« Mais pourquoi n’avez-vous pas réussi » ?

Je.. euh.. Non, rien

L’autre soir, je discutais avec un collègue de l’actualité en général, et de Madagougou en particulier, quand au détour de la conversation, il m’a soudainement demandé : « mais pourquoi votre pays est dans cet état là, pourquoi vous n’avez pas réussi » ? [sous-entendu à vous développer]

Estomaqué, je l’ai regardé pendant quelques secondes et dans ma tête, je me suis dis « mon dieu si tu savais… si tu savais que moi-même ça fait des décennies que je me pose cette question… et que je n’ai toujours pas la réponse à ce jour« .

Pourquoi Madagougou est-il certainement le pays le plus pauvre du monde, le plus misérable aujourd’hui ? Ce que l’on constate, ce sont les conséquences : un PIB nul et misérable, de la pauvreté partout, des infrastructures moyenâgeuses, pas d’eau, pas d’électricité… même pas un seul feu rouge dans un pays plus grand que la France et la Belgique réunis.

Oui ce sont donc les conséquences, les manifestations, l’expression de cette pauvreté… mais quelles sont les causes ? Pourquoi ? Ça vient d’où ? Avy aiza ?

Si on avait la réponse précise, le problème aurait été résolu depuis longtemps. Oui oui, s’il n’y a pas de solutions c’est donc qu’il n’y a pas de problème mais malheureusement, on sait bien qu’à Madagougou ça ne marche pas comme ça. Nous avons bel et bien un problème, on ne connaît pas les causes, et donc il n’y a pas de solutions non plus.

Fialonana eee (jalousie).. Ory hava-manana eee (haine jalousie)… Fihantsarambelatsia eee (hypocrisie).. Oui certes mais encore une fois, ce sont des manifestations, pas des causes. D’où viennent tous ces mauvais traits de caractère… qui nous caractérisent tellement bien ?

C’est peut-être génétique ? Ce cocktail de métissage détonnant avec ce mix d’ADN africain et asiatique ? Rigolez pas, si ça se trouve ça vient vraiment de ça ? Mais automatiquement, on peut rapidement objecter des contre-exemple car ce « métissage » n’est pas notre apanage dans l’océan indien, si on regarde la Réunion, l’île Maurice ou les Seychelles avec qui nous partageons certainement beaucoup de ce patrimoine génétique… autant de cousins qui eux sont à des années lumières loin devant nous.

Madagougou ne s’est pas développé à cause de la colonisation peut-on également entendre ici et là. Les Français nous ont divisé, pour mieux régner. Euh oui mais la liste des anciennes colonies françaises est longue comme le bras, et ils ne sont pas misérablement pauvres comme nous aujourd’hui, loin s’en faut.

Alors quoi ? Et bien encore une fois, si on avait la réponse claire, nette et précise, nous ne serions pas aussi misérables aujourd’hui. Ah oui, on parle aussi de l’incompétence et de l’incurie des dirigeants. Et bé, quelqu’un doit faire quelque part un élevage de chats noir alors, pour avoir eu autant de dirigeants aussi incompétents depuis 60 ans ?

Bref, et à moins d’un electrochoc massif, désolé mais dans 60 ans, en 2080, bah nous serons toujours aussi misérablement pauvres. Voire encore plus pauvres car si la démographie aura bel et bien explosé, nous serons toujours dans cette incapacité notoire de nous développer. Non, même pas un pays en voie de développement…

… mais un pays qui restera advitam sous-developpé. Ce n’est pas du gasy bashing mais une lecture froide et sans fard de l’avenir.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
45 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
mangableu
3 mois plus tôt

Défaillance de l’Etat.

Rahandy
Rahandy
En réponse à  mangableu
3 mois plus tôt

C’est le fameux moramora dans le processus de raisonnement et de choix, à la fois la vitesse, et la fermeté. Ce qui fait qu’on fait le mauvais choix, qu’on assume et subit facilement fa tsy maninona io. Et aussi l’absence de vision sur le long terme, le bout du nez petaka là

Soso
Soso
Gold
En réponse à  Rahandy
3 mois plus tôt

D’accord avec vous. C’est cet état d’esprit « moramora » qui nous empêche de nous développer. Jamais avec un gasy, on pourra être sure et confiante. Et ce n’est pas du gasy bashing car j’en suis une.

solofobe
solofobe
3 mois plus tôt

En réalité ce pays est tenu par une poignée de personnes sans foi ni loi et qui ont sévi depuis le départ du Vieux Tsiranana. Tant que ce clan est là il ne faut rien espérer car ils font et défont les dirigeants de ce pays. Un nom qui revient souvent en 1ere ligne dans l’histoire de ce pays c’est Astérix.
Tant que cette bande n’est pas démantelée, ce pays est vouée à la misère éternelle, et ne parlons même pas des victimes (foza) qui glorifient leur bourreau (rajoel) au lieu de les amener à l’échafaud ou à la guillotine et qui seront toujours sous l’emprise des beaux parleurs qui les rendront encore plus misérable qu’ils ne le sont déjà.

carole
carole
Gold
En réponse à  solofobe
3 mois plus tôt

si cette poignée peut se permettre tout cela, c’est par ce que le reste de la population est trop nulle pour contester et réagir. Des analphabètes ne pourront jamais comprendre ce qui se passent.

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  elman
3 mois plus tôt

ça devrait être LA réponse à la question de votre collègue et à tout (les gougous) le monde. Il faut partir même avec rien ou très peu.

Banksybeat
Banksybeat
3 mois plus tôt

Il y a plusieurs facteurs mais, historiquement, les régimes qui ont réussi à discipliner avaient plus de succès (Royauté, Protectorat, 1959-1972, 2002-2009). Maintenant, l’orgueil bien calculé n’est pas toujours une mauvaise chose, mais nous avons tendance à classer de « matikambo » tout ceux qui essaient de s’en sortir sans l’approbation de leur entourage.

Banksybeat
Banksybeat
3 mois plus tôt

L’esprit de compétition, la culte de l’excellence et le mérite n’existe plus dans le système scolaire et l’administration. Ils sont remplacés par du « Ikotofetsy sy Imahakà » institutionnalisé.

Soso
Soso
Gold
En réponse à  Banksybeat
3 mois plus tôt

DJ qui devient président. Un humoriste et chanteur qui deviennent des DG. Des universitaires qui deviennent des chauffeurs de taxi.Des professeurs d’université qui sont sous l’ordre d’un président n’ayant jamais fréquenté l’université….Juste le monde à l’envers.

mpijery
mpijery
En réponse à  Soso
3 mois plus tôt

C’était inéluctable à partir du moment où on exige le Bacc pour un poste d’agent de sécurité dans une offre d’emploi par exemple

Coco
3 mois plus tôt

Hormis, les éternelles raisons souvent évoquées, un niveau d’éducation en baisse (écoles publique), une forme de blocage dû à l’omni présence des réligions, un part de nombrilisme qui fait qu’on est plus centré sur soit et qu’on se complait avec ce qu’on fait au lieu de comparer avec ailleurs pour se hisser vers le haut.

Il y a aussi cette fièreté et l’orgueil de ne jamais se remettre en cause (il y a bien des domaines – agriculture/artisanat par exemple – où les gens refusent des nouvelles techniques parce qu’on a toujours fait comme ça).

Coco
3 mois plus tôt

Juste une anecdote. Au moment où les colons – premiers habitants – ont posés les pieds sur Maurice, Réunion ou Seychelles (plus ou moins la même période), Madagascar avait déjà une civilisation et une structure sociale à travers ses différents royaumes. C’est dire la stagnation si on fait une comparaison aujourd’hui (rien que pour Tana par rapport aux superficies de ces pays).

idefix
idefix
Gold
3 mois plus tôt

Luc 6-20 Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous!
Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés !
Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie !…

Donc la seule solution viable: Y’a pu qu’à mourir 😛

mpijery
mpijery
En réponse à  idefix
3 mois plus tôt

Assez tentant mais après avoir écouté une chanson de Princio (titre: paradisa) pas plus tard qu’hier, je me dis qu’il vaut mieux rester vivant encore un peu 😛

Nasser
Nasser
3 mois plus tôt

Moi je trouve que le problème de ce pays repose sur ses dirigeants et du clan qui se constitue autour, c’est un clan d’intérêts qui pour beaucoup ont toujours été là depuis plusieurs générations.

Ces gens là tuent l’intérêt général du peuple.

Quand il y a un problème quelque part, même dans les entreprises, c’est souvent les chefs qui sont mauvais.

La France était un pays pauvre avant, mais il y a des hommes et des femmes qui ont décidé de changer ce sort. Je pense par exemple à l’architecte du roi qui faisait tout pour avoir des résultats contre la misère du peuple. Il était plus actif que le roi lui-même.

Pareil pour le petit village de pêcheur Singapour transformé en puissance mondiale du commerce.

Tant que les dirigeants malgaches s’appellent Rajoelina, Ravalomanana,Ratsiraka et compagnie. Ce pays ne changera jamais, il faut des décideurs de qualité pour changer un pays au rang mondial de la réussite. Et ce décideur n’est pas seul à faire les choes tout ce qui lui entoure doit aussi être irréprochable et capable.

A l’Independence selon un documentaire que j’ai vu récemment Madagascar ne comptait que 6 millions d’habitants, l’équivalent de la population d’Antananarivo maintenant. Les présidents qui se sont succédés ont tous été médiocres car ils n’étaient pas capables d’ avoir des résultats positifs et forts sur le terrain en ce qui concerne la création de richesse au bénéfice progressif du peuple.

Moi je ne table pas trop sur la mentalité comme frein au développement même si ça a une influence.

Mais quand les sous dans les poches des gens augmentent, la mentalité changera mécaniquement, même s’il faut attendre une à deux générations (pour faire disparaitre totalement les mentalités comme les vols et tia kely par exemple).

Modifié 3 mois plus tôt par Nasser
Hary
Hary
En réponse à  Nasser
3 mois plus tôt

Je partage votre analyse.
Il faut des dirigeants du niveau de l’empereur Meiji , de Mr Lee kuan Yew ou encore du roi Adulyadej pour shifter le pays hors de la misère.
Pour l’instant nos dirigeants sont à des années lumières de ce niveau.

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  Hary
3 mois plus tôt

ou du genre Nasser du post ci-dessus.

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  Nasser
3 mois plus tôt

Bon analyse mais faîtes de la politique ou dirigez une organisation de plus de 50 personnes à qui vous prenez des sous, pour voir un peu votre faculté à dépasser le real politik et ces dirigeants que vous avez classé médiocres.

Nasser
Nasser
En réponse à  zo.zefa
3 mois plus tôt

Ceux qui ont réussi ont aussi confronté le real politik.Le terme Médiocres est synonyme de résultats,surtout sur le long terme.

Alain Rajaonarivony
3 mois plus tôt

Destructuration psychologique des Malagasy depuis 1896. Toute culture possède des mecanismes internes de pouvoir, de contre-pouvoir et de valeurs morales à respecter impérativement, qui évoluent en douceur. Les Français se sont attachés à détruire systématiquement et violemment tout cela pour enlever toute référence à la royauté et à la culture afin d’assoir leur autorité (contrairement à d’autre pays africains, Madagascar était déjà organisé comme un état). D’où la désacralisation systématique de tout ce qui était fady, l’humiliation de la Reine et des Andriana, une pseudo-laïcité (que même les Français ne respectent pas) quand on sait combien les Malagasy sont croyants… La greffe n’a pas pris. Soit, on intègre parfaitement les 2 cultures, soit, on est perdu.
Résultat : ni Gasy, ni Vazaha. Mai 1972 est le pur produit de ça. Sur des problèmes intérieurs légitimes, on a plaqué Mai 68 et la mode (à l’époque) de l’intellectualisme pseudo-marxiste des Bobo de St-Germain. Depuis, on coule…
La solution : retour aux fondamentaux qui passe par l’éducation.
Le problème des Gasy n’est pas économique, ni politique mais moral et psychologique.

mangableu
En réponse à  Alain Rajaonarivony
3 mois plus tôt

Bref, on est déculturé.

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  mangableu
3 mois plus tôt

Résultat de l’acculturation ?

mangableu
En réponse à  CLAUDE
3 mois plus tôt

Oui, on ne sait plus sur quel pied danser en fait. Quand j’avais evoque cette idee lorsque j’etais a l’universite, tout le monde etait contre moi, alors que moi je voyais que c’est vraiment cette deculturation qui pose probleme a Mada car on n’a plus une base solide pour debuter en voulant renier notre racine et on ne sait trop ou l’on va a vouloir copier ce qu’il se passe ailleurs.

Hary
Hary
En réponse à  Alain Rajaonarivony
3 mois plus tôt

Concernant l’éducation , on devrait professionnaliser davantage les jeunes dès le plus jeune âge.
Il faudrait mettre en place (à grande échelle) des structures de formation de technicien spécialisé dans l’agriculture, le BTP , le coding , la chimie etc .

L’éducation ne répond pas aux (futurs) besoins du pays .
Lorsqu’une entreprise étrangère s’implante chez nous , elle a du mal à trouver les compétences localement.
L’Allemagne a misé sur l’éducation technique des jeunes et elle est toujours le n°1 en Europe dans l’industrie.

Nasser
Nasser
En réponse à  Alain Rajaonarivony
3 mois plus tôt

« Le problème des Gasy n’est pas économique, ni politique mais moral et psychologique. »

Je ne suis pas d’accord avec vous car le moral, la psychologie, la culture c’est le politique qui peut décider et faire changer la donne sur tout ça, donc le problème est avant tout la qualité des dirigeants.

A une époque donnée les dirigeants politiques ont donné la voie à suivre, montrés ce qui est important concernant la culture, moral et psychologique, aux Etats-Unis, Angleterre, en Afrique (Ghana,Rwanda).

veritas
veritas
3 mois plus tôt

Moie je pense que lme problème de Madagascar ce sont les malgaches eux mêmes,trop occupés à penser à l’eau-delà au lieud e se préoccuper d’ici bas.On fait trop d’enfants et surtout l’indiscipline est la règle donc on peut changer de dirigeants autant qu’on veut mais si’il y’a pas un changement de mentalité hélas en 2080 rien ne changera.

zafimbaza
zafimbaza
En réponse à  elman
3 mois plus tôt

Mais il n’y a pas que la zézette et l’alcool dans la vie . Ils peuvent élargir un peu
leur recherche .

mpijery
mpijery
En réponse à  elman
3 mois plus tôt
  • Lalina ity ramatoa a
  • Tena henjana izy ity rangahy a
mpijery
mpijery
En réponse à  veritas
3 mois plus tôt

Même avec tant d’indiscipline, des dirigeants fermes pourront venir à bout s’ils ne se versent pas dans le populisme. Donc c’est bien un problème de dirigeants, les mentalités changeront progressivement

CLAUDE
CLAUDE
Gold
En réponse à  veritas
3 mois plus tôt

Pour la plupart des malgaches, quand une femme est enceinte c’est tout simplement un « fahasoavana avy @Andriamanitra »

mangableu
3 mois plus tôt

Le grand problème que je vois aussi à Mada c’est qu’on ne nous laisse pas la chance d’exploiter notre potentiel individuel, notre créativité, tellement tout est institutionalisé qu’il n’y a plus place au savoir-faire. Sans cela, comment pouvons-nous ameliorer les choses et “batir” quelque chose d’important?

Rasendra
Rasendra
3 mois plus tôt

Une poignée de personnes de bonne volonté, de tous horizons, avec une vision commune peuvent parfois suffire, avec un peu de moyens. Un leader incontesté, suivi à la vie à la mort par 10 autres. Parfois, il faut être prêt à éliminer les fanetry be ….

zo.zefa
zo.zefa
En réponse à  Rasendra
3 mois plus tôt

on en avait déjà un leader mais contesté par des fanetry et par un fanetry ngonda be actuellement (qu’il faut éliminer bien sûr). Patience.

carole
carole
Gold
3 mois plus tôt

A mon avis, c’est l’éducation. Trop de personnes illettrés et presque illettrés à qui toute évolution est impossible. Les messages sur les améliorations des pratiques agricoles ne passent pas, sur la préservation de l’environnement et sur la nécessité d’envoyer les enfants à l’école. Ceci est exacerbé par la culture, le kolotsaina (fihavanana à la con, fandeferana, etc.).
En ce moment, des sensibilisations sont faites pour les jeunes mères et les mères en général pour une alimentation équilibrée des enfants et de la famille. Izany avy aza tsy hay.
Sensibilisation sur les défécations à l’air libre, les feux de brousse, le planning familial, etc.
Et la plupart sont à ce stade d’ignorance, d’incapacité d’analyse, d’absence de toute vision de long terme.

Hary
Hary
En réponse à  carole
3 mois plus tôt

Je suis d’accord avec vous .
Mais la sensibilisation a des limites car des incultes resteront incultes si ils ne veulent pas évoluer .
L’Etat Malagasy doit être ferme et obliger ces gens à aller vers le progrès.
Il faut mettre en place des lois dans ce sens et si besoin envoyer les gens en prison si ils ne respectent pas .
L’Etat doit leur faire comprendre que tant qu’ils gardent ces pratiques du moyen âge et bien ils resteront un frein au développement du pays .
La Chine l’avait fait il y a + de 60 ans et les descendants des anciens paysans illettrés sont aujourd’hui devenus des level 5 dont le pouvoir d’achat est supérieur à l’occident.

Hary
Hary
En réponse à  elman
3 mois plus tôt

C’est vrai .
C’est la condition nécessaire à tout développement.

carole
carole
Gold
En réponse à  Hary
3 mois plus tôt

oui. Il y a bien la loi mais personne n’applique. Certains parlementaires en mal de populisme encourage les migrants à s’installer et défricher une forêt protégée par exemple.

ACTUTANA