Ouiii, venez étudier en France

Ouiii, venez étudier en France

Aaah, étudier en France, le Graal pour beaucoup d’étudiants à Madagascar 🙂 Un salon « Etudier en France » existe même sur le sujet, cap sur l’Alliance Française d’Andavamamba ce jeudi 18 janvier 2018 pour la première journée et qui, je l’annonce tout de suite, a connu une affluence monstrueuse !

Cliquez sur les numéros ci dessous pour passer à la page suivante

elman

elman

Digital Native Allez on y croit !

Souscrire
Me notifier des
guest
Le formulaire de commentaire recueille votre nom, email et contenu pour nous permettre de garder une trace des commentaires placés sur le site. Veuillez lire et accepter les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de notre site Web pour publier un commentaire.
71 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Mpankafy

Misaotra anao nizara Elman!mankafy ny rehetra vokarin’ny site fa tsy mbola ni-commente raha tsy izao.

despote

Etudier en France est certes le graal pour les étudiants malgaches, mais c’est une solution surtout réservée aux élites. Outre les contraintes administratives (obtenir son visa, passeport et autres paperasses), il faut détenir au moins une somme de 2000 euros sur son compte bancaire, avoir de la famille là bas pour l’hébergement. Ce qui n’est pas donné à tout le monde. Et la facture sera encore plus salée pour les non-boursiers. Comptez en moyenne 2500 euros pour les frais d’études.
Une alternative moins connue et très abordable existe pourtant : l’enseignement à distance de Campus France. L’étudiant reste dans le pays, et économise donc sur de nombreux postes (frais d’avion, hébergement, passeport, Visa, etc.), alors que les frais de scolarité sont plus ou moins accessibles, même pour la classe moyenne. Environ 800 euros pour une année de scolarité, soit trois fois moins cher qu’en France. Le diplôme obtenu est homologué par l’Université française choisie.

veritas

C’est bien de vouloir mais il faut surtout pouvoir le faire et surtout obtenir un visa schengen si dur a obtenir.

mclient

mais qui veut accueillir des cancres?




mclient

tant pis pour eux. mais, d’un autre côté, le diplôme n’est pas vraiment indispensable pour réussir dans la vie. non! je ne nommerai personne 🙂

mclient

🙂

Raleva

Non, la plupart du temps les cancres arrivent à franchir les frontières plus vite que le reste de la troupe.

zo.zefa

roses, les roses, c’est toi?




mclient

beaucoup d’appelés mais peu d’élu 🙂

zo.zefa

Il suffit d’être réfugié(e), Schengen ou pas ***hole.

ndrema

« Rien ne se perd tout se transforme » il va falloir trouver des euros et des dollars de biznà en tous genres pour espérer former son rejeton à l’étranger. Bon courage à tous qui n’ont pas la chance d’avoir un poste qui permet d’être rétribués à 70.000 euros ou 30.000 euros pour un seul dossier

[…] Source : Actu Tana […]

Ardine

Finalement, étudier en France est accessible à tous lorsqu’on a un bon niveau mais l’éternel problème ce sont les frais de séjour. Les droits universitaires coûtent aux environs de 200€ par exemple pour entrer en IUT, mais après il y a le loyer, la bouffe, le transport, etc. Je m’attendais plus à un bon plan de bourse dans ce salon 🙂

F

En 2014 le cout annuel d’études supérieures en France était estimé à 13k€.
Avec cependant de larges variations selon l’établissement et la ville…
Et la France était septième dans la liste des pays les plus chers pour des étudiants étrangers.




Raleva

mayotte ?

Raingoro

Il faut une preuve que l’on peut faire un virement mensuel de 650€.

mclient

facile si on peut obtenir le poste vacant de Arfa.

Ardine

hahaha

kof

De mon temps (années 90), c’était encore abordable (loyer dans un foyer étudiant 500-600Fr (moins de 100€), bouffe qui défie toute concurrence à la cantine du foyer et au resto U, frais d’inscription (à la fac) pas trop cher etc… Travail saisonnier l’été + travail au temps partiel pendant l’année (quelques heures/semaine, en demandant une dérogation à la préfecture car en tant qu’étudiant étranger on n’avait pas le droit comme ça de travailler dans l’année) suffisaient amplement à financer tout ça sans que les parents soient ruinés. Bon évidemment là je parle de l’étudiant qui en veut, sacrifiant ses vacances et ses temps libres pour gagner des sous et qui s’arrange pour ne pas décrocher dans les études… Maintenant tout est au moins 2 fois plus cher et plus compliqué…




kof

Voilà 🙂

mclient

bref, le parcours du combattant 🙂

Raleva

Des Arfa en puissance alors.

F

Bons conseils, mais a relativiser car de plus en plus un projet bien élaboré est de plus en plus pris en compte. L’adage une tête bien faite est privilégiée par rapport à une tête bien pleine.
La poursuite d’études sans vouloir réellement les rattraper est évitée.
Combien visent un doctorat, voire plus d’un, dans des secteurs où il n’y aura jamais d’embauche !
Question vache : un ingénieur docteur en urbanisation aurait-il un travail à Madagascar ?




F

D’où le qualificatif de la question… Avec hélas en filigrane

Raleva

Si, si, pour arranger un peu la réunion kely ou la petite vitesse par exemple.

mclient

oui si vous porter la bonne cravate.

zo.zefa

bleue?

mangableu

En tout cas, ceux qui sont partis bosser à l’etranger doivent obligatoirement trouver un petit boulot pour (sur)vivre; bref un apprentissage à la vie active.




F

Cela porte le nom d’alternance…

mclient

l’idéal pour moi. on ne reste pas au stade de la théorie.

F

Des textes sur le statut des élèves en formation en alternance sont disponibles sur de nombreux sites (français) des jeunes comme la plupart des actuanautes pourraient pendre le zébu par les cornes, ou bien les zébus par les c****es et faire en sorte que le statut soit défini.
A noter qu’en France les alternants ne dépendent pas du MEN mais du ministère du travail…




mclient

souhaitons lui bonne chance!

mclient

une personnage très connu dans le domaine du TIC. mais je n’ai pas eu l’honneur de le connaitre personnellement.

Raleva

Savez-vous qu’il y a des apprentis en entreprise qui paient pour être acceptés? Alors, de là à imaginer qu’ils seront payés un jour, c’est encore assez loin.

zo.zefa

d’Ambohimalaza?




mclient

on les prend comme de stagiaires!

F

Il y a aussi une protection des entreprises.
Mais c’est surtout une question d’ouverture d’esprit des responsables d’entreprises.
La mentalité Monsieur l’Ingénieur a la vie dure.
Et beaucoup n’acceptent que le diplôme d’ingénieur (de leur école) et n’apprécient guère le titre d’ingénieur !
La protection de l’apprenti est aussi et surtout un cadre décrivant les obligations du candidat.
La grosse différence entre élève et apprenti est le statut salarié de ce dernier : plus de vacances mais un salaire… dur a accepter pour des jeunes ex de l’EN 🙂

mclient

oui mais en attendant la sortie de cette loi, que fait-on?




mclient

une autre voie (pas accessible pour tout le monde hélas):
étudier dans ces écoles agréés avec programme français . vous aurez un bac français qui est un atout considérable.

Ardine

Il y a certaines écoles d’expressions françaises avec des frais de scolarité plus accessible qui présentent leurs élèves en tant que candidats libres.

Jojo

Ndryyyy, mon pays est tellement merdique que tout le monde aimerait s’en aller ailleurs pour de meilleurs horizons… c’est triste, c’est honteux

F

Un gros problème est que par bien des aspects la France devient de plus en plus merdique. C’est mon avis et je le partage. Et le phénomène envahi d’autres pays européens.

Jojo

Eh oui




ramatoa

pour le choix d’université, il y a beaucoup d’université qui ne figure pas dans la liste des universités de campus France à Madagascar or le passage par le campus france est exigé par la demande de visa étudiant si pour la France.

kof

Je ne suis pas loin de penser que si on a un bon niveau scolaire et des moyens financiers permettant d’étudier en France, il vaut mieux étudier dans un institut ou école supérieur privé réputé à Mada que venir s’embourber dans des études universitaires « moyennes » et « aléatoires » ou des écoles privées « ruineuses » en France.

rnaivos

Et je dirai même plus, vaut mieux commencer ses études supérieurs à Mada dans une bonne école université (ISCAM, ISPM, ICM, ENI, PALYTECHNIQUE …..) et partir à l’étranger pour un master.
Les jeunes sont plus matures, s’adapte facilement, et surtout qu’à ce stade les études sont plus courtes donc moins onéreuses.

Si on performe dans les études à Mada, un Master en France ne sera qu’un jeu d’enfant.
Le souci c’est que les jeunes d’aujourd’hui, veulent avoir tout et tout de suite sans mesurer l’impact aussi bien pour les parents et pour eux même.

F

Je sais qu’admin n’aime pas trop les URL’s mais je vous livre ici deux type de sites dignes de confiance pour choisir une école de commerce ou d’ingénieurs.
https://www.dimension-commerce.com/diplomes-ecoles-commerce-vises-par-l-etat/578
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20256/liste-des-ecoles-d-ingenieurs.html

Ce sont des données véritables car visées par l’état.
Actuellement et depuis 2008, la situation des écoles de commerce est délicate. Elles ont subi le contre coup de la crise financière mondiale.
Et une grande majorité a été crée pour profiter des 32 milliards d’euro consacrés à la formation en France. Pour des commerçants « nés » il y a des parts de ce gâteau à prendre, avec le plus grand sérieux bien sûr et une très bonne efficacité.

TheWatchDog

J’aurai parfaitement pu aller étudier en France, mais je ne l’ai pas fait. Il y a d’autres horizons tellement plus intéressants (même les réfugiés syriens le savent, ils n’ent font qu’une terre de transit …) Un conseil: si vous tenez vraiment à débuter vos études universitaires à l’étranger, commencez par un pays « intermédiaire » tel que l’Afrique du Sud, la Malaisie ou Singapour. Cela vous facilitera l’accès au Royaume-Uni, à l’Australie, à la Nouvelle-Zélande, aux Etats-Unis et au Canada, etc. par la suite. N’oubliez pas (n’en déplaise à certains qui liront) les diplomes anglosaxons sont plus prisés dans le monde que les diplomes français. Un simple exemple: entre un diplomé d’une université française et un diplomé d’une université allemande, l’entreprise suisse privilégiera le sortant de l’université allemande …




F

Vous semblez ignorer que la plupart des diplômes français n’ont pas d’équivalents en Europe et aux USA/Canada. C’est le cas surtout pour certains diplômes universitaires et les diplômes d’ingénieurs.
La France n’a pas encore complètement adopté le système LMD…
De plus en plus d’écoles ajoutent le bachelor qui est reconnu dans les pays Européens et Américains.
J’ai bossé pendant 30 ans pour une boite américaine qui avait appris à connaitre les talents d’ingénieurs de diverses écoles françaises et les appréciaient beaucoup.

Feng Chou

Facebook vient d’annoncer que leur bureau parisien sur l’intelligence artificielle va doubler, et que FB va investir 10 millions de $ pour former des specialistes du numérique.
Il n’y a donc pas que mon ex employeur qui reconnaît la valeur des diplômés français.

zo.zefa

La Suisse est neutre (à prouver, porofoy amiko ny tantara hoe.), donc comme gruyère elle a choisi..un couteau suisse.

Debile Profond 2.1.5 ™

hors sujet, juste pour rire ! 🙂
https://goo.gl/Cqmxp4

Feng Chou

L’esprit belge vous a inspiré….

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!