“Nous avons intercepté 3 clandestins tompokolahy sy tompokovavy”

Dépêche

Oui oui, des boat people qui voulaient rentrer clandestinement à Nosy be.

C’est pas possible, ils ont du se perdre les gars pour venir s’échouer ainsi dans le pays le plus pauvre du monde.

Ils ont un PIB de 1400$ aux Comores, eux.

Et ils iront également à la CAN 2022 eux.

Subscribe
Me notifier des
guest
13 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Ralay
Ralay
1 année plus tôt

Quand j’entends le president ou le maire s’exprimer, je me dis que des baffes se perdent…

Rahandy
Rahandy
En réponse à  Ralay
1 année plus tôt

J’adore la phrase de Ralay

Soso
Soso
En réponse à  Ralay
1 année plus tôt

Hihihi… C’est juste de la diversion ça.

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Ralay
1 année plus tôt

vous dites baffes? moi je pense baLLes

leo
leo
1 année plus tôt

c’est surtout pour justifier le roman de mamimbahoaka comme quoi le variant sud’af a été ramené par des Comoriens entrés clandestinement á Mahajanga.. toujours du perlinpinpin…

Rafangy
Rafangy
En réponse à  leo
1 année plus tôt

ah oui! comme le touriste italien dont le mamimbahoaka hajaina masoandrontsika a detaillé tout son parcours dans l’ile, à croire que le touriste italien, c’etait le mamimbahoaka hajaina masoandrontsika en personne

leo
leo
En réponse à  leo
1 année plus tôt

ou la brésilienne pour préparer l’annonce du CVO en ce temps

Rafangy
Rafangy
1 année plus tôt

et qui ne nous dit pas que ce sont simplement des pauvres gens des alentours payés pour faire diversion? comme quoi le regime travaille! c’est quand meme impensable que des comoriens risquent beaucoup pour venir ici alors que mayotte est à cote et qu’ils peuvent y rentrer facilement

Coco
1 année plus tôt

Quand j’entends que des boutres sont rentrés clandestinement à Majunga, ma grande interrogation est : Est-on en mesure de protèger les îles Eparses ?

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Coco
1 année plus tôt

pour vous repondre, une fois deba a dit que les traces de zebus volés se perdent sur les plages au bord de la mer….

carole
carole
1 année plus tôt

ils ont raté leur coup quoi. Vous avez entendu parler de l’hôpital à Nosy Be? Avec la “légende urbaine” sur le liquide bleu qui terrasse les malades (pas la maladie).

no name
En réponse à  carole
1 année plus tôt

liquide bleu… ça me fait panser aux sang de kaiju dans Pacific Rim ça

Tabraka
Tabraka
1 année plus tôt

ce ne sont pas clandestins. Ce sont des passeurs qui veulent ramener des malgaches vers Mayotte

Voir d'autres articles

Les derniers commentaires