Tsy tia tanindrazana…

Ouh la, la lecture, passion monstre déjà ?

Gné ? Oui oui, j’aime bien ces gens qui “protestent” contre les critiques et les volées de bois vert qu’ils se reçoivent en permanence.

Déjà entendons-nous bien : ces critiques, d’une manière générale, ne sont pas dirigées contre Madagascar ni les Malgaches : mais bien contre les dirigeants et leur petite armée de courtisan.e.s solelakistes et solelabodistes.

Ah bon vous ne supportez plus ces critiques permanentes ? Pourtant quand vous étiez vous-même dans l’opposition, vous ne vous êtes pas gênés pour en faire de même non ? Toutes vos peroraisons là, radiophoniques, sur les réseaux, dans les journaux et toussa ? Voire votre petit cercueil dans la rue là, vous avez déjà oublié ngah ?

D’autre part, quand on accepte ce genre de job, c’est un lot, c’est un tout, c’est un ensemble : c’est pas que je ne prend que la partie fun et rigolote, non, je prend aussi la merd** qui va avec.

Et c’est pour cela que les vrais dirigeants dignes de ce nom, ils font toujours preuve d’humilité quand ils sont élus et qu’ils accèdent à leur seza.

Pas de werawera, frime et m’as tu vuisme : ils savent que la tâche qui les attend est immense et qu’ils ont très peu de temps pour résoudre le maximum de problèmes. Un mandat c’est peanuts, ça passe en un claquement des doigts, n’est-ce pas ?

Je commence aussi à entendre cette petite musique comme quoi à cause du covid19, on a été paralysé pendant quasiment 2 ans. Bah voyons, paralysie assez sélective alors, puisque ça ne vous a pas empêché par exemple d’ériger cette monstruosité heresique qu’est votre colisée là ?

On ne reviendra pas non plus sur cette montagne de promesses, IEM et autres velirano annoncées triomphalement il y aura bientôt 5 ans ? Ou plutôt si, on y reviendra, au moment opportun, pour faire le bilan entre le entana nafarana et celui qui est arrivé. Ou pas.

Pour en revenir à vos larbins qui ont tous peur de perdre leur seza, la mauvaise nouvelle pour eux est que leur seza, c’est comme toute chose, il y aura une fin. Hélas c’est comme ça que ça marche, c’est inéluctable. Ils devraient plutôt commencer à réfléchir à ne pas être tratra farany car les gens n’oublient pas.

Tous ces abus, ces malversations, ces détournements de deniers publics, même si vous les passez soigneusement sous silence aujourd’hui, ne vous faites pas d’illusion, la poussière finira toujours par ressortir de sous le tapis, où vous aviez l’habitude de la planquer.

Donc si j’ai un bon conseil à donner aujourd’hui : préoccupez vous un peu moins des aneries sur les réseaux sociaux, allez prendre votre angady et tout ce qui va avec, et allez … faire votre job, tout simplement.

J’observe d’ailleurs le mutisme numérique de sa Seigneurie depuis une dizaine de jours, c’est très bien, le werawera et les selfies n’intéressent plus grand monde, la priorité maintenant c’est qu’est-ce qu’on mange et surtout quand est-ce qu’on mange.

Et dans ce domaine là, les news s’annoncent mauvaises. Vraiment très mauvaises. Bon courage à tous.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
angady
angady
3 mois plus tôt

il est une réalité qui date de bien avant 2009: si tu veux te faire élire, il faut vendre du rêve, de la liberté, la richesse à profusion, la justice et beaucoup de vengeance sur ceux qui t’ont rendu la vie dure. faut savoir que parmi tout ce bon peuple là, on a une majorité de kamo be tenda, pensant que tout leur est dû et le devoir civique, c’est une notion malheureusement inexistante.
de l’autre côté, les élus et responsables nommés se comportent en petits rois, ayant absolument tous les pouvoirs jusqu’au Q de tous leurs sujets, mais aussi d’être grassement payé pour n’importe quoi qui soit sous leur contrôle.
ces deux entités réunis font en sorte que c’est aujourd’hui un pays qui va mal. et le mal c’est toujours les autres. le jour où chacun reconnaitra sa responsabilité dans cet échec collectif et fera un max à son niveau pour redresser la situation, on pourra avoir un semblant d’espoir de s’en sortir.

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires