Voir les choses en grand : 11ème partie

Rez-de-chaussée déjà ?

Il y a quelques jours, j’ai lancé la V4 d’un logiciel que j’avais imaginé et commencé à développer … en 2012. Il y a 8 ans donc.

Euh oui et ? Et en travaillant sur cette V4, depuis le dernier trimestre 2019, je me suis aperçu que le modèle de données que j’avais créé il y a 8 ans prévoyait déjà des fonctionnalités que je n’ai jamais eu le temps d’implémenter depuis !

Où je veux en venir aujourd’hui ? Ah oui, tout simplement au fait que dès le départ, j’avais déjà vu « grand » en créant mon application, le modèle de données est là pour en attester. En 2012, j’avais donc lancé mon logiciel, amputé de quelques fonctionnalités que j’avais imaginé dès le départ, mais que je n’ai jamais eu le temps de développer. Chose maintenant faite, 8 ans après.

Le propos aujourd’hui est de vous convaincre que quand vous créez/lancer une entreprise, essayez de voir « grand » dès le départ. Comme moi, vous n’aurez peut-être pas le temps (ou les moyens) de tout faire dès la V1, ce n’est pas grave, lancez quand même votre V1 en l’état, il sera toujours temps plus tard de rajouter les fonctionnalités supplémentaires au fur et à mesure. Vous ferez les V2, les V3, et comme moi, arrivé à la V4, vous aurez un produit extrêmement abouti.

Pour les non informaticiens, ce que je viens d’écrire peut s’avérer extrêmement abstrait, incompréhensible. Dans ce cas, je vais vous prendre un autre exemple beaucoup plus parlant.

Imaginons que vous ayez imaginé le projet, pour vous enrichir, de bâtir un petit immeuble d’habitation de disons 3 étages. Mais vos finances ne vous permettent aujourd’hui que de construire le rez-de-chaussée et le premier étage. Et là vous vous dites : « Bon bah c’est mort, j’ai pas assez d’argent, je fais pas ». Erreur fondamentale : vous avez vu grand, c’est très bien mais vous avez fait l’erreur de reculer. Alors que vous pouvez très bien commencer à faire vos fondations, les murs du rez-de-chaussée, la dalle du premier étage, les murs du premier étage … et le toit du premier étage. Ou sinon pas de toit mais en lieu et place, la dalle du deuxième étage. Puis la, stop, maka souffle. Puis deux ou trois ans après, reprendre les travaux et faire le deuxième etage, puis la dalle et les murs du 3ème étage. Et enfin le toit.

Et tout ceci a été rendu possible par le fait que vous avez prévu « grand » dès le départ : les fondations, les murs porteurs, tout a été conçu pour supporter 3 étages. Et bien entendu, dès le départ vous avez pris bien soin de faire 2 appartements bien indépendants par étage. Au final vous serez à la tête de 6 appartements. Loué chacun disons … 500 000 ar par mois ? 🙂

En conclusion, la morale de tout ceci est que quand vous entreprenez/construisez quelque chose, essayez dès le départ de « voir grand« , de « penser grand« . Même si vous construisez « petit » au début, les fondations seront suffisamment saines et solides pour vous permettre d’évoluer, de grossir, de croître sans avoir à réinventer la roue ni à devoir tout casser.

Allez je vous laisse, j’ai déjà une V5 sur le feu 🙂

Lire aussi : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Lire aussi : “Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Lire aussi : Janvier 2018 : cette année, je me paie d’abord  – 3ème partie

Lire aussi : Ce mois-ci je mange des madriers et des tôles – 4ème partie

Lire aussi : Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

Lire aussi : Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Lire aussi : 7ème partie : acheter une maison ou pas ?

Lire aussi : 8ème partie : devenir (vraiment) riche

Lire aussi : 9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Lire aussi : Ça y est, je suis riche – 10eme

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

12
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
snip
Membre
snip

Le « I » des principes SOLID ou l’art de tout faire via des interfaces dont les implementations peuvent evoluer. Entre informaticien, on se comprend 🙂

Firenena Merina
Invité
Firenena Merina

Merci beaucoup pour le conseil.

Ianona
Membre
VIP

Voilà! il faut que le projet soit évolutif, toujours prévoir une ouverture pour les prochaines évolutions. Mais il faut aussi que ce soit cohérent et ergonomique, pour que à la fin ça ne se termine pas en un grand truc tout embrouillé sans queue ni tête.

mpijery
Membre
mpijery

Vous l’avez sous-entendu mais j’aimerais quand-même souligner: la V1 doit être déjà fonctionnelle même si elle est encore incomplète

ilpensiero
Invité
ilpensiero

excellent conseil, a mada nous avons beaucoup de talents, rien qu’en parlant du domaine de l’informatique, malheureusement, des personnes malins les recrutent a bon prix (lowcost) tout en les confiant des projets difficiles, très difficiles parfois, qui coutent des milliers d’euros

yoko
Invité
yoko

… le simple fait de « penser grand » prouve que vous n’êtes plus malgache : je suis dans la situation inverse de la vôtre ( Français résident à Mada et non Malgache résident en France ). Pour votre info, les Malgaches pensent petit, toujours, et regardent vers en-bas, toujours, et en arrière, toujours ( sûrement en raison du culte des ancêtres ).

Vous avez une autre faculté qui prouve que votre acculturation est totale : celle d’anticiper, puisque vous prévoyez des fondations au départ qui permettront de supporter les étages futurs ( je suis un ancien professionnel de la branche ). Je vous informe qu’à Mada, on fait bien évidemment le contraire : on construit Rdc, puis quand on a quelques moyens, R + 1 , puis R + 2 puis un jour l’immeuble s’écroule comme cette semaine à Tana ( 4 morts ). Il faut ajouter à cela qu’il n’y a pas de financement préalable comme en Europe, ce qui explique les innombrables chantiers à l’arrêt, et évidemment pas de règlementation technique qui oblige à recourir à un bureau d’étude structures.




carole
Membre
carole

ceux qui sont en France ont l’habitude de comparer avec ce qu’il y a là-bas et la plupart ne comprennent plus Madagascar.

mpijery
Membre
Gold
mpijery

Si comprendre Madagascar veut dire accepter que rien ne fonctionne, il vaut mieux ne pas le comprendre, et chercher à appliquer ce qui marche ailleurs

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre

Si comprendre Madagascar veut dire accepter que rien ne fonctionne

Si comprendre Madagascar veut dire accepter que rien ne fonctionne c’est accepter que le temps c’est arrêté définitivement au moyen age, tant que l’on compare c’est parce qu’il y a encore un espoir d’amélioration et d’évolution vers le 21 ème siècle (a marche plus que forcée) …

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!