Alors, comment ils ont fait pour être moderne en France ? 2ème partie

Alors, comment ils ont fait pour être moderne en France ? 2ème partie

Dans la première partie de notre quête de compréhension de la modernité française, nous avons vu les outils de base de mesure. Dans cette seconde partie, nous verrons que les outils sont devenus de plus en plus élaborés, pour pouvoir travailler les minerais et produire de nouveaux matériaux, des métaux comme le fer, la fonte ou encore l’acier.

Les métiers à tisser, filets et rouets font leur apparition. Le travail sur bois se perfectionne également. Le papier commence à sortir. Au XVIIIè siècle, on commence à parler industrialisation et les hautes températures avec les hauts fourneaux permettent par exemple de produire le verre, la céramique ou de travailler des profilés métalliques.

L’aluminium fait aussi son apparition et la chimie permet également de nombreuses transformations. Plastiques, bois, carton, verre, matériaux métalliques : l’industrialisation ne s’arrêtera plus, jusqu’à nos jours.

Cliquez sur les numéros ci dessous pour passer à la page suivante

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
37 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
angelikademada
2 années plus tôt

Pour mieux comprendre c’est ci-dessous:
http://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=36594&p=3#4305460
Surtout en bas de page les derniers posts.

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Comprendre que les évolutions vues lors de votre visite ne se sont pas faites en un jour, pas même en 60 ans.
Angelicademada a raison d’attirer l’attention du lecteur sur ce point.
C’est un point de vue que je défend depuis longtemps, le développement est une construction de longue date, qui doit pouvoir s’appuyer tant sur le vertical que l’horizontal.
S’appuyer sur des connaissances anciennes et des connaissances voisines.

Ma brosse à reluire n’a plus de poils et je n’ai plus de cirage…
Votre reportage pourrait avantageusement faire l’objet d’un CD ou DVD a diffuser dans des classes à Madagascar, afin d’aider des jeunes à réfléchir sur leur avenir et le métier à exercer pour leur réussite et accompagner celle du pays.
Globalement vos commentaires sont pertinents, certains mériterait des développements plus complets.
Bravo.

ramatoa
ramatoa
En réponse à  elman
2 années plus tôt

oui, je suis d’accord avec vous. Et voir tout ça me fait rappeler une amie qui fabrique des  » lamba landy  » avec des matériels qui ressemblent un peu à ceux que vous montrez

ramatoa
ramatoa
En réponse à  elman
2 années plus tôt

oui

F
F
Gold
En réponse à  ramatoa
2 années plus tôt

Les métiers à tisser existent dans un peu tous les pays. Et ce depuis que les hommes (et les femmes) ont cessé de se vêtir de peaux de bêtes 🙂
Tisser sur un cadre est vieux comme le monde, les dispositifs pour faciliter le travail est né de la paresse naturelle.
Comme disait le directeur de mon école : il faut appliquer la stratégie du paresseux intelligent.

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Tout à fait d’accord sur ce point.
Mais il me semble que l’ouverture d’esprit lié à cette visite devrait être partagée aux élèves malgaches.
Je ne me relève pas de la frustration éprouvée à Madagascar.
Après avoir travaillé avec deux menuisiers malgache à l’elaboration d’une charpente pour installer une horloge dans un clocher, j’ai réalisé qu’ils ne savaient pas lire un plan.
J’ai proposé au directeur de la CCI locale de donner gratuitement des cours de base de dessin industriel à des employés de services publics et privés. Aucun responsable n’a voulu faire participer…
Alors que la CCI était d’accird pour financer le matériel nécessaire.

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Mais que font les profs de maths en géométrie ?
Pourquoi vous être étonné de ne pas voir d’équerre ? Depuis Pythagore il est possible de se passer d’une équerre à l’aide d’un simple bâton gradué….
Je me dispense de donner un cours de rattrapage 🙂

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Quel que soit le métier il y a toujours une partie d’abstrait.
Il faut enseigner cela aux jeunes, et AMHA ils sont tous, oui tous, capables de le comprendre. Bien sûr cela impose aux enseignants l’effort de le faire comprendre à leur auditoire.

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Peut être pourriez vous télécharger (gratuitement ) des émissions (aujourd’hui arrêtées) C’est pas Sorcier ?
Il doit y en avoir plus de 300 je crois qui parlent de sujets très variés. Profitez de vos temps libérés par les transports en ville pour faire ces téléchargements 🙂

F
F
Gold
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Hummm, alors pourquoi tant et tant de doctorants en sciences éminemment abstraites ?
Plutôt que de montrer des prototypes, je préfèrerait leur faire construire des prototypes et ensuite leur de mander des les détruire pour qu’ils puissent en refaire avec leurs souvenirs et leur imagination.
Mon obsession de l’adaptation plutôt que la copie.
Je dois trop vieillir 🙁

dep
dep
En réponse à  elman
2 années plus tôt

bah, on ne forme pas d’ingénieur à ankatso. c’est surtout une fabrique de fonctionnaire. voyez du côté du polytechnique pour les constructions.

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
2 années plus tôt

Ils font des recherches théoriques, pour les applications pratiques, il faut effectivement se tourner vers l’École Polytechnique

kof
kof
Expert
En réponse à  F
2 années plus tôt

le développement est une construction de longue date

Je ne suis pas d’accord. Le développement n’est pas une construction de longue date. C’est une construction de tous les jours. Personne ne demande à ce que Mada devienne un pays développé du jour au lendemain. Même le plus ignare des Malgaches le comprend ça. On veut juste que le pays soit un peu plus développé chaque jour, chaque mois, chaque année, chaque décennie et que ça soit plus ou moins palpable : un peu plus de routes en meilleur état, un peu plus de boulots, un peu plus de pouvoir d’achat, un peu plus de récolte de riz, un peu moins de 4-mi, un peu moins de kere dans le sud, un peu moins de cas de peste, un peu moins de délestage etc etc etc. C’est tout ce que je demande personnellement. De sorte qu’effectivement au bout d’un temps relativement long on puisse dire que c’était bien pire avant. Pour moi le but du développement c’est de se développer un peu plus chaque jour.

mpijery
mpijery
En réponse à  kof
2 années plus tôt

Madagascar a déjà vécu ça entre 2003 et 2008 et ça peut facilement être réédité en votant pour le bon candidat (pas nécessairement celui qui était là à cette période, mais surtout pas ceux qui lui ont succédés)
Commentaire non sponsorisé 😉

alevanar
alevanar
En réponse à  kof
2 années plus tôt

je vais vous raconter l’histoire de ma mère, née en 1925, à la campagne, elle a toujours eu l’électricité dans la maison, ce qui n’était pas le cas de toutes les fermes, elle a vu arriver la voiture, le réfrigérateur, la cuisinière à gaz, la télévision, l’eau courante, les WC avec chasse d’eau, la salle d’eau moderne, la machine à laver le linge et la vaisselle, la couette, le four à micro ondes, le rice cooker, le téléphone, la carte bancaire, l’ordinateur, le tracteur, la machine à traire les vaches, le solaire, j’en oublie certainement, et elle sait se servir de tout cela après avoir quitté l’école à 14 ans avec un certificat d’études, là j’ai cité des objets, mais elle a vu aussi le développement des infrastructures, des services et est venue plusieurs fois à Tananarive
moi, je vais vous raconter ma dernière déconvenue, pour faciliter le travail à la cantine de l’entreprise que je gère, j’ai acheté un rice cooker, le riz cuit tout seul et on peut donc se concentrer sur la préparation du « laoka » eh non on fait d’abord chauffer de l’eau dans le rice cooker, on met le riz et on remue de temps en temps!

kof
kof
Expert
En réponse à  alevanar
2 années plus tôt

Et donc? Morale de l’histoire? 🙂

dep
dep
En réponse à  kof
2 années plus tôt

et bien, dans cet entreprise, ils ne savent pas lire 🙂

alevanar
alevanar
En réponse à  kof
2 années plus tôt

le développement ne se décrète pas, il faut éduquer les enfants pour qu’ils soient réceptifs au progrès

F
F
Gold
En réponse à  kof
2 années plus tôt

Si je reformule en : le développement est une œuvre de longue haleine, qui se construit jour après jour, serez vous d’accord ?
Et si le développement ne se décrète pas, peut on dire qu’il fait partie d’une vision politique pour un pays, voire d’un plan étalé sur plusieurs années ?
Je vous suis totalement quand vous souhaitez que les améliorations journalières ne disparaissent pas le surlendemain, que les acquisitions soient durables….

Bemagus
Bemagus
2 années plus tôt

Très symboliques les outils 😉

Vazaha be
En réponse à  Bemagus
2 années plus tôt

Les outils trainaient dans les Loges du Concierge du musée ;D d’où l’expression des conciergeries à la portugaise 😆
Manque juste la truelle 😉

Abruti d'élite
Abruti d'élite
2 années plus tôt

Comment ont fait le quatar singapour la coree du sud ou encore les emirates pour devenir moderne et développés et cela en moin de 50 ans. Grace a une vision et à beacoup d’argent bien utilisé, car avec l’argent en 2018 ont peut acheter les têtes et les bras qu’il faut pour acceder aux toutes dernieres inovations, fin du debat 🙂

kof
kof
En réponse à  Abruti d'élite
2 années plus tôt

Ces pays ont suivi différentes stratégies pour se développer. Le développement de la Corée du Sud n’est pas exactement celui du Qatar. Ce qu’ils ont en commun en revanche est un cocktail gagnant à tous les coups.

– une élite responsable
– une grande stabilité politique, peu importe le régime.

Si vous regardez bien, c’est tout ce qui manque à Mada.

Ralek
Gold
En réponse à  kof
2 années plus tôt

Quand on veut et qu’on y mets les moyens et la conviction, on peut. Peu importe le régime.
Madagascar peut y arriver, à sa manière, mais avec un régime (et surtout des dirigeants) qui y consacre coûte que coûte.

Ngita
Ngita
En réponse à  kof
2 années plus tôt

A Mada, les priorités sont les 3 V!!

mangableu
2 années plus tôt

Ce qui nous manque pour se développer c’est l’initiative, et ca les etrangers l’ont compris depuis longtemps.

ACTUTANA