Facebook rend-il les enfants stupides ?

Facebook rend-il les enfants stupides ?

Après les résultats pas terribles du Bepc et du baccalauréat à Madagascar pour cette année 2017, c’est l’une des thèses en vogue en ce moment : ces résultats médiocres c’est à cause de Facebook.

C’est à cause de Facebook que les enfants sont nuls, c’est à cause de Facebook que moins d’un écolier sur deux réussit aux examens et on en passe.

Il a bon dos Facebook dites donc. Personnellement je pense que Facebook est l’arbre qui cache la forêt de la médiocrité intellectuelle à Madagascar.

Pour parler de ce que je connais le mieux, c’est-à-dire moi 🙂 à mon époque, quand j’étais petit, je n’avais pas effectivement Facebook.

Mais je me rappelle qu’à partir de mes 11 ans, je suis tombé dans la marmite des ordinateurs. Une addiction qui peut être un peu comparée à celle de Facebook aujourd’hui or je ne me sens pas si stupide et débile que ça aujourd’hui ?

Non, ce qui a fait la différence c’est qu’en parallèle des ordinateurs, j’adorais lire ! Je lisais tout : des revues, de la bibliothèque verte, rose même, des romans, des magazines, des bandes dessinées. Des 6 compagnons au Club des cinq, en passant par Fantômette et Alice, les Langelot et autres Belle et Sébastien, tous ces bouquins ont amorcé mon goût pour la lecture. Je lisais même les Martine de mes soeurs.

Je lisais même le dictionnaire, si si. Mes parents avaient aussi une bibliothèque dans laquelle il y avait (il y a toujours) une série d’encyclopédie : je lisais donc l’encyclopédie. J’avais aussi une tante qui avait des revues, comment dire, « pour adultes » fermés à double tour dans une armoire. Je lisais aussi.

Les lectures « imposées » à l’école, je ne les considérais non pas comme des obligations barbantes mais comme une véritable source de plaisir : un livre qui me plaît, automatiquement j’allais rechercher et lire les autres titres du même auteur. Je me rappelle particulièrement de Barjavel dont j’avais lu l’intégrale en quelques jours. Ou encore les Arsène Lupin et Agatha Christie. Tiens du coup j’ai encore envie de les relire là maintenant tout de suite.

A l’époque j’adorais aussi lire une petite revue mensuelle qui s’appelait, pour les dinosaures qui connaissent, la « sélection du reader digest ». Un condensé de petites histoires parlant de tout et de n’importe quoi, culturel, éducatif, romantique, technique, scientifique.

Certes le Lycée Français m’a permis, grâce à leur bibliothèque très bien fournie, d’assouvir cette passion pour la lecture, et je les en remercie. Mais il n’y avait pas qu’au LFT que l’on pouvait trouver des livres, quand on cherche, on en trouve toujours.

Oui certes chez ma tantine avec ses bouquins spéciaux, mais aussi, plus insolite, chez mon coiffeur. A l’époque, en attendant de passer sous la tondeuse, je lisais déjà Paris Match chez lui avec délectation pour suivre un peu l’actualité people internationale. Oui beaucoup d’entre vous connaissiez ce coiffeur à Ambatonakanga, paix à son âme.

Donc l’abus d’ordinateurs ne m’a pas rendu bête : ce qui m’a évité d’être bête et stupide, c’est la chance d’avoir aimé les livres dès mon plus jeune âge. C’est une véritable chance car le goût de la lecture, ça vient. Ou pas.

Et quand on voit les faibles taux de réussite aux examens aujourd’hui, apparemment ça n’est pas venu chez beaucoup de nos jeunes et c’est dommage. Le manque de culture générale ça se paie cash aux examens. Vous avez déjà vu un gamin qui aime lire se louper à ses examens ?

Dernier point et je terminerai dessus :  aujourd’hui, plus de 30 ans plus tard, j’ai toujours ce goût pour la lecture, et avec internet il y a de quoi faire. Je possède par exemple sur mon ordinateur plus de 6000 ebooks pour satisfaire ma passion dévorante pour les romans. Je n’aurai même pas le temps de tout lire jusqu’à la fin de ma vie.

Mais avec le recul, rien ne vaut un bon bouquin physique, réel, en papier, avec ce plaisir de tourner les pages, de lire les mots sur une feuille en papier, de corner les pages, de voir sa bibliothèque trôner fièrement dans le salon sans avoir à allumer une machine. Et ici, pas de crash de disque dur à craindre, le livre papier il durera ad-vitam.

Donc vous voulez que vos gamins ne soient pas bêtes et stupides ? Ne les forcez pas à lire mais donnez leur le goût de la lecture, dès le plus jeune âge. Par exemple en faisant « traîner par hasard » des livres un peu partout dans la maison. La bande à Picsou et Mickey pour amorcer la pompe par exemple.

Toutes mes excuses pour cette chronique un peu « moi je » aujourd’hui mais croyez-moi, c’est un investissement payant sur l’avenir. Sur leur avenir. Et ne soyez pas sectaires, il faut lire tout sur tout. Même les bouquins à Tantine 🙂

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

89
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
mclient
Invité
mclient

elle a l’air de beaucoup apprécier le décor 🙂

mangableu
Membre
Gold

@mclient, elle rêve de beaux abdo (et peut-etre plus) 🙂

mclient
Invité
mclient

@mangableu, et sur une femme en plus!




afistardni
Membre
afistardni

C’est vrai Elman, on lit beaucoup moins de nos jours, feuilleter le dictionnaire était une source de plaisir pour moi surtout que je faisais les mots croisés avec mon père les week end. A part les bibliothèques rose, verte, il y avait aussi les auteurs malagasy comme E.D. Andriamalala et Rado entre autres.

mclient
Invité
mclient

@Afist, avez-vous lu « les jacarandas sont en fleurs »?

Rafangy
Membre
Rafangy

@mclient, y a t il encore des exemplaire à Ambohijatovo? je me souviens de ce livre que j’ai lu et relu plusieurs fois, les épisodes qui restent ancrés dans ma mémoire sont celui ou le capitaine Chris est à Ivato en train de jouer le bagagiste et l’autre où il est tenu enfermé dans une chambre et il a dévissé l’ampoule pour mettre dans la douille le papier alu de chocolat, ceci afin de provoquer un court circuit qui fera tomber le disjoncteur

mclient
Invité
mclient

@rafangy, je ne sais pas s’il y en a encore mais c’est un bon livre!

afistardni
Membre
afistardni

@mclient, oui mais je voudrais bien le relire, ça fait un bout de temps que je ne suis plus passé à Abbohijatovo. A part ça, en primaire, je raffolais des BD de Goscinny, je ne me souviens plus du titre de l’album mais il y avait le scientifique avec Lucky Luke qui décrivait Joly Jumper comme un périssodactyle (qui est resté gravé dans ma mémoire), quelle joie de découvrir sa signification dans le dictionnaire !




mangableu
Membre
Gold

@Afist, Les élèves ne lisent plus beaucoup aujourd’hui car même dans le programme scolaire il n’y a plus que très peu d’ouvrages à lire obligatoirement.Et quand vient le temps des recherches, on dit aux élèves d’aller dans un cyber (pour copier-coller wikipedia) mais non plus dans une bibliothèque.

Rafangy
Membre
Rafangy

@mangableu, exact, alors que de notre temps, on faisait le tour des biblio(Antaninarenina, Analakely, ccac,Ambatonakanga avec l’aft, …)et comme maintenant, on lit beaucoup, moins, donc on ecrit aussi mal!
je pense qu’on devra rendre obligatoire la lecture dans les écoles avec un résumé après!même pour les bd!
@Elman mon père achetait tous les mois ce sélection du reader digest, et après lui, je lisais avidemment ce bouquin de la 1ere page à la dernière, je regrette beaucoup qu’on ne trouve plus ce livre chez nous actuellement

mangableu
Membre
Gold

@rafangy, Commencer par les BD serait un très bon début et pour les tout petits il y a encore pomme d’api, j’aime lire, …

mclient
Invité
mclient

HS: Houston, nous avons un problème!
https://is.gd/u86757




F
Membre
Gold

Bonjour Elman,
Votre article m’a plongé dans un abime de perplexité…
J’aurais pu décrire les mêmes choses que vous… J’adorais aller chez le coiffeur car j’y trouvais des livre géniaux, comme les aventures de Croquignol, Filochard et Ribouldingue ! Et celles de Quick et Flupke. Ce qui m’a incité a aller ouvrir les nombreux dictionnaires et encyclopédies dans la bibliothèque familiale. Il y avait même un Larousse médical, qui m’a ouvert pas mal de réflexions…
Plus proche, notre petit dernier (40 ans dans 15 jours) a connu la martyrisation du clavier d’un Tandy TRS80 modèle 1 vers l’âge de 8 ans. Il passait son temps a recopier des listings de programmes en Basic des pages de revues. Il a vite compris l’importance capitale de la syntaxe et de l’orthographe ! Le firmware de l’ordinateur était têtu et ne laissait rien passer. Il avait appris à reconnaitre toutes les lettres de l’alphabet en regardant sa mère jouer au Scrabble avec des voisines… Il a facilement appris à lire et a calculer de tête le score de chaque joueuses.

Que peut-on conclure (provisoirement) ?
Peut-être que les localisations géographiques ou temporelles, les conditions « sociales » ou sociétales ne sont pas déterminantes. Ce qui est déterminant, c’est la liberté laissée au jeune de satisfaire son besoin de découverte et sa curiosité.
Il me semble que la majorité des jeunes aujourd’hui ont un curieux esprit au lieu d’avoir un esprit curieux !

En tous cas les jeunes ne sont pas plus stupides que les anciens, qui pour diverses raisons leur laissent la bride sur le cou pour utiliser des « outils » sans leur avoir fait lire et comprendre le mode d’emploi.

Rafangy
Membre
Rafangy

c’est bizarre, car notre génération aimait bien feuilleter et lire! je me souviens bien de mes cartes d’adhérents au ccac, plutôt pour la biblio que les films, de nos incursions chaque jeudi après-midi à la librairie universelle d’Ambatonakanga(en face du magasin farces et attrapes) pour voir les bandes dessinées de Tantine (d’Elman), et on devorait tout ce qui peut se lire: journaux, revues, n’importe quel bouquin,et c’est grâce à ma passion de la lecture que j’ai appris le code de la route 13ans avec le journal officiel de la république (parce que j’ai trouvé une collection de jorm depuis l’indépendance chez un ami)

mangableu
Membre
Gold

FB n’est qu’une excuse. Est-ce-que les élèves en brousse savent ce qu’est FB, android,…? Si les résultats sont ci médiocres en ce moment c’est que la valeur de l’éducation est en chute libre avec des enseignants recrutés avec très très peu d’expériences, avec un niveau…
Le problème est que lorsque le résultat est mauvais, ce n’est jamais la faute aux enseignants mais toujours aux élèves.




Mbinina
Invité
Mbinina

@mangableu, Vous avez tout dit, les enseignants d’aujourd’hui sont recrutés à la va-vite et les Autorisations d’Enseigner sont délivrées n’importe comment. Les enseignants n’ont aucune motivation et aucune capacité à transmettre l’éducation. Il suffit d’aller dans les écoles publics pour s’en apercevoir : à toute heure, les enseignants sont dehors à discuter entre eux pendant qu’un élève copie quelque chose au tableau. Enseigner devrait être une passion et non une roue de secours professionnelle parce qu’on n’a pas trouvé mieux. Et oui : lire c’est s’instruire. Mais quand on veut appauvrir un pays, c’est son système éducatif qu’on sabote. Ce n’est pas pour rien que les (bons) livres sont rares à Mada même si c’est vrai qu’en cherchant on finit toujours par en trouver.

no name
Membre

tiens, nous lisions plus ou moins exactement les mêmes bouquins étant au collège-lycée. Je lisais à peu près tout ce qui me tombais sous la main. Mais ce que je remarque autour de moi aujourd’hui, c’est que les jeunes n’aiment pas lire.
Les réseaux sociaux et les technologies en tous genres ne sont pas vraiment à blâmer, c’est l’usage que les jeunes en font qui les abrutit. Ajoutez-y les séries et télénovelas en tous genres, les revirevy de toutes sortes, la course à la mode, un enseignement médiocre, des parents laxistes ou pas assez engagés dans l’éducation et les études de leurs progénitures… et vous avez un jeune sur deux qui rate ses examens.
et n’oublions pas qu’en brousse, y’ a pas tout ça, ou si peu.. juste les difficultés du quotidien qui pèsent parfois sur les épaules des élèves qui les empêchent de se concentrer d’une part, et la qualité médiocre de l’enseignement d’autre part.
je généralise bien sûr. les exceptions existent

afistardni
Membre
afistardni

Allez, pour se donner un peu de courage pour ce lundi matin matin, est-ce que ça a à voir avec notre situation actuelle ? https://vk.com/doc7168299_367304117?hash=b868a6d21b77a2272e&dl=1f604846c097875d03

mangableu
Membre
Gold

@Afist, Hihihi!à un détail près que nous, nous n’avons pas lucky luke pour nous protéger et mettre les hors la loi en prison tout en veillant à ce qu’ils y restent!

Rafangy
Membre
Rafangy

@mangableu, en 2008, mes enfants m’ont offert un album relié de Buck Danny,même s’ils savent que j’ai déjà lu presque toute la collection ,et ils ont promis de m’en offrir chaque année, mais les foza sont passés et ont emporté avec eux tous les bouquins de smart Tanjombato et jumbo

mangableu
Membre
Gold

@rafangy, J’adore aussi Buck Danny! De mon coté, j’essaie tant bien que mal de collectionner en entier tous les albums de tintin mais c’est très difficile, surtout avec le prix!




mclient
Invité
mclient

@mangableu, à défaut d’album, on peut avoir la version numérisée.

Ianona
Membre
Gold

Nous avons la même passion pour les livres! Et je confirme que les livres forgent aussi la personanlité, ils renforcent la culture générale. Je suis content d’avoir transmis cette passion à mes enfants, ma fille a lu la série Harry Potter à 11 ans seulement, et elle a relu chaque livre plusieurs fois tellement elle est fan! Elle est même dingue de livres et j’ai peur pour ses yeux! Elle va aussi de temps à autre sur Facebook mais ça ne l’empêche pas de faire ses devoirs et d’apprendre ses leçons. Facebook lui permet aussi de lire des actu, de découvrir des histoires insolites, de se cultiver!
Mon fils aussi commence aussi à lire et ça a commencé par une histoire de dino-dragon dans un livre qu’il a vu justement trainasser dans la chambre de sa soeur!

mangableu
Membre
Gold

Qui d’entre nous a déjà lu la bible (ou le coran) en entier? Moi, non! 🙂

no name
Membre

est-ce qu’il y en a parmi vous qui comme moi ont lu les Zembla, Tex Willer, Kid Ordinn, Bob Morane? A mada on a avait également Ra-Danz, Inspectera Toky, Koditra, Bobel…

Rafangy
Membre
Rafangy

@no name, akim le roi de la jungle, capitaine miki, le ranger du nevada avec ses 2 amis double rhum et le docteur adeptes des croquettes, blek le roc, captain swing etc,etc….!notre père achetait pour notre mère les nous deux et intimité, mais il n’a jamais voulu acheter ces bd là pour nous!

no name
Membre

@rafangy,
moi c’était les tontons qui les lisaient et j’en profitais. ils avaient chacun leurs préférés mais moi pas, je lisais ceux qu’ils laissaient trainer

afistardni
Membre
afistardni

si un jeune selfiest / fbist nous lit ici il va se dire que c’est un forum de vieux schnocks nostalgiques 😉

kof
Membre

Théoriquement facebook est interdit aux moins de 13ans. Si vous laissez vos enfants aller sur facebook à cet âge-là, c’est vous le problème, pas l’enfant ni facebook. Comment empêcher un enfant d’aller sur fb? Pas de smartphone Einstein. Un enfant n’a rien à faire avec un smartphone. Après 13 ans pourquoi pas à la rigueur (et encore) mais là aussi si l’ado passe tout son temps dessus, c’est qu’il y a un gros soucis au niveau des parents. Bref tout se résume aux parents à mon avis.

Concernant les livres, je suis d’accord qu’il n’y a pas mieux pour un enfant. c’est un formidable outil pour aiguiser la curiosité d’un enfant. Et c’est une passion qui le suivra toute sa vie. Quand j’étais gamin, quand mes copains jouaient au foot, moi j’étais soit terré au centre culturelle Albert Camus soit en train d’échanger une BD à Analakely. A l’époque moyennant un peu de sous, on pouvait échanger sa BD contre une autre. Il y avait plein d’étalages spécialisés dessus à Analakely à l’époque. J’ignore si ça existe encore. En tout cas je suis devenu un adulte grand amateur de lecture.




Doraadm
Membre
Gold

Le problème n’est pas fb mais le langage SMS utilisé.
Comme la majeure partie des jeunes utilise des smartphones, et non un ordinateur avec clavier, on est toujours tenté d’utiliser des abréviations.

Imaginer si twitter viens être ) la mode à Mada avec le nombre de caractères limités. Cela va être la débandade totale

F
Membre
Gold

@Doraadm, Dans une école d’ingénieurs, des étudiants commençaient a faire des rapports avec des « expressions » SMS. L’un d’eux qui prétendait que c’était la langue d’avenir.
Il a été sommé de refaire son rapport entièrement en langage SMS.
Au bout de 15 jours il a rapporté son rapport écrit en français correct, en expliquant que tout écrire en SMS était impossible.
Parfois l’action d’aînés peut être utile.

Mpandinika
Invité
Mpandinika

La lecture , Une condition nécessaire MAIS pas suffisante.

Izy
Invité
Izy

Moi, je me demande ce que font les malgaches en générale sur internet. Tout y est, il n’y a qu’à saisir. Tous les plans faciles pour monter n’importe quoi s’y trouve, mais personne ne s’en sert ici pour ne serait-ce qu’améliorer son quotidien. Il n’y a pas besoin d’avoir le bepc pour cela ni le bac. C’est fou de penser qu’avec tout ce qu’il y à saisir comme opportunité ici, pas un n’est capable de commencer quelque chose. On te rétorque toujours la même rengaine, « il n’y pas de fond ». Je pense plus qu’il n’y a rien dans le cerveau. Je n’ai pas eu d’héritage de mes parents autre que d’avoir été à l’école, pas un kopeck, nada, mais aujourd’hui nous avons tout ce qu’il nous faut à la maison. Tout ça parce que je me lève tôt le matin, et je rentre tard le soir et tout ce que mes deux bras peuvent faire honnêtement, ils le font.

Zainjafy
Invité

Est ce que c’est Ardine, sur la photo? elle est belle

Rakotomangamijoro
Invité
Rakotomangamijoro

J’ai juste une question pour ceux qui disent que les mauvais résultats sont dus à Facebook. Est-ce que c’est une tendance mondiale la baisse de niveau ou c’est juste à Madagascar? Je pose cette question parce que Facebook est accessible partout dans le monde. Donc, si les résultats sont bons ailleurs, il faudrait trouver un autre excuse.

LHTM
Membre
LHTM

Bonjour Elman,

Content de te retrouver de nouveau après Madanight ! Je présume que ton litchi a bien poussé depuis (une prouesse de le faire germer à partir du noyau) !

