Zavatra misy fiatraikany @ fiainam-bahoaka

Il n’y a que l’elman qui arrive à faire rentrer un sèche linge dans un avion de chasse.. et sans rien abîmer svp 🙂

Gné ? Depuis quand il écrit en malgache lui ? Bah quoi, j’ai pas le droit d’être “interpellé” par certaines expressions endémiques ?

Zavatra misy fiatraikany @ fiainam-bahoaka“, littéralement donc des trucs et des bidules qui ont de l’impact sur la population. Des impacts positifs s’entend.

Ah mais c’est très bien ça.. Et la réponse c’est quoi ? Mmmh, c’est pas forcément évident et ça me rappelle d’ailleurs un peu la question quand je demandais “c’est quoi être riche” ?

Je me suis payé, j’ai un capital, je fais quoi maintenant ? 5ème partie

En interrogeant 100 personnes je suis sûr que l’on obtiendrait 100 réponses différentes. Et rassurez-vous, c’est valable où que vous soyez sur terre.

Certains diraient ouéee être riche c’est avoir 1 milliard ar.. D’autres 1 million d’€… D’autres encore 1 milliard de $ et ainsi de suite. Pour certains même, rigolez pas, ce serait 1 million ar.

Donc des “impacts positifs” ce seraient quoi ? Et bien c’est exactement la même chose que précédemment : selon votre position sur la pyramide de Maslow entre 0 et 1, certains diraient “c’est manger 1 fois par jour“.

Pour d’autres c’est avoir de l’eau, de l’électricité. Pour d’autres encore, c’est être en sécurité. Et pour d’autres c’est avoir un pouvoir d’achat suffisant et ainsi de suite.

Donc difficile de satisfaire tout le monde. Et on en revient encore à ma conception du prioritaire, urgent et important. On s’occupe d’abord de l’ultra prioritaire, puis une fois fait, de l’urgent et enfin on s’attaque à l’important. Et donc, qu’est-ce qui est prioritaire aujourd’hui ?

Nous y avons déjà répondu il y a quelques années : l’ultra prioritaire c’est l’eau, la nourriture et la sécurité. C’est l’étage 0 de notre pyramide et aujourd’hui, nous en sommes encore loin, au 3eme sous-sol ngamba.

L’eau, la nourriture et la sécurité. Il n’y a pas à tortiller du popotin, si vous voulez faire des zavatra misy fiatraikany @ fiainam-bahoaka, c’est cette trilogie qui sera la clé de voûte. Ou pour aller plus loin, c’est votre seza à 3 pieds, l’eau, la nourriture et la sécurité en constituant chacun des pieds.

Si chaque pied est présent et solide, votre chaise sera solide. S’il en manque ne serait-ce qu’un seul, votre tabouret se cassera la gueule… Oui oui je sais, au pays endémique c’est nakaiza l’ty lé tabouret teo…

Si je devais me présenter en 2023, je serais totalement honnête avec mes électeurs (ou pas): les priorités de mon mandat seront articulés autour de cette trilogie. Si le tabouret est d’aplomb d’ici 2028, le pari sera gagné, le reste ce sera du bonus.

Je sais qu’avec un programme comme ça je n’ai aucune chance d’être élu. Et pourtant, c’était déjà mon refrain et mon credo depuis 2017, en lançant ce site.

Et kiceki a raison aujourd’hui ? Situation de l’eau, de la nourriture et de la sécurité s’il vous plaît à la veille de rentrer en 2023 ? Je vous laisse juge.

Subventionner la pauvreté : c’est compliqué hein ?

Bon et bien si comme la cigale vous préférez chanter tout l’été, avec des feux d’artifice dans des stades à Miami, et bien … dansez maintenant.

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
angady
angady
2 mois plus tôt

du court terme. malheureusement même dans les plus hautes sphères de l’État, on ne peut plus raisonner que sur le court/très-court terme. nous nageons en pleine crise depuis trop longtemps, tellement que c’en est devenu la norme. et pendant une crise, tout se monnaie pour survivre et les pires pendant les crises, c’est les profiteurs et il y en a de plus en plus qui s’en mettent plein les poches, et en deviennent riches, bien visibles et même adulés. et tout ça, ce n’est pas ce qui va guider les prochaines générations sur le chemin de la droiture, malheureusement.

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires