Les services 2.0 à Madagascar

Les services 2.0 à Madagascar

Les services 2.0 à Madagascar

Aujourd’hui je vous invite à faire un petit tour d’horizon des services 2.0 à Madagascar. Certaines initiatives sont déjà bien avancées, d’autres viennent d’être lancées et enfin ceux qui espèrent se lancer très prochainement.

La restauration

Premier secteur : la bouffe ! La livraison à domicile, commander une pizza par téléphone, ça existait déjà depuis belle lurette et on n’a pas attendu le web pour que ça existe.

Mais le web permet justement de nouvelles opportunités en la matière. Derrière tendance : proposer les cartes de plusieurs restaurants sur un seul site internet, on y passe commande, et on est livré. La diversité de la carte est un argument qui attire les internautes. Quelques acteurs dans le domaine :

 

Toujours dans ce domaine de la restauration, des traiteurs et des enseignes spécialisées se sont aussi lancés dans ce nouveau canal de vente avec livraison à domicile, au bureau. A noter que vous pouvez maintenant vous faire livrer des sushis chez vous, avec Zen sushis par exemple.

 

L’avantage du web ? Vous n’avez plus besoin d’aller au restaurant pour lire la carte. Non, la carte vient dans votre téléphone, vous choisissez, commandez, payez et votre plat sera livré à l’endroit de votre choix. Par contre question hygiène comment ça se passe ? La nourriture est quelque chose de très sensible, il convient donc de s’assurer que les emballages et le transport soient effectués dans les normes.

Autre bémol, attention de ne pas être victime de son succès car laisser en rade les clients qui ont commandé, c’est l’assurance de se faire rapidement descendre sur facebook. L’un des sites mentionnés ci-dessus, je ne mentionnerai pas lequel, en a fait la désagréable expérience. Quand on se lance dans l’e-commerce, le moramora n’a plus sa place, toute la chaîne doit être assurée.

A noter également la belle initiative d’annuaire de nos amis de chez restaurants.mg . Avec pourquoi pas comme idée d’évolution une petite application géolocalisée pour indiquer à l’utilisateur les bons petits restaurants, où on mange bien et pour pas trop cher dans un rayon de X kms ? Et pas seulement à Tana mais dans tout Mada ? Une application locale qui devrait certainement connaître un franc succès ? 🙂

Les fringues, les sacs, les chaussures

Les pages FB ne contiennent plus que cela : des boutiques de fringues !

Celles qui disposent d’un point de vente physique ont un gros avantage sur les « pure player » amatrices : le e-commerce ce n’est pas encore ça à Madagascar, il manque des grosses enseignes réputées, de confiance chez nous. Ce n’est donc pas encore demain que l’on verra une halle aux chaussures, aux vêtements, un Jennyfer, Zara ou H&M à Madagascar et donc en attendant, les clientes malgaches n’ont pas encore tout à fait confiance d’acheter en ligne et préfèrent se rendre sur un vrai point de vente physique.

Même si ces enseignes réputées existaient réellement à Madagascar, je n’achèterais pas en ligne mais je préfère me rendre sur place, dans la boutique pour regarder, toucher, essayer.

Ardine

Le problème est donc réglé 🙂

Par contre facebook permet donc à un marchand d’exposer gratuitement tout son catalogue en ligne et les clientes potentielles sont très nombreuses à s’y intéresser. Au delà du nombre de « like« , la présentation des produits sur fb, avec de belles photos, de jolies mannequins, et des prix attractifs devraient comme on dit attirer beaucoup de chalands sur le point de vente ?

Les pages fb qui marchent actuellement :

 

 

La vente de billets en ligne

La billetterie en ligne commence à faire timidement son apparition sur le marché malgache.

Concerts, soirées, tout événement incluant un PAF peut potentiellement être réservé et réglé en ligne, via mobile banking. Par contre le règlement par carte bancaire semble encore poser quelques soucis, le mobile banking sera donc privilégié.

Après règlement, vous recevez un QR-Code ou un mail que vous n’avez plus qu’à présenter à l’entrée. Il est même également possible pour certains événements « assis » de choisir votre emplacement dans la salle. Le procédé s’apparente énormément aux billets électroniques quand vous prenez l’avion. Celui qui s’est lancé sur ce secteur :

 

Uber, VTC gasy ?

Certains startupers sont dans les startings blocs pour transposer ces applications polémiques à l’étranger à Madagascar.

Le principe ? Vous commandez une voiture avec votre application sur le téléphone. Fini les taxis brinquebalants, aux tarifs aléatoires : tout sera codifié, normé en terme de qualité, prix, etc. avec tous les apports du 2.0 : possibilité d’émettre un avis, notation du chauffeur, de la voiture, de la prestation, etc.

Une application qui profite allègrement du vide juridique en matière de nouvelles technologies à Madagascar et qui à terme tuera le métier de taxi à Madagascar. Ceci étant, quand on voit l’état de certains véhicules se prétendant taxis, certains diront que ce ne sera pas une grande perte 🙂 Les startupers qui se positionnent sur le créneau :

  • Pimp (une demo est prévue à la FIM 2017)

Voici donc un tout petit tour d’horizon sur les services 2.0 à Madagascar qui on le constate, n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Le challenge est énorme, ce qui est le cas pour toute entreprise qui se lance à Madagascar, avec les difficiles réalités locales : un marché étriqué, un pouvoir d’achat faible, une faible bancarisation, une familiarité limitée avec les nouvelles technologies, …

Mais les pionniers qui osent se lancer dans cette formidable aventure virtuelle mais néanmoins très humaine méritent tous nos encouragements. Dernier point à noter, il est dommage que personne n’ose encore se lancer dans les applications liées au tourisme. C’est la peur de se mesurer aux géants Tripadvisor et Airbnb ? Et pourtant qui dit tourisme dit devises, donc pouvoir d’achat beaucoup plus élévé 🙂

Il ne faut pas avoir peur de se lancer car la chance ne sourit qu’aux audacieux. Si vous connaissez d’autres entreprises qui se sont lancés sur les services 2.0, n’hésitez pas à en parler dans les commentaires, merci.

Et je terminerai cette chronique en souhaitant la bienvenue à notre nouvel annonceur, sanifer.mg, dont vous n’avez sûrement pas raté la présence sur le site 🙂

A propos de elman

Digital Native
Allez on y croit !

Copyright Actutana Inc. - Tous droits réservés.  © 2017