La République démocratique de Madagascar ? Une pure chimère

Alors, ils arrivent vos 1000 bus ? Moi le mien il roule au gaz…

Gné ? Inona indray l’ty zany chimère any lery zany ?

Rhoo, quand tu sais pas bah tu prends le réflexe de googler alors 🙂 Et là tu serais tombé sur ce genre d’explications : “Projet séduisant, mais irréalisable ; idée vaine qui n’est que le produit de l’imagination ; illusion : Poursuivre des chimères

La République démocratique de Madagascar n’était donc en fait qu’une grosse chimère. Une grosse illusion. Un machin créé de toutes pièces à la fin de la colonisation et l’enthousiasme illusoire d’être enfin indépendant.

Du coup, les gens de l’époque ne se sont pas beaucoup foulé : comment on fait pour marquer le coup ? Allez zou on copie-colle la Constitution française, on réécrit 2-3 phrases, on saupoudre d’un pincée de Zanahary, et roule jeunesse.

Résultats 60 ans plus tard ? Et bien c’est la manenganiny party tompokolahy sy tompokovavy.  La République Démocratique de Madagascar n’était effectivement qu’une grosse chimère, le copier coller a bien été réalisé mais la mayonnaise républicaine n’a jamais pris.

Les Français sont passés de la Royauté à la République par tout un cheminement, un processus…  Une succession et un enchaînement d’événements, la Révolution, la prise de la Bastille, le serment du Jeu de Paume et toussa, pour enfin accoucher de cette République et de la Démocratie qui l’accompagne.

Toi, et quasiment du jour au lendemain, tu bascules de la Royauté à la République, après un petit intermède colonial. Du jour au lendemain on te demande de changer de logiciel, sans préparation, sans accompagnement, sans rien.

Tiens vla le bébé, tu te débrouilles steuplé ?

Et bien io izy io 60 ans après. A vau l’eau, sinistré, naufragé ! Des bouviers, laitiers, DJ à la tête de l’État ? Un amiral qui s’est fourvoyé dans son socialo-communisme ?

Chaque mandat était précieux. Chaque jour homme comptait, pour réaliser des machins, des trucs, des bidules. Préparer la sortie du XXeme siècle, puis la rentrée dans le XXIeme..

En lieu et place ? Bah rien. Ça s’est complu moramorament dans l’inaction. La paresse. La concupiscence et l’attrait de l’argent facile pour une poignée d’initiés, toujours les mêmes en fait, les courtisan.e.s et les intrigant.e.s du pouvoir du moment.

Donc voila où on en est. Enfin, où plutôt où vous en êtes. Moi, comme des centaines de milliers d’endemiques, nous avons eu l’opportunité de nous barrer. Donc nous nous sommes barrés.

Et quand on a l’opportunité de mener un fiainana tsotra, milamina et mirindra ailleurs, ce n’est sûrement pas pour replonger dans l’enfer endémique des gueux gouvernés par des crétins dedaka, affirmant qu’ils ne seront jamais plus nuls que d’autres.

Ventres vides…

La suite de toussa ? Tel que je le vois, vous allez réellement finir par vous entretuer. Paupérisation massive, insécurité, vindictes populaires, haine, colère, sosopourisation permanente : tous les ingrédients sont là pour aller vers une bonne petite guerre civile. Ce qui s’est passé à Ikongo n’est que le premier d’une longue série.

Vous remercierez les foza comme Astérix qui n’ont jamais blairé les Andriana, et qui ont consacré leur vie à entretenir cette petite haine vindicative. Les traîtres, les vrais ennemis de la Nation sont malheureusement aux manettes, avec leur entourage mafieux.

Et ils sont bien partis pour rester 3000 ans. Mahaiza mihonona.

Subscribe
Me notifier des
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
2 mois plus tôt

https://youtu.be/L_ADZYCUkDA
Une des raisons sans doute

bill81
bill81
2 mois plus tôt

Quand 60 ans plus tard on accepte de donner les rênes du pouvoir législatif à des chanteurs.. pour la simple raison qu’ils sont célèbres dans l’industrie de la musique…
On n’est pas sorti de l’auberge !

Je n’arrive pas à faire le lien entre leur domaine d’expertise et leur capacité à rédiger et adopter des lois pour les 30 mln d’habitants du pays.

Et s’ils n’ont pas cette compétence… quelqu’un d’autre doit le faire à leur place pour que cette République démocratique de façade puisse continuer à tourner.

Clown world

Rasendra
Rasendra
En réponse à  bill81
2 mois plus tôt

Si vous voulez parler des Rossy et des Anyah par exemple, ils ont quand même les diplômes pour. Par contre, il faut reconnaître que l’histoire du pouvoir est encore très courte à Madagascar, comme l’évoque l’Elman. Mes parents étaient colonisés, mes arrières grands parents sous la Royauté
La plupart de ceux qui sont au pouvoir agissent par vengeance, arrivisme, militantisme … Bref, ils sont là pour de très mauvaises raisons … surtout pas pour servir mais pour se servir, assouvir certains égos voire essayer de réparer des blessures. Quand les Rossy ne crient que pour les causes des mainty et des madinika, quand les Asterix ne crient que pour contrer certains andriana, quand les Joël n’agissent que pour se montrer en utilisant femme, enfants, argent public…
C’est une société encore malade, qui se cherche. Je ne parlerai pas de 3000 ans, mais ce sera quand même long.

Rafangy
Rafangy
En réponse à  Rasendra
2 mois plus tôt

le diplome de rossy, tout le monde connait très bien par quel moyen il l’a obtenu,, pour l’autre, je ne sais pas mais un gros doute m’habite,
ici, le pouvoir d’où on vient, de la religion prend une très grande place dans le politique, et d’ailleurs, presque tous les politiciens gougous le sont pour le 3V, souvenez vous le l’arema, il y avait arema ambohitsorohitra avec les leches culs et arema isoraka avec des techniciens qui ont une vision pour le developpement de Madagascar, et en 1985 avec les grandes difficultés socio-economiques rencontrées par le pouvoir revolutionnaire, il y avait une grande discussion à ambohitsorohitra tournant sur le retour ou non dans la zone franc, la majorité des intervenants(ministres et csr leches culs) optaient pour le retour, une petite minorité optaient pour une autre solution car ce serait la honte pour le regime , surtout pour deba de retourner dans la zone franc disait la minorité (je ne dirais pas la composition de chaque partie), alors cette minorité a conseillé à deba de discuter avec le fmi et banque mondiale, alors les chefs de file de la majorité ont dit que si jamais cette discussion echouait, alors ces gens(eux qui ont avancé l’idée avec le mi et bm) devraient partir du gouvernement et csr, malheureusement pour ces arema ambohitsorohitra, l’arema isoraka a remporté haut la main les negociations avec le fmi: il y avait plus de $ 650 millions d’aides, ce qu’aucun gouvernement ou ministre des finances d’après n’ont jamais pu egaliser

despote
despote
En réponse à  bill81
2 mois plus tôt

Et pourtant, des comédiens sont devenus présidents de la république sous d’autres cieux 🙂

Rafangy
Rafangy
2 mois plus tôt

la 1ere republique se nommait simplement république malgache, la seconde, republique democratique de Madagascar, la 3ème et 4ème republique de Madagascar

Rafangy
Rafangy
2 mois plus tôt

“…des crétins dedaka, affirmant qu’ils ne seront jamais plus nuls que d’autres.”
lui, il ne connait même pas le sens du mot “nul”!

angady
angady
2 mois plus tôt

oui, en 1960, les adultes sont partis en laissant les enfants tous seuls à la maison. ces derniers ont essayé de s’organiser mais en vain, c’est un joyeux gros bordel où chacun tente de sauver sa peau et personne ne se sent responsable du toit qui coule, de la tuyauterie sur le point de péter etc. bref vous voyez où je veux en venir. en 62 ans et des poussières, on a rafistolé les mêmes meubles, patché les mêmes trous avec les moyens du bord. pendant ce temps l’appétit grossit, les quelques mains qui nourrissent ne suffisent plus et certains pataugent dans leur maloto mais qu’ils se débrouillent! d’une manière ou d’une autre, ils y sont tous un peu, dans ce maloto, juste les uns un peu plus que les autres.
tonton Sam le banquier est souvent venu lorgner à la fenêtre pour aider un peu, s’est présenté à la porte, mais les gros malins de grand-frères lui ont juste remercié de l’argent de poche et lui dit que tout est sous contrôle et qu’il serait mieux de rester à l’extérieur. bien entendu, ces gros malins vont d’abord se servir avant de faire semblant d’aider les petits qui pataugent, selfie à l’appui pour les réseaux sociaux.
en somme, tout le monde fait semblant d’être occupé. pendant ce temps, le toit continue de couler.

Modifié 2 mois plus tôt par angady

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires