Tic tac : plus que 18 mois

Ah j’ai découvert un nouveau Vietnamien dans mon quartier de prédilection 🙂

Gné, sérieux ? Oui oui, il reste précisément 18 mois de mandat à Andry Rajoelina.

C’est vraiment une horreur ce temps qui passe très vite n’est-ce pas ? Trop vite. Mais c’est comme ça. Et là, on commence à repenser à l’angady, la b*te et le couteau de l’elman, qu’il fallait mettre en application dès le premier jour du mandat.

Je ne dis jamais gratuitement les choses comme cela. Si j’ai insisté lourdement sur ce “… et ce dès le premier jour du mandat“, c’est parce-que je parle d’expérience. C’est parce-que je suis habitué à piloter des projets qui doivent être livrés pour avant-hier qui fait que je ne connais que trop bien la valeur de ce temps qui file comme le sable entre les mains.

Les ressources financières sont rares. Les ressources humaines sont limitées. Et par-dessus tout le temps est rare et limité. 5 ans de mandat ? Io izy io, il n’en restera bientôt plus rien et Andry Rajoelina fêtera déjà à la fin de cette année son dernier Noël et réveillon comme Président de la République.

Je vous avais promis également que nous comparerons tout ce qu’il a promis de faire et ce qu’il aura effectivement réalisé pendant ce mandat. Déjà le fait de dire ça comme ça est une grosse anomalie en soi car en quelques clics, on devrait obtenir ce reporting à l’écran.

La preuve, moi en quelques clics, je vais vous dire ce que j’ai fais ces bientôt 4 dernières années, 3 ans et demi plus précisément.

Mon application m’indique donc que j’ai piloté 87 projets, décomposés en 290 demandes, elles-mêmes nécessitant 1 105 activités et qui totalisent … 4 764 heures de travail 😯

Voilà, pas besoin d’évaluation bidon chronophage, io izy io. 87 projets à moi tout seul tompokolahy sy tompokovavy. Des trucs et des bidules qui n’existaient pas il y a 3 ans et demi. Et qui existent donc aujourd’hui.

Voila ce que l’on appelle un compte-rendu d’activités tompokolahy sy tompokovavy. Chacune de ces 1 105 activités est bien entendu documentée, justifiée et constitue de facto une précieuse base documentaire pour l’ensemble de ces 87 projets.

Et c’est également de facto un compte-rendu de mes activités à mes employeurs, ils savent précisément à quoi j’emploie mon temps ouvrable.

Donc pour en revenir au sujet du jour, vous voyez à quel point le temps est précieux. Chaque jour compte, tout est estimé, programmé, planifié. Le delta entre le prévu et le réel doit être le plus petit possible sinon on dépasse le budget initial.

Donc imaginons que j’aurai été Ministre. Je ne sais pas combien de projets j’aurais pu réaliser sur 4 ans, allez, disons que je coache 10 super chefs de projets, mon Ministère serait donc arrivé .. on va dire.. à 800 projets ? A affiner bien entendu selon le budget qui m’est alloué.

Donc 30 ministères, sur le même principe, ce serait … 24 000 projets ?

Si j’étais à la place de Christian Ntsay, j’aurais donc exigé aujourd’hui dans mon application de voir ces 24 000 projets, ainsi que les 80 000 demandes et les 300 000 lignes d’activités.

Mon employeur ? C’est le peuple, les contribuables et les bailleurs de fonds. La moindre des choses serait donc que justifie à l’ariary près comment j’ai utilisé l’argent qu’ils m’ont confié non ?

1 PRM, 1 Premier ministre, 30 ministres, 300 chefs de projets aguerris … et 24 000 projets réalisés en 4 ans.

Le talent on l’a. Ou pas. Et les pâtés impériaux étaient délicieux.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rakoto
Rakoto
3 mois plus tôt

L’image illustre bien l’état de nos dirigeants actuels. Car avec le 13, c’est toujours du ‘pareil au nem’ 🙂

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles