La répartition de la valeur ajoutée

Tu veux doubler le SMIC ? Commence par doubler le PIB

Gné ? Oui oui, encore un petit délire nocturne pour tenter de comprendre un peu mieux le monde dans lequel nous vivons, et surtout le mécanisme de fixation des salaires, surtout en ces périodes troubles d’inflation exponentielle.

Si je vous dis “demain, je fixe le SMIC (ou SME) endémique à 1 000 000 ar tompokolahy sy tompokovavy“, instinctivement, intuitivement, vous sentez bien, vous savez que ça ne va pas être possible n’est ce pas ? Je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce serait exactement comme déclamer ici en France “Mes chers compatriotes, nous allons fixer le SMIC à 3 000€“. C’est tout simplement utopique.

Le Mozart de la finance

Et pourquoi donc ? En théorie ce serait absolument faisable non ? En théorie oui, il suffit de le décréter, mais dans la pratique non. Et c’est là qu’il faut avoir quelques notions macro-économiques pour comprendre la chose.

Les salaires dans un pays donné dépendent en fait du PIB global de ce pays. Pour faire simple, imaginons que ce pays produise au total une richesse annuelle de 1000. Cette richesse, cette valeur ajoutée, sera ensuite “redistribuée” dans différents postes. En prenant l’exemple de la France, ces 1000 seront répartis comme tel (chiffres 2016) : 426 pour les salaires, 157 pour les cotisations sociales, 88 pour les impôts et 329 ce que l’on appelle pour l'”excédent brut d’exploitation” (EBE), qui constituent grosso modo la trésorerie, la capacité d’auto-financement qui permet de continuer à investir pour permettre à la machine économique de continuer à tourner.

Retenez bien ces 1000

Donc comme nous pouvons le voir, tout est bien configuré, tout est bien paramétré pour que le système puisse convenablement fonctionner.

Donc vous ne pouvez pas débarquer comme cela en ordonnant par exemple que hop, demain les salaires passeront de 426 à 500. En pompant dans l’EBE au hasard ? Oui mais du coup vous coupez la possibilité aux entreprises de se développer, pire, vous risquez même de les affaiblir (Hein la Jirama ? Hein Air Madagascar ?) et quand l’entreprise se casse la gueule, qui c’est qui va se retrouver au chômage ?

De même on serait tenté de se dire : “oh il suffit que l’État ponctionne moins“. Ah oui ? Et qui c’est qui va gueuler quand il y aura encore moins de services publics, d’écoles, de forces de l’ordre, de santé, de Justice et toussa ?

Non on ne peut donc pas deshabiller Paul pour habiller Jacques

La seule possibilité d’augmenter les salaires, c’est d’augmenter les 1000. En d’autres termes, produire plus de richesses. Bah oui, si on passe de 1000 à 1100 ou 1200, vous constatez que mécaniquement et proportionnellement, tout le monde va gagner un peu plus : les salaires vont augmenter, l’Etat va avoir plus de moyens, les entreprises vont prospérer.

Donc il n’y à pas à tortiller pour tenter de trouver des solutions de derrière les fagots : la seule manière de gagner plus, de s'”enrichir” un peu plus (ou d’être un peu moins pauvre), c’est de produire plus, de travailler plus, de vendre plus, d’exporter plus.

Quand ton PIB par habitant présente un encephalogramme plat, pire, qu’il baisse depuis 60 ans, laisse tomber, ton SMIC ne risquera jamais de passer au-dessus de la barre des 50€.. 

Tu veux doubler ton SMIC ? Alors commence déjà par doubler ton PIB. Et ne double pas non plus ta population car du coup tes efforts n’auront servi à rien.

Subscribe
Me notifier des
guest
7 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
raossy
raossy
4 mois plus tôt

Inona ndray lety izany tantarain’i lery izany? Hadabohy any izany fa hampitombohy aloha ny karaman’ny mpiésa. Angaha 1000 ariary fotsiny ny vidin”ny PIBASY vokatra eto @ tanàna? Sa inona koa izany PIB lazainy izany?

Rafangy
Rafangy
En réponse à  raossy
4 mois plus tôt

ny an’i mamimbahoaka anie afangarony ny atao hoe tombobarotra sy vola maty e! dia ahoana moa no hafahanyhafantatra an’izany PIB izany? na ny mikajy izany aza tsy hainy raha 13 + 6 = 18 na 10 x 100 = 10 000 no hany mba fantany

carole
carole
4 mois plus tôt

Dès que vous dites “avoir des notions en …macroéconomie” ou tout autres notions, ça bloque, tampina ny daomy. Justement, on n’a pas de notions, lol. Et ceux qui ont des notions (les fonctionnaires diplômés, expérimentés et qui suivent des formations à l’extérieur du pays) se taisent pour garder leurs places.
Bref, pas de recours aux notions en quoi que ce soit.




Hary
Hary
4 mois plus tôt

Très bonne analyse .
Effectivement , il y a une seule solution : augmenter le PIB global.
Quel est le montant du PIB que le président Rajoelina pense atteindre?
Quelle est sa stratégie?

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles