Vous gérez comment votre budget dans votre couple ? 14ème partie

Aaaaah, la question à 1 million ar (ou d’€). Que bon nombre d’entre-vous vous vous posez tout bas, aujourd’hui nous allons donc la poser tout haut 🙂

Vous gérez comment votre budget dans votre couple ?

Alors déjà, je vous rassure, il n’y a pas forcément une seule bonne méthode ni une solution universelle. D’autant plus qu’il y a plein de situations possibles et imaginables donc encore une fois, je n’aurai pas la prétention de vous donner aujourd’hui la solution miracle qui marchera chez tout le monde. Je vous parlerai simplement de quelques principes qui me semblent de bon sens.

Le premier principe c’est l’égalité dans le couple. Il n’y a pas de « moi je travaille plus que toi donc c’est normal si je me paie un peu plus que toi« . Tout le monde travaille dans un couple, chacun à son niveau, chacun à sa manière. Donc effectivement, comme je n’ai eu de le cesse de vous l’anoner depuis Mathusalem, chacun se paie dans le couple, et chacun se paie le même montant, comme ça pas de jaloux. Ni de frustration 🙂

Deuxième erreur à ne pas commettre, dans la même veine : « euh moi je gagne plus que toi donc je me paie un peu plus« . Non, oubliez, c’est pas comme ça qu’on fait.

Troisième erreur : « moi je paie le loyer ce mois-ci, et toi l’ecolage des enfants, et puis on inversera le mois prochain ». Bah voyons, et puis arrive le mois suivant : « ah bon c’est mon tour » ?

Ça a l’air compliqué tout ça hein ? Heureusement que l’expert elman et ses bons plans passe par là n’est-ce pas ? 🙂

Alors, concrètement, comment on fait  ?

Déjà le mot couple veut bien dire ce que ça veut dire non ? Ça veut dire deux, une paire, ensemble. Together. Ça ne veut pas dire 1+1. Ça veut dire on partage tout ensemble, on se paie ensemble pareil, on paie les factures ensemble pareil et on épargne ensemble pareil. Ouéee sur le papier c’est formidable mais concrètement ?

Concrètement c’est encore plus facile. Imaginons que l’elman gagne 1 000 000 et ardine 500 000.

Et bien c’est très simple, l’elman se paie d’abord 100 000, ardine se paie également 100 000, l’épargne se paie également 100 000, et on paie ensuite les autres charges avec les 1 200 000. Zay, vita, tompokolahy sy tompokovavy.

Et ce système marche parfaitement, même à Madagascar où on est davantage habitué à manipuler des espèces. Il marche encore mieux en France où l’elman a son compte bancaire, ardine a son compte bancaire, et l’elman et ardine ont un compte joint bancaire.

Donc l’elman reçoit ses 1 000 000 sur son compte perso. Il se paie ses 100 000, il garde en plus 50 000 pour ses petits prélèvements perso (téléphone, navigo etc.), et encore 50 000 dans son épargne. Puis il vire 800 000 sur le compte joint. Pareil, ardine reçoit ses 500 000 sur son compte perso, elle fait exactement comme moi et elle envoie les 300 000 restants dans le compte-joint.

Zay, tout le monde s’est payé pareil, avec de l’épargne en plus, et il ne reste plus qu’à payer les autres avec les 1 100 000 du compte-joint.

Maintenant, 3 mois plus tard, l’elman sera toujours payé à 1 000 000 mais ardine elle, est passée à .. 1 500 000 de revenus, wow, bravo. On réajuste donc les chiffres, d’où la nécessité de toujours refaire le budget mensuellement comme je vous ai montré.

Cette fois-ci donc l’elman se paie 200 000, ses petits prélèvements perso restent à 50 000, et 200 000 en epargne. Ardine idem. Et allez zou, il y aura donc 1 600 000 en compte joint, oué on pourra se faire un restaurant supplémentaires et ce sans toucher à nos « je me paie » respectifs 🙂

Et ça marche

Après avoir tâtonné un peu comme tout le monde, c’est comme cela que nous fonctionnons depuis quelques années tompokolahy sy tompokovavy et je vous garantis que ça marche. On est pas dans un couple pour tenter de démontrer à son conjoint qu’on a la plus grosse, on est là pour démontrer qu’à deux, on en a une énorme.

Voila pour cette quatorzième leçon, si vous aussi vous avez des trucs et astuces, n’hésitez pas. Ah oui, dernière question cruciale : « et c’est qui qui tient les rênes du compte-joint » ? La réponse est dans la question il me semble. Mais bon, il est vrai que c’est plutôt ardine qui manipule le stabylo vert fluo 🙂

Lire aussi : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie

Lire aussi : “Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Lire aussi : Janvier 2018 : cette année, je me paie d’abord  – 3ème partie

Lire aussi : Ce mois-ci je mange des madriers et des tôles – 4ème partie

Lire aussi : Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

Lire aussi : Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Lire aussi : 7ème partie : acheter une maison ou pas ?

Lire aussi : 8ème partie : devenir (vraiment) riche

Lire aussi : 9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Lire aussi : Ça y est, je suis riche – 10eme partie

Lire aussi : Voir les choses en grand : 11ème partie

Lire aussi : Il faut absolument s’enrichir et devenir rentier – 12ème partie

Lire aussi : Établir un budget de combat : 13ème partie

Lire aussi : Hier j’ai halluciné : 15ème partie

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

32
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
rnaivos
Membre

Plus simple, Compte-joint pour tout le monde et compte dédié pour l’épargne. Par contre, outil gestion de compte type Linxo, où ce que propose votre banque, pour analyser les dépenses mensuelles et ajustement le mois prochain.
Mais pour le coup, il faut vraiment une confiance « aveugle » entre le couple …

Soso
Invité
Soso

Nous fonctionnons comme vous rnaivos. Un seul compte: le compte-joint. On fixe un montant d’épargne par mois et on n’y touche pas. Et toute dépense et prélèvement se font sur le compte principal. S’il y a un reste à la fin du mois, ça va à l’épargne. S’il y en a moins au 10 du mois, on essaie de consommer moins pour les 20j restants. Zay vita 🙂

Si on gagne plus, le montant de l’épargne augmente proportionnellement. Idem pour le cas inverse. La consommation reste stable et on essaie de garder le même train de vie.

ilpensiero
Invité
ilpensiero

dans la plupart des cas ou du moins ce que j’ai constaté, c’est la femme de foyer qui est la grande patronne, le mari qui est salarié n’a pas son mot a dire, quand on le dit de venir a une sortie entre collègues il dit « tsy afaka manapaka irery aho », sinon c’est l’inverse, le mari il dépense tout l’argent avec sa petite copine et la femme ne reçoit rien, des cas très endémiques

mpijery
Membre
mpijery

il dit « tsy afaka manapaka irery aho »

La plupart du temps, c’est lui qui veut réfuser l’invitation mais comme il ne veut pas assumer, il le met sur le dos de sa femme qui n’est pas là 🙂

ilpensiero
Invité
ilpensiero

peut-être, il a aussi peur de la réaction de sa femme, du coup il refuse, par contre quand c’est la femme qui a envie de papoter ou faire des pro avec ses copines, aucun problème, ah les hommes dominés de notre pays endémique

mpijery
Membre
mpijery

Le fait de laisser libre sa femme ne veut pas dire dominé pour moi.
Sinon, il y a bien des vrais hommes dominés, mais c’est souvent le resultat d’une histoire passée d’adultère, du coup, sa femme le tient par ses c*uilles car il a juré de ne plus recommencer

ilpensiero
Invité
ilpensiero

ou le contraire, ta femme te tient tellement par la laisse, te fait des coup de jalousies pour rien et qu’au final tu finis par tromper ta femme. Imagine la femme qui fait sa crise devant tous les potes du mari parce que celle-ci voulait aller a une autre fête mais par par jalousie elle suit son mari. Le problème c’est la manque de communication et de confiance

Rafangy
Membre
Rafangy

et les femmes qui n’osent pas decider de quoi que ce soit sans l’aval de leur maris, on les dit comment?j’en ai vu des femmes qui attendent l’arrivée de leur maris avant d cuire le riz pour midi parce c’st ce dernier qui decide du nombre de kapoaka à mettre dans la marmite




Rafangy
Membre
Rafangy

ces cas existent mais ne sont ps generalisés, dans la majorité, c’est le type qui ne veut pas y aller parce qu’il ne veut pas depenser de l’argent, déjà qu’il est difficile de finir le mois, et il y a aussi les femmes jalouses et possessives qui veulent toujours garder leur mari avec elles, celles qui demandent toujours pourquoi leur mari arrivent au foyer 1 ou 2heures après leur arrivée habituelle

mangableu
Membre

Difficile de satisfaire une femme. Des fois on se demande meme qu’est-ce-qu’elle veut exactement! 🙂

Lita Z.
Membre
Actif
Lita Z.

Ce que femme veut…

Rafangy
Membre
Rafangy

le dernier mot, toujours avoir le dernier mot

mpijery
Membre
mpijery

Pour moi, ça manque un peu de suivi, le compte est en mon nom, mon salaire y est versé, et à moins d’un achat important, je peux en faire ce que je veux, et ma femme aussi car elle connait le code de la carte 🙂
Pour les achats ou dépenses importants, conseil de famille extraordinaire et Assemblée générale comme disait Elman 😛 mais ça n’a rien de frustrant, nous sommes assez raisonnables pour ne pas bloquer systématiquement l’autre et on ne se prend pas la tête.
Résultat, on constate simplement à la fin du mois et on ajuste au mois suivant si on a trop dépensé, ça occasionne moins de stress.

Ianona
Membre
VIP

Pour nous, on dresse un budget mensuel pour les dépenses (bouffe, électricité, sorties, etc) et chacun verse dans un pot commun. ENsuite chacun gère son argent comme il veut.

Rafangy
Membre
Rafangy

et quand on prend la voiture ensemble, le carburant et les reparations c’est pour qui?moi, personnellement, cette formule ne me convient pas

mpijery
Membre
mpijery

C’est pour ça que chez nous, l’argent est centralisé, il n’y a pas de mon pognon ou de son pognon

Ianona
Membre
VIP

Pour la voiture, entretien, réparations, tous les frais à la maison, bref, on se sert dans le pot commun, qui est alimenté 1/2 1/2 s’il est vide, et il y a report à nouveau sur le prochain mois s’il est excédentaire.

Après chacun fait ce qu’il veut, l’un veut acheter un téléphone à 2 millions, alors que l’autre s’en tient à son foza. L’un l’argent lui brûle les doigts alors que l’autre est plutôt fourmi. L’un veut une maison, l’autre veut rester locataire. Chacun a sa voiture acheté par ses propres moyens. Chacun a son compte épargne, et on verra dans quelques années si on fusionne tout ça ou pas.

Ah, oui, si on compte faire un gros achat par exemple une télé, un nouveau lave linge, on se concerte sur ce que chacun peut contribuer et chacun avance les sous.

sniip
Membre

On fonctionne un peu différemment du modèle proposé par Elman .
On a d’abord un compte de secours avec un coussin de 3 mois de dépenses. Il est difficilement accessible (besoin de faire de la paperasse) et investi dans un fond commun de placement avec un profil sécuritaire. Je ne sais plus par quel magie on l’a remplis mais le compte est full.
Après, on fonctionne par projet : on liste tout ce qu’on veut faire dans un horizon court , moyen et long terme et chacun prend des postes budgétaires selon ce qui lui semble pertinent mais en sachant qu’avant toute chose , on met 10% sur des comptes épargnes différent.
Concrètement , on a les postes alimentations , éducation, divertissement, dons, projet à court terme (exemple vacance etc), moyen terme (achat de maison , investissement) et long terme (retraite). On a un dernier poste nommé achat inconscient ou l’on met « le reste » qui servira à se faire plaisir.
Chacun prend le poste qu’il veut en maintenant une certaine équilibre par rapport à ce que chacun gagne donc pas de conseil de famille si monsieur veux s’acheter un caleçon ou madame des sous vêtement.
La confiance se situe dans le fait que même si Monsieur fait un achat irréfléchi, l’autre sait pertinemment que les projets moyen et long terme ne sont pas en péril (vive les virements automatique)




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!