PSN piraté, aucune date de retour à la normale, Anonymous pointé du doigt

L'organisation Anonymous nie toute implication dans l'affaire PSN

Suite aux importantes attaques de hackers subies par le service de jeux vidéo en ligne de Sony : PlayStation Network, le géant nippon Sony a décidé de fermer momentanément les serveurs de jeu constituant son réseau. Jusqu’à présent, aucune date de remise en service n’a été communiquée. D’un autre côté, l’organisation Anonymous est pointée du doigt comme étant l’auteur de ces attaques, une éventualité qui commence à se confirmer.

Les déclarations, concernant la crise du Playstation Network, provenant de la maison Sony se succèdent et se contredisent. En effet, si à la date du 1 mai 2011, un communiqué officiel évoquait que le PSN sera de nouveau opérationnel au plus tard cette semaine, les responsables au sein de la firme se sont manifestés samedi dernier pour annoncer que la date effective de la reprise de service est toujours méconnue. Pour justifier ce fait, le géant de l’électronique nippon avance qu’il lui faut beaucoup de temps pour renforcer le système de sécurité afin que ces piratages ne se reproduisent plus et de ce fait, il lui est impossible d’avancer une date précise. Les responsables au sein de la maison Sony ont d’ailleurs précisé que la reprise de service du réseau Playstation Network se fera par étapes, selon les régions dans lesquelles se situent les abonnés. En clair, la date du retour à la normale du réseau PSN ne sera pas la même pour les différents pays. Pour rappel, ces attaques perpétrées par des pirates informatiques sur le réseau PSN de Sony leur ont permis de subtiliser les informations personnelles de près de 100 millions d’abonnés, dont des données confidentielles telles que les informations bancaires.

Dans un rapport d’enquête publié par Sony, le groupe nippon affirmait qu’une carte de visite plus ou moins explicite a été retrouvée au sein d’un des serveurs piratés. Cette dernière indiquait que les attaques du PSN ont été entreprises par l’organisation Anonymous, un groupe d’activistes qui s’est fait un nom en menant une campagne de piratage d’envergure envers les principales institutions financières ayant gelé les avoirs de Wikileaks. Malgré le fait que l’organisation ait décliné toutes responsabilités concernant cette affaire du Playstation Network, il lui est pour le moment difficile d’être lavée de tous soupçons. Pour cause, en plus de la carte de visite laissée au sein du serveur piraté, plusieurs membres ont fait des déclarations compromettantes à la parution Financial Times. Ainsi, un membre actif, sous le couvert de l’anonymat, a déclaré que le projet d’attaques du PSN a été évoqué suite à la découverte de failles dans le système de sécurité. Toutefois, cette initiative n’a pas été adoptée par l’ensemble mais apparemment, certains membres ont décidé de la mener à terme. Ainsi, on ne peut condamner Anonymous puisque les attaques résultent d’initiatives personnelles.

Il est à noter que cette réaction de l’organisation Anonymous intervient après que le FBI s’est saisi de l’affaire. Peut être par peur des représailles, certains membres du groupe se sont manifestés pour indiquer une initiative personnelle dans cette affaire, ce qui s’avère judicieux dans la mesure où l’importance des préjudices n’impliquera pas une simple injonction comme on l’avait vu dans l’affaire GeoHot Sony.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!