310 000 contribuables enregistrés aux impôts à Madagascar

310 000 contribuables seulement ? Sur une population de 25 millions d’habitants ?

En fait, après quelques instants de réflexion, ce n’est pas tant ce faible volume de contribuables qui pose problème. Ce qui pose question c’est surtout : où va l’argent récolté via ces impôts ?

En France je paie beaucoup d’impôts. Énormément d’impôts et de charges sociales. Convertis en ariary ça pique les yeux (et le portefeuille) grave. Mais au moins je sais où ça va :

  • Je roule sur de belles routes et autoroutes
  • Je me déplace en train, en bus, en voiture, en tramway, en taxi, en VTC, j’ai l’embarras du choix, les matériels roulants ne datent pas du siècle dernier et ça ne me coûte pas un bras pour me déplacer.
  • Ça fera bientôt 1 an que j’ai du courant, de l’eau chaude, froide, sans la moindre coupure. Accessoirement, zéro coupure pour l’internet aussi, l’uptime se passe de commentaires : 24/7/365
  • Les ordures sont ramassées et les villes sont propres, jolies, bien aménagées, bien entretenues. Avec des infrastructures partout. On a un véritable service de voirie qui se décarcasse pour fournir un cadre de vie agréable aux habitants. Et de surcroît, bien éclairé. Les maires veulent être réélus, ils s’occupent donc bien de leurs administrés.
  • Quand j’étais en galère, les caisses d’allocations familiales m’ont donné le petit coup de pouce nécessaire pour mettre un pied à l’etrier. A mon tour de contribuer pour permettre à d’autres de pouvoir le faire.
  • Je peux me soigner quasi gratuitement dans des hôpitaux propres, aux normes, avec tout le plateau technique nécessaire et des personnels médicaux qualifiés, professionnels. Aimables et accueillantes.
  • J’ai un véritable service public qui n’a pas besoin de mametra kely pour avoir droit au service auquel j’ai droit.
  • Je me sens en sécurité au quotidien, je peux sortir de chez moi à n’importe quelle heure. Il y a des caméras partout, la Police viendra au premier appel au secours.
  • Et j’en passe…

Voila. Pour tout ça, je suis content d’apporter mon humble participation fiscale et sociale à la France car je sais où ça va, je vois où ça va. Et d’une manière ou d’une autre, sous une forme ou une autre, je sais que ça me reviendra.

Et à Madagascar, ça va où les impôts ? Pour payer le 3V d’une poignée de branleurs ? Leurs grosses 4X4 ? Leurs villas ? Leurs deuxième bureau ? Leurs 20 millions ar de ticket carburant par mois ? Leur train de vie indécent ?

Qui a envie de payer pour ça ? Ataovy sérieux, pas grand monde, il ne faut pas non plus prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages.

Donc avant de vouloir taxer tout le monde, remettons déjà en question certains comportements, attitudes, appétences et modes de vie détestables. Et encore une fois, l’exemple, le modèle ne peut venir que de tout en haut. C’est la théorie des dominos en photo d’illustration : si le premier ne tombe pas comme il faut, les autres ne suivront pas.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

48
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Baoo
Membre
Membre
Baoo

Miombon-kevitra tanteraka aminao.

mangableu
Membre
Gold

A Mada, lorsqu’on recevait notre fiche de paie (dans le privée) et qu’on voyait le % de taxes,… qu’on nous prelevait, on s’est dit que c’est fait pour constituer une partie du salaire des fonctionnaires.

ramatoa
Invité
ramatoa

bien sûr, car on ne voit rien de concret sur la réalisation.

En plus on voit toujours le nom de donateur / bailleur / investisseur sur le panneau de chantier à chaque réalisation, il n’est jamais écrit que c’est un fond délivré par l’état

kof
Membre
VIP

Ireo izany no tratra farany ko. Tsy afaka mandositra impôt. 🙂

ramatoa
Invité
ramatoa

ny ankabeazany moa izany dia ilay tsy maintsy esorin’ny mpampiasa @ karama isam-bolana e (IGR / IRSA), izay tsy azo ivalozana, sy ny transporteurs satria ireny misy date farany fandoavana isan-taona
fa ny an’ny Stés/commerçants/épiciers dia izay honnête ihany no mandoha, fa mbola misy aza trafiquer-na aloha mba hahena

Beeline
Membre
Actif
Beeline

tena zay mihitsy. Ny an’ny anadahiko taxi sy bus no fidiram-bolany, ka dia mandoa hetra ara-dalàna hatram’nizay nanombohany niasa!




F
Membre
Gold

Cela veut il dire que seuls 310 000 contribuables sont enregistrés car ils ont un état civil complet et correct ?




Ralek
Membre
VIP

J’ai envie de dire, ceux qui ne payent pas d’impôts, payent des bakchichs (kolikoly).
Quand j’y pense, si on transpose tout ce que les gens payent dans la corruption, la caisse de l’état pourrait être rempli.
Je veux dire, dans un monde de bisounours, on dit aux gens: « Au lieu d’alimenter le kolikoly, payez directement l’état »… Je tiens une idée là, naïve mais une idée quand même.

snip
Membre
snip

Il n’y a donc que 310000 salariés declarés a madagascar? Ce chiffre est particulierement inquietant.

mpijery
Membre
mpijery

Les contribuables ne sont pas que les salariés en plus. J’ai fait mon petit calcul, ça revient à environ 10% des contribuables potentiels (enlevée la population non active, petits cultivateurs ou tantsaha que je trouve trop pauvres pour être imposés)

SRA
Membre
SRA

Ne pas mélanger le nombre de salariés à qui l’Etat prélève l’IRSA sur les salaires avec le nombre de personnes physiques/morales qui paient l’impôt sur les sociétés ou l’impôt synthétique. De plus, sachez que depuis quelques temps, il y a aussi l’Impôt intermittent. Lorsqu’on doit régler la « facture » de quelqu’un dans l’informel, la société qui la règle (afin de pouvoir la déduire dans ses charges) doit également prélever 5% afin de la reverser à l’Etat. Donc l’informel voit sa facture diminuée de 5% car il n’a ni NIF, ni STAT. En revanche, sa CIN et son adresse sont bien notées. Un jour sûrement, le fisc fera le recoupement de tous ces CIN et adresses…..D’ici là, il y a au moins ces 5% d’impôts appliqués à l’informel.




ramatoa
Invité
ramatoa

hen, je n’ai jamais entendu de ce traitement des factures des informelles

de même, les résultats de cette histoire de CIN et adresse notés

depuis quand tous ça?

angady
Invité
angady

au contraire, ça explique bien des choses: 310,000 pauvres âmes paient pour 25 millions, et avec ça: les infrastructures pour supporter tout ça, les différents responsables étatiques, les outils et consommables. évidemment, ça ne peut pas marcher. pour combler le gap, l’État n’a de choix que de rentrer dans la spirale de l’emprunt extérieur et les accords de coopération = se la faire mettre bien profond.

Raleva
Membre

elman a déjà tout dit. le paiement d’impôt est avant tout une affaire de civisme. sauf que la plupart des gens pensent que leur argent ira dans les poches des agents du fisc, ou sera utilisé pour acheter de belles voitures pour les princes qui nous gouvernent ou leur voyage ou même des ananas! du coup beaucoup sont réticents (j’en fait parti). ceux qui paient sont vraiment obligés (retenu à la source), et c’est le même principe que l’assurance locale. par contre il y a carrément des voleurs du genre Cahuzac.

tsiozony
Membre
Membre
tsiozony

Il y a aussi d’autres rentrée d’argent et qui sont aussi important que les impôts pour l’état.
Les autres taxes comme le tupp sur le carburant ainsi que la TVA rapportent autant d’argent à l’État que les impôts et ces dernières n’épargnent personnes formels ou pas formels




Do NOT follow this link or you will be banned from the site!