Quelles réalisations m’impressionneraient réellement ?

Mba tonga saina ry tenisany ô

Gné ? Oui, à Madagougou aujourd’hui on nous parle de tellement de projets allant dans tous les sens que, dans 2 ans, je suis quasiment sûr que les résultats seront à l’image de ces 2 premières années : creuses. Totalement vides. Hors sujet.

Si j’étais PRM, je consacrerai ces 2 prochaines et dernières années à 4 chantiers prioritaires, qui devront être réalisés, quoi qu’il en coûte comme dirait l’autre.

Quels sont ces 4 chantiers prioritaires de chez prioritaires ?

1 – Doubler la production nationale de riz

Donc grosso modo passer de 4 000 000 à 8 000 000 tonnes, tout simplement. Terminé les importations honteuses. Et quasiment terminées aussi ces images d’apocalypse qui nous viennent du sud. Cerise sur le gateau, d’importateur, nous devrions passer au statut d’exporteur, donc accroissement du PIB, donc accroissement de la richesse.

Comment doubler cette production ? Ce n’est pas la surface qui manque je crois ? Et il serait peut-être aussi temps de donner une nouvelle orientation un peu plus agricole à ces militaires et à tous ces généraux étoilés ? De généraliser les nouvelles techniques de cultures ? SRI ? De commander des mega machines ? Et à défaut, de prendre son angady, sa b*** et son couteau ? Pour rappel, expression signifiant « on fait d’abord avec les moyens du bord« .

2 – L’eau, une nécessité vitale

Combien de fois faut-il rappeler que l’eau c’est la vie et que sans eau, c’est donc la mort lente assurée ? Il n’y a pas le choix, il faut donner de l’eau aux 26 millions d’endemiques 24/7/365, c’est vraiment le minimum vital bon sang.

Toutes les options doivent être étudiées, toutes les solutions techniques, et elles existent, doivent être passées à la loupe. Aujourd’hui même. Demain au plus tard. Ne pas le faire désolé, mais pour moi, c’est un crime contre l’humanité et les mots sont pesés.

Forages, pipelines, unités de desalinisations, captation de l’humidité de l’air, nappes phréatiques, barrages, encore une fois les options techniques ne manquent pas et c’est là dedans qu’il faut investir en priorité, au lieu de se fourvoyer dans des colisées, des stades, des tramways, des téléphériques et que sais-je d’autre.

La question de l’eau est par ailleurs fortement corrélée à celle de la priorité n°1 : sans un minimum d’irrigation digne de ce nom, pas de rendement agricole et rizicole intéressant.

3 – L’électricité

Ah, le plus gros morceau hein ? Certes, moins critique que l’eau mais entendons-nous bien : sans électricité, il n’y aura pas de production de richesses à grande échelle possible. Les usines, les unités de production, de transformation, les services, ne tourneront pas sans électricité. C’est aussi simple que cela.

Comment ? Accélérer tous ces projets hydroélectriques qui sont déjà dans les pipes depuis des années, investir dans des mega-eoliennes, des champs solaires, dans des unités maremotrices, mailler le réseau de distribution, que sais-je ?

4 – La sécurité des biens et des personnes

C’est le level 0 de la pyramide de Maslow, avec le riz et l’eau. Sans sécurité, nous en sommes encore au stade des animaux qui peuvent potentiellement se faire attaquer par d’autres animaux, c’est aussi simple que cela.

Et là encore, nous pouvons corréler avec la priorité n°1 : redéployer l’armée pour aller cultiver du riz partout signifiera de facto reprendre le contrôle sur l’ensemble du territoire, pacifier les régions qui doivent l’être, redonner à la population la sérénité nécessaire et vivre au quotidien en toute sécurité.

Voila ce que seraient donc mes 4 chantiers prioritaires pour les 750 prochains jours (tic tac). Oui bien sûr il y a la santé, l’éducation, la lutte contre la corruption, etc. qui sont certes tout aussi urgents et importants mais là, nous parlons bien de ce qui est prioritaire, de ce qui aurait déjà du être fait pour avant-hier.

Maintenant le PRM ce n’est pas moi. Misy mihaino ? Oui, tout ce que je viens d’écrire est sans doute déjà mentionné dans les IEM, velirano, PEM et que sais-je d’autre, mais tellement noyés dans des dizaines d’autres promesses que l’on ne sait plus faire la différence entre ce qui est urgent, important, et ce qui est prioritaire de chez prioritaire.

Malheureusement, de ce que nous avons vu de ces 2 premières années, le doute qui nous habite est gigantesque.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
14 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rafangy

curieusement, c’est le même programme que tous les sensés proposent, mais avec des types à niveau intellectuel de T3-5,ils ne saisissent rien
si j’étais PRM,c’est presque dans cet ordre que je formerai mon gouvernement

gasy

allez y, vous avez deja un ministre de vous savez quoi, lol.

Rafangy

avec un ministre de qui on sait, madagougou n’aurait plus jamais de problèmes d’eau que ce soit potable ou pour irrigation

idefix

Ces gens sont venu au pouvoir pour s’en mettre plein les fouilles, ils ont rien à faire de la populace ! à la fin de leur mandat ils seront tous déjà loin à l’abris (Paris, Dubaï, Usa…etc)
 🙁

Modifié 6 jours plus tôt par idefix
mirab

Le fait de ne pas prioriser l’éducation est volontaire de la part des gouvernants. Car les adultes à qui on n’a pas appris à réfléchir et produire de la richesse est docile et malléable à volonté. Imaginez qu’ils ont la possibilité de réflechir, le président actuel serait déjà destitué depuis longtemps.




Je Comprends Pas Et...

Ces gens sont venu au pouvoir pour s’en mettre plein les fouilles, ils ont rien à faire de la populace 

C’est malheureusement vrai, mais j’ai peur que les suivants en fassent de même.

mirab

cette image est triste quand même. Tout ça parce qu’une poignée de personnes sans scrupules et sans état d’âme décident de l’avenir de millions de gens et ne prennent pas leurs responsabilités. Plusieurs pays asiatiques (Japon, Chine, Vietnam, Corée du sud) ont aussi démarrés comme Madagascar mais les dirigeants et la population ont su sortir ensemble de la pauvreté. Et pourtant par exemple, pour le Japon après 2 bombes atomiques, ce n’était pas gagné d’avance. La preuve donc que si Madagascar est resté pauvre, c’est à cause des dirigeants successifs et de cette poignée de décideurs qui ne pensent qu’à s’enrichir au détriment de la majorité de la population. Oui les dirigeants japonais auraient pu aussi faire le même choix que les dirigeants malgaches. Mais tout est question de choix et de priorité.

Banksybeat

Vahoaka paiso no tena marina fa efa imbetsaka ny constat natao teto fa na afindra miaraka aty aza i Kagame sy Museweni dia tsy mandeha io

no name

il faudrait d’abord que les madagougouiens tiennent le coup avec la discipline rwandaise, l’interdiction des églises pas églises.
Je dis qu’au bout de 12 mois, une majorité demandera à revenir au bled




gasy

BM serait tres heureuses sur les milles collines, lol.

Si on fait ca, Bonjour rwandagougou.
et madagascar aura finalement son tramway comme promis,

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!