Déclaration de l’Union européenne à Madagascar

Déclaration de l’Union européenne à Madagascar concernant les évènements du 21 avril 2018 à Antananarivo

1. L’Ambassadeur de l’Union Européenne et les Ambassadeurs des États Membres, l’Allemagne, la France et le Royaume Uni, expriment leur compassion et leur solidarité avec les familles des victimes des événements du 21 avril à Antananarivo.

2. Les Ambassadeurs européens appellent tous les acteurs politiques à faire preuve de responsabilité et de retenue, et à privilégier le dialogue. Ils déplorent l’utilisation de la violence.

3. L’UE réitère sa position de principe en faveur d’élections présidentielles en 2018, crédibles, transparentes et inclusives. L’UE rappelle la nécessité de respecter les droits de l’homme, notamment la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique.


Intéressante cette dernière phrase.

Ça sent encore la petite convocation au Ministère des affaires étrangères ?

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Izy

En d’autres terme, vous êtes vraiment des gamins. On peut encore piller et faire de vous ce que l’on veut car vous êtes des incapables. Continuez comme ça parce que on a besoin de vos ressources pour notre révolution verte.

Rangita

Tout à fait

sotasota

ce qui veut dire que Hery doit y rester mais devra engager un dialogue.

rafangy

pour moi, mampiesona doit rester pr mais avec moins de pouvoirs, juste le symbols de l’unite nationale, car si on le chasse, ce sera qualifie de coup d’etat

sotasota

le scénario de 1991 sera la meilleure solution.

gerard

mouais …
de quoi je me mêle ?
j’invite l’OUA à commenter les bisbilles Macron vs Merkel sur les migrants, par exemple 🙂




Mavo

« Crédible, transparente et inclusive »… trop dure, voire impossible.

zo.zefa

Ben oui le ministre des étrangers est libre de convoquer qui il veut, çà s’appelle liberté ramatahora d’un pays souverain et tan-dalàna.
Mais élection inclusive non.

angelikademada

Quand des pays octroient des subventions et des aides à un pays parmi le plus pauvre du monde, ces pays on un droit de regard sur ce qui se passe dans le pays en question et ils ont non seulement le droit mais le devoir de taper sur les doigts des dirigeants qui pensent qu’ils peuvent impunément se livrer à des actes de barbarie en essayant de maîtriser jusqu’aux pensées des citoyens car le droit de s’exprimer et de circuler librement dans ce pays est non seulement un droit inaliénable mais un droit que doivent respecter les dirigeants s’ils veulent qu’on les respecte. Mais comme à Madagascar on se croit permis en haut lieu de piétiner ces droits, de tuer des citoyens, on ne mérite plus aucun respect et la seule solution est la démission car on a failli à sa mission qui est de faire le bien de la population grâce à laquelle on occupe le poste de serviteur de l’état et ne pas croire que l’état est à son service car il faudrait avoir peu d’intelligence pour se comporter en maître absolu.

gerard

oui.. et non !
les donneurs de leçon seraient mieux avisés de s’intéresser aux « poutres » qui gênent leur vision
cf Jesus Christi himself 🙂

Vazaha be

L’ U.E, elle a qu’à se to….r le c.. avec sa déclaration !
Réponse à l’article 1 : c’est facile de faire semblant d’être compatissant !
Mais est-ce qu’ils se soucient : qui ont fait ces victimes et à cause de quoi ?
Réponse à l’article 2 : « et à privilégier le dialogue » (?) celui qui a eu à l’Hôtel Paon d’Or ? « Ils déplorent l’utilisation de la violence  » : de l’Emmoreg et consorts ?
Réponse à l’article 3 : toujours la même rengaine depuis 2009, changer de disque, celui-ci est rayé.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!