Quelques fois, les Malgaches me consternent profondément

Urgent, prioritaire et important ?

Aujourd’hui, pas de thématique en particulier, juste cette réflexion consternée qui me vient comme ça, brusquement.

L’idée n’est pas de faire du gasy bashing gratuitement mais à un moment, il faut se poser un peu, ouvrir les yeux et admettre la réalité : nous sommes endémiquement … consternants.

Sur quels plans ?

Sur tous les plans. Citez-moi quelque chose de vraiment bien que nous soyons capables de faire ?

Attention, je ne dis pas non plus que nous n’avons jamais essayé de faire quelque chose de bien. Mais les rares bonnes initiatives ont toutes été rapidement rattrapées par la masse médiocre,  incompétente, jalouse et on en passe.

Et comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, cette crise du covid 19 met au grand jour toute l’étendue de notre nullité. Si en temps normal il est toujours possible de planquer la poussière de notre médiocrité sous le tapis, aujourd’hui ce n’est hélas plus possible.

Sur tous les plans

Sur le plan épidémiologique, est-ce encore utile de refaire l’historique ? Si au tout début les mesures tenaient plus ou moins la route avec les moyens du bord, les choses ont commencé à sérieusement déraper avec cette potion magique dénommée Covid Organics.

Au moins depuis on aura compris, je l’espère, que la foi et la conviction personnelle ne sont plus suffisantes aujourd’hui pour convaincre le monde entier. Ni même son peuple. Il faut des protocoles, des tests, des preuves, sinon vous passerez pour un vulgaire marabout illuminé. Et laissez le médical aux médecins, le politique n’a rien à y faire dedans.

Des perspectives socio-économiques apocalyptiques

Côté socio-économique, on en est pas encore tout à fait conscient aujourd’hui, mais je peux vous garantir que ce sera l’apocalypse dans les prochains mois. Aucune mesure d’atténuation du choc sanitaire, aucun accompagnement pour le secteur privé, le tourisme qui agonise : je vous le garantis ça va être sanglant sous peu.

Quand le peu d’entreprises qui existaient jusqu’ici auront tous mis la clé sous le paillasson, entraînant dans leur chute ces millions de chômeurs sans revenus, et que 100% des Malgaches vivront avec moins d’un euro par jour, je le répète, ça va devenir sanglant.

Vous n’avez que les dirigeants que vous méritez

Côté politique, est-ce encore utile de rappeler la situation ubuesque que nous vivons ? Le Covid Organics c’était déjà quelque chose mais quand on constate qu’aujourd’hui la priorité est de tirer triomphalement les feux d’artifice du 26 juin, avec notamment l’érection prioritaire de ce Colisée ubuesque, là on prend toute la mesure de cette chronique portant aujourd’hui sur notre médiocrité endémique.

En France, il y a pas mal de points que l’on peut relever, voire critiquer dans cette gestion du covid 19 mais avec le recul de ces deux derniers mois, finalement je suis bien content d’être en France, où je suis heureux de voir des dirigeants qui se préoccupent en priorité de leur population.

Au niveau sanitaire, social, professionnel, financier, le maximum de moyens est mis sur la table et on le sent au quotidien, l’humain est au coeur des préoccupations.

Certes on peut toujours râler ou rouspéter sur tel point de détail, mais je vous laisse imaginer si en plein milieu de cette crise, Macron était davantage occupé à construire une arène au Château de Versailles, en vue d’un prochain 14 juillet majestueux et triomphant, et ce pour le bénéfice exclusif de sa petite gloriole personnelle.

Prioritaire, urgent et important, les vrais dirigeants savent gérer, et ne mélangent pas tout.

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
29 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Suzzâne

Les choses importantes mais non urgentes méritent aussi l’attention comme le 60ème anniversaire du retour de l’indépendance. Comme on peut faire une croix sur le retour des îles éparses avant cette date, il fallait trouver quelque chose d’autre pour en mettre plein la vue. Toujours cette gouvernance « ankoso-bolamena »

Rakoto

Parlons d’indépendance d’ailleurs: nos ascendants n’étaient ils pas plus libre, plus épanouis et vivaient mieux par rapport à nous au pays aujourd’hui ? Alors on doit fêter quoi exactement le 26 juin prochain?

Rasendra

Rajoelina a un énorme besoin de reconnaissance. C’est maladif. Au départ, il voulait inviter Macron pour le 60è anniversaire de l’indépendance. Et tout a tourné au vinaigre après. Il ne mesure même plus ce qu’il fait. Je pense qu’il était « sans qualité » depuis petit : débrouillard peut-être … mais cancre. On n’a pas dû beaucoup le soutenir dans ses efforts.

Sendra

A tant de médiocrité et d’incompétence, une seule solution: le dégagisme.

Paulo

Le paraître est le seul fil rouge de Rajoelina avec celui de laisser son empreinte indélébile dans l’histoire du pays d’où le Colisée ou les éparses insaisissables….
Lorsque sa ministre de l’inculture argumente que ce Colisée ce serait pour retrouver l’énergie d’une nouvelle indépendance retrouvée, on peut tout de même faire remarquer que son mentor, lui, est resté confiné avec femme et enfants à andafy pendant cinq ans ….
Nous assistons à une cacophonie dans les priorités jugées comme telles par sa majesté…
Aller au plus facile et au plus voyant, aucun travail en profondeur, voilà ce qui nous attend pour demain mais attention au tsunami économique qui se prépare, il emportera même les plus présomptueux…




Ianona

et sa majesté a une nette admiration pour tt ce qui est colisée, après celui d’Antsojombe, celui d’Anatirova. Un psy devrait pouvoir décrypter cette volonté d’être adoré par tout le monde.

mpijery

Il a peut-être trop regardé la pub d’orangina? 😛

Ianona

possible an, mais il a perçu un autre message subliminal dans la pub, lol

Ianona

Comme je l’ai dit auparavant, il y a une tare génétique commun aux gasy quelque part, qui fait qu’ils soient aussi nuls et arriérés.

libertad

ce qui est étrange dans l’histoire c’est que des personnes probablement atteint de ce tare génétique ont atteint les plus hautes sphères du pouvoir. La légitimation de ces tarés en 2009 par des mouvements populistes de tarés en masse est peut être une réponse. J’ai l’impression que la vie n’a presque plus de sens. On a des gens sans intelligence, hautains et hypocrites qui arrivent a réussir dans la vie et d’un coté on a des personnes plus posées, intelligents et qui ont fait des études qui vivent au jour le jour. Je pense qu’avoir des comportements nobles et posées ça ne réussit pas dans ce pays, si on veut survivre dans cette jungle, on doit avoir une attitude de jiolahimboto a cravate.




Je Comprends Pas Et...

Il n’y a aucune tare chez sinon pourquoi, comme le souligne Elman, beaucoup réussissent plutôt bien à l »extérieur ? Tout ce que je vois c’est une succession de choix de mauvaises personnes ayant pris de mauvaises décisions. En 60 ans ça pardonne pas.

mpijery

En fait, ceux qui réussissent à l’extérieur font partie de l’élite, il y en a qui sont aussi restés (je ne parle pas des dirigeants ni autres politiciens), selon moi, le tare est ancré sur la masse, ceux qui se sont complaints dans la médiocrité (ceux-là aussi, certains ont réussi à partir à l’extérieur)

Ianona

et ceux qui brillent localement et arrivent à sortir du lot, eh ben, les autres font tout pour les tirer vers le bas.

libertad

en gros, les activités endémiques qui se passent dans les coulisses de la haute sphère: soirées entre voyous, promotions canapés, discussions qui tournent autour du bizna, distributions de malettes et enveloppes bien garnies. A l’extérieur, tout ce que les ory-hava-manana voient: voitures de luxes, jolies jeunes filles en 4×4, groupes de jeunes dynamiques qui vont dans des restos de luxes et qui font des selfies.

libertad

la plupart qui réussissent de façon propre et noble préfèrent se barrer du pays pour la simple raison qu’ici, les hauts emplois sont composés de voyous et d’incultes, prenez exemple sur la superministre de la cul ture et de son mari le SG, forcément on n’a pas envie de coltiner ce genre de créatures bizarres, c’est pas bon pour les neurones




Sendra

Créatures bizarres comme des olona tsy misy fotony.

libertad

tant que l’on a un prezida hubris, un zouf, un illuminé qui ne connaît pas les priorités, une tête brulée qui n’a pas de patience. On n’avancera pas, ils se contenteront surtout de vous faire rêver de chôses dont vous n’aurez jamais. Construire un coliséum pour faire renaître l’indépendance alors que tu n’a rien a manger? faut pas rever

FLORENT

« Alors on doit fêter quoi exactement le 26 juin prochain? » Merci pour cette question très pertinente vu que chaque matin « mangataka re tompoko ô ! » et pour cracher dans la soupe après.

Il ne faut pas oublier « beggars have no choice » traduction libre: « les mendiants n’ont pas (le droit de) choisir ».

Alors, si on veut que le mot « INDEPENDANCE » porte tout son sens, arrêtons de fanfaronner avec du « kopié-kolé », soyons plus réalistes et allons à l’essentiel pour que les générations à venir puissent vivre dignes et épanouies.

libertad

On va fêter la soi-disante souveraineté de madagascar perdu depuis 60 ans, ça c’est juste la forme mais le plus symbolique c’est de fêter et d’honorer la réussite personnelle du DJ Panaoremix, ne me prenez pas pour un rageux, c’est la vérité pure et simple, je vous parie ma main qu’après ce grand évènement, les médias sortiront des articles plus a la gloire de Rajoelina que de la souveraineté. Ils détourneront vos attentions sur des sujets inutiles pour cacher la vraie misère qui sévit a Madagascar.

Rakoto

A mes yeux, Rajoelina est encore pire que la colonisation. Il est Français déjà, ça accapare toutes les richesses, ça considère tout le monde moins que des imbéciles, si on ne fait pas partie du cercle des copains on crève… Alors elle est où la souveraineté retrouvée ?




libertad

avec une pâle copie du colisée du puy du fou, on peut dire que la souveraineté elle est plutôt DTC

Olivier

avec une pâle copie du colisée du puy du fou

… qui est lui-même une pâle copie du vrai (mais pour le coup, c’est voulu).
Mais j’y pense soudain, peut-être pense-t-IL que c’est le vrai au Puy…

kof

Moi c’est tout le temps que les Malgaches me consternent. A quelques rares exceptions près. Rien à faire qu’on m’accuse de gasy bashing. Bien sûr je ne juge pas la valeur individuelle des gens. Pris individuellement ça va. Mais les Malgaches ont un rapport consternant au collectif. La notion de préservation du bien commun est quasi inexistante. Se préoccuper de l’avenir est une notion alien. Prendre soin du pays, de son prochain, surveiller les dirigeants etc… autant de notions bizarres. Il n’y a qu’une vision à court terme des choses. On se laisse emporter par les vents et baloter par les vagues et on advienne que pourra. Bref je ne vois aucune lueur d’espoir.

Stileex

+1

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!