Construire Madagascar c’est comme retaper une vieille bagnole

io izy io

Gné ? Non c’est juste l’inspiration nocturne et l’image qui m’est immédiatement venue en tête quand je pense à la situation à Madagascar.

Oui, disons les choses comme elles sont : Madagascar aujourd’hui c’est comme une vieille bagnole, une épave toute pourrie, toute rouillée, sur laquelle la plupart des gens ne miseraient pas un kopeck et pour qui ce monceau de ferraille serait juste bonne pour la casse.

On part de très loin

Ceux qui, comme moi, connaissent parfaitement ce genre de tas de ferraille, savent qu’il faut vraiment du doigté et de l’expérience pour la remettre en ordre de marche. C’est pas du yaka et ysuffitde, il faut de la méthode, de l’organisation, de la persévérance, de la patience, de l’opiniatreté et beaucoup d’humilité pour tout restaurer et tout remettre en ordre de marche, avec les moyens du bord !

Et pour se faire, avant quoi que ce soit, il faut d’abord tout désosser. Tout démonter, pièce par pièce jusqu’au moindre petit boulon pour avoir une vision complète de ce qui nous attend. L’état général de la carrosserie, les planchers rouillés, le châssis, les longerons, tout doit être minutieusement passé en revue.

Et on attaque les fondations : on découpe ce qui est trop pourri, on soude de nouvelles plaques d’acier, on traite la corrosion, on passe en revue chaque centimètre carré de la voiture pour ne rien laisser passer.

En parallèle, on procède à une révision totale du moteur aussi, on démonte tout, pièce par pièce. Du vilebrequin aux pistons, des bielles aux soupapes, les coussinets, poussoirs, chaîne, segments et tout le tralala, allez hop, on remet tout ça en ordre de marche.. ainsi que les accessoires, demarreur, carburateur, allumage, alefaaa..

On s’intéresse aussi à la transmission, aux suspensions, au freinage, à l’embrayage, à la boite de vitesse. Oui ça fait beaucoup de choses mais c’est comme ça que ça marche.

Une fois toute la mécanique remise d’aplomb, alefa, on passe la carrosserie en cabine peinture et on remonte tout.

Avant
Après

On en profite pour refaire toute la sellerie et le capitonnage, le câblage électrique, ainsi que tout le système d’éclairage.

La chenille commence à se transformer en un magnifique papillon. Avec une base saine et une mécanique révisée : voilà, la rénovation est réussie, la belle est prête à prendre la route.

Certains n’ont rien compris à tout ça, à toutes ces étapes toutes aussi importantes les unes que les autres. Pour eux, alefa, on met juste une belle couche de peinture clinquante, on démarre … et on s’étonne que la voiture n’aille pas très loin lol.

Oui, on peut aussi remplacer le vieux tas de tôle par une petite hdi ou un avion de chasse mais quand on n’a pas de petite hdi ni d’avion de chasse sous la main et quand on est pour le moment limité à composer avec la vieille épave, alors il faut faire avec

Et quand ça marche les gens sont heureux

… avec méthode, patience, persévérance, en commençant par le prioritaire, puis l’urgent et enfin l’important. Et voila… elle roule.

Ou pas, quand on s’y prend comme un pied.

Remerciements à tous les corps de métiers qui ont contribué à remettre sur pied Perline, c’est aussi ça le secret : savoir s’entourer des meilleurs et savoir les coacher.

Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
7 mois plus tôt

“Certains n’ont rien compris à tout ça, à toutes ces étapes toutes aussi importantes les unes que les autres. Pour eux, alefa, on met juste une belle couche de peinture clinquante, on démarre … et on s’étonne que la voiture n’aille pas très loin lol.”

C’est comme passer, en termes de moyen de transport, de pousse-pousse à téléphérique directement ?

Rafangy
Rafangy
7 mois plus tôt

le jour où le mamimbahoaka hajaina sait differencier le prioritaire , l’urgent et l’important, alors on peut dire qu’il commence enfin à travailler

Rafangy
Rafangy
En réponse à  elman
7 mois plus tôt

tiens, on a la meme idée! j’aoute aussi dans le test le reglage du delco: si les super mecaniciens utilsent une lampe, c’est bon, sinon, du vent




Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles