Il serait sérieusement temps de s’équiper en solaire

Première partie : Il serait sérieusement temps de s’équiper en solaire

Depuis quelques années, beaucoup d’entre nous pestent contre la Jiramaty, les coupures, les délestages, pensent qu’il faut passer au solaire, mais jusqu’à ce jour, n’osent toujours pas franchir le pas.

Pourquoi ?

Première idée reçue : le solaire ça coûte cher. Bon effectivement, le premier réflexe est souvent de se dire : « J’en ai marre de cette Jirama, je veux faire fonctionner toute ma maison avec des batteries et des panneaux, combien ça coûte » ?

Puis après avoir fait le tour de quelques magasins, reçus quelques devis, ouille, les tarifs sont effectivement très chers, aïe j’ai pas les moyens, dommage c’est pas pour moi, et le projet reste à l’état de .. projet.

Rassurez-vous, beaucoup d’entre nous ont pensé comme ça. Et si on en parle aujourd’hui, c’est qu’il y a des solutions.

Et la première erreur, justement, c’est de vouloir à tout prix passer en full solaire dès le départ. Car si vous attendez d’avoir réuni la somme nécessaire, vous risquez d’attendre longtemps, très longtemps avant de passer au solaire.

La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas obligés de commencer dès le départ en tout solaire. En analysant un peu notre mode de vie, qu’est-ce qui nous manque en priorité le soir ?

Oui, tout à fait, il s’agit bien de la lumière

Et si avant de penser à faire marcher la télé, le frigo, la machine à laver, on commençait déjà par le basique : la lumière ?

Yes, Fiat Lux ! 3 chambres ? La cuisine ? Le couloir ? Le salon ? Les toilettes ? Ça fait donc 7 ampoules. Et bien saviez vous qu’il existe des kits « starter » solaires : 1 petit panneau, 1 petite batterie, 7 ampoules basse consommation et ce pour la modique somme de … 150 000 ar ?

Un kit starter - ici 3 ampoules

Un kit starter – ici 3 ampoules

Donc pas besoin dès le départ d’avoir 2000, 3000€ pour passer au solaire, 50€ suffisent pour ne pas rester dans le noir quand la Jirama commence à flancher le soir. La batterie devrait tenir pour la nuit et se recharger gratuitement le jour suivant. N’oubliez pas pour autant nos conseils sur la chasse au gaspillage, au contraire, c’est encore plus important en mode solaire. Une bonne idée d’installation sera de mettre ces ampoules solaires sur un circuit parallèle, chaque ampoule disposant donc de ses propres fils et de son propre interrupteur.

Pensez sérieusement aux avantages de ce petit kit starter : pas besoin d’un groupe électrogène gourmand en carburant, les enfants qui peuvent faire leurs devoirs sereinement et non pas à la lueur tremblotante d’une bougie, les risques d’incendie de la bougie justement, etc.

Où se procurer ce kit providentiel ? Nous ne sommes pas ici pour faire la promotion de telle ou telle enseigne, il suffit de faire le tour des quincailleries, d’Andravoahangy, d’Ankorondrano, des marchands de solaire, etc. Si vous avez de bonnes adresses, des bons plans, les commentaires sont ouverts. Mais pas de publicité intempestive non plus, merci.

Installation solaire : le lego evolutif

C’est la meilleure image qui nous vient à l’esprit quand on veut passer au solaire. Outre l’éclairage, si on veut ensuite faire marcher sa télé, on peut commencer par un panneau, 1 régulateur/chargeur, 1 batterie et un convertisseur.

 

Nous n’allons pas aujourd’hui rentrer dans les détails mais sachez qu’en gros le régulateur/chargeur est la centrale qui va piloter la charge de la batterie via le ou les panneaux solaires, redistribuer le trop plein d’énergie, etc. Le convertisseur va quand à lui changer le voltage de la batterie en 220V pour que vous puissiez y brancher vos appareils électriques.

Pourquoi lego evolutif ? Car vous pouvez commencer par 1 panneau solaire et 1 batterie. Mais à terme, vous pouvez en rajouter au fur et à mesure, pour arriver par exemple à 10 panneaux et 10 batteries ! Tout dépend de vos besoins et de votre budget.

Ceci étant, il vous faudra quand même imaginer ce à quoi vous voudrez arriver au final pour ne pas faire d’erreur de conception dès le départ. Installation en 12V ? En 24V ? En 48V ? Je commence par la télé qui fait 200W/h, plus tard le micro-onde de 800W/h et ainsi de suite. En additionnant toutes ces consommations, on arrive à avoir une idée des besoins au final. Arrivés à ce stade là, nous vous conseillons également de revoir vos cours de physique en électricité, notamment sur les branchements en série, en parallèle, la combinaison des deux, etc.

Pic de consommation et convertisseur

Le convertisseur, nous l’avons vu, transforme le courant de la batterie en 220V. Nous lui consacrons un chapitre en entier car c’est un élément très important de votre installation.

Tout d’abord, il convient d’acheter un modèle dit « pur sinus ». C’est le type de courant qui fera marcher correctement tous vos appareils. Car vous allez donc brancher beaucoup d’appareils sur le convertisseur : télé, ordi, frigo, micro-onde etc. et si votre convertisseur n’est pas pur sinus donc produisant un signal carré, certains de vos appareils sensibles (ordinateurs, télé lcd) risquent d’être abîmés.

Tous ces appareils en marche nécessitent par conséquent un convertisseur qui soit capable de délivrer une très grosse puissance : 1000W, 2000W, 3000W, et plus encore. Ça ressemble un peu aux gros amplis pour voiture. Faites un effort pour vous procurer un gros convertisseur, la puissance on en aura jamais assez, et n’oubliez pas, un convertisseur « pur sinus » s’il vous plaît. Par ailleurs, et toujours dans notre souci de possibilité d’évolution, prenez un convertisseur qui accepte en entrée du 12, 24 et 48V.

Certes ce modèle est un peu cher mais avec ce monstre vous pouvez faire marcher tous vos appareils électriques en même temps : frigo, télé, ordinateur, machine à laver, micro onde

Certes ce modèle est un peu cher mais avec ce monstre vous pouvez faire marcher tous vos appareils électriques en même temps : frigo, télé, ordinateur, machine à laver, micro onde

Voila le premier volet de notre étude sur un passage au solaire. Nous étudierons dans d’autres bons plans le nombre de panneaux solaires et de batteries qu’il vous faut, les régulateurs de panneaux, la sécurisation de vos panneaux pour qu’ils ne finissent pas volés comme sur la RN3 et beaucoup d’autre choses encore sur ce sujet passionnant. En attendant, vous ne devriez donc plus à avoir à acheter des bougies et pour ceux qui ont déjà franchi le pas du solaire à Madagascar, merci de partager vos expériences.

Partager l'article
Avatar

Passionné de Madagascar. Et du web.

2
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Jean-Marc Rolland
Invité

Ou plus simplement, sans régulateur, une SHS ou système pour maison entre 1 à 20 watts permet d’installer 4 lampes à … 1 000 ariary par jour en paiement par mobile money chez http://www.baobabplus.com 🙂

elman
Admin
VIP

Kit 3 lampes solaires, 60 000 ar, sans abonnement. Radio et chargeur usb offerts en prime 🙂

comment image

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!