Un mandat présidentiel unique pour stabiliser ce pays pour plusieurs décennies

Je ne suis pas non plus constitutionnaliste, je n’ai pas fait d’étude de science politique ni de droit. Je ne suis surement pas un bon rédacteur mais juste pour contribuer et parler de mon point de vu.

Nous sommes aujourd’hui le 4ème pays le plus pauvre du monde, évidement il n’y a pas de quoi à être fier. Pourtant on est tous d’accord qu’on n’est tout de même pas plus « cons »  que nos amis africains continental qui sont déjà plus développés que nous, sans être vulgaire ni péjoratif mais ça se comprend mieux si on le dit de cette façon.

On a tous plusieurs explications différentes sur ce qui nous a placé dans sur ce rang pitoyable mais on est tous d’accord que les crises à répétition depuis 1972 sont dans la liste des coupables. Elles étaient tous plus destructrice que toutes autres choses.
Si le pays est stable et qu’il n’y aura plus de crise politique pour les 3, 4 voir les 5 prochaines décennies ce n’est déjà pas mal.

Donc la solution consiste à trouver une constitution qui permet de minimiser le risque de crise politique tout en assurant l’alternance démocratique et surtout le développement du pays.
A mon avis, il faudrait vraiment une constitution qui empêche toute nouvelle crise politique.
A la base l’idée consiste à établir un régime présidentiel fort avec séparation nette des pouvoirs entre le parlement et l’exécutif, un peu comme aux Etats-Unis.

Mais le plus important est que le président ne peut faire qu’un seul et unique mandat de 5 ou 6 ans et n’a pas le droit de soutenir directement ou indirectement un successeur, un peu comme au Mexique et en Corée du Sud. Aucun membre du gouvernement à partir du mi-mandat en cours ne peut se présenter à la prochaine élection présidentielle. Le président du sénat et de l’assemblée nationale non plus n’ont pas le droit.

Alors comme toute chose il y a forcement des inconvénients mais je vais citer les avantages :

Evidemment, avec nos politiciens toujours de mauvaise foi cela n’empêche pas totalement une crise mais de cette façon, la probabilité serait surement moindre qu’avec la constitution actuelle surtout le régime semi-présidentiel/semi-parlementaire de la 4ème république qui est instable par nature.

Le pays ne perd pas le temps à des consensus et des négociations pour trouver un premier-ministre et composer le gouvernement. Le président est déjà prêt avec toute son équipe et son programme avant même d’arriver au pouvoir. Travailler avec des gens qui ont des visions différentes, peut-être que ça fonctionne ailleurs mais à Madagascar cela n’amène nulle part, du moins pour l’instant.

Donc les futurs présidents auront plus de marge de manœuvre pour gouverner et peut se concentrer plus aux politiques de développements jusqu’au dernier jour de la fin de leurs mandats qu’aux politiques politiciens pour établir des stratégies de mauvaise foi pour être réélu ou à perdre le temps à faire des précampagnes électorales. Les présidents seront les seuls responsables et devant le peuple et peut-être la HCJ.

Les présidents sortiront toujours par la grande porte et cela leur évite également la pression des ses propres partisans. Après son mandat un ancien président de la république devient sénateur à vie par exemple, un peu comme en Italie.
Cela permet aux vrais compétents, patriotes, intègres et non-rouillés par le système d’apparaître et peut-être d’être élu puisque tout le monde se trouve sur le même starting block (ou presque).

C’est une idée comme celle de tout le monde et la liste des avantages n’est pas exhaustive puisqu’il n’y a pas assez de place.

Mais qui m’écoutera.

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
User

Malheureusement, le président en cours trouvera toujours une parade pour se maintenir en place le plus longtemps possible, et les opposants de fausses excuses pour le déloger dans la rue.
En mon sens, ce n’est pas tant la constitution qui est la cause de notre problème, ce sont plutôt ces politiciens véreux et leur mentalité de m****.

angelikademada

En ce qui concerne les dix pays les plus riches de l’Afrique (PIB) en 2017, c’est ci-dessous:
https://www.youtube.com/watch?v=B_XwpFgWF3Q
Et en ce qui concerne les cinq pays les plus riches (PIB) d’Afrique en 2018, c’est également ci-dessous:
https://www.youtube.com/watch?v=Fnyr8vTP88c
Mais et Madagascar alors où en sommes-nous? Perdu dans les nimbes de la corruption et de la ruine du pays par les gouvernants qui par conteneurs entiers mettent leur trésor de guerre en sécurité ailleurs?

Jrana

Bonne proposition mais qui écoute ou lit effectivement avec du recul des choses sensées comme la vôtre? Je lis les tribunes de ce blog, je lis les réactions (de souvent les mêmes personnes) sur d’autres blogs : il y a une totale inconscience de la situation car ceux qui ont le temps d’ecrire avec leurs claviers n’ont peut être pas d’entreprises à gérer, ou n’ont pas de décisions à prendre qui influencent concrètement la vie des autres ou ne sont pas au contact du terrain sauf à travers des images (car il y a des gens qu’on voit moins dans ces blogs, qu’on voit plus sur LinkedIn ou Twitter et qui ont des activités florissantes ou innovatrices, beaucoup ne sont pas des malgaches de souche, beaucoup sont aussi des jeunes 2eme ou 3ème génération d’immigrants). Et à l’image des politiciens et des intellectuels de notre pays, on appartient à un groupe et ce qui ne marche pas, c’est à cause de l’autre groupe etc. Mais sûrement que comme quelques « mpamadika palitao », l’appat du gain fait vite changer de groupe. Il y a quelque jours, j’ai écrit qu’il faut un sursaut de tous. Ce qui signifie, mettons de côté ces esprits claniques et collaborons autrement. Pour revenir à votre proposition de régime présidentiel fort avec un seul mandat, c’est l’ideal dans un pays apaisé et avec des dirigeants avec de l’ethique. Mais si on force ça aujourd’hui, et dans le meilleur des cas où l’election présidentielle ne serait pas contesté, les « mis de côté » s’empresseront de déstabiliser et ceux au pouvoir feront tout pour « empocher la mise » au plus tôt. En final, à cause de ca (car nous ne sommes pas les seuls sauf qu’on exagère vraiment), les régimes trop présidentiels des pays africains francophones se perpétuent à travers des référendums qui ouvrent la voie à des presidences à vie ou même héréditaires: Togo, Tchad, Congo Brazzaville, Congo ex-Zaire, Cameroun, Algérie, Rwanda, Burundi en particulier puis tentation au Niger, au Mali, en Cote d’Ivoire et au Sénégal (ils ne restent à ce jour que le Burkina Faso et le Benin qui jouent le jeu). Pour nous qui sommes si fiers de notre endemisme, essayons de nous mettre ensemble, faisons qu’en sorte tous les groupes puissent participer à la direction du pays en assumant contractuellement et successiment chacun des rôles de decideurs et de contrôleurs. Même si beaucoup sont pourris, ce self-control devrait changer la donne tant que justice et forces de l’ordre restent à leur place. Et que ce soient des consultants étrangers indépendants – de tous les continents, pas seulement des pays occidentaux – qui contrôlent les passations de marché. Ce brave nouveau premier ministre malgache aura du mal à changer les choses en 4-7 mois puisque tout le monde veut diriger. Personne ne veut sincèrement contrôler celui qui dirige et accepter l’inverse. On tourne en rond, on tournera en rond. Ça n’empeche Pas qu’il faut l’aider tant qu’il reste à faire son job de manière éthique et professionnelle, ce… Lire la suite »

User

Pays maudit ? Certainement pas. Habitants maudits ? hélas, oui.

Tokyr

Vos idees sont, je trouve, excellente! mais inapplicable tout de suite. Il a fallu des siecles aux occidentaux pour arriver a des modeles democratiques qu on connait aujourd hui…
La majorité des politiques gasy (tous partis confondus) n ont aucune fibre patriotique et donc aucune colonne vertébrale.
Tout ce qui les interessent c est de se placer pour se remplir les poches. Ensuite n importe qui avec un peu d argent peu se payer l armee nationale pour renverser le gouvernement.
Et enfin le peuple qui lutte pour sa survie a completement divorcé de la politique et plusvon s eloigne de Tana plus on le constate… Je souhaite a Madagascar un dictateur eclairé qui s en metrra forcement dans les poches mais qui oeuvrera pour le pays, qui mettra l armee et la police au travail et aneantira tous les parasites qui sucent la moelle de cette ile magnifique, c est l etape nécessaire pour un jour esperer une democratie au pays des babakotos

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!