Comme tous les jours tu te lèves le matin, tu vas au travail

Et tu vois ça sur ton trajet…Euh.. Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Ne me demandez pas, je n’en sais pas plus que vous.

Ceci étant j’ai proposé à plusieurs reprises de pendre les voleurs par les pieds sur les pylônes solaires, et de les y laisser 3 jours et 3 nuits

Pas tombé dans l’oreille d’un sourd alors 🙂 Cette scène est quand même assez violente et semble dénoter également un immense ras le bol.

Mbola aiza ôoo

Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
CLAUDE
CLAUDE(@claude)
1 mois plus tôt

C’est d’une violence incommensurable surtout pour des enfants.

Tonga soa à Babakotoland !

Rasendra
Rasendra
En réponse à  CLAUDE
1 mois plus tôt

Jamais je n’habiterais Antananarivo si je reviens là-bas. Ces scènes sont quasi-quotidiennes à Tana, sans parler des malades psychiatriques en haillon qui errent, des bagarres, des échauffourées. Imaginez ce qui se passe dans la tête de jeunes enfants qui voient ça tous les jours, ils vont finir par croire que c’est “normal” ou “manara-penitra” à la sauce foza ! Un enfant né en 2009 a 12 ans aujourd’hui.

kidd
kidd
1 mois plus tôt

Imagine que c’est un mec qui est rentré tard et que 3 gentils monsieurs ont décidés de l’attacher là après avoir dépouiller toutes ses affaires.

Rasendra
Rasendra
1 mois plus tôt

Je suis catégoriquement contre. Du déjà vu : “un homme en rouge marche tranquillement dans la rue, et quelqu’un dans la foule crie “Sambory, sambory. Iny rangahy manao mena iny ilay nanolana ny zanako”. Ni d’une, ni d’un, tout le monde s’est rué vers lui, le tabasse : coup de pied, coup de poing, jet de pierre …. Ce n’est qu’après que la même personne anonyme redit: “Tsy izy kay !”. Ben … trop tard. Le sang a giclé, la personne a perdu 5 dents. Et tout le monde repart comme si de rien n’était. Ce genre de chose peut tomber sur n’importe lequel d’entre nous.

CLAUDE
CLAUDE(@claude)
En réponse à  elman
1 mois plus tôt

Une femme en polo rouge se fait un peu bousculer pour grimper dans le camion qui va l’emmener au régime gagazo.




Rafangy
Rafangy(@rafangy)
1 mois plus tôt

c’est à l’entrée du pont vers ambohitrimanjaka, et comme le disent kidd et Rasendra plus bas, on ne sait pas la verité , ici les malfaiteurs (mpanendaka et compagnie) enlevent leurs vetement très voyant une fois leur forfait fait et ils restent parmis les badauds

Fil info

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires