Bienvenue à Tananarive, la capitale de Madagascar

Quand ca fait des années qu’on n’a pas revu une région, on voit tout de suite les « evolutions ».

Ici donc je vais vous exposer le point de vue d’une personne qui vient de débarquer à Tanananarive.

Alors, pour ceux qui sont habitués, comme moi, à vivre en plein air, la capitale est vraiment étouffante. Dès Ivato, j’ai remarqué que les nuages ne sont plus blancs mais plutot marron; et ca confirme que la ville est polluée, sale. Le matin si tu sors avec un beau polo blanc, le midi ce dernier vire au marron. Ce qui m’a aussi étonné sont les voitures; de toutes les génerations, mais pleines de poussières comme-ci elles venaient d’une carrière ou venaient de faire une épreuve spéciale à Ambohimanambola. 🙂

Aller d’un point A vers un point B devient une galère lorsqu’on ne sait plus (pas) où prendre le bon taxi-be. A l’intérieur c’est 4 par banquettes si c’est une japonnaise, 6 si c’est une allemande mais dans tous les cas, on ne se sent pas à l’aise car d’une part on est comme dans une boite à sardine et d’une autre part on a peur de rater le prochain arret que l’on est obligé de consulter tout le temps le receveur. Aussi, pour traverser à pieds un passage piéton, c’est jouer avec la vie: J’ai tenté l’expérience à Anosy que j’ai été bloqué, tout seul au milieu de la route. Pas un gros 4×4 ni une citadine ne s’est arreté pour me laisser passer mais un taxi-be! Merci au chauffeur!

Entre-autre, pas besoin de rentrer pour le déjeuner car pas assez de temps à cause des embouteillages; mais pas de soucis, car les restaurants sont partout, il suffit juste de choisir selon vos gouts et votre porte-feuille.

Enfin, à part les nouvelles routes (que je ne n’ai pas vu avant) ce que j’ai aimé à Tana c’est le prix abordable des choses. D’occasion ou neuf, tout est accessible, à portée de mains, on n’a que l’embarras du choix: On trouve de tout!

Pour le mot de la fin, si vous voulez retrouver un peu de « civilisation », vous etes au bon endroit, par contre n’y restez pas trop longtemps car c’est épuisant moralement, physiquement et ca vide en un rien de temps votre porte feuille.

Avatar

mangableu

Malgache vivant à Madagascar et qui essaie de (sur)vivre tout en aidant la communauté de mon mieux.

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
32 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
elman

Bienvenue à Tana donc 🙂

# Le matin si tu sors avec un beau polo blanc, le midi ce dernier vire au marron.

Oui pareil pour les .. tennis. Les miennes ici sont toujours blanches 🙂

# ce que j’ai aimé à Tana c’est le prix abordable des choses.

Je sens que si moi je vais aller vivre à Fort Dauphin je fais direct un AVC

elman

Courage.

1 ou 2 photos pour illustrer votre calvaire ? 🙂

ramatoa

j’ai pas vu la photo que vous citiez

ramatoa

hahaha, un AVC mihintsy ve?




Ianona

Vous avez oublié quelque chose: ça pue partout!

Les eaux usées des maisons s’écoulent sur l’asphalte, les gargottiers vendent leur bouffe au milieu d’un océan de merde.
Il faut vraiment avoir l’habitude pour aimer la vie à Tanà, et pas seulement le centre ville, mais même toute la périphérie est sale et dégueu.

kof

Pour moi Tana est un gigantesque village tentaculaire surpeuplé, over-pollué, puant et sale.

alevanar

à vous lire, tous, on a l’impression que c’est invivable, pourtant on reste
et si on parlait de ce qu’on apprécie à Tana, pour moi, c’est d’abord le climat, la luminosité, le fait, avec des horaires normaux de bureau, en habitant en ville, de se réveiller avec le jour,
après des décennies à Tana, je vais encore admirer le coucher du soleil sur les collines et le lever de lune à gauche du Palais de la Reine,
et tous les matins, je balaie le trottoir devant la maison où j’habite, j’arrose le bord pour évacuer la poussière, en espérant faire école pour les voisins, INTERDIT DE RIRE!

elman

Moi à Tana j’évite de sortir de chez moi avant 10:00

Sinon odeurs de pipi caca partout, avec tous les gens qui vident leur pot de chambre à même la rue.

Le pire c’est à Soamanandrarina, après la descente, dans le virage où les taxibe font demi-tour : quand je passe là tôt le matin, ça rate jamais. C’est horrible.

kof

à vous lire, tous, on a l’impression que c’est invivable, pourtant on reste

Mais c’est invivable. Vous parlez par exemple d’admirer le coucher du soleil et le lever de lune. Soit. Mais oseriez-vous par exemple immortaliser ces moments avec votre précieux reflex là dehors seul à la tombée de la nuit ? Je suppose que non, merci à l’insécurité, un autre fléau de la ville. Pourtant la vie c’est ça aussi. Profiter de sa ville sans la peur au ventre. Je ne dis pas qu’il est impossible d’y profiter de bons moments, mais en tant que ville, capitale de surcroît, c’est une catastrophe.




elman

La il est 1:00 du matin, il doit faire 30°, j’ai 2 fenêtres ouvertes.

A Tana ? Inimaginable. Vous fermez bien vos volets et vos varavarakely et vous n’avez qu’à vous débrouiller avec la fournaise.

alevanar

voilà encore un des charmes de Tana, il me semble qu’il ne fait jamais 30° degrés la nuit!

alevanar

vous avez raison cette ville est une catastrophe mais il y a des jours où je préfère penser à ce que j’aime et ne pas voir la triste réalité, une façon de se protéger pour affronter le quotidien

ramatoa

mila atao avy eo aloha foana ny sac à dos, atao sac à ventre na à poitrine, hihihi

Ianona

et remerciez le Seigneur qu’ils se soient contentés d’ouvrir votre sac et ne l’ont pas arraché de force pour l’avoir.




mpijery

C’est bien que vous vous adaptiez, mais ne trouvez-vous pas que ça pourrait être tellement mieux et soulignant les points qu’il faut améliorer/changer?

Ianona

Ce que vous ne comprenez pas, c’est que seulement une poignée de antananariviens veulent avoir une ville propre et agréable. Le reste, ça les arrange que ce soit aussi bordélique, comme ça ils pourront faire tout ce qu’ils veulent.

ramatoa

c’est ce que je voulais dire, il y a des paramètres qui dépendent du quartier où vous vous habitez




ramatoa

peut être que vous êtes sur la descente d’Ambatovinaky ou Ambatonakanga

Senior

À Ankadivato




banksybeat

Ambaranjana Cite Planton

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!