Produire 1 milliard de $ de richesse par jour

… et très fetsy p*** aussi 🙂

Gné ? Oh juste un simple petit calcul adaladala, comme votre serviteur a l’habitude d’en faire de temps à autre 🙂

Certes les économistes sauteront au plafond quand on prend la liberté de mélanger aussi allègrement PIB par habitant, revenus par habitant et toussa et effectivement, mon calcul de derrière les fagots est vraiment très basique, voire très simpliste.

1 milliard de $ de richesse à produire tous les jours donc. 24/7/365, cela donnerait donc 365 milliards de $ tous les ans.

Rapportés aux 29 millions d’endemiques, après calcul, ça permettrait à chacun de vivre avec environ 35$ par jour. Ce qui comparé aux 2,15$ des 81% est nettement mieux n’est-ce pas ?

Et on se rapprocherait même des standards occidentaux car 35$ par jour, on arrive à … 1000$ par mois ! Yes, ça claque hein, tout le monde commence à lever un sourcil intéressé 🙂

Oué l’elman arrête de manofy mitsangana, où veux tu qu’on sorte 1 milliard de $ par jour ? Bah c’est si énorme que ça ? Amazon par exemple justement c’est… 1,3 milliards de $ de chiffre d’affaires… par jour, bah tiens donc 🙂

Oui oui oui “chiffres d’affaires c’est pas le bénéfice”.. oui oui oui “Amazon c’est pas le pays endémique” et toussa. Toujours notre bon vieux réflexe du “ça marchera jamais chez nous” ah la la.

J’ai pris Amazon au hasard pour montrer que conceptuellement et techniquement c’est donc faisable mais il y a des centaines d’autres exemples ! Des licornes comme on dit..

Notre erreur est de nous limiter au malgacho malgache. Oué il faut créer un machin pour les gasy et toussa. Digitalisation ee.. Vu les 81% de pauvres, un peu étriqué votre malgacho malgache non ?

Ok d’accord, il faudrait faire quoi alors pour avoir ce milliard de $ par jour ?

Je donne ou je donne pas le secret ? Allez, je suis dans un bon jour, je donne 🙂

Le secret est qu’on peut tout à fait rester dans son canapé à Madagascar et vendre au reste du monde. Quand je vois d’un côté tous ces achats de softwares en ligne, par exemple des thèmes, des plugins, des applications complètes et toussa

…et de l’autre côté, quand, je connais l’ingéniosité de nos developpeurs à Madagascar, là je me dis que l’État malgache a vraiment raté le coche depuis toutes ces années !

Au lieu d’un hypothétique Tanamasoandro, moi j’aurais créé la Silicon Valley gasy tompokolahy sy tompokovavy. Un campus numérique powered by Etat malagasy, avec des milliers de devs, de commerciaux techs, où on passerait nuit et jour à coder, à créer et à refourguer tout ça sur les marketplace numériques du monde entier !

Les Indiens (les vrais, pas les karana) ont déjà compris cette immense opportunité et d’ailleurs, à titre personnel ou professionnel, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai acheté des scripts développés à Bombay ou à Calcutta. Pendant le confinement, j’étais même sur le point d’acheter une app e-commerce ultra sophistiquée.. à 1500€ 🙂

On a parlé d’Amazon tout à l’heure, on terminera cette chronique sur une autre success story dans la lignée de ce que je viens d’écrire.. mais australienne cette fois.

Lire : La Galaxie Envato : Retour sur une success story

Tout y est.. Et pour ma part, je n’attendrais pas l’Etat malagasy pour me lancer. 1 milliard de $ .. même par an, ce serait déjà un bon début n’est-ce pas ? 🙂

Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Hary
Hary
3 mois plus tôt

Vous parlez de l’Inde à juste titre .Dès l’indépendance , les autorités indiennes ont misé sur l’éducation .
Ils voulaient transformer l’Inde en une nation d’Ingénieur . Dans un premier temps , ils ont mis le paquet sur la formation des Ingénieurs en génie civil pour construire les routes et les ponts.Ensuite ,dans les années 70 , c’étaient les formations à l’électronique et bien sûr dans les années 90-2000 , l’explosion des formations en Informatique . Ce n’est pas pour rien si les PDG de Google et de Microsoft sont des Indiens.
Bref , l’Inde a misé sur une nation d’Ingénieur alors que Madagascar a misé sur une nation de paysan.

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Hary
3 mois plus tôt

avec la revolution socialiste, l’agriculture n’etait pas le point fort de l’amiral, oui, il a bien commandé des milliers de tracteurs, voulu construire 2 usines d’engrais, mais obnubile par son seza, il a tout laisse tomber au profit de toute personne pouvant lui faire garder le seza
alors que sous Tsiranana, l’agriculture etait encouragée avec le genie rural pour les microrealisations, genre barrage et canaux d’irrigation, le machinisme agricole comme la sidema ;le GOPR ou groupement operationnel pour la production rizicole, etc, etc

Modifié 3 mois plus tôt par Rafangy
CLAUDE
CLAUDE
En réponse à  Rafangy
3 mois plus tôt

Et je rajoute : avant d’être à Analakely, les bérets verts devaient aider les agriculteurs dans les lieux reculés.
À l’époque, on les appelaient les services civiques.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles