Fier Mada : les Malagasy apprécient l’art malagasy

Ca c’était avant que Hery Rajaonarimampianina ne détruise cette route

« Fier Mada : les Malagasy apprécient l’art malagasy » : c’est ce que titrait hier l’Express de Madagascar.

Ah c’est tant mieux alors.

Par contre l’Etat Malagasy lui n’aime pas l’art malagasy vu l’état dans lequel il laisse la route allant de Art malagasy digue vers le pont d’Ambohitrimanjaka.

Une honte tout simplement !

En plus, ce lieu accueille plein de touristes étrangers. Et toujours en plus, c’est l’Etat malagasy lui même qui a bousillé cette route en y faisant circuler ses poids lourds 24/24 et 7/7 pour construire sa rocade présidentielle l’année dernière, en 2016.

Avec une énième promesse fallacieuse de réparer les dégâts une fois que la rocade sera terminée mais à ce jour, rien. A noter pourtant que cette route constitue une déviation intéressante pour rejoindre Ambohidratrimo, permettant ainsi d’éviter l’enfer des embouteillages de la portion Andranomena-Ambohibao.

Un axe Andranomena-Ambohibao où là aussi, on nous a promis si je me trompe pas, un fly-over et d’autres aménagements ?

Alors ces fly over ?

Décidément on promet beaucoup de choses dans ce pays. Dommage que ça reste en l’état de promesses.

Tsara, vita malagasy

Dans un autre registre, je n’ai pas souvenir que Marc Ravalomanana promettait autant : c’est même le contraire, il ne promettait rien du tout mais par contre qu’est-ce que ça bossait et surtout qu’est-ce que ça réalisait.

Bien entendu ça va encore piailler au monopole et à l’enrichissement personnel par ici mais ça fait 8 ans qu’il n’est plus là, et qu’est-ce qui a été fait en 8 ans ? Ceux qui ont hurlé au monopole ont-il créé quelques chose depuis ? Les Malgaches se sont-ils enrichis ?

En lieu et place, qu’avons nous vu ces 8 dernières années ? Un appauvrissement extrême des Malgaches ? Une insécurité jamais vue à ce point dans ce pays ? Une corruption généralisée à tous les échelons, du planton jusqu’au sommet de l’Etat ? Une gabegie sans nom dont ce drame d’Ankazobe n’est qu’une toute petite conséquence, eu égard des millions de vies qui sont affectées dans ce pays ?

Que l’on aime ou pas Marc Ravalomanana, ses entreprises « monopolistiques« , sa personnalité, ses manières familières et souvent paysannes, le fait est là : de 2002 à 2009, je n’ai pas souvenir d’avoir vécu autant de pauvreté, d’insécurité et de corruption à Madagascar.

Oui Marc Ravalomanana mangeait bien avec ses entreprises mais au moins la route était construite, la Jirama avait les caisses qui débordait d’argent et on n’avait aucune appréhension à prendre Air Madagascar.

Est-il encore utile de comparer avec aujourd’hui ?

Non je ne suis pas un fou furieux fanatique partisan de Marc Ravalomanana. Le personnage, et nul n’étant parfait, a aussi ses travers.

Moins de familiarité et un peu plus de respect pour les personnes, moins d’appétence économique surtout qu’un Président de la République ne devrait avoir aucun intérêt économique personnel car bonjour les conflits d’intérêts, moins de religion dans les affaires de l’Etat : c’est tout ça que l’on attend d’un Président de tous les Malgaches.

Mais il y a des signes positifs qui ne trompent pas : l’homme a déjà fait à de nombreuses reprises son mea culpa et dans les faits, quand je vois que Magro AAA vend des produits Star, des savons de la Savonnerie tropicale, des produits Socolait (si, si), ou accessoirement de la charcuterie Lewis, tout ceci est à l’image de Marc Ravalomanana : il parle peu, il agit directement. Son Magro se veut aujourd’hui être une vitrine du Tsara, vita malagasy, sans distinction d’entreprises.

Maintenant il convient de toujours rester réaliste. Marc Ravalomanana aura 70 ans en 2019, il fera peut-être un mandat, deux au maximum, et après ?

Et après on retombe dans la gabegie de ces 8 dernières années ? Avec des voyous et des voyelles qui sortent d’on ne sait où et qui n’ont pas compris que le « izay zao no ao aminy pouvoir » n’est pas un chèque en blanc pour mettre la main en toute impunité dans le pot de confiture ?

Si d’aventure Marc Ravalomanana est réélu, l’une de ses missions sera aussi de préparer sa succession. Car il est tout simplement hors de question de revivre ce cauchemar de ces presque 10 dernières années. Au placard les tontakely, Madagascar et les enfants malgaches méritent mieux que cela, merci.

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017