La marque Sony Ericsson est une référence mondiale dans le domaine de la téléphonie. Cette firme nippo-suédoise a fait son entrée officielle sur le marché de la communication mobile en 2001.

Sony Ericsson, l’histoire d’une fusion

La marque Sony Ericsson est le fruit de la rencontre entre deux grandes firmes, à savoir la japonaise Sony et la suédoise, Ericsson. La première est connue pour être le leader du secteur de l’électronique grand public tandis que la seconde, est un acteur majeur dans le domaine de la télécommunication. Les deux enseignes fusionnent au mois d’octobre 2001, après que la multinationale japonaise ait racheté la marque suédoise au bord de la faillite. Le but consiste alors à conjuguer l’expertise en matière d’électronique de Sony avec l’expérience technologique en termes de téléphonie d’Ericsson. Le siège social de la marque est localisé à Londres. Quant à la section recherche et développement, elle est répartie dans plusieurs pays à travers le monde, pour ne citer que le Japon, le Canada, la Chine, l’Inde ou les États-Unis. La société fait actuellement figure de 5è constructeur de terminaux mobiles au niveau mondial. La griffe entend améliorer ce positionnement en se basant sur une vision de durabilité. Ainsi, toutes les recherches effectuées par les équipes de développement se basent entièrement sur ce concept, de la conception au développement, en passant par la fabrication, la commercialisation et l’implication dans la vie de la communauté.

La téléphonie selon Sony Ericsson

Sony Ericsson a décidé de catégoriser ses mobiles par ordre de fonctionnalités. Ainsi, on retrouve les téléphones mobiles standards, APN, Internet et Messagerie électronique, Musiques, Messages et Design Web. Chacune de ces familles de solutions est composée de nombreuses séries, se différenciant selon leur gamme. L’entrée de gamme regroupe des modèles basiques, sans caractéristiques supplémentaires autres que la téléphonie. Ce type de terminal affiche un prix des plus abordables. La mini-gamme est davantage équipée. Elle est principalement destinée à être distribuée par des opérateurs exclusifs tels que Vodafone ou T-mobile. Le milieu de gamme comprend les versions simplifiées de smartphones tandis que le haut de gamme, englobe tous les modèles embarquant la technologie de pointe. Le côté ergonomique et design est également primordial pour le constructeur nippo-suédois Sony Ericsson. En effet, cette caractéristique est visible au niveau de toutes les solutions de la marque, allant des terminaux aux applications, en passant par les interfaces d’utilisation et les accessoires. Pour ce faire, un département composé d’experts en la matière a été mis sur pied et a été intégré au sein des filiales américaines, européennes et asiatiques. Cette branche spécialisée dans le design et l’ergonomie est composée entre autres de spécialistes de matériaux nouveaux, de concepteurs, de coloristes et de graphistes.

Quelques modèles de terminaux Sony Ericsson

Les smartphones de Sony Ericsson ont été conçus pour répondre à de multiples besoins. Agenda, assistant personnel, navigation internet, lecteur multimédia et messagerie font entre autres partie de leurs principales fonctions. Parmi les modèles les plus anciens, on retrouve le M600i. Ce terminal est équipé d’une connectivité 3G afin d’optimiser la réalisation de tâches professionnelles et ce, en toute mobilité. Des fonctionnalités de reconnaissance de caractères ainsi que de navigation par mini-souris sont couplées avec son gabarit compact, pour donner un mobile unique. Dans la catégorie de terminaux inclus dans la gamme professionnelle figure le P1i. Cette solution très élégante fait figure de premier smartphone de la marque, dédié au monde des entreprises, à embarquer le système d’exploitation mobile Symbian OS. La gestion des cartes externes Memory Stick Micro offre aux utilisateurs professionnels la possibilité de stocker diverses applications qui leur sont spécialement dédiées. Mais le modèle de terminal convergent ayant réellement contribué à la notoriété de Sony Ericsson reste le P901i. Muni d’un clavier flip ergonomique et amovible, il se distingue par son impressionnant écran tactile de 262000 couleurs. Il dispose d’un CPU ARM 9 mobile cadencé à 156Mhz, une interface graphique UIQ et est propulsé par Symbian.

Pour cette année 2010, Sony Ericsson assoit sa notoriété au niveau du marché des terminaux intelligents en commercialisant deux nouvelles solutions, à savoir le Xperia X10 et le Vivaz Pro. Le premier terminal dispose d’un design épuré mettant parfaitement en valeur son écran capacitif de 4 ». Une version professionnelle compacte a été commercialisée afin de satisfaire les travailleurs nomades: le X10 Mini-Pro. Pour ce qui est du Vivaz Pro, il se distingue par son capteur et son écran tactile gérant les images à haute définition. Pour information, Sony Ericsson s’est fait un nom en mettant au point le premier terminal doté d’un capteur à 12 mégapixels.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!