Une sélection des meilleurs smartphones de ce premier trimestre 2011 (Part 1)

Les meilleurs superphones et smartphones 3D

Dans un précédent dossier, on avait éclairé ceux qui ne savaient pas sur quels critères porter le choix de leur smartphone. Aujourd’hui, on a réalisé une sélection des meilleurs modèles pour chaque segment de terminal convergent afin que les lecteurs d’Actutic puissent facilement faire leur choix parmi les milliers de solutions proposées par les innombrables constructeurs évoluant dans ce secteur. Il est important de noter qu’il est très difficile de réaliser une sélection de manière totalement objective d’autant plus que la notion de « meilleur » ne peut s’écarter d’une appréciation personnelle. Ainsi, plusieurs smartphones se valent mais vu que l’on a pas pu réaliser un test pertinent pour chaque terminal sorti depuis, cette sélection est donc, d’une part, basée sur les appréciations des principaux portails de notoriété et d’autre part, repose principalement sur la « qualité » de la configuration matérielle. On verra dans cette première partie de ce dossier les meilleurs superphones ainsi que les meilleurs smartphones 3D. Dans la deuxième partie, on abordera les meilleurs smartphones multimédias et polyvalents tandis que dans la dernière partie, on présentera la sélection des meilleurs terminaux convergents compatibles 4G et professionnels.

LES SUPERPHONES

Terme apparu lors de la présentation du premier Google Phone: Nexus One, superphone désigne un smartphone considérablement véloce qui se distingue des autres modèles « courants » selon quelques caractéristiques, en l’occurrence un processeur cadencé à plus de 1Ghz, une définition d’écran élevée, un capteur à haute résolution gérant la capture HD et une mémoire RAM ainsi qu’une unité de stockage élevées par rapport à la normale. En clair, la configuration des superphones se rapproche davantage de celle des ordinateurs. Actuellement, plusieurs modèles répondent à ces spécifications mais pour cette sélection, on a choisi les véritables foudres de guerre.

LG Optimus 2X

LG Optimus 2X, le premier smartphone dual core

Le constructeur LG est le précurseur dans le milieu des smartphones dual core dont le port étendard reste bien entendu l’Optimus 2X. En réalité, il fut le premier à adopter le SoC Tegra 2 de la marque au caméléon. Pour rappel, ce dispositif regroupe sur un même circuit le CPU et le GPU. Concernant le processeur, c’est une puce à deux cœurs basée sur l’architecture ARM Cortex A9, cadencés chacun à 1Ghz. Le GPU est une déclinaison des processeurs graphiques de Nvidia, plus précisément des versions mobiles à basse consommation. Ce System on Chip de Nvidia est épaulé par 512Mo de mémoire RAM et 8Go de mémoire flash, extensible par le biais d’une carte SD. Le LG Optimus 2X s’articule autour d’une dalle de 4 pouces gérant une définition WVGA, soit 800 par 480p. Cet écran tactile est pourvu de la technologie IPS optimisant le contraste, les couleurs et la luminosité, pour des images d’excellente qualité. Ce smartphone embarque deux capteurs dont un facial de 1.3Mp pour la visioconférence et un principal de 8Mp, avec flash LED. Cette caméra gère la capture de photos avec une résolution maximale de 3264x2448p et des vidéos en HD 720p à 30fps ou en Full HD 1080p, à 24 images par seconde. Ce superphone du constructeur coréen embarque l’intégralité des capteurs disponibles pour ne citer que l’accéléromètre, la boussole numérique ou encore, le gyroscope. Côté connecteurs, on retrouve un Wifi norme b/g/n, un système DLNA, un bluetooth 2.1 avec EDR, un port HDMI, une sortie audio 3,5mm et un port micro USB. Le LG Optimus 2X est sorti sous Android Froyo mais son fabricant annonce une migration vers Gingerbread.

Motorola Atrix

Le Motorola Atrix se transforme en netbook avec son lapdock

Présenté au grand public durant le salon CES de Las Vegas qui s’est tenu au mois de janvier dernier, le Motorola Atrix se distingue des autres superphones par l’existence d’un dock associé: le lapdock. Cette solution se présente sous la forme d’un netbook, qui s’avère être pratique pour une utilisation « sédentaire ». A noter que ce terminal de la maison Motorola se décline en deux versions selon le réseau géré: 3 ou 4G. Quoi qu’il en soit, il présente une seule et unique configuration. Le Motorola Atrix se construit autour d’une dalle tactile de 4 pouces mais qui gère une définition qHD, autrement dit 960x540p. Autant dire que la densité de pixels par pouce sur cet écran est élevée, ce qui génère des images de très bonne qualité. Pareillement au modèle précédent, ce smartphone est animé par le fameux SoC Tegra 2 de la firme Nvidia, qui propulse la plupart des terminaux convergents véloces disponibles actuellement sur le marché. Ainsi, il est également équipé d’un CPU dual core cadencé à 1Ghz et du GPU embarqué composé de 8 processeurs de flux de la firme au caméléon. Cependant, ce terminal embarque une mémoire RAM de 1Go de capacité, garantissant une fluidité exemplaire du système. Quand à la mémoire flash, elle fait 16Go et est extensible à 32Go, par le biais de carte mémoire externe. Ce superphone de Motorola est équipé d’un capteur principal de 5Mp associé à un flash LED et un frontal de 1.3Mp. Le Motorola Atrix peut prendre des vidéos en HD 720p tandis que le Full HD se fera après une mise à jour logicielle. On retrouve sur ce superphone un dispositif Wifi norme b/g/n, un bluetooth 2.1 avec EDR, une puce GPS, un port mini HDMI, un micro USB et un module DLNA. Le Motorola Atrix est livré avec Android OS 2.2 et on ignore s’il migrera vers la 2.3.

HTC Pyramid

Le HTC Pyramid sera un des superphones les plus puissants à sa sortie

Pour le moment, il n’existe pas encore d’informations réellement officielles concernant ce superphone du constructeur taïwanais mais il est certain qu’il fera partie des meilleurs smartphones véloces à sa sortie. Après une brève apparition peu de temps avant la tenue de l’édition 2011 du salon MWC de Barcelone, le HTC Pyramid fait aujourd’hui l’objet de rumeurs persistantes. C’est au travers de quelques informations officieuses que l’on décrira ce futur terminal convergent de la maison HTC. La principale spéculation qui crée actuellement un véritable débat concernant ce smartphone est la version de l’OS Android supposée propulsée le terminal: Honeycomb. En effet, cette mouture optimisée pour les tablettes est avancée par beaucoup de portails spécialisés comme étant le système embarqué du HTC Pyramid mais on reste tout de même dubitatif quant à cette éventualité. Par conséquent, on estime que ce sera plutôt Gingerbread qui fera tourner l’ensemble. Du point de vue spécifications techniques, ce superphone s’articule autour d’une dalle en SuperLCD de 4.3 pouces gérant une résolution qHD, soit 960x540p comme l’Atrix. Il sera animé par un processeur livré par la firme Qualcomm, un CPU dual core cadencé à 1.2Ghz. Pour le moment, seuls les modèles Snapdragon MSM 8260 et 8660 répondent à ces caractéristiques. Ces puces comprennent également le GPU Adreno 220, annoncé comme étant largement plus performant que les versions précédentes. Les SoC de Qualcomm seront épaulés par 768Mo de RAM tandis que la capacité de la mémoire flash native est encore méconnue. Les seules informations disponibles actuellement font état d’une connectivité Wifi norme b/g/n, de deux capteurs de 1.3 mais également de 8Mp et de la présence de la surcouche logicielle HTC Sense 3.0. Il faudra attendre sa présentation officielle pour en savoir davantage concernant ce HTC Pyramid.

LES SMARTPHONES 3D

La 3D stéréoscopique commence à se faire une place au sein du secteur des smartphones et même des tablettes tactiles comme en témoigne l’Optimus Tab 3D. C’est d’ailleurs le fabricant de cette solution: LG, qui a mis sur le marché le tout premier smartphone orienté 3D relief: l’Optimus 3D. Il y a peu de temps, le fabricant taïwanais HTC a également mis à la disposition du grand public son terminal convergent stéréoscopique, connu sous le nom de code Evo 3D. Pour le moment, seuls ces deux modèles sont les solutions 3D disponibles et sont tous deux autostéréoscopiques, autrement dit, ne nécessitent pas de porter des lunettes spécifiques pour bénéficier de l’effet relief.

LG Optimus 3D

Le LG Optimus 3D est le précurseur dans le milieu des smartphones autostéréoscopiques

Le LG Optimus 3D est le précurseur dans le domaine des solutions nomades gérant la technologie 3D relief. Il a été officiellement présenté au grand public durant la dernière édition de la grande messe de la mobilité de Barcelone: le Mobile World Congress. A noter que pratiquement toutes les fonctionnalités gérées par ce terminal sont orientées 3D notamment au niveau de la lecture de contenus et la capture d’images. Le LG Optimus 3D se construit autour d’une dalle LCD tactile de 4.3 pouces, bien évidemment autostéréoscopique. Cet écran capacitif affiche une définition d’images WVGA: 480 par 800p. Contrairement à l’ensemble des smartphones haut de gamme, le LG Optimus 3D n’est pas équipé de la plateforme Tegra 2 de la marque au caméléon mais plutôt d’un processeur fourni par le fondeur texan: Texas Instruments. Ce dernier n’est autre que la puce OMAP 4, qui est également un System on Chip. Il est constitué d’un CPU à double cœurs basé sur l’architecture ARM Cortex A9, cadencés à 1Ghz et d’un GPU pourvu de 4 unités de traitement de flux, signé Imagination Tech: le PowerVR SGX 530. Parmi les caractéristiques particulières de l’Optimus 3D figure sa mémoire RAM d’une capacité considérable de 4Go, qui serait nécessaire à la gestion de la 3D relief. Au niveau de l’unité de stockage, les utilisateurs auront droit à une mémoire flash de 8Go, extensible à 32Go par le biais de cartes mémoire externes. Ce smartphone 3D de la maison LG est équipé d’un capteur facial dont on ignore la résolution et d’un double capteur principal, indispensable à la capture d’images en 3D relief. En réalité, il s’agit d’un unique capteur à double foyer synchronisé de 5Mp. Ce dispositif gère la capture de photos avec une définition maximale de 2560x1920p ainsi que l’enregistrement de vidéos 2D en full HD 1080p et 3D, en HD 720p. Concernant les spécifications techniques restantes, on retrouve sur ce LG Optimus 3D un Wifi norme b/g/n, un bluetooth 3.0 avec EDR et A2DP, un port micro USB 2.0, un module DLNA, un port HDMI 1.4 gérant la 3D et une sortie jack classique 3.5mm. Le constructeur annonce Froyo comme OS mais on est quasiment certain que ce sera Android 2.3 qui sera embarqué à sa sortie en été.

HTC Evo 3D

Le HTC Evo 3D sera disponible en France

Quelques mois seulement après la présentation officielle du LG Optimus 3D, HTC dévoile son premier smartphone 3D et ce, à l’occasion du dernier salon CTIA d’Orlondo. Pareillement à son concurrent direct, ce terminal a pour objet de démocratiser la technologie relief auprès du grand public et surtout, de permettre au fabricant taïwanais de se tailler la part du lion au sein de ce marché en plein expansion. Pareillement à son homologue, le HTC Evo 3D est autostéréoscopique et de ce fait, ne requiert pas le port de lunettes spécifiques. Ce terminal convergent de la firme taïwanaise est construit autour de sa dalle en Super LCD de 4.3 pouces gérant un affichage de définition qHD, soit 540 par 960p. Sous le capot, on retrouve un SoC estampé de la marque Qualcomm, plus précisément le modèle Snapdragon MSM 8660. Comme il a été indiqué dans la présentation du HTC Pyramid, ce System on Chip de la firme américaine est constitué d’un processeur dual core basé sur l’architecture ARM Cortex A9 cadencé à 1.2GHz et d’un GPU Adreno 220. Contrairement à l’Optimus 3D, le HTC Evo 3D n’est pourvu que de 1Go de mémoire RAM alors qu’il gère également la technologie 3D relief. Côté mémoire interne, le HTC Evo 3D propose une unité de stockage de 4Go, extensible via une carte mémoire microSD. On retrouve sur ce smartphone 3D relief de la firme HTC deux capteurs dont un frontal de 1.3Mp et un principal de 5Mp avec double flash LED. Il est important de noter que cet APN principal est pourvu de deux objectifs synchronisés permettant de capturer des images 3D. A ce propos, le HTC Evo 3D gère la capture de photos 3D avec une résolution de 2Mp et des vidéos 3D en HD 720p. En mode 2D classique, le capteur peut prendre des photos avec une définition complète de 5Mp et des vidéos en Full HD 1080p. Pour ce qui est des spécifications restantes, le smartphone 3D de la firme HTC embarque un Wifi norme b/g/n, un bluetooth 3.0, une sortie audio jack, un port HDMI 1.4 et une puce GPS. Le HTC Evo 3D est propulsé par Android Gingerbread et la version outre Atlantique sera compatible 4G WiMAX.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!