Mouais, c’était facile de louer les combattants de 1947

Et vas-y qu’on les évoque, qu’on utilise leur combat pour bien se faire mousser au passage avec des mots clé comme “tolona“, “fanavotana” et toussa.

Quelqu’un s’est posé une seule seconde la question de savoir ce que ces combattants de 1947 diraient, s’ils voyaient l’état du pays aujourd’hui, 75 ans plus tard ?

Sun above, je serais l’un de ces combattants de 1947 je dirais “mais allez tous vous faire fou*tre LLNBVY” 🙂

Non mais sérieux vous avez vu l’état dans lequel vous avez mis le pays ? On aurait su ça il y a 75 ans non mais sérieux on n’aurait pas risqué notre peau ni nous faire fusiller dans un misérable wagon du côté de Moramanga, tout ça pour que des crétins comme vous bousillez le pays 75 ans plus tard ?

Non, on aurait déposé les armes et laissé la France développer ce pays, vous mettre au pas pour bosser, des routes, de la sécurité, de la santé, de la sécurité sociale et un smic à 4 000 000 ar …par mois.

Ils n’auraient pas eu tort les ancêtres. Aujourd’hui ça se targue d’être indépendant et “souverain” mais ça pourrait aussi se targuer d’être le pays le plus pauvre au monde oui.

Un pays et son cortège de Rasanjy, d’hypocrites, de haineux et de jaloux, lol. Une belle brochette (kéré kéré) d’orgueilleux, de ory hava manana, de dedakistes et de weraweristes

Et toujours avec cette petite mentalité de derrière les fagots, de “tu veux aller où toi, redescend plutôt dans le panier“, et on en passe.

Les propos sont durs ? Je vous autorise à me contredire et à me dire où est-ce que j’ai faux. Bah non j’ai faux nulle part, io izy io.

Oui oui, tapohany ny any andafy me cracheraient ces haineux mais au moins moi j’ai un fiainana tsotra, milamina et mirindra.

Avec de vrais dirigeants, pas avec des tontakely et des mafieux aux commandes. Avec une population normale, avec des gens normaux qui vivent leur life, qui s’occupent de leur life, pas de celle des autres.

En fait je pense aussi que c’est votre par*touze villageoise qui a pourri les mentalités comme ça. Toujours les uns sur les autres, 24/7/365, à s’epier, à se monter le chou pour des pecadillles. Évidemment, pas de routes, pas d’axes de communication, pas de transport pour se barrer facilement, le résultat est effroyable après 75 ans.

Madagascar est devenu indépendant mais le Malgache n’a jamais réussi à être indépendant dans sa vie. Il est enfermé dans un carcan, enchaîné et condamné à avoir une vdm. Puis ses enfants. Et ses petits enfants.

Et ce n’est pas seulement 75 ans de retard que l’on a à rattraper. Vu que l’on a mis à profit ces 75 ans pour creuser encore et encore, là on a atteint le Moyen-âge. Matériellement. Spirituellement.

Pov ne m’en voudra d’emprunter ses caricatures, tellement à propos

Et la mauvaise nouvelle c’est que ça continue toujours de creuser.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires