Tic tac, tu les sens ces élections qui approchent ?

Du jamais vu en 60 ans effectivement

Wow ! Pour délirer un peu, ici même sur actutana, on avait mis en place il y a quelques années un compte à rebours jusqu’aux prochaines élections présidentielles..  et en deux temps trois mouvements, et bien ça y est, on y sera très bientôt.

C’est fou comme le temps passe vite hein ? Et pourtant, je me rappelle très bien avoir prévenu à l’époque que ce sera le cas, que les 1800 jours et quelques du mandat présidentiel passeront en un claquement des doigts .. et qu’il faut utilement mettre à profit chaque jour de ce mandat.

Mais bon, comme d’habitude, misy mihaino ? On reviendra bien entendu en temps et en heure sur le bilan détaillé de ce mandat, et comparer le “entana nafarana” et le “entana tonga“. D’ores et déjà, on sait bien entendu que ce bilan sera sanglant.

Porter aussi haut le flambeau de la pauvreté, c’est du jamais vu effectivement en 60 ans. On pourra se défausser autant que l’on voudra sur le contexte sanitaire et international, les faits têtus s’en fichent royalement, tout ce que les gens voient c’est qu’ils ne mangent plus à leur faim avec le maigre contenu de leur gamelle.

Non mais sérieux quoi, ne pas manger à sa faim en 2022, mais on est où là ? Personnellement j’aurais honte à la place de certains.

C’était vraiment le minimum syndical à faire pourtant. Et on s’en fiche de vos machins mora, tsinjo, poudre aux yeux populeux et toussa. Ce n’était pas du riz qu’il fallait faire venir par bateau mais des angady, des tracteurs et des machines agricoles. Vous savez la parabole du pêcheur, du poisson et du filet de pêche là ? Que vous avez d’ailleurs repris sans vergogne à votre compte mais que dans la pratique, vous n’avez rien compris repris du tout.

Le minimum syndical disions-nous plus haut. Le riz donc, comme on vient de le voir, mais aussi l’eau, l’électricité et la sécurité ? Saina tsy miangatra, faites l’état des lieux dans ces secteurs quand vous quitterez le pouvoir et comparez avec l’état des lieux quand vous êtes arrivés au pouvoir, juste pour voir.

Et pourtant, il suffisait d’avoir du riz à 500 ar le kilo comme vous l’aviez promis, de l’eau partout, de l’électricité pérenne a bas coût, de juguler l’insécurité et c’était tout ce que demandait la plèbe. Rien de plus.

Au lieu de ça vous avez donc préféré vous embarquer dans des projets pharaoniques, avec des yeux plus gros que le ventre. Stade bling bling ee.. téléphérique eee.. ville nouvelle eee.. Miami ee.. et on en passe. Et à chaque fois vous vous heurterez au fameux “oui mais quand est-ce qu’on mange” ?

Le truc c’est qu’au vu de tout ce “à côté de la plaque intégral”, on sent qu’un deuxième mandat n’y changera rien. Au contraire, vous continuerez inéluctablement à entraîner le pays vers la fosse des Mariannes !

Pov ne m’en voudra pas d’emprunter ses caricatures, tellement à propos

Donc à un moment il faut avoir le courage de dire non. Stop. Aoka zay. Ampy zay. Continuez à jouer votre match délirant de votre côté, tout seul, avec vos règles.

Et laissez les autres s’entendre entre eux pour jouer leur propre match. Avec eux aussi leurs propres règles.

Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
5 mois plus tôt

Le truc c’est qu’au vu de tout ce “à côté de la plaque intégral”, on sent qu’un deuxième mandat n’y changera rien. 
Très souvent lorsqu’ils sont plébiscités pour un mandat succéssif, c’est là que les dirigeants, de beaucoup de pays, se sentent intouchables et commencent à faire n’importe quoi. Dans la cas présent, que pourrait-on attendre ?

gerard
En réponse à  Coco
5 mois plus tôt

en cherchant bien , on pourrait même en trouver qui font n’importe quoi dés leur premier mandat ?

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires