Hier soir, j’étais passé à la pharmacie

Hier soir, j'étais passé à la pharmacie
Hier soir, j’étais passé à la pharmacie

Je vous rassure je vais bien, ne vous faites pas du mouron 🙂 Donc hier soir, petit passage à la pharmacie, celle d’Ambohibao pour ne pas la citer (ouvert 24/7/365 au cas où) pour prendre quelques médocs genre vitamines et autres fortifiants magnésium like.

Montant de la facture ? 55 000 ar, pour 2-3 boîtes. Et le monsieur qui était avant moi lui il en avait pour … 140 000 ar 😯 Je ne sais pas quels médicaments il avait pris mais peu importe, c’est dans ces moments là que l’expression “y laisser un bras” prend tout son sens.

Mais comment font les pauvres dans ce pays bon sang ? Oui je sais, ils n’ont pas les moyens d’acheter des médicaments (ou des fortifiants) et donc quand ils sont malades, ils crèvent, tout simplement.

Car comme bon nombre de produits à Madagascar, on imagine très bien que le prix des médicaments, génériques ou non, est indexé sur l’euro et le dollar ? Donc avec 1€ à 4 000 ar et 1$ à je ne sais plus combien, on mesure parfaitement l’ampleur des dégâts. Et on les subit de plein fouet au quotidien. Oui, exactement comme la peste et les cyclones.

Je disais dans une précédente chronique que désormais, tout est devenu produits de luxe à Madagascar. Les médicaments n’y échappent pas non plus. Au contraire, c’est du très très grand luxe.Si le bobo ou la maladie que vous avez ne peut être guéri par du paracétamol, attendez-vous à aller au devant de très graves difficultés. Financières s’entend.

Et malheureusement, tout le monde n’a pas non plus les moyens de se payer des évasions sanitaires à l’étranger. A noter, pour être exhaustif sur le sujet, qu’il n’est nul besoin d’aller à l’étranger, tout ce qui est acte médical à Madagascar semble être dorénavant réservé aux riches et aux nantis.

Pour votre gouverne, sachez par exemple que certaines interventions à la Polyclinique d’Ilafy vous coûteront plus cher que le prix .. d’une maison ?

Insécurité physique, insécurité alimentaire, insécurité médicale : on voudrait éliminer de la surface de la terre toute la population malgache on ne s’y prendrait pas autrement.

De quoi d’ailleurs donner du grain à moudre à certaines théories du complot “illuminé” qui viseraient à réduire le nombre d’habitants sur terre. En commençant par les Malgaches par exemple, tiens, pourquoi pas ?

Tout ceci laisse un goût d’amertume et de colère dans la bouche. Je ne sais pas ce que nous avons fait au bon dieu mais contrairement au film du même nom, nous sommes loin de vivre une comédie burlesque.

La recherche d’un Paul Kagamé national devient donc de plus en plus urgent : si le génocide rwandais a fait grand bruit dans le milieu des années 90 et a fait le tour du monde, à Madagascar, en 2018, silence on meurt donc tout doucement, dans l’indifférence générale mondiale.

Depuis bientôt 10 ans nous n’avons eu de cesse de descendre en enfer. A vous de voir si le 25 novembre prochain vous voulez que l’on continue comme ça.

Ou pas.

Subscribe
Me notifier des
guest
21 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Ianona
4 années plus tôt

C’est révoltant en effet de voir qu’il est impossible de se soigner dignement dans ce pays. Le pire c’est que le gouvernement se sucre sur les droits de douane et taxes diverses sur ces médicaments.

Vous imaginez un peu ce que subissent les personnes qui suivent une dialyse à vie à Madagascar? Combien de personnes souffrant d’insuffisance rénale meurent chaque jour parce qu’elles n’ont pas les moyens de suivre une dialyse à 300 000 ar par séance et ce, 3 fois par semaine?

Il y a des patients qui arrivent à suivre le traitement pendant quelques semaines et quand l’argent tarit, il n’y a plus qu’à le regarder mourir sur son lit.

Raleva
En réponse à  elman
4 années plus tôt

La mauvaise nouvelle c’est que le ministère planifie déjà la mise en place d’hologramme sur chaque boite de médicament, donc surcoût à prévoir. La bonne nouvelle, c’est que du fort taux de croissance démographique de notre pays, la plus grande partie est tirée par la couche la plus pauvre.

Rakoto
Rakoto
4 années plus tôt

Le tourisme médical, USA -> Inde: http://www.slate.fr/story/156281/inde-tourisme-medical-systeme-sante-hopitaux Faire du social, faire du biz 🙁 révoltant ici et ailleurs 🙁

despote
4 années plus tôt

Exemple concret : une boîte de TRIATEC se vend en France à 6,39 euros TTC, soit 24972.48 Ar au cours du jour.
A Mada, pour la même boîte, il faut compter environ 99000 Ar, soit trois fois plus cher.
Il n’avait sans doute pas tord le Rajao quand il avait clamé : “prouvez-moi que les Malgaches sont pauvres”




gérard
En réponse à  elman
4 années plus tôt

surement un cas isolé, d’après notre ministre qui est si près de dieu qu’il sait tout, lui…

http://www.moov.mg/actualiteNationale.php?articleId=956585

Mavo
Mavo
4 années plus tôt

Le bon Dieu n’a rien fait.

Ce sont les malgaches qui ont fait des choix:
– re-élire l’aveugle alors qu’il s’est déjà fait viré
– ejecter le laitier et faire confiance à un dj qui a proposé un sautilleur pour le remplacer
– ne rien faire et croire que les élections de novembre 2018 vont tout arranger.

Visions pessimistes peut être, mais vu comment c’est parti…

barman
barman
4 années plus tôt

Je viens justement de voir 2 pharmacies ce matin pour un article de bandage: 8€ à Paris mais 67.200 Ariary ici. Et pourtant, l’article qu’on peut retrouver en local est de moindre qualité.

no name
4 années plus tôt

je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu des personnes fondre en larmes devant le guichet de la pharmacie d’un hopital de tanà “parce qu’elles n’ont pas passez d’argent pour leurs soins ou pour ceux de leurs proches hospitalisés ou déjà ouverts dans le bloc opératoire”

despote
En réponse à  no name
4 années plus tôt

La solution, se payer en premier et souscrire une assurance santé.




black4bird
black4bird
4 années plus tôt

Tena io “indifférence” io no mahatonga ny firenena sahala amin’izao. Betsaka ny olona, na ny nianatra aza no sahy milaza hoe hanova inona moa raha mifidy na tsia? Avy eo anefa mimenomenona no atao, tsy sahy mihetsika akory koa satria nôna (tamin’ny 2009 voky dia sahy nigrevy sy nanana hery ho entina mihogahoga eraky ny tanàna, zao na ny hohanina aza tsy hita ka aiza no ho afa-mihetsika intsony). Ny tena marina tena nampiharin’ity fitondrana misy ankehitriny ity antsakany sy andavany ireo principes maromaro mba hahafahany mijanona eo amin’ny fitondrana (vahoaka nandra, mamorona olana dia aveo manome vahaolana, atao noana amin’izay tsy manam-potoana hieritreretana fa sahirana mitady izay hohanina, …)

Za manokana tsy manantena inona akory ny amin’ny fifidianana ho avy eo. Ravalomanana efa ataony amin’ny fomba rehetra izay hamotehana azy. Rajoelina koa efa ho avy ny anjarany. Izy ihany no ho lany handimby azy eo na dia efa hita aza ny nataony.

angelikademada
4 années plus tôt

Il est vraiment bizarre que des personnes se laissent berner avec du perlimpinpin en boîte car ce qui est écris sur la boîte n’est pas du tout efficace mais bien au contraire les vitamines vendues en pharmacie peuvent être préjudiciables pour la santé:
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/20/21742-cures-vitamines-sont-inutiles

F
F
En réponse à  angelikademada
4 années plus tôt

Il y aurait lieu de modérer cet article du Figaro.
La plupart des vitamines indispensables sont dans les aliments courants.
Idem pour les fameux oligo-éléments que l’on peut trouver dans des légumes secs. le Magné B6 est peu utile des pois secs contiennent du magnésium.
On trouve de la vitamine B6 dans le poisson, soja, bananes, avocat, plantin cuit, viandes diverses et abats… La plupart de ces aliments existent à Madagascar !
La vitamine C est dans tous les fruits frais et les légumes…
Ce qui est d’une utilité discutables sont les comprimés multi vitaminés dont la fabrication est souvent douteuse quand aux quantités réellement présentes des différents composants.

Ce qui est vraiment déplorable c’est le peu d’accès à des médicaments difficilement remplaçables pour des affections possiblement létales sans ces spécialités.
Mais la comparaison avec des prix en France est foireuse car les prix en France sont plus élevés que dans d’autres pays francophones ou pas.

rafangy
rafangy
En réponse à  elman
4 années plus tôt

les tomates à 4 000ar le kg, carottes à 3 000ar et je ne parle pas des fruits!

anismes
En réponse à  elman
4 années plus tôt

Effectivement, mon fils de cinq ans répète tous les jours ce qu’il entend à la télé aux sujet des cinq fruits et légumes par jour. Quant aux pays occidentaux ce sont effectivement cinq fruits et cinq légumes différents par jour car il en faut le double à cause des pesticides, fongicides, engrais chimique et irradiation par ionisation pour garder ces fruits et légumes plus longtemps en tuant de nombreux micro-organismes…mais au détriment de la qualité des fruits légumes poisson etc.




Feng Chou
En réponse à  anismes
4 années plus tôt

Après la seconde pastèque je ne peux plus en manger trois de plus…
Notez que je ne fais allusion qu’a des fruits disponibles à Madagascar, pas à ceux dispos en France ou en Europe. Cette pub est faite par des *ons pour d’autrees… L’inconveni des fruits et légumes est qu’il faut se déplacer pour les acheter et la préparation prend du temps. Un comprimé multi tout est rapide et vite avalé… et lafo be.

Tabraka
Tabraka
En réponse à  Feng Chou
4 années plus tôt

J’étais en vacances à Mada et j’ai consulté un médecin généraliste. Sur son ordonnance, il ne m’avait prescrit que des spécialités (donc très chères). Je lui ai demandé s’il n’y pas d’équivalent en générique. “Bien sûr” m’a t-il répondu. Mais quand on prescrit du générique aux malgaches, ces derniers pensent que le médecin n’est pas au niveau.
Prouvez-moi que les malgaches sont pauvres

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles