Madagascar : dommage pour les soins médicaux

Madagascar : dommage pour les soins médicaux
Madagascar : dommage pour les soins médicaux

Oui il y a beaucoup de regrets, beaucoup d’actes manqués concernant la Présidence Rajaonarimampianina mais il y a un domaine qui est vraiment dommageable car il nous concerne tous : la santé. Vous voyez une différence vous entre janvier 2014 et aujourd’hui mars 2018 dans le domaine de la santé à Madagascar ? Personnellement je n’en vois pas.

Quand je regarde la prise en charge en France par exemple (merci ardine pour le retour d’expérience) et ce que l’on voit chez nous, c’est vraiment et c’est le cas de le dire, le nord et le sud ! En France, pour illustrer la chose, on soigne et on sauve d’abord, et on discute facture après. C’est aussi simple que cela. Et comme tous les Français ont la Sécurité sociale et une mutuelle, en fait il n’y a rien à payer.

Madagascar ? Vous voulez vraiment que l’on raconte comment ça se passe ? Si vous n’êtes pas fonctionnaire et que vous n’avez aucune espèce de couverture médicale privée, tout sera pour votre poche. Ou pour votre pomme, c’est comme vous voulez. Et quand on voit ce que ça coûte à Madagascar, consultations, imageries, médicaments, traitements, et bien soit vous revendez le peu que vous possédez pour tenter de vous soigner, soit vous n’avez plus rien à revendre, et vous crevez tout simplement. C’est aussi simple que cela.

Jolie chaussure – Photo agence Anta

Donc je suis au regret de le constater mais sous la gouvernance Rajaonarimampianina, aucune avancée significative n’a été constatée dans le domaine de la Santé publique.

Aujourd’hui, avant même d’envisager un quelconque acte médical, vous payez d’abord. Certaines « polycliniques » sont même réputées pour ça : « euh, vous pouvez avancer s’il vous plaît une petite caution de 1 million ar pour provisionner vos frais » ? Si si je vous assure, c’est pas des bobards.

On passe également quand vous êtes hospitalisé, le médecin chef passe, fait sa petite consultation, dresse son ordonnance.. et vous n’avez plus qu’à aller descendre à la pharmacie de l’hôpital pour acheter ce qui a été prescrit 😯 N’oubliez pas le sparadrap et la perfusion, et dépêchez-vous sinon le malade risque de crever.

Voilà, c’est comme ça que ça se passe à Madagascar. On passe sur l’imagerie médicale, scanner, IRM, qui se chiffrent en plusieurs centaines de milliers d’ariary, voire en millions ariary ! Sachant, à toutes fins utiles, que le smic local est aux environs de 140 000 ar.

C’est en gros ce que je donne tous les mois à mon gardien. Et il vient de m’annoncer benoîtement il y a quelques temps … que sa femme attend des jumeaux. Je l’ai  regardé fixement pendant quelques secondes, tout en me disant disant dans ma tête : « mon dieu, mais sais-tu dans quoi tu t’embarques là » ? Bien entendu, ardine et moi nous l’aiderons du mieux que nous pourrons mais ça va être chaud quand même. Et le gars il a vraiment trouvé la bonne expression pour illustrer la chose : « Faly sahirana » 🙂

Pour en revenir à nos moutons, le constat est là : il n’y a eu aucune avancée en matière de prise en charge, de soins et de sécurité sociale ces 4 dernières années. Par exemple, aurions nous vraiment été déficitaire si on avait instauré par exemple l’imagerie gratuite pour tous ? Ces machines coûtent chères c’est un fait, mais je ne pense pas qu’ils coûtent plus chers que les pneus de certains 4X4, n’est-ce pas ? Des pneus facturés en millions d’euros, à titre de rappel.

Moi Président en 2028, je le dis tout de suite, ce sera imagerie médicale gratuite pour tout le monde : échographies, scanners, IRM. Inutile de m’acclamer et de m’applaudir en poussant des vivats fanatisés de « moa tsy zany va » démago et populeux : c’est ma volonté politique et ce sera ce qui sera fait. Et si mon futur ministre de la Santé n’est pas f**** de le concrétiser en 3 mois (6 max, ah ah) pour chacune des 22 régions, et bien qu’il dégage. Non, encore mieux, qu’il ne m’envoie même pas son CV, c’est une perte de temps. Ce que je cherche ce sont des personnes qui m’aident à concrétiser mes visions et non pas des « fa zao angeha ilay izy Prezida, sarotra be ary manahirana be zany« .

Soit tu m’aides à le faire. Soit tu dégages. Point.

Avatar

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
31 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
mangableu
3 années plus tôt

Tout est dit! Moi je prie tous les jours que je ne tombe pas malade, idem pour ma femme et mon petit gars. Vous allez dans un hopital public, vous devez tout payer et cela dès que vous franchissez le portail; ne parlons meme pas de l’hygiène et qualité de service. Vous allez dans une (petite) clinique privée, ben c’est aussi de l’argent, beaucoup d’argent. Vous allez à l’OSTIE & co il vous file paracétamole et amoxi. Et si par chance vous avez une assurance santé, ben vous etes emmerdé pour que vous soyez remboursé. Je comprends maintenant pourquoi les riches prefèrent une EVASAN.

Raleva
Raleva
En réponse à  mangableu
3 années plus tôt

Zafy, étant agrégé a détruit la structure de santé dans notre pays en décrétant la prise en charge des fonctionnaires à 100% (c’était 80% avant). alors que l’Etat n’a pas les moyens de suivre cette politique. donc, attention à la glissade elman. votre promesse est impossible à tenir.

Debile Profond 2.1.5 ™
En réponse à  Raleva
3 années plus tôt

Désolé de vous contredire mais ce n’est pas ces 20% supplémentaires qui ont mis a mal le système, les vraies raisons sont toutes autres !

Raleva
Raleva
En réponse à  Debile Profond 2.1.5 ™
3 années plus tôt

je vous assure que les 20% étaient assez limitatifs pour les fonctionnaires. avec les 100%, un rhume est déjà une bonne raison pour se faire hospitaliser.

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
3 années plus tôt

Le cancer en France est une ALD, affection de longue durée, tout est pris en charge à 100 %, même les frais de déplacement en taxi entre le domicile et le centre de traitement anti-cancéreux sont remboursés intégralement. Zéro avance de fonds à rembourser sauf les 20 euros par jour de forfait hospitalier en cas d’hospitalisation et l’hospitalisation est très rare actuellement en France. Tous les actes sont presque en ambulatoire, pour un cancer de sein par exemple, le soir après la chirurgie, sauf complication grave, le soir vous dormez chez vous. Tout cela pour dire que Madagascar est le beau pays du monde à condition de maîtriser la santé et la justice.

JOFA
JOFA
En réponse à  justice-madagascar.org
3 années plus tôt

….Et sécurité.

F
F
Gold
En réponse à  justice-madagascar.org
3 années plus tôt

Pour être précis : …/…
En revanche, certains frais restent à charge. C’est le cas de la participation forfaitaire de 1 euro, déduite du remboursement. Elle s’applique aux consultations médicales, aux examens radiologiques et aux analyses biologiques. La franchise médicale s’applique aussi à hauteur de 50 centimes pour les actes paramédicaux, 50 centimes pour chaque boîte de médicaments remboursée et 2 euros par trajet prescrit. Pour chacune de ces 2 contributions, le plafond annuel de 50 euros ne peut cependant pas être dépassé.

Les frais qui restent à la charge du malade concernent donc le forfait hospitalier journalier, la chambre particulière, les dépassements d’honoraires pratiqués par certains médecins ainsi que tous les actes ou prestations qui n’entrent pas dans le protocole de soins. Pour toutes ces catégories, il est donc important de se renseigner auprès de sa mutuelle.

Là aussi il est difficile de comparer ce qui est difficile de comparer !

Ianona
Gold
3 années plus tôt

Pour déployer ces soins gratuitement, le plus urgent est de soutenir économiquement les 22 régions, pour que chacun puisse payer ses impôts, parce que ces scanners ne vont pas fonctionner sans électricité, sans entretien et sans techniciens et médecins. Le gouvernement doit mettre sur place un plan d’action région par région pour déterminer leurs potentiels (humains, etc) et les renforcer. Ne pas se contenter de construire une borne fontaine par exemple et l’inaugurer en grandes pompes.

Les gasy ont cette metalité de « mitavana » sans contribuer à rien. Il n’y a que Tanà qu’on presse comme un citron pour payer pour les autres. Vous croyez qu’un gars au fin fond de la brousse il paie un seul ariary comme impôt? En France, ils viennent de créer un impot pour sauver les sinistrés des inondations. Faut savoir mettre la main à la poche pour profiter de services publics de qualité.

tsytiafoza
tsytiafoza
3 années plus tôt

Si la santé n’a connu aucune amélioration depuis l’ère HVM, c’est qu’ils n’ont rien fait (ministre,…). Oh si quand même, le tour du monde!
Quand j’ai vu sa prestation (du ministre)(peste, eau potable de la Jirama, …), pfff le résultat n’est pas surprenant.

Vzmb
3 années plus tôt

je sais pas si elman a déjà vu les deux film documentaire de France2 « Françafrique »: qui illustrent bien ce qui s’étaient passé si on a des idées comme « imagerie médicale gratuite pour tous »
https://www.youtube.com/watch?v=_ZVcU6587tQ
https://www.youtube.com/watch?v=dFoJsfkd6d0

SRA
SRA
3 années plus tôt

Petit témoignage de la semaine dernière: à ma sortie d’avion à Roissy, un malaise nécessitant immédiatement une hospitalisation. Tout était réglé comme sur du papier à musique: pompiers, SAMU, admission, prise en charge, scanner, diagnostic, traitement, j’en suis sortie 4 jours après. Merci à l’équipe hospitalière, merci à la prise en charge assurance santé voyage prise à Mada (j’attends encore la confirmation qu’ils auront bien réglé l’hôpital :-)) mais pour vous dire combien on se sent en confiance en France car je sais que j’aurai pu y passer. Aurais-je eu la même prise en charge si ça s’était passé à Ivato?

Miserana
Miserana
En réponse à  SRA
3 années plus tôt

Je ne sais pas qui est votre assureur mais un petit vécu: il nous a fallu attendre 6 mois et une dizaine de mails et coup de fil au Maghreb avant que les frais d’hôpital soient réglés. Un peu plus de 6 mois après pour nous donner la promesse de remboursement des médicaments et consultations hors hospitalisation, que nous avons avancés. Environ 4 mois pour récupérer, enfin le remboursement en MGA au cours de la période de l’acte. Bien sûr, on vous enlève un pourcentage pour soit disant frais de traitement… Bref, c’était une vraie guerre de patience et d’usure, accompagné de plusieurs dizaines de mails et échanges téléphoniques en Algérie. Garder en lieu sur vos factures originales elles vous seront demandées.
J’espère que ça se passera beaucoup mieux pour vous. Mais c’est connu que les assurances sont tenaces pour prendre vos sous mais pour vous rembourser, elles vont user de votre patience.

Malala
Malala
3 années plus tôt

Inona tsony moa zany fa dia miandry an’i Elman 2028 vao mety ho tafavoaka @ zao koa . 🙂

vazaha
vazaha
3 années plus tôt

Précision : la santé n’est pas gratuite en France !
Chaque français est obligatoirement prélevé chaque mois sur son salaire par la sécurité sociale
Et ceux qui veulent ou qui peuvent , prennent une complémentaire santé que l’on appelle « mutuelle » .
Pour ma part , en plus de la sécurité sociale , je débourse chaque mois 100 euros pour ma muutelle .
L’impression de gratuité n’existe pas .
Mais , évidemment , ce système permet des soins pour tous et dans de bonnes conditions .

Malala
Malala
En réponse à  vazaha
3 années plus tôt

gratuit ho an’ireo tsy an’asa , na miasa fa sahirana

Debile Profond 2.1.5 ™
En réponse à  vazaha
3 années plus tôt

Il faut aussi préciser que beaucoup de « spécialistes » pratiquent légalement des dépassements d’honoraires qui ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale et pas toujours entièrement par certaines mutuelles, sinon en gros le système de santé en France est très satisfaisant et en cas de grandes difficultés il y a toujours une solution via les services sociaux.
Je dirai que ça c’est bon, mais la France n’est un eldorado pour personne et encore moins pour les « étrangers » …

Raleva
Raleva
En réponse à  Debile Profond 2.1.5 ™
3 années plus tôt

l’impression de gratuité vient du fait que seuls les nantis ont les moyens de se déplacer en France (genre PM and Co). cela ne se ressent pas sur leurs …bourses.

ravoama
ravoama
3 années plus tôt

vao mijery ireo tavan’olona @ sary io dia te handoha … ny bebe narary tany @ hopitaly ary maty tany moa fa dia mamerina ombieny ombieny ny fahamarinana ny tenenina nareo rehetra sy ny Edito ra Elamn. Solution tena radicale hampiova zavatra @ resaka fahasalamana dia zao : maka video en camera caché ny fomba fiasa an’ireo mpiasa hopitaly @ olona marary anankiray dia hamparitaka eny @ tranon-kala e…

rafangy
rafangy
En réponse à  ravoama
3 années plus tôt

dray dray dray! rahampitso maraina ihany dia ho avy amin izay fantatra fa nanaparitaka ny polisy dia maka rivotra eny antanimora aloha mandritra ny 2 taona, noho ny andininy faha 20!
io dia tahaka ny zavadrehetra ka ny avy any ambony ihany no manome ny ohatra dia izay no arahin ny aty ambany rehetra

no name
3 années plus tôt

il fait pas bon être malade et pauvre dans ce pays. Le système médical et le personnel médical des hôpitaux (pas tous toutefois) et structures médicales d’état ici sont plus que minables.

carole
carole
3 années plus tôt

Il y a une bonne mutuelle pour la santé à tanà? C’est toujours la hantise des gens qui ne sont pas « pris en charge », de tomber gravement malade.
les coûts sont presque similaires que l’on va chez les « soeurs » à Ankadifotsy que dans les hopitaux du genre Girard et Robic. Vous avez la propreté et les sourires en bonus chez les premières. Alors pour les accouchements, les appendicites ou autres pas très graves, c’est mieux d’aller chez les privés.
Les employés des hopitaux sont trop corrompus, en commençant par les medecins et infirmiers qui volent carrément les médicaments quand vous entrez en bloc, et les mpamafa trano qui volent les serpillères et les vovntsavony (200 ariary) pour les nettoyages. C’est vraiment le bordel

Raleva
Raleva
En réponse à  carole
3 années plus tôt

pour information, la clinique que vous mentionnez ne dispose pas de « médecins ». elle emprunte chez le public. donc votre malade attend le retour de médecins déjà fatigués de leurs journées ailleurs.

carole
carole
En réponse à  Raleva
3 années plus tôt

ah bon? mais on les trouve pas non plus dans les hôpitaux publics, où se cachent les médecins? je n’ai pas eu l’impression que l’on a attendu les médecins en tout cas: des membres de la famille pour deux accouchements (césarienne) et une chirurgie pour hernie. Ils étaient là, les infirmiers et les sages-femmes. Peut-être un coup de bol?
par contre à l’hôpital Girard, on a réveillé un médecin de garde qui dormait tranquillement chez lui et on a attendu 3 heures. Ensuite, on nous a piqué les médicaments dans le carton qui accompagne le malade dans le bloc, et ce pour 3 opérations différentes (3 personnes différentes à différentes périodes). Peut-être juste de la malchance?

Mioumiouchi
Mioumiouchi
3 années plus tôt

Ma belle sœur nous a raconté qu’une connaissance à elle avait un problème cardiaque. On lui a dit dès le départ qu’elle devait reunir 50millions fmg pour commencer à être pris en charge. Mais elle n’a pu réunir que 20millions du coup c’est fini elle est morte. Voilà la réalité c’est tellement triste.

okotar
okotar
3 années plus tôt

Ilaina ny fanantsarana ny hopitaly lehibe fa ny eny @ fototra (CSB, CHD) no tena mila ezaka be satria eny no akaiky ny ankamaroan’ny vahoaka.

Ny fanjakana dia nanao ezaka (na dia tsy ampy aza) t@ fanokafana CSB vaovao na nikatona taloha. Misy ihany koa ireo CHD (centre hospitalier de District) nasiam-panavaozana.
Ny isan’ny maty no hitantsika matetika fa adinontsika ny mankasitraka an’ireo mpitsabo fa maro lavitra no ireo maty ny olona velona sy sitrana soa aman-tsara @ ireny trano fitsaboana ireny.

Ireto ny zava-misy eto Madagasikara @ lafin’ny fahasalamana:
– Fahalaviran’ny toeram-pitsaboana. Mila mandeha ora na andro maro an-tongotra na sarety ny malagasy sasany vao mahita toera-pitsaboana.
– Ny tsy fahatomombanan’ny fitaovana eny @ ireny CSB ireny: Tokony misy radiographie, echographie, labo d’analyse tsotra ary olona competent indrindra indrindra.

– Ny tsy fahatomombanan’ny « chaine logistique » mamatsy fanafody. Tsy ampy moyen ny ao @ SALAMA. MAtory ny tompon’andraikitra eny @ region, district @ fizarana satria tsy ampy fitaovana ihany koa @ fizarana. Eo koa ny accessibilite manampy trotraka.

– Tsizarizary tahaka ny firenena ihany koa ny eny @ CHD. Raha vita tsara sy manana olona araka ny tokony ho izy ireo CHD ireo dia tsy ho tototra ireo hopitaly lehibe antsika ireo. Mora kokoa ny gestion ana CHD noho ny CHU. Ary tokony ho voatsabo eny ny ankamaroan’ny aretina mateti-pitranga eo @ fiaraha-monina. Aretina mila specialisation vao tokony mandeha CHU.

– Lafo ny fanafody. Aleon’ny fanjakana manala taxe ny importation ana-friperie toy izay manala taxe fanafody ho an’ny vahoaka.

– Fampianarana tsizarizary, kitoatoa ary tsy manaraka ny vanim-potoana, mbola ampiana resaka contingentement any ambadika any fa tsisy miteny, ao koa ny kolikoly. Zao mbola nampiana an’itony sekoly mampianatra paramed maniry ohatra an’ny anana intony indray.

JOFA
JOFA
3 années plus tôt

L’expression « aza mba maray…… » en dit long.

kof
kof
3 années plus tôt

Désolé je vais être un poil long 🙂

Je pense qu’il faut raison garder et bien se garder de comparer le système de santé français à celui de Mada. C’est un peu comme organiser une course de 100m entre Usain Bolt et le champion de Mada du 100m et espérer que le champion de Mada puisse gagner à force de travail et d’effort sans d’abord battre le champion d’Afrique par exemple. Ou un combat entre Teddy Rinner et le champion de Mada de judo toute catégorie. Ou un match entre la dream team de basket US et l’équipe nationale de basket malgache etc… No way.

ça ne veut pas dire qu’il faut définitivement s’abandonner à la médiocrité. Nous avons la preuve avec la pétanque que nous aussi pouvons faire partie de l’élite mondiale. ça veut juste dire qu’il y a encore pas mal d’étape à franchir avant de tutoyer le système de santé français. Des étapes raisonnables et à notre portée.

Ce qu’il faudrait c’est comparer avec les pays de même niveau. Ou plus exactement avec les pays potentiellement de même niveau. C’est-à-dire globalement les meilleurs systèmes de santé en Afrique et dans l’océan indien. Alors s’il y a des actunautes qui habitent dans ces pays je serais curieux d’avoir leurs témoignages.

Raleva
Raleva
En réponse à  kof
3 années plus tôt

il ne faut rien comparer du tout. on part avec ce qu’on a. notez que la famille malagasy ne dispose pas d’un seul ariary comme budget de prévu pour la santé. c’est quand une personne est malade dans la famille qu’on cherche par tous les moyens ce qu’il faut faire (emprunter, vendre, quémander). donc en premier lieux, il faut dire à tout le monde que la santé a un prix « à prévoir ».
c’est comme l’Etat malagasy qui gère les dégâts cycloniques. navigation à vue.

F
F
Gold
3 années plus tôt

L’imagerie est une chose, le ou les plateaux techniques qui doivent aller avec est une autre chose.
Je sais par expérience que les médecins formés à Madagascar sont d’excellent praticiens. Et qui sont très appréciés en France (au moins métropolitaine).
Pas mal d’entre eux quittent le pays pour venir exercer Andafy, aidés en cela par la désertification galopante ici…
Nul doute qu’ils seraient tout aussi bons à Madagascar, mais dans une impossibilité pratique par manque d’accompagnement techniques.
Maintenant si cela peut vous consoler en France l’état des soins médicaux est en paupérisation rapide. La France rejoindra bientôt Madagascar aussi sur ce plan.
Et je vois arriver très vite le moment ou les assurances imposées aux malgaches venant en France ne seront accordées que si l’état de santé est bon et certifié par des médecins autorisés.
Tous semble se passer comme si les gouvernants de tous pays se donnaient la main pour négliger leurs populations…

ACTUTANA