Quand est-ce qu’on mange ?

Après la baignade ?

Le week-end dernier, je lisais laconiquement, et avec un peu d’effarement quand même, tous les commentaires incendiaires postés sur tous les articles sur la page Facebook de la Présidence de la République.

Incendiaires, il n’y a pas d’autres mots. Peu importe l’article publié, c’est volée de bois vert sur volée de bois vert. En regardant les profils de ces commentateurs, je m’aperçois que ce sont de vrais profils, ce qui veut dire que les gens ne se cachent même plus pour exprimer leur ras-le-bol.

Ras-le-bol, colère, scepticisme : il semble donc y avoir un réel décalage entre ce que fait le Président de la République et les attentes de la population ? Et quelles sont ces attentes de la population ? A lire les commentaires enragés, il y en a 2 principalement : manger et être en sécurité.

Et pourtant il ne suffit pas de grand chose pour renverser la vapeur. Prenons par exemple la gendarmerie : une Institution qui elle aussi n’était pas en odeur de sainteté auprès des internautes il n’y a pas si longtemps de cela du fait de massages un peu trop répétés sur les routes.

Et bien en un post, la vapeur s’est renversée. Quel post ? Rappel des événements : le 18 août 2017, une horde de dahalo avaient tenté d’intercepter une caravane de taxi-brousse sur la RN7, non loin du lieu dit camp Robin . Pas de chance pour eux, ce convoi avait avec lui une escorte discrète de gendarmes.

Du coup, ces gendarmes se sont opposés frontalement aux dahalo, en leur donnant même la chasse. Résultats des courses, côté voyageurs, pas de blessés, pas de morts, pas d’effets personnels ni d’argent volés.

Du coup, après que le service de communication de la gendarmerie ait reporté sur sa page tous les détails de cet événement, le déluge de commentaires (moi aussi j’ai posté 🙂 ) n’a été constitué que de bravos et de félicitations.

La gendarmerie n’a pourtant fait que son travail n’est-ce pas ? Et bien la population ne demande donc pas la lune et attend simplement de ses dirigeants qu’ils fassent leur travail.

C’est effarant de simplicité. Faire son travail c’est mettre la population au coeur des préoccupations au quotidien, se soucier de sa sécurité, inventer du travail pour que chacun puisse manger à sa faim et n’ait pas le temps de verser dans la délinquance.

En début d’année, si ma mémoire est bonne, M. le Président de la République nous avait promis que cette année 2017 serait l’année du décollage économique.

Aujourd’hui, nous sommes le 21 août et malheureusement c’est toujours le marasme économique, il n’y a toujours pas de décollage car les pistes d’envol sont encore en plein travaux.

Et cette délinquance qui explose n’est que la conséquence de ce marasme, comme vu plus haut.

Il devient donc plus qu’urgent de réagir car à ce rythme, avec 25 millions de pauvres devenus délinquants, ce sera tout simplement l’apocalypse dans ce pays.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017