Andry Rajoelina : voyons voir le reporting des Nations-Unis

Alors ça y est, comme promis, nous sommes maintenant le dragon de l’Ocean indien ?

Entre les discours à 53 fautes et autres pseudos « traductions libres » mais surtout partisanes, c’est compliqué de trouver une info et une synthèse fiable sur le passage de son altesse à la Tribune des Nations unies. Le plus simple est donc de partir sur le compte-rendu des … Nations unies.

Lire : Assemblée générale: Les appels à « défendre la démocratie » et à régler les conflits dominent la seconde journée du débat général

C’est parti le commentaire de texte.

Notant que face à « cette guerre contre le virus, nous n’étions pas tous égaux », M. ANDRY NIRINA RAJOELINA, Président de Madagascar, a expliqué que son pays a dû miser sur des solutions endogènes: l’intelligence de ses scientifiques et de sa pharmacopée traditionnelle. Il s’est enorgueilli du fait que l’Afrique et les pays « dit » vulnérables ont réussi à mieux encaisser l’impact de la COVID-19 et « à en tirer du positif », contrairement aux prévisions. Madagascar, a-t-il dit, est même en train d’écrire l’histoire d’une transformation profonde.

Ah bon, comment ça pas tous égaux ? Qui a pris 3 plombes avant de se décider à adhérer, bon dernier, au programme Covax ? Avec comme résultat aujourd’hui même pas 1% de sa population vaccinée ?

Oui pas tous égaux, surtout quand on voit qu’en pleine pandémie on ordonne d’ériger en douce un colisée de la honte, impossible à inaugurer en l’état ?

Pas tous égaux, effectivement quand on préfère construire un stade de foot à 77 millions de $ au lieu de vacciner sa population ?

Et effectivement pas tous égaux car partout dans le monde les frontières commencent aujourd’hui à se rouvrir mais qu’à Madagougou ça va être très compliqué. Un seul cas de variant delta et patatras.

La COVID-19 ne l’a pas empêchée de poursuivre les efforts engagés pour rattraper son retard de développement. Dans le domaine des infrastructures de santé, l’objectif est d’instaurer une santé pour tous en construisant des hôpitaux et des centres de santé de base dans toutes les régions et districts.

Combien de CSB du temps de Marc  Ravalomanana déjà ? Et combien aujourd’hui ? Et sinon Andry Rajoelina ne semble pas bien connaître les réalités hospitalières sur le terrain

Le plus grand stade de football de l’océan Indien vient d’être inauguré et d’autres infrastructures sportives sont en construction. Nous investissons dans le sport, car le sport fédère et unit le peuple, a expliqué M. Rajoelina. Il a également parlé de la nouvelle ville de Tana-Masoandro qui est en construction et qui sera la vitrine de l’océan Indien, ainsi que de la modernisation des réseaux de transport en commun de la capitale et de la construction de logements sociaux. Madagascar est en pleine construction, s’est-il enorgueilli.

Oui le sport fédère et unit … mais seulement quand on gagne. Pas quand on est éliminé de la CAN et bientôt du Mondial 2022.

C’est joli les vitrines. Nourrir TOUT son peuple serait encore mieux.

Construction de logements sociaux ? Ah bon, sur les 40 ou 50 000 promis en grandes pompes, combien effectivement construits et livrés à ce jour ? Zéro il me semble. 300 à la fin de l’année nous murmure-t-on à l’oreille. A mi mandat ? Comme d’habitude, on sait qui sont les seuls que les promesses engagent.

Le pays entre dans une nouvelle ère. On le constate, on le ressent, s’est réjoui le Président, parlant d’une nouvelle génération de leaders animés d’un sentiment patriotique et d’une vision pragmatique qui impulse le changement.

Une incroyable ère de pauvreté oui. On ne compte même plus tous ceux qui se sont déjà barrés de Foutuland. Ceux qui sont restés ou bloqués sont tous sahirana.

Quand au « patriotisme » non merci, si c’est pour évoluer au milieu de mafieux et d’escrocs, sans façon.

Il n’en reste pas moins, a-t-il rappelé, que Madagascar est touchée par les changements climatiques, notamment des vagues de sècheresse dans le sud où les sources d’eaux se tarissent et toutes les activités de subsistances deviennent quasi-impossibles. Pour y remédier, le Président a dit miser sur des actions stratégiques pour apporter un changement radical et durable, notamment par la construction d’un grand pipeline pour alimenter cette région en eau.

Pipeline initié du temps de Hery Rajaonarimampianina et même pas encore achevé après plus d’un demi mandat ? Par contre pour ériger un colisée et des stades de foot en un temps record, quelle belle célérité dites donc.

Ce grand projet de pipeline reste à réaliser et représente un défi historique, a-t-il concédé. En matière de lutte climatique, il a appelé chaque État à agir de façon équitable et à hauteur de ses actions polluantes, parce qu’à défaut, « tous les efforts seront vains ».

Aide-toi d’abord… et apprends à faire le distingo entre prioritaire, urgent et important.

Mettant l’accent sur l’importance de la souveraineté et de l’unité nationale, le Président a expliqué que parmi les principaux enjeux de Madagascar sur ces sujets, il y a la question des Îles Éparses ou Nosy Malagasy, une question toujours sans solution malgré deux résolutions de l’Assemblée générale demandant à la France d’initier sans tarder des négociations avec Madagascar pour la réintégration de ces Ileś séparées de façon arbitraire. Des discussions étant actuellement en cours avec le Président Emmanuelle Macron, dans le cadre d’une Commission mixte, M. Rajoelina a espéré une issue positive, juste et apaisée. Il a invité l’ONU à endosser son rôle pour veiller à cela de façon bienveillante et cohérente

Beaucoup de brassage d’air mais je vous garantis que d’ici décembre 2023, ces îles Eparses seront toujours « Ici c’est la France »… et c’est pas plus mal, pour les préserver de tous ces prédateurs affamés qui rôdent dans la zone.

Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Je Comprends pas Et...
Je Comprends pas Et...
1 mois plus tôt

Sur la photo, il n’a pas trop l’air de croire en ce qu’il raconte. Il a l’air totalement dépité.

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  Je Comprends pas Et...
1 mois plus tôt

Il n’a pas l’air dépité et ce n’est pas que sur cette photo : c’est son « air naturel » d’ado pas fini.

Rasendra
Rasendra
En réponse à  CLAUDE
1 mois plus tôt

kôdikôdy be foana izy raha vao ivelan’ny Madagasikara.

Rasendra
Rasendra
1 mois plus tôt

C’est vraiment dur le syndrome de l’imposteur pour lui. Il restera putschiste et « Sans qualité » éternellement en dehors de Madagascar.

CLAUDE
CLAUDE
Gold
1 mois plus tôt

Toujours avec cet air d’ado pas fini : mangaaaataka vazah …

https://freedom.fr/le-fmi-donne-a-madagascar-283-millions-deuros-non-remboursables/




Malala
Malala
En réponse à  CLAUDE
1 mois plus tôt

le président Andry Nirina Rajoelinaa a demandé l’annulation des dettes antérieures du pays.

Mdrr

Rasendra
Rasendra
1 mois plus tôt

Je suis Malagasy mais je demande à la France de garder « pour le moment » les îles éparses. Na sambo de guerre iray, na avion de chasse iray aza tsy ananana ka mitetateta co-gestion inona ? Fa angaha misangy aminao ireo pirates sy firenena hafa mihaodihaody aty ireo ? Sa hamidy ambongadiny, sa anaovan’ny fianakam’s bizna …

Fil info

Jirama : le bricolage se poursuit

Les coupures sauvages se suivent et se ressemblent, matin, midi, soir. C’est effroyable qu’on en soit réduit à bricoler de

Commentaires

Voir d'autres articles

 
ACTUTANA