Tu le sens ces pays qui commencent à limiter leurs exportations ?

Et nous ne parlerons même pas de la Chine dans cette chronique

Vu la crise mondiale, il ne fallait pas être un grand devin pour anticiper que les pays producteurs (et bien gouvernés) privilégieront d’abord leur marché intérieur, leur population, avant de penser à exporter.

Vos bateaux à Toamasina là…

Les cours du blé, riz, huile, sucre et toussa continueront donc leur course folle à la hausse et tant pis pour les pays qui ne produisent rien, qui ne sont auto-suffisants en rien et qui sont fiers comme des lapins crétins quand leurs bateaux bourrés de PPN importés arrivent péniblement dans leurs ports.

Péniblement car les prix d’achat, on l’a vu, continueront à exploser à la source, et le coût du fret maritime n’ira pas en s’arrangeant non plus.

A ce stade, il ne faut pas oublier non plus que si le cours des matières premières explose, celui des produits dérivés et/ou transformés explosera aussi. Car vous croyez que par exemple la farine pousse comme ça ? Non, elle vient du blé.

Resaka lafarinina

Donc si le blé explose, la farine explose. Automatiquement tout ce qui sera vendu dans votre boulangerie explosera aussi. Ainsi que les pâtes, biscuits et toussa sur les rayons de votre supermarché.

Pour le moment, les conséquences directes de l’invasion de l’Ukraine vous ne les sentez pas trop encore. On commerce sur les réserves et les stocks produits avant cette guerre, mais une fois que ces stocks auront été épuisés, il se passera quoi d’après vous ?

La réponse est simple : comme ces stocks n’auront pu être reconstitués (cultivés) du fait de la guerre, et bien il n’y aura plus de matières premières provenant de l’Ukraine, qui est quand même l’un des plus gros greniers mondiaux.

Tsy misy ram’s a

Donc pénuries en perspective, et valse des prix encore plus tendue à venir sur les étals. Et là dans les pays qui dépendent totalement de ces importations, ce sera avec une brouette d’argent que vous irez faire vos courses.

Heureusement qu’on a la carte bleue

Et là les petits plafonnements de prix du père Edgard ne serviront strictement à rien. Si je suis importateur, et que l’huile que j’achète à l’extérieur me reviendra, je sais pas moi, à 25 000 ar le litre, vous pensez que vous pourrez me forcer à continuer à le vendre à 15 000 ar sur les étals au pays endémique ? Soyons sérieux, y a pas écrit Akamasoa sur mon front.

Je ne serai pas plus nul que lui

Tiens au passage il y avait un laitier qui produisait de l’huile au pays endémique mais les mêmes crétins s’estimant pas plus nuls que lui ont cassé tout son outil de production. Zao manenganiny daholo, c’est bien, continuez donc à voter pour ces hurluberlus qui finiront par vous tuer.

Ceci étant, je le disais, cette pénurie et cette inflation deviendront mondiales, la France incluse. Sauf qu’ici en level 5, on a compris depuis longtemps certaines choses, et vous ne le savez peut-être pas, mais la France est totalement auto-suffisante sur le plan alimentaire. En d’autres termes, il y a assez d’aliments cultivés en France pour alimenter correctement toute la population française.

Elle a gardé sa totale souveraineté en la matière et face à cette menace de pénurie ukrainienne, a sans doute déjà réorienté une partie de son agriculture pour pallier les cultures manquantes.

Ah la laaa, c’est tellement bon de vivre dans un pays en level 5, avec de vrais hommes d’Etat tels que nous les décrivions dans une précédente chronique.

Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
raossy
raossy
29 jours plus tôt

Elle (la France) a gardé sa totale souveraineté en la matière et face à cette menace de pénurie ukrainienne, a sans doute déjà réorienté une partie de son agriculture pour pallier les cultures manquantes.

Je vois çà dans le sud ouest pyrénéen: ces dernières années, on ne voyait pratiquement que des cultures de maïs; là maintenant, c’est du blé partout (ou du tournesol par endroit). Ny an’ny manamphaizana, ny fambolena artemisia no mahamaika aloha fa io no mampiditra vola be. Sady tsy maintsy mihodina ny indostria pharmalagasy.

Modifié 29 jours plus tôt par raossy
Rafangy
Rafangy
29 jours plus tôt

depuis l’ecole primaire, nous avons appris que la France produit plus ce qu’elle consomme en matieres alimentaires et , nous aussi, nous devons la copier dixit nos maitres de l’époque! hélas, avec la revolution socialiste,on importe tout à tour de bras
les gens instruits et eduqués croient au travail et rien que le travail, les lapins cretins rien que les importations

Modifié 29 jours plus tôt par Rafangy
Bemaso
Bemaso
29 jours plus tôt

Ka io tsy fahampiana io mihintsy mba hanova Malagasy hamokatra fa h@izay mamboly voky tsy mamboly voky filamatra dia mivarotra daholo iray tanàna.

Bemaso
Bemaso
En réponse à  elman
28 jours plus tôt

Rehefa mivory momba ny fampandrosoa eny ambanivohitra izahay efa ho taona maro dia fangatahany Maire rehetra ireo miaramila ireo halefa any ambany vohitra hiaro tanana sy hampianatra hamboly, fa tsy misy mihaino, vao omaly niverina tao fivoriana fametrahana ny drafi-mpandrosoana ny famokarana iantohana fahavintan-tena ata-tsakafo faritra, fa zavatra hita dia manakana grève ihany ilaina azy.




Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles