Ah oui, accessoirement c’est la saison des pluies à Madagascar

Pas tsotra, milamina, mirindra

Une saison des pluies qui, dérèglement climatique oblige sans doute, débute de plus en plus tardivement, avec un dernier trimestre qui, depuis quelques années, se présente comme dramatiquement ultra sec.

Par contre à partir de janvier donc, kay 😯 Des pluies diluviennes un peu partout, s’accompagnant souvent de cyclones. Et forcément, des dégâts toujours aussi impressionnants à Tana et sur l’ensemble du pays.

Et encore une fois, la Capitale nous montre son visage totalement saturé. Des constructions anarchiques un peu partout, une surpopulation qui se marche sur les pieds, des canaux d’évacuation totalement obstrués voire disparus : le résultat est immédiat et sans appel !

J’avais déjà fait ce constat il y a des années quand j’étais encore sur place. Je me rappelle de ces trombes d’eau qui déboulent de la descente du stade d’Alarobia ou encore de Soarano vers Antanimena. Kay…

Quelques années plus tard, j’imagine que la situation a empiré ? Surpopulation, saletés mais aussi remblais sauvages.. Inutile d’être un grand devin pour savoir que l’eau montera de plus en plus chaque année. Je pense à tous ces “bas” quartiers comme Besarety, 67ha, Ampefiloha ou même .. Analakely, re-kay, bon courage les gens.

Et le tableau sombre est loin d’être terminé : éboulements, chutes de terrains en hauteur, routes coupées net en deux, que ce soit des petites routes de la Capitale ou nationales.

Ah oui, débordement des fleuves oblige, ça amène aussi son lot de traboina, avec ces campements de fortune le long de la route digue. Et en général, gros regain d’insécurité dans les quartiers environnants. Tom Crise ne devrait d’ailleurs pas tarder à nous faire une de ses petites sorties dont il a le secret, avec hélicoptères, vedettes et sauvetage spectaculaire.

Tapaka jiro, tapaka lalana.. avec toujours hélas ce covid19 en embuscade. Mais positivons, au moins vous avez beaucoup … d’eau aujourd’hui. Et j’espère que dorénavant vous m’ecouterez quand je vous dit que dans 9 mois ça va encore être apocalyptique et que ça se prépare dès aujourd’hui. Et que l’on ne vienne pas encore fanfaronner qu’il y aura assez d’eau.

Pour en revenir à Tana, il n’y a malheureusement plus beaucoup d’espoir. La démographie galopante continue son bonhomme de chemin, je vous laisse imaginer le mega bidonville dans 5-10 ans.

Quand aux villes nouvelles, peut-être qu’elles verront le jour dans … 4 mandats ?

Bref, vous êtes malheureusement pas sortis de l’auberge mes pauvres. Mais encore une fois, qu’est-ce qui vous oblige à rester à Tana ? La connexion ? La Jiramaty ? La “sécurité” ? Les commodités ? Hum, il doit plus rester grand chose de tout ça hélas. Et je ne parle même pas des embouteillages.

Allez bon courage… pour ma part, je vais commencer à voir quels sont ces 186 pays dans lesquels je pourrais commencer à me rendre à partir de demain… et sans visa, yes 🙂

Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Soso
Soso
3 mois plus tôt

Enjoy ilay sans visa e 🙂 Félicitations!

Banksybeat
Banksybeat
3 mois plus tôt

Re-PSE: efa nandanjalanja tsara ny olona nanolotra ny hevitra fa tokony ho 20 desambra au 30 jan ny vakansy, arguments toy ny vakansy any anindran-teny no noentina nanoherana azy. Mirary soa be dia be

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles