Cette peur du karana là …

Gné ? Un énième projet de Loi sur la refonte du Code de la Nationalité remet sur le tapis cette énième phobie peur des karana.

Car il faut avoir le courage de dire les choses avec les bons et vrais mots qu’il faut : on charrie les karana, on méprise les karana, on fait des opérations karana … mais en fait, la réalité est qu’on a peur des karana.

Peur de quoi et pourquoi ? Oué, en leur accordant la nationalité ils vont prendre les terres de tous les Malgaches. Oué ils vont devenir encore plus puissants et les petits gasy vont devenir leurs esclaves, etc.

Et bien à tous ces petits rageux ouvrez bien les yeux, et bien grands : ne soyez pas suffisant, soyez rationnels et ne généralisez pas en mettant tous les karana dans le même panier.

Oui il y a des karana immensément riches. Mais il y a des karana immensément pauvres aussi. Oui la plupart des karana ont la nationalité française. Mais un bon paquet n’ont pas de nationalité aussi, si si. Oui il y a des karana qui sont méprisants envers les Malgaches, mais il y a des karana qui emploient aussi des dizaines de milliers de Malgaches, dans des conditions plus que correctes.

Pour ma part, et ce n’est un secret pour personne, j’ai de bons amis karana. Mais, de la même manière qu’avec des Malgaches ou d’autres nationalités, je fais le tri entre les bons et les mauvais amis. Vous frayez avec des abrutis dans vos relations ? Moi non plus.

Au lieu d’en avoir peur, les endémiques devraient peut-être s’inspirer des karana ? Avoir cette bosse du commerce qui fait que quel que ce soit le produit que vous leur demanderez de vendre, ils arriveront à le vendre ? Avoir aussi peut-être cette capacité et cette puissance de travail, et non pas juste faire son kamo be tenda mangaatakaree ?

Avoir également un certain sens de l’entraide entre eux ? Car quand les karana vont à la Mosquée le vendredi vous croyez que c’est juste pour prier ? Non, c’est aussi un moyen pour eux de  soigner les liens, les relations dans leur communauté, sans ory hava-manana, ni tirer vers le bas. Il faut aider untel ? Ils l’aideront.

Continuons à disséquer la poutre dans notre œil : oué le méchant karana il exploite sans vergogne le pauvre petit Malgache. Ah bon ? Le « pauvre petit Malgache » qui ne se gêne pourtant pas pour exploiter plein de mpiasa-antrano, pour 50 000 ar par mois, ataovy sérieux. Même jusqu’ici en France, si si.

Bref, pour en revenir au sujet, donner aux karana la possibilité d’avoir la nationalité malgache, serait-ce si apocalyptique que ça ? Les karana ont déjà pour la plupart la nationalité française, la France est-elle si en danger que ça ? Et enfin, échangeraient-ils cette nationalité française pour celle de Madagougou ? Un grand éclat de rire nous habite.

Par contre les karana apatrides, on l’a vu, il y en a aujourd’hui en 2021. S’ils parlent malgache, s’ils n’ont pas de comportement suspect ou terroriste, s’ils paient bien leurs impôts et mènent une vie exemplaire en bon père de famille, pourquoi on leur refuserait la possibilité d’acquérir la nationalité madagougouesque ?

Après, en considérant le système administratif endémique bien corrompu, on imagine facilement les lacunes voire les dérives dans le processus et les conditionalités strictes pour obtenir ladite nationalité malgache.

Dernier point : donnez 1 million d’€ à un karana aujourd’hui. Dans un an il l’aura multiplié par 10.

Et maintenant donnez 1 million d’€ à un endémique. Dans 1 an … à vous de terminer 🙂

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
37 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
12 jours plus tôt

Et maintenant donnez 1 million d’€ à un endémique. Dans 1 an …4×4, lunettes de soleil, costard avec le ticket sur la manche (si si j’en ai vu), selfie à Dubaï, photo plat du jour, sans que le 1M d’euros soit vraiment fluctifié. Ca fait cliché mais c’est une réalité.

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  Coco
12 jours plus tôt

ce que vous dites là c’est un peu exagere non? ce 1million ne durera pas 1an, voyez tous ces deba qui ne sont plus au pouvoir actuellement

Rafangy
Rafangy
Expert
12 jours plus tôt

malheureusement, beaucoup n’ont pas la meme vision que actutana concernant les karana, et puis, j’ajoute que la peur du karana vient seulement de la jalousie maladive qui est omni presente au plus profond de certains gasy!
« ….que quel que ce soit le produit que vous leur demanderez de vendre, ils arriveront à le vendre … »
auto rallye, un vendeur de pieces detachées sis à tsaralalana a reussi la prouesse de vendre des barres porte ski fin des années 70 debut des années 80
il faut reconnaitre que les karana n’ont pas cette mentalité de jaloux, ce qui leur permet de s’entraider donc de tirer les autres vers le haut, nous, si nous voulons progresser, il faut abandonner cette mentalité de jaloux

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  elman
12 jours plus tôt

ilay ramose be adivarotra iny?

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  elman
12 jours plus tôt

moi,c’etaient plutot ceux d’isotry que je connaissais bien, comment marchander avec eux, maintenant, ce sont les africains qui les remplacent jusqu’à antohomadinika, et il n’y a pas de plus mpanambaka que les africains

Bary Kely
Bary Kely
Actif
En réponse à  Rafangy
12 jours plus tôt

Les africains c’est encore pire alors? On s’entretue alors entre africains! Dommage.

Rakoto
Rakoto
Expert
En réponse à  Rafangy
12 jours plus tôt

Moi je n’ai rien contre les karana. Au contraire j’admire leur esprit et volonté entrepreneuriale, ce qui fait défaut à la plupart de nous gasy.
Par contre je hante nos gouvernants et notre justice qui incitent les mauvais karana à continuer les accaparations de terrains et autres contre-banditismes moyennant des commissions et dessous de table. Oui, il y a des mauvais karana, il ne faut pas avoir peur de le dire (comme des mauvais gasy ou des mauvais vazaha..).
Alors cette histoire de nationalité n’est pas mauvais en soi, nous sommes un des rares pays au monde à ne pas le faire valoir. Toutefois il faut que cela soit encadré par une loi qui protège les citoyens (les karana y compris), les tanindrazana, la société. Et qu’une déchéance de la nationalité soit possible pour ceux qui ne respectent rien. Si la loi est est bien établie et pas bafouée à tout va comme on peut voir partout actuellement, avoir des compatriotes karana, sinoa, vazaha et pas vazaha ne peut que nous extraire de la médiocrité et du racisme ambiant.

zoizoblanc
zoizoblanc
Membre
12 jours plus tôt

Je me permets de réagir à cette excellente chronique @elmann.

Je voudrais établir un état des lieux des Malgaches d’origine indienne que je nommerais MOI dans la suite, karana ayant une connotation péjorative.

En 1960, la population des MOI était d’environ 40.000. En 2020, il n’en restait plus que 6000. La grande majorité s’est installée rn France, à La Réunion, au Canada, Dubai etc…

Sur les 6000 qui sont restés, 1000 sont riches ( Revenu > 10 000 euros/an ), 3000 sont aisés ( Revenu entre 1000 et 10000 euros/an ) et les 2000 restants sont comme la majorité des malgaches avec une grande difficulté pour boucler les fins du mois.

En termes de nationalité, en absence de réels statistiques, je vais dévoiler une estimation sur les 6000 MOI:

4000 sont de nationalité française,
5000 sont de nationalité malgache
800 de nationalité indienne ( l’Inde n’autorise pas la double nationalité)
200 sont apatrides et pauvres donc concernés par le projet de loi

Les MOI s’en moquent éperdument de cette loi, car l’écrasante majorité ont déjà une nationalité et française de surcroit.

Non, les MOI n’ont pas payé les députés pour cette loi, et pour aucune loi d’ailleurs.
Non, les MOI ne vont pas profiter de cette loi pour acheter les terres des malgaches car ceux qui achètent sont déjà malgaches depuis belle lurette.
Non, les MOI ne vont pas profiter de cette loi pour se présenter à l’érection présidentielle mais ils vont pouvoir voter pour Elmann en 2023.

Si il y a des questions ou précisions, je répondrais en commentaire,

Coco
En réponse à  zoizoblanc
12 jours plus tôt

En 2020, il n’en restait plus que 6000

Pour avoir côtoyé certains karana, je peux confirmer que beaucoup se barre et pas des moindres car il s’agit surtout de la jeune génération qui sont à même de reprendre le business familial plus tard. Je connais même un cas, où la famille va vendre la société parce que les enfants sont partis ailleurs et ne veulent nullement rentrer pour reprendre la boite. Ceci de par l’insécurité, les kidnappings, l’état économique du pays et aussi l’attitude envers eux même si c’est réciproque dans certains cas.

mangableu
En réponse à  Coco
12 jours plus tôt

Moi je connais personnellement une karana qui est ici dans ma ville et qui n’est plus revenue à Mada et ne veut plus y retourner depuis les kidnappings et l’insécurité à Mada

mangableu
En réponse à  zoizoblanc
12 jours plus tôt

Quand les indiens accepteront de donner la nationalité indienne aux siddis là j’accepterai l’idée de donner la nationalité malagasy aux 200 MOI.

andrian
andrian
En réponse à  mangableu
12 jours plus tôt

Bonjour à tous,
trop de précipitation.
Les malagasy méritent une explication de la part de leurs députés.

mangableu
En réponse à  andrian
12 jours plus tôt

C’est pourquoi j’avais dit dans l’autre post que pourquoi se précipiter et pourquoi on ne consulte pas le peuple sur un sujet très important?

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  mangableu
12 jours plus tôt

Bonne idée mais où trouver l’argent pour organiser un référendum ?

Surtout quand on connaît les résultats, est-ce que cela en vaut la peine ?

mangableu
En réponse à  CLAUDE
12 jours plus tôt

Franchement ca vaut la peine surtout lorsque je vois ce que font les députés durant leur session.

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  mangableu
12 jours plus tôt

Je reste sceptique surtout à cause de c’est dép(i)utés malgaches.

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  elman
11 jours plus tôt

il a beau etre commissaire de police(comment il a pu acceder à ce poste? ) et deputé, mais il reste toujours un nom d’oiseau

Rakoto
Rakoto
Expert
En réponse à  CLAUDE
12 jours plus tôt

Ils ne feront jamais de référendum à ce sujet. Comme vous dites, il n’y pas de sous, et le résultat sera 99% de Non pour sûr.
Ils préfèrent faire légiférer les députés, qui bien entendu n’ont même pas pris la peine de poser la question à leur propre conjoint… Ils vont voter sur la base de on ne sait quoi, comme d’hab.

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  Rakoto
12 jours plus tôt

Référendum ou pas, les dép(i)utés voteront la Loi selon les consignes de qui nous savons.

angady
angady
En réponse à  Rakoto
12 jours plus tôt

je peux me tromper, mais question référendum, je crois que le OUI a toujours passé haut la main au pays. va savoir pourquoi.

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  angady
11 jours plus tôt

en 1958n madagasacar etait le second pays à avoir le plus fort taux du non;
non,vous ne vous trompez pas,je crois que la reponse tient dans notre mentalité qui fait que le fanjakana est le ray amandreny auquel il faut obeir

carole
carole
Gold
12 jours plus tôt

il y a trop de confusion et cette peur de devenir esclave des karana. c’est vrai cette histoire comme quoi les 2 tiers de Tanà appartiennent aux karana? En tout cas la dominance de Filatex n’est plus à démontrer. Dernièrement, une réunion a été organisée à Alasora pour les propriétaires de terrain spoliés.
par contre le karana sur la photo là, il a l’air de « s’intégrer » puisque c’est aussi l’un des arguments avancés en ce moment.

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  carole
12 jours plus tôt

« par contre le karana sur la photo là, il a l’air de « s’intégrer » puisque c’est aussi l’un des arguments avancés en ce moment. »
celui la est à ambatoboeni
les karana pauvres comme les malagasy vivent dans la brousse, j’en ai connu aux alentours de port berge

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  carole
12 jours plus tôt

des karana bon et mauvais,il en existent comme il y en a des malagasy mauvais et bons,la chanson « ikala zanina » de ny ainga n’est pas du tout un mythe

Rakoto
Rakoto
Expert
En réponse à  carole
12 jours plus tôt

Sommes nous esclaves des karana ou de nos dirigeants et de notre propre pouvoir judiciaire? Oui tout le monde peut parler de Filatex, mais qui est-ce qui a permis cette spoliation et prolifération? Si la loi était juste, si les dirigeants avaient une once de considération de ses concitoyens et pas avides de 3V, nous en serrions peut-être pas là.
Le problème n’est pas le karana, mais notre politique qui laisse tout contrevenant agir impunément.
Demain tout Mada va appartenir aux bandits et mafia de tout genre, nous sommes bien parti pour, sans changement de politique radical

Hary
Hary
12 jours plus tôt

On parle ici des karanas mais la mentalité est aussi valable pour les gasy sinoa,gasy komorianina, gasy zanatany et gasy métis.

Les Malagasy sont pour le droit du sang et non pas le droit du sol .
Ainsi soit-il ,mais si on pousse ce raisonnement plus loin , ça veut dire que :

1 -Les Mérinas ou Betsileo qui habitent dans les régions cotières doivent retourner vivre dans les hauts plateaux même si ils sont nés sur les côtes et même si leurs parents , grands parents,arrières grands parents sont nés dans les régions côtières.
2- Les Atandroy, Betsimisaraka,Sakalava etc qui sont nés à Tana doivent retourner vivre « chez eux » même si ils sont nés à Tana et même si leurs parents, grands parents, arrière grand parents sont né à Tana.

Le droit du sang est donc un danger pour la cohésion d’une nation.
N’oublions pas que les politiciens ont utilisé ce droit du sang pour nous diviser pendant les crises politiques.

The Man
The Man
En réponse à  Hary
12 jours plus tôt

Inutile de pousser loin au risque de réiventer la roue!

Hary
Hary
En réponse à  The Man
12 jours plus tôt

Libre à vous de ne pas être d’accord mais le droit du sang est un cancer qui ronge le pays.
C’est un concept très bien exploité par les politiciens :
Rappelons nous la crise politique Ratsiraka versus Ravalomanana dans la région de Tamatave et de Diego. Il ne faisait pas bon d’être de sang merina dans ces régions à l’époque.

Donc si on s’affranchit de ce droit de sang vis à vis des minorités , il y a de fortes chances que les mentalités évoluent et qu’on ne raisonne plus en « sang cotier » , sang des hauts plateaux » , « sang karana » mais plutôt en « Nation ».

Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  Hary
11 jours plus tôt

je suis de votre avis! en 1987 lors des conflits entre zafisoro et antesaka dans la region de farafangana, tout ce qui n’est pas « pur » càd un zafisoro se mariant avec une antesaka ou l’inverse ainsi que leurs enfants a ete systématiquement massacré par l’autre clan, au simple motif qu’il n’est plus pur; c’etait vraiement effroyable(non je ne sui pas le ministre de la santé) et je peux dire que je n’ai jamais vu des atrocites pareilles

Hary
Hary
En réponse à  Rafangy
11 jours plus tôt

Une preuve de + qu’il y a un réel problème de « droit du sang » à Madagascar. Des faits réels comme vous avez cité entre zafisoro et antesaka risquent de se reproduire à nouveau au moindre petit conflit.

ACTUTANA