Ceci étant, les souvenirs que tu partages m’interpellent car enfant, j’habitais à Ambatonakanga et je suis sûr qu’on se rendait chez le même coiffeur où poireauter en attendant son tour était devenu un plaisir en raison des possibilités de lecture sur place.

J’ai aussi une passion pour la lecture, mes parents lisaient beaucoup et étaient abonnés à plusieurs revues, en plus des romans que mon père achetait (il faut dire qu’en province à cette époque, il n’y avait pas beaucoup de distractions !). Mes premières lectures : Kouakou, Calao, Picsou,Spirou & Fantasio Pif… Ensuite, et sous le manteau car ma mère ne les appréciait pas : Akim, Zembla, etc. Une fois à Tana, j’ai eu le plaisir de découvrir les BD : Rick Hochet, les 4 As, Bob Morane, Tintin, Blake et Mortimer, Tanguy et Laverdure, Michel Vaillant, Alix, Yoko Tsuno et j’en passe… Puis des romans à n’en plus finir (CCAC, Boky tonta Analakely, Biblio Nationale et Municipale, etc.)! Pour la lecture « Adulte », j’aimais bien dormir les week-end chez mon oncle qui collectionnait des SAS, et égarait souvent sous le matelas de la chambre d’amis quelques revues « Union » !

S’il est vrai que rien ne vaut un vrai livre, je me suis mis depuis quelques années aux livres électroniques. En effet, ces livres sont plus accessibles à un coût presque nul quand on sait par exemple que certains livres de la Rentrée littéraire d’automne (sortis 18 août 2017) se trouvent déjà partagés illégalement sur le web ! Le coût d’achat d’une liseuse est vite amorti (j’ai acheté la mienne chez Amazon).

Facebook n’est pas mauvais en soi ! Tout dépend de son usage. Vérité de La Palice diront certains mais s’il est vrai que c’est un instrument qui exacerbe le défaut des narcissiques et ceux qui vouent un culte au paraître avant l’être, il n’en demeure pas moins que c’est un moyen de communication formidable !

C’est une question d’éducation, je ne laisse jamais mes enfants consulter leurs téléphones à table… ni tripoter leurs smartphones quand on est avec des gens (famille, amis, connaissances, etc.).

L’audiovisuel et les moyens informatiques actuels font que les enfants et ados de cette génération trouvent facilement toutes les informations dont ils ont besoin. Du coup, il y une tendance à une paresse intellectuelle et une faiblesse d’analyse maintes fois constatées. Est-ce qu’il y de quoi s’alerter ? Je pense que oui.

Il me revient à l’esprit un écriteau affiché sur une ardoise au Restaurant La Capanina (Nosikely Morondava) « Ici, pas de wifi, parlez entre vous ». J’adore !




LHTM
Membre
LHTM

C’est vrai qu’on peut parfaitement lire sur son smartphone ou sa tablette avec des logiciels dédiés comme Aldiko ou MoonReader+.

Maintenant, le confort de lecture n’est pas le même car une liseuse n’est pas rétroéclairée et c’est celle qui se rapproche le plus du livre papier (avec le toucher, le palper, l’odeur, les couvertures en moins). C’est nettement moins fatigant pour les yeux et une possibilité de lecture à l’extérieur en plein soleil !

Comme je travaille déjà sur écran toute la journée, lire sur ma liseuse me change. Je n’ai pas envie de bousiller plus encore mes yeux !

Investir ou non dans une liseuse dépend du volume de lecture, disons dans l’année.

Pour ce qui est des marques, je possède une Kobo Touch et une Kindle Paperwhite. J’adore cette dernière (la meilleure je pense en terme que qualité/prix) ! Je n’investirais pas dans une Kindle Oasis ou une Kindle Voyage car les plus apportés par rapport à ma Kindle PW ne justifient pas à mes yeux leurs prix exorbitants.

Je n’entrerais pas non plus dans une discussion « avantages / défauts tablettes vs. liseuses », le web en foisonne. C’est juste une question de goût !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!