Sélection des meilleurs smartphones de ce premier trimestre 2011 (Part 3)

Les meilleurs terminaux convergents professionnels et 4G

On arrive enfin à la troisième et dernière partie de cette sélection des meilleurs smartphones de ce premier trimestre 2011 qui, on espère, aura aidé pas de mal de lecteurs. Pour rappel, la première partie de ce dossier était consacrée aux terminaux qualifiés de superphones et 3D tandis que la deuxième avait pour objet la présentation des meilleurs modèles polyvalents et multimédias. Comme il a été annoncé auparavant, cette troisième partie portera sur les solutions compatibles 4G et les terminaux orientés professionnels. Puisque les modèles actuels se valent, on essayera, comme on l’a toujours dit, de faire en sorte que la sélection soit la plus objective possible.

LES SMARTPHONES 4G

Beaucoup de lecteurs se demanderont certainement l’intérêt de parler des terminaux convergents compatibles 4G alors que cette dernière génération de réseau mobile n’est pas encore implantée dans l’Hexagone. Voici 2 bonnes raisons. Premièrement, ces smartphones présentent des configurations véloces pouvant facilement concurrencer les modèles que l’on avait présenté auparavant, d’où leur place dans ce dossier sur les meilleurs téléphones intelligents. Dans un second temps, le réseau 4G ne tardera pas à être proposé en France puisque l’ACERP a déjà dévoilé la feuille de route concernant l’implantation de ces réseaux dits 4G. Même si cette roadmap a été modifiée à plusieurs reprises, le déploiement des infrastructures devrait débuter début 2012 et les réseaux seront probablement opérationnels, au plus tard en 2014. Certes, les smartphones sélectionnés ne seront plus les meilleurs à cette date mais il ne faut pas oublier que certains de ces terminaux gèrent également les réseaux 3G actuels. Pour rappel, les réseaux 4G sont composés du LTE et du WiMAX.

Motorola Droid Bionic

Le Motorola Droid Bionic sera une exclusivité Verizon

Le Motorola Droid Bionic a été présenté au grand public durant la dernière édition du salon CES de Las Vegas et se présente comme une exclusivité de l’opérateur Verizon. Ce smartphone présente un design commun aux autres solutions full tactile, avec des lignes parfaitement droites et des angles tout en rondeur. Ce terminal de Motorola s’articule autour d’une dalle bien entendu tactile capacitive de 4,3 pouces, gérant une définition qHD, soit 960 par 540 pixels. On ignore pour le moment la technologie exploitée pour produire cet écran du Droid Bionic mais de nombreux spécialistes avancent que la qualité du rendu n’a rien à envier au Retina Display de la marque à la pomme. Le SoC qui va animer cette solution fait encore débat en ce moment. En effet si certaines sources parlent de plateforme Tegra 2 de la marque au caméléon, le Motorola Droid Bionic sera en réalité propulsé par un System on Chip dual core cadencé à 1Ghz, livré par le fabricant Texas Instruments. On pense par conséquent à la puce OMAP 4, constituée de deux cœurs basés sur l’architecture ARM Cortex A9 cadencés à 1Ghz et du GPU PowerVR SGX540. Ce chipset graphique est d’ailleurs largement plus puissant que celui de la génération précédente comme l’atteste le décodage des contenus full HD 1080p. Par contre, le visionnage de ce type de contenus devra se faire sur des moniteurs externes via le port mini HDMI embarqué. Le SoC OMAP 4 de Texas instruments sera épaulé par 512Mo de mémoire RAM et 16Go de mémoire flash, extensible à 48Go grâce à une carte SD de 32Go. Le Motorola Droid Bionic est équipé de 2 capteurs: une caméra faciale affichant une définition VGA et principale de 8Mp, gérant la capture vidéo en HD720p à 30 images par seconde. Ce smartphone 4G de la maison Motorola embarque tous les capteurs disponibles et dispose d’une batterie véloce de 1930mAh conférant une autonomie moyenne de 8h. Si Android Froyo 2.2 propulsait l’ensemble, on est quasiment certain de sa migration vers Gingerbread lors de la sortie de ce Droid Bionic.

HTC Thunderbolt 4G

HTC Thunderbolt 4G, une foudre de guerre

Pareillement au Motorola Droid Bionic, le HTC Thunderbolt a également été dévoilé à l’occasion du salon CES 2011 de Las Vegas et sera, pareillement au modèle précédent, une exclusivité de l’opérateur Verizon. De prime abord, le HTC Thunderbolt 4G présente un design qui n’est pas sans rappeler celui du modèle Desire HD du constructeur. Ce smartphone s’articule autour d’une dalle tactile capacitive de 4,3 pouces basée sur la technologie Super LCD. Malgré sa taille imposante, ce grand écran n’affiche qu’une définition WVGA, soit 800x400p. Sous le capot, on retrouve un System on Chip livré par la firme Qualcomm, plus précisément le modèle Snapdragon MSM8655. On l’aura compris, il s’agit de la même puce qui propulse le Xperia Play. Pour rappel, ce SoC est composé d’un CPU monocore cadencé à 1Ghz et d’un GPU Adreno 205. Sur certains portails, on annonce une version du Thunderbolt animée par le Snapdragon MDM 9600, ce qui laisse présager une éventuelle sortie sur d’autres marchés. Le SoC Qualcomm Snapdragon MSM 8655 sera épaulé par 768Mo de mémoire RAM et 8Go, de mémoire flash extensible par le biais de carte mémoire externe. Il embarque un double capteur dont le facial est pourvu d’une résolution de 1,3Mp tandis que la caméra principale est de 8Mp, accompagnée d’un double flash LED. En tant que solution haut de gamme, le Thunderbolt 4G est équipé des incontournables accéléromètre, gyroscope, capteurs de proximité et puce GPS. Côté connecteurs, on retrouve sur ce smartphone 4G de la maison HTC, le Wifi norme b/g/n, le Bluetooth 3.0 avec EDR, une sortie audio 3.5mm et un port micro USB. Il semblerait que le port HDMI ne soit pas de la partie mais il faudra attendre la sortie effective du terminal avant de se prononcer. Le principal atout de ce HTC Thunderbolt 4G repose sur sa béquille permettant de le maintenir à l’horizontal et qui cache un haut parleur véloce. Le constructeur avait annoncé Android Froyo en tant qu’OS toutefois on est certain d’une sortie sous Gingerbread.

Samsung Infuse 4G

On dirait bien le Samsung Galaxy S2!

Le Samsung Infuse 4G est le seul terminal de cette catégorie qui n’a pas été dévoilé au salon CES et qui n’est pas une exclusivité de l’opérateur Verizon. En effet, ce terminal a été présenté officiellement quelques jours avant la tenue de l’évènement de Las Vegas et ce sera l’opérateur AT&T, qui disposera de la primeur. Le Samsung Infuse 4G présente un design fortement similaire au Galaxy S2 avec la partie inférieure bombée de sa coque. Si les solutions précédentes embarquaient des écrans de 4,3 pouces, un format qui est déjà supérieur au standard actuel, le smartphone de la maison coréenne va plus loin en proposant un dispositif d’affichage de 4,5 pouces. Qui plus est, la technologie d’écran embarquée sur ce terminal est la fameuse Super AMOLED Plus de Samsung, conférant une densité de pixels davantage élevée ainsi qu’un contraste et une lisibilité optimaux dans un environnement lumineux. Malheureusement, la résolution de ce large écran de 4,5 pouces du Samsung Infuse 4G reste encore méconnue mais on estime que ce sera du qHD, au minimum. Sous le capot, on retrouve le processeur maison Hummingbird mais monocore, contrairement à celui de la seconde génération de Galaxy S. Ce SoC est donc composé d’un unique CPU cadencé à 1,2Ghz et un GPU PowerVR SGX 540. Malgré le fait que le Samsung Infuse 4G ait été dévoilé depuis le mois de janvier, on ignore toujours pour l’heure la capacité de sa mémoire RAM ainsi que celle de la mémoire flash. On ne sait pas également si l’unité de stockage sera extensible ou non. Les seules informations disponibles pour le moment font état d’un capteur facial de 1.3Mp, d’une caméra principale de 8Mp accompagnée d’un flash LED et de l’OS Android 2.2, couplé avec la surcouche logicielle TouchWizz. Cependant, on est à peu près certain que ce sera Gingerbread 2.3 qui fera tourner l’ensemble. Il est important de souligner que le Samsung Infuse 4G ne sera pas réellement compatible 4G puisqu’il est dédié au réseau HSPA+, qui a été dénommé ainsi par AT&T pour des raisons marketing.

LES SMARTPHONES PRO

Comme on l’avait souligné dans un précédent dossier, les smartphones orientés professionnels se distinguent surtout au niveau de leur optimisation pour une utilisation efficace dans le contexte du travail. Ce segment de terminaux convergents est essentiellement caractérisé par la présence de clavier physique complet et de fonctionnalités pratiques pour les utilisateurs professionnels. Toutefois, il est maintenant de plus en plus courant que les constructeurs mettent directement en exergue, au niveau de la référence de la solution, un élément faisant allusion à cette orientation professionnelle, se manifestant de manière générale par l’insertion du terme Pro. Un smartphone professionnel est une station de travail nomade et de ce fait, le design ainsi que la configuration multimédia ne sont pas vraiment les caractéristiques prioritaires.

Sony Ericsson Xperia Pro

Sony Ericsson Xperia Pro, un smartphone élégant et performant

Pareillement à la plupart des meilleurs smartphones de ce premier trimestre 2011, le Xperia Pro de la maison Sony Ericsson a été dévoilé au grand public à l’occasion du salon MWC de Barcelone. Il se positionne dans la catégorie haut de gamme comme en témoignent son design ainsi que sa configuration, qui n’ont pas à rougir face à ceux de la majorité des solutions de sa catégorie. Le Xperia Pro du joint venture nippo-suédois n’a pas tenu à sacrifier la taille de l’écran au bénéfice du clavier physique complet et de ce fait, a opté pour le classique design slide. Comme d’habitude, c’est le volet inférieur qui héberge ce dispositif se présentant dans un format chiclet, pour un confort d’utilisation optimal. Ce smartphone s’articule autour d’une dalle tactile capacitive de 3,7 pouces, basée sur la technologie Reality Display, appuyée par le moteur Bravia de Sony. Cet écran gère une définition acceptable de 854 par 480 pixels. Sous le capot, on retrouve le SoC Snapdragon MSM8255 de la firme Qualcomm, qui sera pour l’occasion cadencé à 1Ghz et non, à 1,4. Cette puce sera appuyée par 512Mo de mémoire RAM et 32Go, de capacité de stockage native, pouvant être étendue à 64Go au moyen de cartes microSD. Au niveau multimédia, ce terminal Pro de la gamme Xperia de Sony Ericsson n’a rien à envier aux autres solutions. En effet, il embarque deux capteurs dont le principal est un dispositif CMOS Exmor Mobile de 8Mp. De ce fait, ce smartphone orienté professionnel de la maison nippo-suédoise peut également faire office de terminal multimédia puisqu’il gère par exemple la capture vidéo en HD 720p, propose un zoom numérique de 16x et intègre un stabilisateur d’images. Un port HDMI est présent sur le terminal pour visionner ses contenus HD sur des moniteurs externes. Au niveau des fonctionnalités professionnelles, le Sony Ericsson Xperia Pro gère la lecture et l’édition de fichiers bureautiques, dispose d’une fonction dite de clavier intelligent et centralise toutes les activités nécessitant la saisie. Android Gingerbread fera tourner l’ensemble

Motorola Droid Pro

Le Motorola Droid Pro avec ses airs de BlackBerry

Le Motorola Droid Pro fait partie des smartphones considérés comme étant encore l’un des meilleurs pour cette année 2011 alors qu’il a été commercialisé l’an dernier. A première vue, son apparence n’est pas sans rappeler celle des fameux terminaux BlackBerry. En effet, ce « premier androphone optimisé pour une utilisation professionnelle », dixit Motorola, adopte un design dit Candybar conjuguant écran tactile et clavier physique complet au niveau de la façade. Un choix qui impacte sur son gabarit imposant avec ses dimensions de 11.9cm de hauteur, 6.1cm de largeur et 1.17cm d’épaisseur. Ainsi, malgré la présence de clavier complet au niveau de la façade, le Motorola Droid Pro embarque une dalle tactile capacitive de 3,1 pouces, gérant une définition acceptable de 320 par 480p. Ce smartphone orienté professionnel de la maison américaine est animé par le SoC OMAP 3 du fondeur texan Texas Instruments. Cette puce est constituée d’un unique cœur CPU basé sur l’architecture ARM Cortex A8 cadencé à 1Ghz et du GPU PowerVR SGX 530. Ce System on Chip du Motorola Droid Pro est couplé avec 512Mo de mémoire RAM et 2Go de capacité de stockage native, extensible à 34Go par le biais de cartes microSD. Ce smartphone n’est malheureusement équipé que d’un unique capteur, une caractéristique qui écarte la possibilité de pratiquer la visioconférence. Sa caméra de 5Mp couplée avec un flash LED gère néanmoins la capture vidéo en HD 720p. Les spécifications techniques restantes concernant ce Motorola Droid Pro font étant d’un Wifi norme n, d’un Bluetooth 2.1 avec EDR, d’une puce GPS, d’un module DLNA et la gestion des réseaux CDMA mais également quadribande GSM. Pour son smartphone Pro phare, la maison Motorola a intégré diverses fonctionnalités performantes, pour ne citer que la lecture et l’édition de documents MS Office, la gestion des mots de passe complexes, la désactivation à distance du smartphone, le cryptage des données de la carte mémoire et la prise en charge des réseaux virtuels privés ou VPN.

BlackBerry Bold Touch 9900 alias Dakota

La photo fuitée du BlackBerry Bold Touch 9900 alias Dakota

Le BlackBerry Bold Touch 9900, également connu sous le nom de code Dakota, n’a pas encore été officiellement dévoilé par la firme RIM mais s’annonce déjà comme un des meilleurs smartphones professionnels pour cette année 2011, puisqu’il n’a pas été commercialisé durant ce premier trimestre. La présence de ce terminal au sein de cette sélection s’explique tout simplement par le fait qu’il est impossible d’aborder le sujet des terminaux convergents professionnels sans évoquer les BlackBerry de la maison canadienne d’où le choix pour cette future solution. Malgré le fait que la firme RIM s’est lancée dans l’aventure du tout tactile, le BlackBerry Bold Touch Dakota présente la form factor typique du constructeur: Candybar. Il embarque donc sur la façade une dalle tactile et un clavier physique complet. Son écran est de type TFT LCD, dispose d’une diagonale de 2,8 pouces mais gère tout de même une définition VGA, soit 640x480p. Sous le capot, on retrouve la puce QC 8655 cadencée à 1,2Ghz, épaulée par 768Mo de RAM et 8Go de mémoire flash, extensible jusqu’à 40Go par le biais d’une carte microSD de 32Go. A noter que ce BlackBerry Bold Touch 9900 fait partie des premières solutions de la marque à être propulsées par un processeur cadencé à plus de 1Ghz. Il embarque deux capteurs dont le principal de 5Mp gère la capture vidéo en HD 720p. La caméra du Bold Touch 9900 est accompagnée d’un flash LED et d’un stabilisateur d’images. Dans l’optique d’être davantage dans l’air du temps, le BlackBerry Bold Touch Dakota embarque les différents capteurs incontournables pour ne citer que l’accéléromètre, le magnétomètre ou le capteur de proximité. Les principales nouveautés introduites par ce terminal restent certainement l’implémentation de la puce NFC et la fonction Hotspot mobile 3G. Côté connectiques et connectivités, le BlackBerry Bold Touch 9900 est équipé d’une puce GPS, d’un Bluetooth 2.1 avec A2DP, d’un dispositif Wifi norme b/g/n, d’un port mini USB, d’une sortie audio 3.5mm et d’une puce GPS. Ce smartphone Pro de la maison RIM sera bien entendu propulsé par le système BlackBerry OS 6.1.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!