donc s’il faut encore en enlever 🙂

Raleva

sauf que nos ´consultants de surface ´ arrivent à économiser plus que la plupart des fonctionnaires (les non corrompus bien sûr). avec 200 000 ar, gîte et couvert, soins en cas de maladie, sortie week-end, vacances payées, habits, ils ne demandent pas plus sinon on annule tout.

Soso

Voici une autre façon de voir les choses: sans emploi, ces personnes vont fouiller la poubelle, voler, faire la manche ou se prostituer. Au moins, avec les aides ménagères, elles peuvent gagner dignement leur vie et tout le monde y gagne. Mais non quand même au travail des mineurs.

C’est comme les “klandy” en France, les latinos aux US, les gasy au Liban….Ces gens ne peuvent pas se plaindre car en quelque sorte, s’ils restent où ils sont, c’est qu’ils veulent encore y être et qu’ils acceptent les conditions auxquelles ils vivent.

Si le système tient encore, c’est que les mpiasa trano acceptent encore de l’être.

Soso

Je pense que même informel, un contrat existe toujours entre employé et employeur. Et qui dit contrat dit entente. A partir du moment où les 2 parties sont consentantes, aucune intervention extérieure n’est nécessaire.

Si une des parties se sent lésée, elle a toujours le choix entre partir ou traîner en justice (s’il a un contrat en bonne et due forme). Si elle reste, ça veut dire que la situation lui convient encore.

feng.chou

Un contrat peut être valable sans qu’il y ait de trace écrit, souvent dit contrat en bonne et due forme.
L’exécution d’un contrat se fait de bonne foi et en “bon père de famille”.
C’est peut-être cette dernière expression qui a un sens différent entre malgaches et français, dont le droit “pollue” encore la vie des malgaches ?

Raleva

c’est ça, on peut régulariser à la dure et personne ne les embauche plus. donc, ces filles mères et autres orphelins seront sur les carreaux. c’est un choix terrible. par contre, ANR a bien damé le pion au PM ancien ambassadeur de l’Oit.

mpijery

Pur et dur, j’en doute: la personne est libre de partir à tout moment et dispose généralement d’une partie de son week-end ainsi qu’une visite chez ses parents à certaines occasions. Il n’est pas rare qu’elle reste des décennies au service d’une famille. Mais je suis d’accord qu’il faut encadrer un peu plus cette pratique pour éviter les abus.
Pour la perspective d’avenir, il s’agit généralement des gens de la campagne qui sont très pauvres et pratiquement illéttrés et qui n’ont donc pas d’autres choix que de venir en ville pour travailler de cette façon

elman

le problème c’est qu’on ne peut pas (encore) apporter notre “vision” à l’occidentale à Madagascar dans certains domaines. Vous parlez de “données”, de “statistiques”, pour vous donner une idée de là où on part, au moment même où nous discutons, on n’a aucune idée du nombre d’habitants à Madagascar. 25 millions ? 26 ? 30 ?

En France on est 67 200 000 d’habitants.

elman

qu’entendez-vous par “déclarer” ? A qui ? A quoi ? Pour quels avantages ?

La cnaps par exemple, quel intérêt ?
Les impôts, pareil, quel intérêt ? A payer les 700 000 000 ar des Barea ?

L’Ostie oui à la limite, c’est le seul machin qui offre quelques prestations.

elman

on fait le forcing sur la scolarité et l’industrialisation, pour avoir du personnel qualifié et des jobs correspondant.

d’ici là, je vois pas trop ce que l’on peut faire avec ces millions de miséreux.

j’y réfléchirai d’ici 2023.

elman

on introduit une souche nouvelle de Sida

… ou de rougeole

Débile profond

La variole serait bien plus efficace…

Raleva

c’est Malthus 🙂

Ralek

Ils font parti de la base de notre population, donc si vous ne comptez pas attaquer ce problème comme uns des problèmes principaux, euh…

Raleva

ça va s’améliorer avec le temps. toute précipitation va tout casser.

Raleva

euh, voyez le détournement énorme de 1 Md ar à Toliara à ce sujet 🙂

elman
kof

Tout ça c’est bien beau mais on en parle des « mpiasa-trano » sans contrat qui remplissent chaque ménage de la classe moyenne malgache

Et aussi ceux qui fouillent dans les ordures et les décharges à ciel ouvert. C’est décent?

Ralek

Mathématiquement, les fouilleurs de poubelle ne sont pas aussi nombreux que les mpiasa-trano je pense.
Il y en a je dirais dans 80% des familles classes moyennes de Mada.

elman

c’est quoi la classe moyenne à Mada ?

Ralek

Celle entre les madinika et les très riches 😀

Redac

Pour la déclaration je ne vois qu’un seule probleme les démarche : tout les mois passage au impôt pour payer l’Irsa au minimum 30min de perdu. Monter un dossier à l’ostie et à la cnaps… le licenciement en cas de probleme .pour le reste 2000ar irsa 880ar pour la cnaps pour lostie je ne sais pas mais même à 200 000ar par mois si on garde le pourcentage global de 6% ça fait 12 000ar . On peu donc déclarer une personne pour 15 000ar/mois. Reste à savoir si la personne en question préféré toucher les 15 000 plutôt que d être déclarer.

elman

on peut télé-payer maintenant non ?

Raleva

la déclaration, oui, enfin si leur système n’est pas saturé 🙂 c’est pour les grosses boîtes pas pour un petit truc.

Redac

Les impôts de société oui enfin je n’ai pas essayer mais ça m’a l’air fonctionnel pour l’irsa je n’est pas trouvé, et lorsqu’on demande dès renseignement au impôt c’est : sa fonctionne pas bien encor personne n’est dormer le mieu c’est de le faire ici… il on peur pour leur place les mec je crois. Pour la cnaps et l’ostie oui déclaration par mail et envoie d’une copie d’ordre de virement (plutôt classe) .

Senior

La déclaration d’un employé coute en réalité à l’ employeur plus que le chiffre avancé plus haut.

. Cnaps et Ostie : 18 %
. Congés payés 1/12 = 8.3 %
. Les absences autorisées code du travail + jours fériés officiels payés : 10j + 10 j (estimation )= 20j/365 = 5.5 %

Soit près de 32.0 % du salaire brut = 64 000.00 Ar pour le smic de 200 000 Ar.

Ce sont des données officielles et il n’est donc pas, ici, question de les remettre en cause, mais juste pour recadrer les chiffres qui apparaissent ici et là

ramatoa

pour les mpiasa trano c’est différent, j’ai déjà demandé auprès de la cnaps et l’ostie, mais je m’en souviens plus les détails

Mia

Puisqu’on parle d’emploi, pour les maitres FRAM, qq1 peut temoigner de leurs conditions exactes?

Nom

Il existe déjà un régime spécial pour les “mpanampy”. Je n’ai pas les détails mais vous pouvez toujours vous renseigner auprès de la CNaPS. Par ailleurs, n’oublions pas que les “mpanampy” sont nourris, logés, blanchis, ne paient pas la JIRAMA, etc. Faîtes le compte de ce que vous payez pour ces charges et vous verrez que les “mpanampy” sont plutôt privilégiés, en tout cas en comparaison aux Maîtres FRAM, aux employés des zones franches, etc.

Ralek

Oh? Un sujet intéressant.
Moi aussi dans mon enfance j’ai eu des “mpanampy avy any ambanivohitra” dans notre maison.
Mes parents continuent d’en avoir, et beaucoup encore en ont dans mon entourage proche (amis, familles).
Mais, clairement je suis contre ce genre de pratique…
Certes, ils sont nourris, blanchi et logé.
Oui, ils ne payent pas l’électricité et ils jouissent quasiment dans certains cas les mêmes conforts que les familles d’accueil (ils regardent la télé le soir, ils sortent parfois avec la famille le week-end).
Mais ce genre de pratique moi ça me met mal à l’aise. Car en faisant ça, on n’offre aucune perspective à ces personnes.
Dans certains cas, les familles d’accueil en abusent clairement, voir les exploitent. Il y a aussi les mpanampy qui volent la famille.
Des deux côtés il y a des abus. Mais je trouve quand même que les personnes ne sont pas assez informées de leur droit.
ça me fait penser à une anecdote. La dernière fois que je suis allé à Mada, j’étais à Carlton avec mon épouse et mes deux enfants.
Mon fils, 3 ans à l’époque, a fait connaissance d’un petit garçon vazaha gardé par sa nounou vazaha. Le petit garçaon en question était le fils d’un avocat de Rajao.
La femme de l’avocat était là aussi, une française d’origine maghrébine, très sympa. Là où je veux en venir, c’était la relation entre la femme de l’avocat et la nounou, très sympa, limite amicale.
Dans le même temps, pas loin une famille malgache avec enfant, un petit garçon aussi et une mpanampy avec un tablier…
Et la patronne qui avait à peine la quarantaine, une sorte de “madama be lokomena mihaja”, une sorte de caricature de certaines dames riches merina, avait parlé à sa “mpanampy” comme une chienne. Mais genre “alikalikaina”.
Le pire c’est que la jeune fille en question n’avait pas l’air d’une “tambanivohitra”. J’étais hors de moi, ma femme n’avait pas compris, même si elle avait deviné avec l’attitude de l’autre.
Parfois, on leur bassine que c’est un privilège/ une fierté d’aller travailler dans les familles en grande ville.
Je suis assez content quand même de voir que la nouvelle génération décide de s’en passer, en tout cas quelques uns ici.
Clairement, demain, si je retourne à Mada, j’essaierai de m’en passer le plus possible.

elman

et puis par les temps qui courent c’est toujours très délicat de faire rentre une inconnue chez soi.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!