Arf, Fanirisoa m’a tuer

Gné ? Et bah oui, démission fracassante du Ministre de la Justice, Imbiky Herilaza, déposée vendredi dernier par l’intéressé lui-même.

A chaud, j’ai posé la question autour de moi : “dites moi, si on vous accuse de quelque chose de grave, et que vous savez que c’est totalement erroné, que c’est des con*neries, est-ce que vous accepterez de vous laisser faire” ?

Moi perso non je n’accepterai pas. Je suis madio, des crétins et des abrutis m’accusent de toutes les horreurs possibles et imaginables, que je sais que c’est faux à 100%, et bien non désolé, jamais je n’accepterai d’être souillé de la sorte dans mon honneur, je me défend, ataoko manenganiny comme dirait l’autre.

Revenons en maintenant à M. Imbiky Herilaza. Désolé mais jusqu’à ce jour, je ne l’ai jamais entendu nier avec force ce dont on l’accuse. Quelques vagues molles sorties, un document sans aucune valeur.. et l’apothéose c’est donc cette démission qu’il a déposé.

Donc pour moi la conclusion est évidente : les accusations dont font l’objet M. Herilaza sont fondées. Bah oui, Fanirisoa m’a tuer, c’est comme ça. Ces enregistrements audio accablant sont fondées, M. Herilaza a donc des trucs et des bidules à se reprocher, le forçant ainsi à démissionner.

Conclusion de tout ceci ? Faites attention les gars. Surtout quand vous êtes dans des postes aussi élevés. Le pouvoir monte à la tête, mais ne croyez pas que vous êtes tout puissant. On est en 2022, n’importe quel quidam avec un téléphone peut vous enregistrer, vous prendre en photo, et là vous êtes foutu, la preuve.

Dans tous les cas, c’est un nouveau séisme pour ce gouvernement d’Andry Rajoelina et de Christian Ntsay. Rien ne lui aura été épargné, et ce dès l’annonce de sa formation.

Et c’est loin d’être fini car d’autres têtes sont encore dans le collimateur.

Finalement, la bonne nouvelle est que les lanceurs d’alerte ont donc pu aller au bout de leur démarche. Et que celle-ci s’est même révélée plus que fructueuse.

Quelque part, terminé donc l’impunité et que lorsque les faits dépassent l’entendement, les têtes finissent par tomber. Néanmoins cela pose aussi d’autres questions.

Lesquelles ? Par exemple est-ce normal que ce soit une lanceuse d’alerte à 10 000 kms qui ait provoqué cette chute ? Cela implique donc que les mécanismes de contrôle à Madagascar ne marchent pas .

Cela implique aussi l’inefficacité de la Presse sur place. Pas d’investigations, peur des incarcérations avec régime gagazo, la Presse ne peut donc plus se prévaloir de son statut de 4eme pouvoir.

J’espère sincèrement que le nettoyage des écuries d’Augias de la corruption se poursuivra. Quand on voit l’état lamentable du pays, c’est tout simplement indécent et lamentable de voir des “puissants” user de leurs prérogatives pour s’enrichir aussi ehonteusement et rendre .. l’injustice.

Dans tous les cas, bravo Fanirisoa Ernaivo. Le scud était violent, bien organisé, bien planifié et impossible à détruire en vol. On attend avec impatience les prochains lancements.

Et encore une fois quand vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez aucune crainte à avoir.

Par contre si vous avez l’habitude de mettre la main dans le pot de confiture, là ça risque d’être chaud pour vos fes*ses. Donc méfiance.

Subscribe
Me notifier des
guest
14 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
veritas
veritas
7 mois plus tôt

On veut la tête à Toto maintenant.

Alain Rajaonarivony
En réponse à  elman
7 mois plus tôt

Je pense que Fanirisoa s’est au moins en partie fait manipuler. Imbiki n’est sûrement pas clean-clean (aucun d’entre eux ne l’est) et bien naïf mais reste à savoir si ceux qui ont fourni obligeamment l’enregistrement tronqué ne sont pas pires…

rnaivos
rnaivos
En réponse à  Alain Rajaonarivony
7 mois plus tôt

La vrai question n’est pas de savoir si elle a été manipulée ou pas mais si les soupçons de corruption sont avérés ou pas. Si le sieur Imbiki magistrat de son état a produit un faux pour se dédouaner des enregistrements prises à son insu ou pas.
D’ailleurs, dans un état de droit cette affaire ne devrait pas s’arrêter à la démission du ministre mais continuer jusqu’à l’éclatement de la vérité.
Concernant La conduite de cette affaire par Fanirisoa, ca me rappelle l’affaire de Fillon en 2017, avec le feuilletonage des révélations. Plus il se défendait, plus les dossiers sortaient et ça ne venaient pas toujours des ses ennemis.
Maintenant on va voir la suite, car la boîte de Pandore a été ouverte et les règlements de comptes n’en est qu’à ses balbutiements et Tout ceux qui ont des choses à cacher doivent trembler.
En tout cas, ça prouve qu’on ne peut pas être Eliot Ness en trainant des casseroles.




rnaivos
En réponse à  elman
7 mois plus tôt

Effectivement c’est pour ça que j’ai bien mentionné “Dans un état de droit”

raossy
raossy
En réponse à  elman
7 mois plus tôt

Par contre, on connaît la vérité sur certains agissements répréhensibles de patsafotsy (tir à la kalach sur autrui, menace même pas voilée sur un général en activité…), mais là, c’est comme s’il ne s’est rien passé.

Modifié 7 mois plus tôt par raossy
Coco
7 mois plus tôt

Cela implique aussi l’inefficacité de la Presse sur place

Ailleurs, n’importe quel journaliste aurait été faire un entretien avec l’ex Ministre bonbon sucette ou l’ex Ministre de la Santé Ahmad Ahmad pour avoir leurs versions des faits. Jusqu’à l’heure rien de tel et pourtant ils doivent avoir des choses interessantes à dire.

Soso
Soso
En réponse à  Coco
7 mois plus tôt

2-3 mois passé, j’ai vu une vidéo de la ministre bonbon sucette prêchant la bonne parole et incitant les gens à prier. Je me sentais outrée en visionnant la vidéo.

Rakotovelo
Rakotovelo
7 mois plus tôt

La naïveté ne doit pas être de mise ! La notion de “fusible” existe et il ne faut pas se leurrer … C’est parce qu’il y a péril en la demeure qu’on l’on accepte le “trade-off” !




carole
carole
7 mois plus tôt

Je te tiens tu me tiens par la barbichette….
Sinon c’est quoi cette histoire de rasta comme quoi il y a otage bla bla bla.

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles