La vie des Malgaches en France

Dans le métro vous voyez ça aussi

En lisant les tribulations du elman en France, ceux qui n’ont jamais posé un orteil ici en France se disent sans doute : « waouh, c’est le paradis dites donc la France, par rapport à l’enfer ici, c’est décidé, je me barre de Mada par tous les moyens ». Il est temps de remettre les pendules à l’heure.

A partir du moment où vous prenez cette décision, la manière dont vous quitterez Madagascar conditionnera déjà votre future vie en France.

Je m’explique : pour ce genre d’expatriation (ou d’immigration si vous voulez) économique, il y aura 99% de chances que l’ambassade de France à Madagascar vous refuse votre visa.

Vous décidez donc de basculer du côté obscur de la Force en demandant un visa touriste, que vous aurez plus de chances d’obtenir, puis une fois arrivé en France, vous y restez après les 3 mois autorisés, puis basculez en mode sans papiers.

Et donc voici la première difficulté. Pas de papiers, vous n’existez pas. Vous jouez en permanence à cache cache avec l’Administration et la Police, vous rasez les murs en tremblant car même un simple contrôle de titre de transport dans le métro peut virer au vinaigre. Vous travaillez au noir pour gagner un peu d’argent, vous ne pouvez avoir un logement décent sans justificatifs (CDI, etc.), vous ne pouvez prétendre à aucune aide puisque vous n’avez aucun titre de séjour. Ah si, la seule aide que vous pourrez avoir c’est l’AME, une espèce d’Assistance Médicale minimale.

Bien entendu, vous essayez quand même de régulariser votre situation auprès de votre Préfecture mais ce ne sera franchement pas gagné, et ça peut durer des années.

Des années pendant lesquelles vous n’existerez pas, avec toujours la peur au ventre d’être interpellé et expulsé, la fameuse reconduite à la frontière.

Ensuite, même en temps normal, et avec un titre de séjour en bonne et due forme, la vie en France n’est pas comme à Mada. A Mada c’est la grande famille, les parents, les cousins, les amis… en France c’est personne.

En France c’est metro, boulot, ngolo (sauf si vous êtes seul), dodo. En clair, même s’il y a potentiellement plein de choses à faire, niveau vie sociale on tend vers le zéro. C’est la vie, le boulot, les grandes distances qui font ça. Ce n’est pas du tout comme à Mada genre « okay ary e, rehefa avy eo eny Analakely« , non ça marche pas comme ça en France 🙂  En France c’est « okay ary e, @ juin 2019 ny fivorian-pianakaviana, tongava daholo« . Je précise que j’écris cette chronique le 20 février 2019.

Ah, comme vous n’avez jamais quitté Madagascar peut-être que vous vous demandez c’est quoi le métro (ou le RER) ? Non c’est pas le métro d’Analakely, c’est un vrai train que vous prenez pour vous déplacer et dans lequel il y a plein de vazaha, des noirs, des blancs, des arabes, des asiatiques, mais que vous ne connaissez pas. Ah oui de temps en temps il y a des Malgaches aussi mais la plupart du temps, ils feront semblant de ne pas vous regarder. C’est marrant ça, maninona tenisany no miavonavona comme ça ? Tiens, presque tous les matins j’en croise un dans le RER, ses yeux globuleux fuient systématiquement les miens.

Donc ça y est, vous commencez à imaginer le genre de vie en France ? Et pas mal de nos compatriotes cumulent tous les handicaps : pas de papiers, pas de logement, pas de travail (ou épisodiquement), pas de famille, pas de vie sociale, pas d’argent. Et la DPA de madame est pour bientôt. C’est l’enfer tout ça.

Pour ma part, j’ai des papiers, j’ai un logement, j’ai un travail, j’ai de l’argent, je parle très bien français, mais si je n’avais pas ardine à mes côtés, je me serai barré depuis longtemps 🙂 Quoique, 10 heures de délestage par jour … non en fait même ça, ça ne me bloque pas, on peut toujours trouver des solutions, non c’est vraiment le système de santé de m**** à Madagascar qui est rédhibitoire, donc on va encore rester quelques temps en France pour profiter de leur système de santé. Et ne pensez pas que je sois un vulgaire profiteur du système de soins en France, nous payons tous les mois plus de 1000€ en impôts, charges sociales et autres mutuelles, je pense donc que nous avons largement payé notre ticket d’entrée. Ah bah tiens, pas plus tard qu’hier, allez hop une petite ordonnance de médocs à près de 600€ 🙂 Y a bon cartes vitale et mutuelle. Et le mois prochain, allez hop lunettes et dentiste, il faut amortir un peu tout ça. J’abuse ? Mais non, on ne va pas chez l’ophtalmo et le dentiste tous les mois non plus.

Voila grosso modo comment se passe la vie en France. Pour ma part, avec les années et l’expérience, j’ai le cuir solide pour affronter tout ça mais tout le monde n’est pas comme ça. Choc psychologique, fragilité émotionnelle, solitude, spleen, mal du pays, météo de m****, rajouté à tous les problèmes évoqués, vous conviendrez que le cocktail peut être explosif ! Certain(e)s se rajoutent même encore une pincée d’amour à distance pour corser la chose. Est-ce qu’il (elle) m’aime encore ? Il (elle) me trompe ?

Donc maintenant ça y est vous êtes averti. Si vous décidez toujours de tenter l’aventure, ce sera donc en connaissance de cause. Bonne chance.

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

239
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Njaka
Invité
Njaka

Si un jour je me barre, ça sera pas en france. Et c’est pas à cause de votre article qui a le mérite d’être avertisseur.

mangableu
Membre
Gold

La France pour moi, c’est non. Voyez autre chose et si vous voulez absolument aller en Europe, optez pour la zone schengen, c’est plus facile.

mpijery
Membre
mpijery

C’est surtout l’insécurité qui m’a incité à sauter le pas car j’ai toujours eu une santé relativement bonne (J’espère que ça continuera mais bon, je ne me fais pas trop d’illusions non plus)

Njaka
Invité
Njaka

Vous êtes sûr d’être en sécurité là où vous êtes?

Rafangy
Membre
Rafangy

je crois que partout dans le monde, le seul lieu(sauf a MAda ou on vous vole encore vos os) ou on est parfaitement en sécurité est dans sa tombe!




Njaka
Invité
Njaka

ah, vous êtes revenu. Vous allez bien? 🙂
Ils se sont dit que … mais bon, content de vous relire

Rafangy
Membre
Rafangy

merci, je ais bien et n’ai jamais été malade, seulement des trucs qui clochaient.
je suis très très content de retrouver ce site ,et ses actunautes

mpijery
Membre
mpijery

Oui, absolument, je pense que c’est l’un des seuls endroits au monde où on ne risque rien. Il y a bien sûr quelques points « chauds » mais ils sont bien identifiés 🙂

Izy
Invité
Izy

Il manque quelque chose dans cette analyse: la langue française que l’on pense comprendre et parler à Madagascar n’est pas celle qui est pratiquée en France. D’où mauvaise compréhension, mauvaise interprétation, mauvaise perception de la réalité…Perte total de repère pour certains. Ainsi, nombreux se retrouvent vraiment isolés par l’impossibilité de communiquer avec les indigènes du pays en question.
Conseil: intégrer une association qui a pignon sur rue, devenir bénévole et membre actif et créer des liens et des réseaux ainsi en cas de pépin il y a toujours un numéro de téléphone disponible. Ce n’est pas vos parents qui se trouvent à 12 000 km qui viendra vous aider dans les moments difficile c’est votre voisin de pallier.

andriana
Invité
andriana

Les malgaches parlent mieux francais que les francais eux-même. Suffit d’écouter certains gilet-jaunes. 🙂

Ralek
Membre
VIP

Il faut vraiment que les gens (pas que vous, gasy ou français) arrête de faire un cas une généralité… Surtout si c’est montré par les média.
C’est comme si un français voyait un reportage sur le tourisme sexuel à Mada et qui va dire… Les jeunes filles malgaches sont toutes des prostituées.




F
Membre
Gold

Un ex-collègue de travail avait en son temps risqué mon poing dans la g***le pour avoir dit au retour d’un séjour de deux semaines à Madagascar, que toutes les filles (de 7 à 77 ans) rêvaient d’épouser un français.
Je me suis ravisé, car il ne savait pas le c**, pardon le pauvre.

Raleva
Membre

il y a un qui n’a vécu que dans un quartier de Tavaratra et il n’a pas compris grand chose.

F
Membre
Gold

C’est le cas des malgaches ayant eu la possibilité de faire des études (longues) au lycée français, ou dans une école ayant une majorité de profs français…
Elman a noté que dans les transports en commun (parisiens) « il y a plein de vazaha, des noirs, des blancs, des arabes, des asiatiques, mais que vous ne connaissez pas. »
Chez les gilets jaunes entendus sur les rond points il y en avait pas mal qui n’étaient pas allés très au delà du brevet des collèges, et c’étaient ceux la que BFM/TV adorait interroger.

Malagasy
Invité
Malagasy

Mais écoute, tous ces gilets jaunes sont des tanindrana ‘boaka atsimo qui n’ont même pas fini leur classe primaire.

Raleva
Membre

#antisémitisme Non !

kof
Membre

Ah bon? Les tanindrana sont des sémites? 🙂




Vazaha be
Membre

Mais écoute, tous ces gilets jaunes sont des tanindrana ‘boaka atsimo qui n’ont même pas fini leur classe primaire

Je ne jugent pas ces personnes mais vous avez quel niveau d’étude pour faire des « généralités » avec autant de préjugés ? 🙁

Vazaha be
Membre

Mea culpa,
Faute de conjugaison : « Je ne juge pas … » pour le verbe conjugué à la 1ère personne au singulier du présent simple 🙂

andriana
Invité
andriana

Avec 10h de délestage par jour vous profiteriez pas beaucoup de votre 150go d’internet.
Blague à part, c’est dingue le ressenti très clivant concernant quand on croise d’autres malgaches en France.
Ya ceux qui vous disent qu’ils arrivent toujours à au moins décrocher un bonjour ou un sourire et ceux comme vous Elman qui ne croisez que dédaigneux.
Perso j’essaye au moins d’esquiver un sourire sincère quand je croise un ou plusieurs malgache (ou un petit salama) mais c’est vrai que « metro, boulot, dodo… » parfois ca vous met pas d’humeur pour taper le bout de gras avec le tout venant.
Par contre un truc qui me stresse c’est de me retrouver au milieu de plein d’autres malgaches. 😀 A Toulouse le samedi aprèm dans les magasins c’est comme si vous étiez à Jumbo.

Vazaha be
Membre

Perso j’essaye au moins d’esquiver un sourire sincère quand je croise un ou plusieurs malgache (ou un petit salama) mais c’est vrai que « metro, boulot, dodo… » parfois ca vous met pas d’humeur pour taper le bout de gras avec le tout venant.

Votre intégration est bien réussie : tirez la tronche, c’est bien Français 😉




Vohitsara
Membre
Vohitsara

Pour moi c’était l’insécurité, le manque de vision des dirigeants donc l’avenir des enfants. Certes, il y a des bonnes écoles à Mada avec de système français, anglophone, tous ce qu’on veut mais si tous les jours tu dois réveiller ton enfant de 4 ans à 5h du matin pour pouvoir partir à 6h pour être à son école à 08h00, en habitant à 7km de la capitale, c’est dure très dure pour les petits.
La vie actuelle en Europe n’est plus à comparer à celle d’il y a 10 ou 15 ans. La mentalité a changé, le monde des affaires a changé, il y a plus d’insécurité, vol pickpocket, car jacking etc…Et il y a beaucoup de sociétés qui ont fermé..euhh peut-être à cause d’internet. Pour la santé, je dois payer une assurance maladie de presque 300€ (pour moi seul mais pas pour la famille) par mois et si je tombe malade, je dois encore payer 10% de frais jusqu’à une certaine franchise. Le système dans le pays où je suis n’est pas le même qu’en France.

Despote
Membre

Je rejoins l’analyse d’Elman. En effet, la France n’est plus l’eldorado qu’elle a été dans les trente glorieuses.
Je ne vis pas en France et n’a jamais mis les pieds dans ce pays. Mais je constate à travers les reportages, documentaires sur la vie en France que j’ai pu voir que la vie là-bas est loin d’être aussi parfait que l’on ne le croit.
Pour ceux qui ont fait de grandes études, genre bacc+15 en médecine, ou encore les personnes qualifiées en informatique et qui y ont bossé plusieurs années après leur cursus universitaire, ceux-là auront la certitude d’avoir une vie pépère. Ils ne rouleront pas sur l’or ça c’est certain, mais ils auront de quoi vivre dignement.
En revanche, pour les sans papiers comme décrits dans l’article, ce sera la galère assurée. En plus des points cités par l’auteur, ils subiront la double peine d’être à la fois pauvre et noir (et oui, même si les choses ont beaucoup évolué ces dernières décennies, le racisme est toujours très présent en France).
Pour ma part, et contrairement à beaucoup de mes compatriotes, la France ne m’a jamais fait rêver. Si je devais un jour quitter Mada, ce serait certainement pour un pays asiatique (Singapour, Corée du Sud, Japon). Les japonnais ont la mauvaise réputation de ne pas trop apprécier les étrangers, mais bon, ça ne me bloque pas tant que ça. D’ailleurs, étant un grand fan de culture nippone, je m’y plairais certainement.

F
Membre
Gold

« En revanche, pour les sans papiers comme décrits dans l’article, ce sera la galère assurée. En plus des points cités par l’auteur, ils subiront la double peine d’être à la fois pauvre et noir (et oui, même si les choses ont beaucoup évolué ces dernières décennies, le racisme est toujours très présent en France). »
Cela se voit que vous ne connaissez la France que par ont-dits et reportage de télé !
Mais oui le racisme existe en France, avec des associations comme le CRAN (Conseil représentatif des associations noires) SOS Racisme (au singulier comme si le racisme était unidirectionnel).
Quand aux éléments de galère certain sont purement virtuels, l’expulsion par exemple. Si elle est prévue par la loi elle est très rarement utilisée.
Etre noir n’est pas une assurance de vivre la galère même sans papiers. Seuls ceux qui ont un comportement inapproprié font l’objet de contrôle d’identité. Ceux et celles qui ont un comportement qui correspond à l’ensemble des voisins n’auront jamais aucun problèmes.
Combien de français sont mal vus à Madagascar quand ils se croient tout permis ?
Pourquoi des noirs qui font n’importe quoi en France se plaignent-ils d’être l’objet de sanctions racistes ?
NB : autre amélioration, mettre un compteur de caractères dans on post… 🙂

Despote
Membre

Pourquoi déplacer le débat sur le terrain du racisme, même si je l’ai évoqué dans mon précédent com ?
A quel moment j’ai écris que le racisme était à sens unique ? Il y a aussi du racisme anti-blanc, anti-jaune, anti-reube. Bref, là n’est pas la question.

Raleva
Membre

aux usa, les vrais racistes sont ceux qu’on ne pense pas. hello bro ? na, man.

Despote
Membre

Il suffit aussi de lire les immondices postées par les « français de souche » sur les réseaux pour se rendre compte qu’on (africain de tout bord) n’est plus les bienvenus en France.




mpijery
Membre
mpijery

Partout ailleurs (même à Madagascar), vous trouverez facilement des « (…) de souche » xénophobes. Il ne faut pas tout généraliser

Ralek
Membre
VIP

Il ne faut pas tout généraliser

Le cas de Despote est assez intéressant car il voit la France par le prisme des réseaux sociaux, reportages et autres médias.

Ralek
Membre
VIP

Donc pour vous, tous les français de souche sont racistes…
Hmmm, intéressant comme point de vue.
Un peu comme, tous les terroristes sont musulmans donc tous les musulmans sont terroristes…
19 ans que je suis en France, et JAMAIS, je dis bien JAMAIS, je n’ai été confronté ou victime du racisme. Alors vos français de souche comme vous le dites, ils sont infiniment ultra minoritaire.

Raleva
Membre

vous avez entendu le nouveau ministre israélien des AE en parlant du racisme des polonais, c’est fort.

Ralek
Membre
VIP

Mais je regarde beaucoup de reportages, de documentaires sur la vie en France, et je peux dire que j’en connais un rayon.

Sérieux??
Les reportages ne montrent qu’une très très fine couche de la réalité! La France comptent plus de 60 millions d’habitants, des milliers d’hôpitaux, des milliers d’écoles, des millions de km de routes, des dizaines de grandes villes.
Ce que vous voyez dans les reportages ne sont pas faux, mais c’est très loin du portrait de la vie ordinaire en France (majorité)!
Car la vie ordinaire, ça n’intéresse personne! Les gens veulent de l’extraordinaires, et l’extraordinaire est rare!

Despote
Membre

j’ai parlé de reportages, mais j’aurais aussi pu bien citer les journaux télévisés, les retours d’expérience de certaines connaissances parties en France et qui galèrent aujourd’hui.

Raleva
Membre

mince, quand j’étais gosse, on nous a dit que la France c’est 60 millions d’habitants. maintenant c’est encore le même chiffre. c’est vrai qu’ils ne parlent que de métro-boulot-dodo. c’est l’endémique qui rajoute autre chose.

Ralek
Membre
VIP

…en France c’est personne

En clair, même s’il y a potentiellement plein de choses à faire, niveau vie sociale on tend vers le zéro

Non! Je ne suis pas d’accord, mais alors pas du tout!! C’est notre mentalité communautariste à la con qui fait ça! Les rencontres ça se créent, une vie sociale, c’est vous le maître. Vous pouvez faire des amis à la fac, au boulot, dans les associations sportives, culturelles… En France il y a la possibilité. Si vous voulez vous intégrer, une grosse partie du travail est à vous.
La France est une société individualiste si vous restez dans votre coin à accuser les autres. Vous pouvez ne pas vous entendre avec votre voisin (comme à Mada) mais vous pouvez tisser des relations ailleurs.
Je ne suis pas d’accord avec ce point de vue là! Une amie malgache à moi, qui est venue seule en France, jeune étudiante, s’est super bien intégrée.Comme moi au départ. Elle s’est fait beaucoup d’amis français et autres. Et les rencontres, ça enrichit votre perception du monde. On comprend mieux les autres. Il y en a d’autres des gasy comme ça.
Là où je veux en venir c’est qu’il s’agit là de votre cas, mais il y a aussi d’autres possibilité!
Quand je pense le nombre de jeunes français (occidentaux) chaque années qui partent sac sur le dos découvrir le monde, à la rencontre des gens et ils font des rencontres extraordinaires…
Ils en reviennent souvent épanouis. La grande majorité des grandes écoles de commerce et ingénieur en France obligent leur étudiant à faire des moi à l’étranger, pour changer de vision du monde.

kof
Membre
VIP

Je suis 100% d’accord. Personnellement je ne traine pas trop avec les Malgaches en France mais socialement c’est pas du tout zéro, loin s’en faut. Pas que je fasse exprès dans un élan malgachophobe mais il y a tellement de possibilités et de gens divers à fréquenter en France que ça serait dommage de s’en priver. Car quand vous êtes trop dans la communauté, vous vous y enfermez.

Contrairement aux idées reçues, les Français sont, en général, des gens très sociaux et très attachants, beaucoup sont d’une grande gentillesse et d’une grande attention vis-à-vis d’autrui. Bien sûr il y a de tout dans cette société mais c’est loin d’être une société d’égoïstes.

A Mada par exemple, qui se veut très fihavanana, arrive-t-il aux malgaches d’aider qui que ce soit qui ne soit pas de leurs clans familiaux? Clairement non. Les Français, comme la plupart des occidentaux, donnent de leur personne, de leur temps et surtout de leur argent à d’innombrables causes.

Ralek
Membre
VIP

les Français sont, en général, des gens très sociaux et très attachants, beaucoup sont d’une grande gentillesse et d’une grande attention vis-à-vis d’autrui

il y a tellement de possibilités et de gens divers à fréquenter en France que ça serait dommage de s’en priver.

Tout est dit! C’est tellement dommage de laisser des occasions pareilles.

ça me donne une idée de tribune libre.




Despote
Membre

« les Français sont, en général, des gens très sociaux et très attachants, beaucoup sont d’une grande gentillesse et d’une grande attention vis-à-vis d’autrui ».
Vous avez des chiffres, des statistiques pour étayer votre affirmation ? Et pourtant, les livres de Zemmour, qui n’hésite plus à assumer son racisme de caniveau, s’arrachent comme des petits pains. On nous aurait menti ?

Ralek
Membre
VIP

Sérieux, Zemmour?
Je comprends maintenant votre point de vue. Vous parlez du livre de Zemmour, mais des livres, il en sort des dizaines par semaine en France!
Ah oui, et il y a des libraires aussi en France (des milliers de librairies).
On ne vous a pas menti, vous avez mangé ce qu’on vous a offert 🙂
Mais on ne vous a pas dit qu’il y a d’autres plats 🙂

Exactement comme l’allégorie de la caverne de Platon. Vous voyez le monde (la France) via une fenêtre qu’est les médias…

kof
Membre
VIP

Des chiffres? Pourquoi faire? On parle de nos expériences personnelles, de nos vécus, de nos ressentis. Elman n’a pas non plus de chiffre pour affirmer qu’en France la vie sociale tend vers zero. Il s’agit de son ressenti qu’il partage. Un ressenti qui peut évoluer (ou pas) avec le temps. Moi je vis en France depuis 25 ans, croyez-moi je suis passé par toutes les phases pour au final conclure aujourd’hui que les Français sont très sociables. Mais simplement ils ne vont pas venir vous chercher dans la communauté malgache du coin avec qui vous passez votre temps social.

Et pourtant, les livres de Zemmour, qui n’hésite plus à assumer son racisme de caniveau, s’arrachent comme des petits pains. On nous aurait menti ?

Oh please, épargnez-nous le coup du contre-exemple. Bien sûr qu’il y aussi beaucoup de racistes en France. Mais par rapport aux non-racistes, ils sont largement minoritaires, mais suffisants quand-même pour que les livres de Zemmour se vendent comme des petits pains.

Ralek
Membre
VIP

Vous avez des chiffres, des statistiques pour étayer votre affirmation ?

Vous savez quantifier et chiffrer la gentillesse et la sociabilité vous?
Sérieusement?
Dites-nous comment vous voyez ça? Votre questionnaire de satisfaction sur la sociabilité.
Je parie que si on fait pareil sur les gasy, vous serez surpris du résultat…

andriana
Invité
andriana

Je suis tout à fait d’accord avec vous. Quand on a débarqué avec madame ce sont pas des malgaches qui nous ont tendu, mais des bons français de souches. 😮
C’est vrai que les occidentaux sont plus renfermés mais à l’inverse ce qui m’agace dans la société malgache c’est cette forme d’hypocrisie masquée sous forme de fihavanana.

mpijery
Membre
mpijery

Très intéressant comme point de vue, et qui me fait surtout comprendre que je ne suis pas très sociable 🙂 En fait, je me rends compte que parmi toutes mes relations/connaissances, ça a toujours été l’autre qui est venu vers moi: je ne suis pas celui qui « engage la conversation ». Je n’en fais pas une fierté (c’est même carrément un vilain défaut) mais c’est peut-être ma nature tout simplement




kof
Membre
VIP

Perso je ne suis pas particulièrement sociable. Mes vrais amis se comptent sur les doigts d’une seule main. Mais de par mes activités de loisir ou autres, je me suis constitué avec le temps un petit réseau social. Des gens avec qui je partage de bons moments. Mes vrais amis, eux, sont ceux qui vont partager avec moi les mauvais aussi. Mais c’est tout ça la vie sociale. Et la France n’est pas plus mal lotie qu’un autre pays, certainement pas moins que Mada.

F
Membre
Gold

Un stage de trois à six mois à l’étranger est maintenant obligatoire (Commission des titres d’ingénieur) pour avoir un titre de niveau 1. Certaines écoles préconisent et favorisent des échanges au cours de la dernière année du cycle, ou une année de césure qui permet souvent l’obtention d’un double diplome.

ramatoa
Invité
ramatoa

je suis de votre avis!
tout dépend de chacun
être relationnelle dépend de soit même




Rakotomangamijoro
Invité
Rakotomangamijoro

Je comprends votre point de vue comme je comprends aussi le point de vue d’Elman. Elman veut juste dire que la vie social en France n’est pas pareil que la vie social à Madagascar.

Piso88
Invité
Piso88

Hihi….J’ai bien rigolé avec le « Fa maninona tenisany no miavonavona comme ça  ».Tu as changé de vocabulaire cousin, je ne te reconnais pas.lol

razafi
Membre
razafi

L’article est juste mais j’aimerai juste ajouter quelques précisions car j’ai aussi un peu d’expérience en la matière.
Une partie non négligeable des malgaches arrivent effectivement avec ce fameux visa touriste et restent en France en mode « tsy misy paps ». A regarder mon entourage cela ne représente plus beaucoup de malgaches (filtrage à l’ambassade oblige?) contrairement aux années 90 et début 2000. Cette population ne représente plus que 30% de la diaspora à vu de nez. La plupart des personnes que je connais sont arrivés en France en tant que étudiant et ont décidé de rester en France après les études (ce qui est mon cas). Une petite partie de ceux arrivés en tant qu’étudiant sont malheureusement devenu livreur ou occupent des emplois peu qualifiés mais ils ne s’en plaignent pas après 2 ou 3 année de galère de papier. Ils réussissent toujours à régulariser leur situation à la fin car au final après 2 à 5 ans avec le statut étudiant ils sont rodés par l’administration française.
J’ai même connu des plus débrouillard qui ont juste fait un bac+5 (Master 2) en France pendant une année pour bien s’imprégner de la température et juste après décrocher un job avec un super bon salaire.
Mais je vais revenir sur les fameux 30% de malgache en galère de papier qui sont arrivés en France en visa Touriste. La plupart du temps ce sont des personnes qui de base à Madagascar n’avait pas tellement d’avenir à Madagascar. Par contre ce sont des personnes débrouillard et pour la plupart la perspective d’habiter en France représente plus qu’une opportunité…c’est une chance de pouvoir se reconstruire et avoir un avenir. Après avoir côtoyer pas mal de nos compatriotes dans ce cas, je peux vous dire qu’ils sont fières de leur parcours et malgré les galères, ils savent que leur condition de vie serait toujours plus confortable qu’une vie à Madagascar où même les diplômés ne trouvent pas de travail. Et je leur donne raison car beaucoup de jeune malgache sont malheureusement toujours dépendant de leur parent à 30 ans alors qu’en France la plupart aurait déjà construit une petite famille et aurait une vie stable. Certes ils ne roulent pas sur l’or mais il se contente de vivre une vie lambda français métro, boulot, ngolo et dodo.
Donc oui pour ceux qui ont déjà une vie posé à Madagascar ce n’est pas du tout intéressant de venir habiter en France. Il y a de quoi faire à Madagascar et je dirais même que vous aurez plus de chance de devenir riche à Madagascar (si vous êtes débrouillard et opportuniste) si vous avez la situation qu’il faut. Par contre ceux qui n’ont pas la chance d’avoir une vie de petit bourgeois (appartenant à la classe moyenne haute) à Madagascar, ils ont tout leur chance d’avoir une vie stable voir plus en France.
Voila ma petite contribution à cette petite article de Elman 🙂

Njaka
Invité
Njaka

Personnellement la france et l’europe en général ne me branche pas.




razafi
Membre
razafi

Vous faites peut être parti de la classe haute dans ce cas.
Croyez moi nous sommes tous mieux chez soi mais pour certain ce n’est pas un choix. C’est d’ailleurs un peu la conclusion de mon intervention.

Njaka
Invité
Njaka

Pas du du tout, je devais même faire 12 km à pied quand j’étais au lyçée. Mais c’est le fait de rentrer dans le rang qui me rebute.

Le bonheur c’est pas forcément que l’argent et la stabilité relative ( oui, vous pouvez vous faire virer). C’est peut être pour ça aussi que je crois encore en mon pays malgré tout, car il reste tout à faire à Madagascar donc beaucoup d’opportunités.

Raleva
Membre

creusez toujours Njaka. la Thaïlande, l’Afrique du sud, le Kenya peuvent être une grande ouverture dans votre domaine sans obligation de quitter définitivement le pays. le réseau Nat géo est non négligeable. il faut poster des performances genre capture de reptile à main nue et ce sera un bon début. les photos de nature aussi, si bonne qualité.

Njaka
Invité
Njaka

Cet article a aussi mis en évidence le fait qu’une grande partie des actunautes vivent en France 🙂

kof
Membre
VIP

Et donc?

mpijery
Membre
mpijery

Donc, c’est encore une autre généralisation pas forcément vraie. Si ma mémoire est bonne, Elman a déjà publié la repartition mondiale des actunautes et la grande majorité se trouve à Madagascar 🙂




kof
Membre
VIP

Certes mais ma question c’est aussi : et si c’était vrai (ce qui n’est pas le cas selon elman), qu’est-ce que ça changerait?

mpijery
Membre
mpijery

Pour moi, absolument rien

Raleva
Membre

ça montre que beaucoup de ceux qui sont en France se socialisent virtuellement. c’est un fait.

kof
Membre

Et donc? 🙂

Njaka
Invité
Njaka

Pas forcément fausse non plus 🙂

Njaka
Invité
Njaka

Hi hi, je crois que je vais me contenter de ses deux mots 🙂




LLC
Invité
LLC

En France on n’existe pas selon ce monsieur.

https://www.youtube.com/watch?v=bsxkMZj070w

Raleva
Membre

aïe

zafimbaza
Invité
zafimbaza

Merci Elman. Très bonne analyse. Puissent de nombreux compatriotes lire cet article, un grand pas en avant serait déjà fait .

Fenotry
Invité
Fenotry

Ceux qui ont la chance de venir vivre ou même étudier en France (avec papier ou pas) sont soit ont une famille très proche, soit la nationalité de part ses parents ou ses grands parents ou soit plein aux as. je m’explique, déjà pour se payer un billet d’avion c’est pas donner, ensuite pour avoir un visa ne serait-ce qu’un petit touriste de 3 mois( dans le but de devenir sans papier plus tard) c’est la galère (pire qu’un parcours de combattant) et en plus ça coute un bras, enfin pour trouver une famille d’accueil ou où se loger c’est encore pire. Alors même si beaucoup comme moi rêve de la France ou ailleurs dans le monde, il faut des moyens, énormément de moyens, ainsi que beaucoup de billets vert.
En chacun d’entre nous, enfin je veux dire en chacun de ceux rester à Madagascar, on rêve tous au fond d’un eldorado (La France, le Canada, la Suisse, … ou pour ma part San Francisco) mais faute de moyens on préfère avoir les pieds sur terre.

Fenotry
Invité
Fenotry

Mais n’empêche c’est un très bon article! d’ailleurs, si c’est possible aussi d’avoir un article : la vie d’un malgache aux states ou ailleurs dans le monde? comment il fait pour quitter le pays, quels moyens il a déployé, relation? ainsi de suite…
En tout cas merci Elman c’est enrichissant!




LLC
Invité
LLC

Il y a aussi des gens qui ont toujours travaillé dans des entreprises ou organisations internationales à Madagascar et qui viennent facilement en Europe, Etats-Unis,Asie etc.

Sinon pour les plus endurants faire légionnaire,il suffit d’arriver sur place par n’importe quel moyen: visa touriste, visa affaire, ou arriver clandestinement.

Il faut juste être présent le jour du recrutement et être admis car ça reste tout de même une dure épreuve, je connais beaucoup de malgaches qui sont arrivés par cette voie.

Une fois sur place si la légion vous prend on vous donne une nouvelle identité, si vous ne mourrez pas au combat durant les 5 ans vous aurez la nationalité française plus tard si vous la souhaitez.

AMATCHI
Invité
AMATCHI

merci pour toutes ces contributions, il y a un terme dans l’exposé de Elman qui m’interpelle, il vaut ne pas dire « profiter » du systême mais en bénéficier
seriez vous intéressés par le vécu d’un français qui a quitté la France pour Madagascar?

angelikademada
Membre

Boff, la vie en France ne me tente pas car tout y est trop carré, trop réglementé, trop banal, trop indifférent, on n’y rigole jamais comme à Madagascar où la gaité est partout et il suffit de raconter une blague à deux balles pour voir apparaitre les sourires alors qu’en France tout y est aseptisé, chronométré, sanctionné et vous ne pouvez même plus y construire une niche pour le chien sans avoir à remplir des tas de documents officiels…

Njaka
Invité
Njaka

Je suis complètement d’accord avec votre avis.

Les délestages ont permis à mes enfant de connaître le fanorona, de passer plus de temps avec ma femme.

Pour l’insécurité, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

mpijery
Membre
mpijery

Pour l’insécurité, ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Sauf que ça vous tue justement

Njaka
Invité
Njaka

ai-je l’air mort?
Je ne suis pas un trouillard, vous inquiétez pas. Dès fois même quand je suis avec mes amis, nous prions pour voir des mpanendaka à Andohatapenaka pour qu’on puisse leur casser la tête.
On s’adapte, on trouve des solutions, on essaie d’en tirer des profits mais on ne fuit pas euh en général.
Nous citoyens, on doit prendre nos vies en main aussi et ne pas tout le temps attendre un état providence, même si c’est un des premiers rôles de l’état de garantir nos sécurités. Ils sont trop occupé avec leur 3V et nous nous devons continuer à vivre (survivre)

mpijery
Membre
mpijery

ai-je l’air mort?

Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire, et bien sûr je ne vous le souhaite pas.

nous prions pour voir des mpanendaka à Andohatapenaka pour qu’on puisse leur casser la tête.

Vous êtes donc armés et bien baraqués car certains mpanendaka ont la gâchette facile même pour un vulgaire téléphone portable
Je veux bien prendre ma vie en main (je l’ai fait d’ailleurs) et partant (le terme fuir ne s’applique pas ici). J’adore la sensation de paix en rentrant (à pied) le soir avec femme et enfants à 20-21h sans cette peur au ventre à chaque recoin sombre d’une rue

Njaka
Invité
Njaka

Vous avez raison.
Mais pour l’instant, j’ai pas le choix. J’aimerais aussi être ailleurs (et pas en france non plus), mais je dois faire face pour le moment. Et non, je ne suis pas grand mais j’ai beaucoup d’outils 🙂

mpijery
Membre
mpijery

bah voilà 🙂




Raleva
Membre

il y a beaucoup de problèmes au pays, comme ailleurs aussi. le tout est de bien gérer, savoir vivre avec. vous apprenez qu’il y a délestage, c’est comme si vous lisez que la Syrie a été bombardée. vous savez que même les Libyens ont une vie.

mpijery
Membre
mpijery

Oui, mais il ne faut pas tomber dans le fatalisme. Je sais bien que je reviendrai au pays un jour, mais pour le moment, je me sens bien là où je suis et je sais aussi que mon séjour ici n’est que temporaire

Ralek
Membre
VIP

J’ai de la peine pour vous. Tout comme despote qui voit cette vie française via un prisme étroit et cynique.
C’est triste tant d’ignorance…

kof
Membre

C’est triste tant d’ignorance…

Attention, elle est peut-être française et donc pas si ignorante que ça de la France 🙂 . Juste très dégoutée par la France et a décidé de n’en retenir que du mauvais (ou ce qu’elle croit être mauvais).




Ralek
Membre
VIP

Pour le coup, c’est moi qui suis ignorant! Pauvre de moi!!

kof
Membre

Attention, vous frôlez l’abus de point d’exclamation. 🙂

Ralek
Membre
VIP

J’aime vivre dangereusement ! 😀

Rafangy
Membre
Rafangy

007, c’est toi?

Ralek
Membre
VIP

Zero virgule zéro sept, mais on m’appelle zéro zéro sept!

Ralek
Membre
VIP

vous ne pouvez même plus y construire une niche pour le chien sans avoir à remplir des tas de documents officiels…

Bah oui, c’est vrai que c’est mieux de construire n’importe comment, sans raccordement sanitaire, à flanc de colline, en zone inondable!
C’est vachement plus cool d’avoir la peste et d’avoir des maladies bénignes qui tuent des dizaines de personnes!
Oui, la France est morose, pale, sans goût, les gens dépriment tout le temps, ils ne savent pas rigoler, ils ne savent pas faire la fête…




Vazaha be
Membre

la vie en France ne me tente pas car tout y est trop carré, trop réglementé

Il y en a qui préfère le désordre, les anarchies, hors la loi… Le far-west 😉

F
Membre
Gold

Ce que je retiens pour l’instant de ce sujet c’est qu’il est bon de temps en temps d’exprimer ce que l’on ressent après un changement…
En ce qui concerne les commentaires, leur variété me conforte dans la certitude que tout pays au monde est comme une auberge espagnole, on y trouve ce que l’on apporte.
Et ce que l’on apporte c’est d’abord soi-même.

Randria
Membre

« …nous payons tous les mois plus de 1000€ en impôts » donc dans l’année, 12.000€ d’impôts? Ouahh je rêve! Vous en êtes sûr? Enfin, vous gagnez bien si l’on s’en tient!

Ralek
Membre
VIP

C’est sur 10 mois les impôts en France; et je pense qu’il parle de la valeur annuelle… quoique. C’est possible en fait. Sans enfant. un couple de cadre.

snip
Membre
snip

Ayant vecu en france plus de 5 ans avant de tenter l’aventure canadienne. Je confirme ce que dis elman. La france est surtout victime de ces propres turpitudes . En eternel pays des droits de l’homme , la france a perdu de sa superbe.
Imaginer une seule seconde 100000 comorien sans papier a Tana, soigné aux frais des contribuable . Vous croyez que les malgaches attendront combien de temps pour organiser un barbecue de printemps?
Je m’etonne souvent a tous ces personnes qui bash la france , bash zemmour etc … mais imaginez une seconde que c’est chez vous a ivandry …. je cautionne pas tout ce que dis ce monsieur mais il ya matiere a reflechir

kof
Membre

Imaginer une seule seconde 100000 comorien sans papier a Tana, soigné aux frais des contribuable

Euh! Aucun sans-papier n’est soigné aux frais des contribuables en France… Comme dit elman dans le billet, si vous n’avez pas de papier en France, vous n’existez pas. Si vous avez besoin de soins d’urgence, la France, dans sa grande générosité et au nom de ses grands principes, ne va pas vous laisser crever et tentera de vous soigner. Mais votre chambre d’hôpital sera alors l’antichambre de l’avion qui va vous ramener dans votre pays.




Ralek
Membre
VIP

Imaginer une seule seconde 100000 comorien sans papier a Tana, soigné aux frais des contribuable .

Déjà, les sans-papier malade, il n’y en a pas tant que ça, ils se cachent. Et puis il faut arrêter de croire aux conneries comme quoi les étrangers sans papier font un trou dans la caisse de l’Etat.
ce sont les fraudes (fiscale, sécu, etc) qui coûtent à l’Etat. Avec tous les travailleurs au noir et étranger, la France gagne plus avec les étrangers qu’ils n’en dépense.




kof
Membre

ce sont les fraudes (fiscale, sécu, etc) qui coûtent à l’Etat.

Non, pas que les fraudes. Même sans fraudes, le trou serait quand-même béant.

snip
Membre
snip

@kof . Si , il y a l’AME.
@Ralek, ok ils ne sont que dans un degré tres moindre responsable du trou. Mais je ne vous parle pas forcement de finance. Je vous parle de climat social. vous pouvez expliquer autant que vous pouvez que ca n’engendre rien mais dans les faits si . Travail au black , donc pas declaré (je me souviens d’avoir payé plus se 5k€ lors de ma 2eme annee labas en impot , prelevement annuel) donc manque a gagner pour l’etat. Ne parlons meme pas de la monté du FN qui surf sur ca et qui entraine un climat social vraiment pourri.

Vazaha be
Membre

Pour une 1 ère réaction du jour ( car ma nuit de travail approche à sa fin ) :

ngolo (sauf si vous êtes seul)

Moi, on m’a parlé d’une certaine « Madame Five » 😛

Non plus sérieusement :

Ah oui de temps en temps il y a des Malgaches aussi mais la plupart du temps, ils feront semblant de ne pas vous regarder. C’est marrant ça, maninona tenisany no miavonavona comme ça ? Tiens, presque tous les matins j’en croise un dans le RER, ses yeux globuleux fuient systématiquement les miens.

A mon humble avis, c’est soit :
il ne veut plus entendre parler de Madagascar ( j’en connais )
soit : il évite de faire connaissance car il sait que sa vie en France est loin d’être un paradis…
Pour les femmes, cela est vrai aussi mais un autre argument s’ajoute : elles « se la pète » car mariée à un vazaha avec une bonne situation et à vite oublier d’où elles venaient ou sont nées en France ou arrivées très jeunes…

Simple constat de ce que j’ai vu et entendu …

sarah
Membre
sarah

Mais vous êtes tous à andafy alors? En tout cas merci pour toutes ces infos.
Depuis quelques temps, je pense aussi m’expatrier pendant quelques temps. Ma principale raison pour quitter est la corruption. J’ai ma propre société (service) et je galère vraiment pour avoir du « tsena » car je ne suis pas dans les réseaux (comme CDS par exemple), je ne fais pas de politique et je ne paye pas de pot-de-vin.
je pense plutôt à des pays anglophones, j’y réfléchis encore.

Vazaha be
Membre
Gold

Cela me rappelle belle-maman et sa fille aînée quand elles sont venues nous rendre visite en France lors d’une 1ère période où nous n’étions pas en vacances avec mon épouse et au vue du rythme de vie que nous avions avec notre fils en bas-âge. Moi conducteur de taxi ( avec transport scolaire, sanitaire, médico-social,etc ) à l’époque et mon épouse travaillant en EHPAD.
Elles se sont dit : c’est pas le « mora mora » ici 🙁 . Le pire fut un vendredi soir à la veille d’un week-end à peine fini ma dernière course le soir dans ma voiture de service, je repars faire « un dépannage » sur une panne autoroute qui me fait rentrer chez moi au petit matin du samedi et mon épouse un remplacement au pied levé dans la nuit du vendredi au samedi pour une collègue malade alors qu’elle avait déjà travaillé le vendredi aussi. Puis tous partons dans la foulée (presque) descendions à 50 km plus au sud de chez nous pour remonter par la suite en région parisienne. Et ce dans la journée du samedi avec un retour dans la soirée…
Eh bien ce fut un souvenir pour elles que de voir : un rythme de travail à la française n’est pas « un long fleuve tranquille » 😉 dans un moment parmi d’autres.
Rassurez-vous : ce n’est pas tous les jours comme ça 😉

RABENASOLO
Invité
RABENASOLO

Il y a une part de vérité dans ce que vous dites mais l’autre part je dirai que vous généralisez un peu les choses. Je pense que vous ne connaissez pas vraiment la réalité de la vie à Madagascar. Pour 90% de la population malgache c’est aussi clairement boulot/metro/dodo. Quand je dis metro c’est la course avec les taxi be.
Les « rehefa avy eo eny analakely » cette phrase n’est pas donnée à tout le monde surtout quand tu finis à 17h pour courir après les bus…Et puis pour les fivoriam pianakaviana, c’est tous les six mois aussi à Madagascar…sauf pour les familles qui habitent dans le même quartier et encore c’est pour les commérages et autres.

En résumé, il faut juste savoir ce qu’on veut.
Tout le monde ne vit pas comme ça en France. C’est l’histoire de ceux qui sont sans papier comme vous dites. Moi j’etais étudiante, comme la plupart des compatriotes que j’ai pu côtoyer. Aujourd’hui je suis cadre, je gagne bien ma vie et je ne vais pas me plaindre. Et beaucoup ont suivi le même chemin que moi.

mpijery
Membre
mpijery

En fait, Elman mettait juste en garde certains gasy qui croient encore que la vie en France ou simplement ailleurs que Madagascar, sera toujours mieux que celle à Madagascar, alors que ce n’est pas forcément vrai. En clair, il faut savoir où vous mettez les pieds

F
Membre
Gold

Elman, en homme normal pour ne pas dire en honnête homme (au sens du 18 émérite siècle) fait part de SA vérité, pas de LA vérité.
Il analyse avant de faire part de ce qu’il constate avec des éléments de comparaison avec ce qu’il vit en étant CDD dans cette partie spéciale qu’est la Région Parisienne qu’il assimile à la France 🙂 .
J’ai la faiblesse de croire que son message est excellent si l’on retient qu’il compare deux microcosmes, les capitales deux deux pays incomparables.




xyz
Invité
xyz

Bon, merci, bien dit !
Cela dit cela n’empêchera jamais nos jeunes malgaches de « rêver » d’aller à andafy! C’est le paradis!!!! Ce sera toujours le cas!

The Man
Membre
The Man

Je n’ai pas lu tous les commentaires et n’ai jamais passé plus de trois semaines chez « reny malala » non plus malgré quelques séjours là-bas.

Ce que j’ai remarqué c’est qu’il existe un raccourci qui pourrait permettre de transformer un visa court séjour à un statut de « résident » du moins pour les hommes âgés de 18 à 40 ans. Oui, vous avez deviné c’est https://www.legion-recrute.com/

tsaravavaka
Invité
tsaravavaka

… je suis dans la situation inverse ( vazaha expatrié à Mada ) avec une partie de l’année en France : ce qui est décrit est juste, mais Elman oublie de dire qu’il décrit le mode de vie parisien ( notamment le côté métro / boulot / dodo, et l’absence de sociabilité ) . Dans le Tarn et Garonne, le mode de vie est beaucoup plus agréable et plus proche de la vie à Mada, en plus agréable.




veritas
Membre
veritas

j ai vecu en france et comme vous le dites mes regrets se limitent a la connexion illimitee la secu et l absence de delestages.Je reconnais bien la le fameux RER A.Bonne continuation Elman je suis loin de tout ca a present et je ne regrette pas trop.

Mel
Invité

Triste réalité, moi aussi je me suis fait avoir mais comme tu as tout plaquer à mada on ne peut plus faire marche arrière, on encaisse et on assume. La vie en france c’est pas donné

Antony
Invité
Antony

Il ne faut pas généraliser le cas de toutes les personnes.
Certains ont plus de capacités de s’intégrer, de tisser des liens, de ne pas vivre dans sa bulle de bledard coincé, de ne pas être COMMUNAUTAIRE, de s’ouvrir vers les autres (malgaches ou autres). ..
C’est ce qu’on appelle l’adaptation et l’intégration.
Mais bon clairement cet article reflète la majorité des malgaches qui vivent en france : du mal à s’intégrer => pas d’amis => t’as pas d’amis t’as pas de vie.
ABE

RAKOTOMAMONJ Tsilavina AM
Invité
RAKOTOMAMONJ Tsilavina AM

Moi je voyage et je passe mes vacances au Japon, USA, France, etc… mais ma vie est fait pour Madagascar. Pour moi le luxe c’est « le temps » (climat et heure). Ici c’est moche moche mais la vie est belle. En plus je suis plus utile ici que ailleurs. Des gens surtout dans le besoin ont besoin de moi dans le pays. Si je pars, qui vont s’en occuper des tout çà?

hum
Invité
hum

moi je suis bien dans mon pays endémique, au moins j’essaie de participer à l’amélioration de mon pays à mon petit niveau …