Bonne année !

Mon vendredi magnifique

Gné ? Lol si si, 21 jours déjà depuis les salutations d’usage du nouvel an et … qu’est-ce que ça semble déjà si lointain n’est-ce pas ?

Surtout quand il n’y a pas grand chose qui marche en fait. Car faut pas se le cacher, il n’y a pas grand chose qui marche n’est-ce pas ? A commencer par cette inflation hallucinante.. du jamais vu effectivement en 60 ans.

Comme vous le savez, même nous ici en France nous assistons à une sacrée valse des étiquettes ! Mais bon, comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à maintes reprises, l’avantage c’est qu’en plus  de disposer d’un certain pouvoir d’achat, et bien nous avons aussi un choix incroyable en matière de consommation.

Donc même si la tendance est à la hausse, on peut toujours ajuster le rapport qualité/prix. On peut acheter des choses d’excellente qualité et très chères, mais à l’inverse, on peut aussi acheter si besoin des choses de qualité moindre, très peu chères. Comme d’habitude, la vérité doit certainement se trouver quelque part à mi-chemin.

Au pays endémique, j’imagine qu’on ne doit pas disposer des mêmes curseurs. Déjà avec 2$ par jour on ne doit pas aller très loin… Ensuite, le concept de rapport qualité/prix, même plus en rêve. Même les produits de base… sont devenus de luxe n’est-ce pas ?

Et pour en revenir au titre, hélas, cette année n’est pas partie pour être bonne, bien au contraire. Effets du covid19 + guerre en Ukraine, ça y est, on est dans le vif du sujet là !

Et je sais pas si vous avez remarqué mais les GAFA licencient à tour de bras en ce moment, les Google, Microsoft, Amazon et toussa… c’est le signal incontestable de la rentrée en récession de l’économie mondiale, ou tout du moins d’une croissance quasiment nulle.

Et dans ce genre de situation, chaque pays aura plutôt tendance à se “renfermer” un peu sur lui même, pour privilégier son économie intérieure. Donc re-industrialiser en local, produire local, consommer local… et faire payer très cher les exportations.

Je repense à l’exemple de l’Inde qui a décidé de surtaxer ses exportations de riz, c’est typique du repli sur soi dont j’ai parlé juste avant. Un comportement qui ira donc en se généralisant.

Et à partir de là, on devine aisément ce qui va advenir de ces pays qui ne cultivent rien, qui ne transforment rien, qui ne produisent rien, et qui importent tout triomphalement dans des bateaux 😯

On pourra reprocher tout ce que l’on veut au laitier mais au moins lui il produisait du vita malagasy.. Tsara, mahasalama… et surtout à la portée de la maigre bourse endémique.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires