Tablettes tactiles VS netbooks: le duel de la mobilité

Pourquoi ne pas directement choisir un netbook hybride tablette!

La révolution tablette tactile initiée par une certaine iPad, estampée de la marque à la pomme, a remis en question l’utilité des ordinateurs portables taillés sur mesure pour une utilisation nomade. Si on croyait que certains segments de PC portables dont les fameux netbooks étaient voués à disparaître en raison de la généralisation de ces ardoises électroniques, ce ne sera certainement pas demain la veille qu’ils disparaitront des rayons des magasins spécialisés. Pour cause, les tablettes tactiles répondent aux besoins informatiques basiques des utilisateurs certes mais pas dans leur intégralité. Ainsi, certaines tâches nécessitent inévitablement l’utilisation d’un ordinateur en tant que tel et par conséquent, les netbooks semblent encore promis à un bel avenir. Faut-il donc se laisser tenter par l’expérience tablette tactile ou rester un fervent utilisateur de PC portable?

Envie de remplacer son ordinateur portable par une tablette tactile?

La Samsung Galaxy Tab 10.1, principal concurrent de l'iPad 2

La tablette tactile n’est pas réellement une grande nouveauté dans la mesure où plusieurs constructeurs s’y sont déjà essayés auparavant mais sans grand succès. A l’époque, ces solutions répondaient au nom de tablettes PC puisqu’elles n’étaient autre qu’une adaptation « brute » d’un ordinateur portable. Pour être plus précis, cette première génération d’ardoises tactiles substituait simplement le clavier et la souris par un stylet avec un environnement loin d’être adapté à cet usage. Il a fallu attendre que la firme de Cupertino propose une autre approche de l’informatique par le biais de son iPad pour que les tablettes tactiles se retrouvent de nouveau au devant de la scène.

Généralités sur les tablettes tactiles

Par définition, une tablette ou ardoise tactile est une solution informatique nomade qui fait interagir directement les doigts et l’écran. Pour ce faire, elle se présente dans un format compact, embarque un système d’exploitation optimisé pour une utilisation tactile et est pourvue de composants matériels capables de gérer les principales fonctions informatiques, répondant aux besoins des utilisateurs. A noter que le système hardware de cette famille de terminaux nomades connectés est dit fanless puisqu’il ne nécessite aucun dispositif de ventilation. En règle générale, les ardoises électroniques sont animées par des processeurs de type ARM malgré le fait que certains modèles aient opté pour un CPU x86, pareillement aux ordinateurs, majoritairement fourni par la firme Intel. Toutefois comme on l’avait remarqué avec l’Iconia Tab W500 de la maison Acer, les tablettes tactiles sous Windows sont encore à proscrire en raison de leur faible ergonomie. Pour information, l’architecture ARM a grandement évolué depuis au point de délivrer aujourd’hui des performances dignes d’un PC. Les solutions disponibles actuellement sont effectivement aptes de décoder des flux vidéos HD, de gérer plusieurs titres vidéoludiques ou encore de proposer une expérience web optimale. La raison d’être des tablettes restent l’accès à Internet et par conséquent, elles sont pourvues, soit d’une connexion 3G, soit d’un Wifi ou peut être même les deux.

Une tablette tactile, pourquoi faire?

A quoi peut bien servir une tablette tactile? Voilà une question que se pose plus d’un utilisateur. Si l’on se réfère aux différentes études réalisées par les spécialistes sur le sujet, la tablette tactile est avant tout un terminal connecté, pour la grande majorité du public. De ce fait, elle sert principalement à se connecter sur Internet et bien entendu, à réaliser les différentes activités y afférentes, pour ne citer que la recherche d’informations en ligne, la communication électronique traduite par les courriels et autres discussions instantanées, la lecture de contenus multimédias en streaming, la TV de rattrapage ou Catch Up TV, la consultation de journaux ou de magazines et surtout, le suivi des portails de réseautage social. La tablette tactile est également un outil de divertissement par excellence. En effet, comme il a été précisé plus haut, les modèles récents gèrent maintenant la lecture de contenus vidéo HD ainsi que les jeux vidéo optimisés pour cette famille de terminal. A ce propos, une étude entreprise par la plateforme publicitaire de Google: AdMob a permis de savoir que la vidéoludique représente la principale utilisation des tablettes tactiles aux États-Unis puisqu’elle accuse 84% des avis de la population enquêtée. Les principales fonctions restantes d’une ardoise tactile sont véhiculées par les applications dédiées puisque, pareillement aux smartphones, l’un des intérêts majeurs de la tablette reste l’exploitation de ces programmes tiers.

Avantages et inconvénients de la tablette

Par rapport aux PC portables, la tablette tactile se distingue par sa qualité de terminal nomade. De ce fait, elle se révèle très confortable à utiliser en déplacement que ce soit dans un bus, dans le métro ou encore, dans la voiture. Néanmoins, il faudra rester assis pour pouvoir l’utiliser convenablement en raison de sa prise en main qui nécessite l’utilisation des deux mains. Seuls quelques modèles font exception à cette règle mais dans une moindre mesure, à l’exemple de l’iPad 2 dont les bordures ont été amincies afin que l’on puisse la tenir d’une main. La tablette tactile est une solution peu encombrante qui s’utilise directement sans que l’on ait à recourir à un périphérique supplémentaire. Parmi ses nombreux atouts, on peut citer l’intuitivité de l’interface de son système d’exploitation qui se prend facilement en main, même pour un public néophyte. Puisque les systèmes mécaniques sont quasiment absents sur les ardoises tactiles, les utilisateurs apprécieront particulièrement la rapidité de ces solutions en terme de démarrage. En une quinzaine de secondes, tout au plus, les tablettes sont déjà opérationnelles. Le principal point faible de ces solutions reste la productivité. En effet, malgré le fait que les développeurs conçoivent davantage d’applications professionnelles pour les tablettes tels que les éditeurs de fichiers bureautiques, le clavier virtuel limite considérablement leur potentiel dans ce milieu mises à part peut être, les activités de présentation.

Les netbooks plient mais ne se rompent pas

L'Asus EeePC 1015PN, un des meilleurs netbooks avec son CPU dualcore et sa puce graphique ION 2

Avec la généralisation des tablettes tactiles, les observateurs estimaient que les netbooks allaient disparaître. Ce qui n’est apparemment pas le cas puisque cette famille d’ordinateurs portables reste encore très présente sur le marché même si les principaux constructeurs n’en font plus une priorité. Deux faits peuvent expliquer cette « résistance » des netbooks face à la démocratisation des tablettes tactiles. D’un côté, ces PC portables sont des solutions low cost qui sont proposées à un prix défiant toute concurrence, généralement moins de la moitié de celui des tablettes tactiles et de l’autre côté, ils restent des ordinateurs permettant de réaliser la majorité des activités relatives.

Petit rappel sur les netbooks

La dénomination netbooks est déjà significative quant à la raison d’être de ce segment de PC portable. Il se trouve que ces ordinateurs ont effectivement été conçus pour être facilement transportables et connectés à Internet. En clair, un netbook gère le rôle de second ordinateur que l’on privilégiera dans ses déplacements et par conséquent, servira de solution informatique complémentaire par rapport aux ordinateurs de bureau et autres PC portables grand format, qui ne sont pas des plus légers. En règle générale, un netbook s’articule autour d’une dalle d’une dimension moyenne de 10 pouces. Toutefois, il n’est pas rare de retrouver des modèles équipés d’un écran de 12 pouces conférant davantage de confort lors de leur utilisation. Pareillement à la tablette tactile, les netbooks ont été conçus pour répondre aux différents besoins informatiques basiques des utilisateurs et ce, dans un contexte d’utilisation nomade. Par conséquent, leurs configurations matérielles n’en font pas des foudres de guerre mais plutôt, le minimum syndical des ordinateurs. Les spécifications typiques des netbooks sont déterminées par l’OS Windows 7 Starter qui équipe la quasi totalité des modèles disponibles, à savoir un processeur Intel Atom, 1Go de mémoire RAM et un disque dur de 250Go de capacité. Ces ordinateurs sont exempts de lecteurs optiques mais par contre, sont équipés de dispositifs Wifi, d’un port réseau Ethernet ainsi que de nombreux ports USB.

Les fonctions des netbooks

Comme il a déjà été souligné plus haut, la navigation Internet reste le principal intérêt des netbooks. Par conséquent, ils gèrent la plupart des activités ayant trait à cette connexion web. En réalité, les possibilités d’usage de cette famille d’ordinateurs portables se différencient de peu de celles des tablettes tactiles. En tant que PC connectés, ils sont taillés sur mesure pour la messagerie électronique tels que les mails ou la discussion vidéo, l’accès à l’information, l’achat en ligne, la consommation de contenus multimédia en ligne et bien évidemment, le suivi des réseaux sociaux. Contrairement aux ardoises tactiles, les netbooks sont des solutions idéales pour les utilisateurs professionnels en ce sens que leur configuration matérielle et surtout, la présence de clavier physique complet offrent l’opportunité de produire facilement des documents « bureautiques ». Qui plus est du fait de leur caractère mobile, il n’est plus nécessaire de synchroniser ses PC ou de réaliser d’incessants transferts de données puisque l’on utilisera le même terminal au bureau et à la maison. Actuellement, les meilleurs modèles de netbooks intègrent des puces graphiques dédiées élargissant par conséquent ses champs d’applications. Ainsi, il n’est guère étonnant de voir des utilisateurs jouer à certains titres de jeux vidéo sur leur netbook, pour que ces derniers ne soient pas de grands consommateurs de ressources 3D. Les activités de montage photo, vidéo et audio ne sont pas également à écarter mais toujours dans une moindre mesure.

Les bons et mauvais côtés des netbooks

Comme il a été précisé supra, le principal avantage des netbooks par rapport aux tablettes tactiles repose essentiellement sur le fait qu’ils restent des ordinateurs en tant que tel. Par conséquent, ils permettent de s’adonner à la majorité des activités que l’on réalise habituellement sur un PC. Jusqu’à présent, cette famille d’ordinateurs reste très prisée par les professionnels puisqu’ils sont des outils de productivité par excellence notamment pour les travailleurs nomades. Par rapport aux autres segments d’ordinateurs portables, les netbooks ont pour avantage d’être extrêmement légers en raison de leur poids tournant aux alentours de 1kg et quelques. En matière d’autonomie, les tablettes tactiles et les netbooks se valent bien que les ardoises électroniques se révèlent plus autonomes en l’absence de système mécanique. Pour des utilisations dans un environnement lumineux comme à l’extérieur, il est conseillé de choisir des netbooks aux écrans mats au risque de se retrouver face à des reflets extrêmement gênants. Il ne faut pas également oublier que l’utilisateur ne sera pas « dépaysé » puisqu’il emploiera le même environnement que sur sa machine « habituelle ». Cependant, ces PC compacts restent des ordinateurs et de ce fait, connaissent les mêmes inconvénients. Ainsi, ils s’avèrent toujours encombrants malgré le fait qu’ils aient un gabarit réduit et ne peuvent être utilisés en déplacement qu’à une certaine condition. En effet, il faudra toujours rester assis ou placer le netbook sur un support, relever périodiquement la machine en raison de la chaleur dégagée et faire en sorte de ne pas gêner la ventilation pour ne pas se brûler ou encore mettre l’ordinateur hors service. Comme tout PC, il faudra relever le capot, démarrer la machine et attendre que le système d’exploitation ait bien chargé avant de pouvoir l’utiliser.

Conclusion

La tablette tactile est certes à l’origine de la baisse des ventes de netbooks mais ne pourra pas totalement remplacer les ordinateurs. Pour preuve, les principaux constructeurs œuvrant dans le milieu ne cessent de proposer des solutions hybrides, se caractérisant par l’intégration d’un clavier physique au moyen de différentes techniques et l’emploi du système d’exploitation Windows. En clair, les tablettes tactiles sont davantage conseillées pour le divertissement et la navigation web. On reste d’ailleurs unanime quant à la qualité des ardoises tactiles en matière d’éducation. La tablette tactile doit surtout sa notoriété à son utilisation intuitive, sa rapidité pour être opérationnelle et sa nouvelle approche de l’informatique grand public. Quant aux netbooks, ce sont des ordinateurs compacts très pratiques et relativement performants. Par conséquent, on les utilisera pareillement à tout autre ordinateur mais dans un contexte de mobilité. La présence de clavier physique, l’important espace de stockage et un OS unique restent leurs principaux atouts.

elman

Digital Native Allez on y croit !

2
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
trackback

[…] de contenus multimédia en ligne et bien évidemment, le suivi des réseaux sociaux. …Read More…Related Reading:The Reluctant SaintMade from the original archive film master Maximilian Schell […]

Nay
Invité
Nay

Je viens de tomber sur l’article,que j’ai bien lu.
Je ne suis pas d’accord du tout avec ce qui y est dit sur les netbooks, »les netbooks ont été conçus pour répondre aux différents besoins informatiques basiques des utilisateurs et ce, dans un contexte d’utilisation nomade. Par conséquent, leurs configurations matérielles n’en font pas des foudres de guerre mais plutôt, le minimum syndical des ordinateurs. Les spécifications typiques des netbooks sont déterminées par l’OS Windows 7 Starter qui équipe la quasi totalité des modèles disponibles, à savoir un processeur Intel Atom, 1Go de mémoire RAM et un disque dur de 250Go de capacité. Ces ordinateurs sont exempts de lecteurs optiques mais par contre, sont équipés de dispositifs Wifi, d’un port réseau Ethernet ainsi que de nombreux ports USB. »

Ceci est valable pour les netbooks de base aux alentours de 300€,mais dés qu’on approche des 500€,cela n’est plus du tout le même son de cloche!
Ex:Sony – Vaio VPCYB3V1E/S.FR5 – Netbook 11,6 pouces.
Processeur : AMD Dual-Core Processor E-450
RAM :4GO / D.D : 500GO / Taille 2cran:11,6 pouces.

Pour conclure,bataille Tablette tactile / Netbook?
Pour ma part, je donne gagnant le netbook!

Je n’arrive pas à comprendre l’intérêt d’&acheter une tablette tactile, si ce n’est dans le rare! Cas de la présentation professionnelle…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!