Alors, quelle est la population de Madagascar ?

Ma préoccupation du moment…

Gné la population ? Aucune idée. Peut-être dans les 29,3 millions d’ici le 31/12/2022. De facto, d’ici fin 2023, la barre des 30 millions sera donc passée, à moins qu’elle ne l’ait déjà été au moment où nous parlons.

Que de bouches à nourrir dites donc..

Et que dire quand cette population sera à 60 millions, dans moins d’une petite trentaine d’années ? La manenganiny party sera malheureusement loin d’être terminée, morceaux choisis ci-dessous de ce qui se passe déjà aujourd’hui, source données Banque Mondiale pour l’année 2022.

“… le capital humain de Madagascar est l’un des plus faibles au monde. Le pays a le quatrième taux de malnutrition chronique le plus élevé au monde ; 97% des enfants malgaches âgés de 10 ans sont incapables de lire et de comprendre un texte court et adapté à leur âge.

Madagascar dispose d’un système de protection sociale naissant, qui ne couvre que 6 % des personnes extrêmement pauvres. Les dépenses liées aux filets de sécurité sont très faibles : 0,3% du PIB, contre une moyenne de 1,2% du PIB en Afrique sub-saharienne.

La situation alimentaire et nutritionnelle reste précaire. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, à la mi-septembre 2022, 8,8 millions de personnes à Madagascar (environ 33 % de la population) sont en situation d’insécurité alimentaire, soit un million de plus qu’il y a trois mois. La situation continuerait à se détériorer, en particulier dans le sud de Madagascar, entre décembre 2022 et mars 2023, avec plus de deux millions de personnes qui connaîtront probablement des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë selon le Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC), et 284 600 personnes dans une situation d’urgence.

Cela représente une augmentation de près de 23% par rapport à la situation du dernier trimestre de 2022, et une augmentation de près de 81% par rapport à la période avril-août 2021. Selon les résultats préliminaires de l’enquête IPC Nutrition, près d’un demi-million (479 000) de personnes pourraient être touchées par la malnutrition aiguë globale (sévère et modérée) à Madagascar entre septembre 2022 et mars 2023, soit une augmentation de 55% par rapport à la période se terminant en août 2022″.

Source : Madagascar – Vue d’ensemble

C’est plus la manenganiny party, ce sera zombieland tompokolahy sy tompokovavy 😯

Et sans exagérer, même la vie en Corée du Nord fera figure de petit paradis sur terre en comparaison de ce qui vous attend.

Diriger une nation n’a malheureusement rien à voir avec une soirée en boîte de nuit, certains sont malheureusement en train d’en faire l’amère expérience.

Il est dommage qu’il ait fallut emmener quasiment 81% de la population à l’abattoir pour qu’ils s’en rendent compte. Rectification : non, en fait, ils ne s’en rendent toujours pas compte. Et ne s’en rendront jamais compte, ce sera toujours la faute aux autres si ça ne marche pas.

Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Rakotovelo
Rakotovelo
1 jour plus tôt

Tout est dit dans ce texte, il n’y a plus rien à ajouter ! C’est parfait ! Juste quelques réflexions personnelles et subjectives !
Trente millions de Malgaches plus ou moins quelques millions dont 81% dans une situation de pauvreté de surcroît grandissante se retrouveront sur une pente de plus en plus abrupte et glissante ! Malama io ka tsy ho tana ! 
Dans une telle situation plusieurs scenarii sont possibles dont deux hyperclassiques : soit le peuple se laisse faire en marmonnant dans son coin avec l’excuse que c’est l’attitude la plus sécurisante, soit l’explosion sociale tant redoutée arrive d’un coup ou alors comme actuellement se manifeste par une désobéissance civile croissante mais avérée!
Le système éducatif et le niveau de conscience culturel n’ont jamais été aussi fragiles (97 % de quasi analphabètes à 10 ans est du jamais vu). A tous les niveaux, la réalité m’a semblé encore bien pire : avoir vécu pendant presque 12 semaines le quotidien d’ici cette année 2022 me donne un aperçu plus qu’inquiétant ! Et particulièrement le fait de pouvoir frequenter tous les milieux (toutes les couches sociales des plus pauvres et aux très nantis) a permis d’affiner ma perception même si elle reste subjective. 
Je reste admiratif aux personnes qui se battent tous les jours pour remonter la pente (notamment des jeunes dans les administrations ou dans les entreprises oui oui il y en a ! J’en ai côtoyés), mais l’ambiance générale est trop délétère et la majorité des gens ne croient plus en l‘avenir ! Est-ce la fin des haricots ?
 Comme on dit, le futur est proche mais l’avenir incertain ! Plus que incertain, surtout avec la bande de fripouilles qui dirigent le pays, mais aussi incertain par rapport aux Malgaches eux-mêmes qui à force d’avoir vécu dans cette ambiance de corruption, de “colonisation” culturelle (je parle du werawera, ce n’est pas propre au petit timonier mais à la majorité des Malgaches des plus nantis aux moins aisés, la mentalité du paraître est atavique chez nous), et last but not least ce fatalisme ancré dans l’os. Madagascar est mal parti ! Le “soatoavina”, “fihavanana”, “firaisankina” malgaches ne sont plus que des folklores, presque des gros mots quasi ridicules car utilisés pour tromper sur la marchandise ! 
Je parle du niveau de l’éducation et du niveau de l’instruction moyen car c’est le noeud et l’arme clé qui permet à des minables, il n’y a pas d’autres mots pour la plupart des gouvernants actuels, de tromper la populace ! Il ne faut pas se leurrer, ces vendeurs de rêves ont encore leurs clients ! Incroyable ! Nous sommes partis pour un grand tour. Le maneganiny party est là pour durer ! Les Malgaches qui ont conscience de cette dégradation sévère qui pourraient agir, qui ne sont pas corrompus, qui ont de la volonté d’agir, qui ont les moyens pour agir, et qui oseront agiter le drapeau de fin de match, il y en a trop peu ! N’est pas Robin des bois qui veut ! 
Avec tous les vols, détournements et trafics en tout genre, on nous laisse croire que ce sont des actions de fin de règne ! Le Malgache est plus souvent spectateur et commentateur surtout en s’accompagnant de THB que acteur ! Mais mon pauvre ami, ce fin de règne ne cessera jamais ! Les malfrats et mafioso vont se succéder et chaque échéance électorale deviendra une période de fin de règne, des générations de malfrats et totakely vont se succéder pour sucer le pays jusqu’à l’os tant que le système étatique reste fragile comme il l’est maintenant. La dépravation de la mentalité citadine est effroyable ! Triste !
Tout fout le camp mais deux aspects me semblent des plus alarmants : l’état qui fout le camp à la vitesse grand V et le peuple abêti par le pouvoir corrompu ! Le mélange est hautement toxique ! Bien sûr que d’autres paramètres vont aggraver la situation mais si la structure tombe en ruine et que le peuple n’a plus les moyens intellectuels de la reconstruire convenablement et efficacement, alors le manenganiny party est prêt à durer pour des décennies voire des siècles ! Qui vivra verra !

mpijery
mpijery
En réponse à  Rakotovelo
1 jour plus tôt

Le pire du pire c’est qu’on a fini par considérer ça normal: qui n’a jamais entendu le “ka izay tonga eo anie tsy maintsy hangalatra daholo e”?

Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  mpijery
1 jour plus tôt

Eh oui ! Le mal est devenu normal !

Rakotovelo
Rakotovelo
En réponse à  elman
21 heures plus tôt

On dit toujours qu’il vaut mieux avoir un bon dirigeant même malhonnête qu’un mauvais dirigeant honnête !
Mais là, on a des mauvais dirigeants malhonnêtes! La pire des situations ! Le plongeon n’est pas loin !

Voir d'autres articles

Commentaires