Passer directement du Moyen-âge au XXIè siècle ?

Ça vous rappelle quelque chose ?

Gné ? Oui, il y a quelques jours je suis tombé par hasard sur un tweet du premier édile de la Capitale, qui avançait donc en substance qu’il souhaitait faire passer Antananarivo du Moyen-âge … au XXIè siècle.

Euh oui l’intention est louable mais nous l’avons déjà vu, dans le cadre de la digitalisation par exemple, c’est tout simplement de l’utopie.

Et en poussant la réflexion encore plus loin, c’est en fait valable dans n’importe quel domaine.

Faire un bond de 400 ans en avant, d’un simple claquement des doigts ? Vous avez vu le film les Visiteurs je pense ? Vous vous rappelez de Jacouille et de son maître, venant du Moyen-age et atterrissant au XXè siècle ? Le décalage ? L’anachronisme ?

Et partant de cette fiction, vous voulez en faire une réalité au pays ? Malheureusement même pas en rêve comme diraient les jeunes.

La civilisation, la modernité, le progrès, la technique et tout ça, c’est pas tombé du ciel comme ça. Ça s’est construit au fil du temps, petit à petit, couche par couche. Chaque génération a amélioré la précédente, on avait un existant, la génération suivante l’a amélioré, et ainsi de suite.

Et cet héritage s’est ainsi transmis comme cela, patiemment. Il y a quelques années, wow 4 ans déjà, je vous avais emmené visiter le musée des arts et des métiers ici à Paris et cette visite illustre parfaitement ce que je viens d’écrire : on est parti d’instruments archaïques pour en arriver aux fabuleux outils du XXIeme siecle.

Et donc vous pensez qu’il suffit de débarquer comme une fleur, et de s’approprier, de copier-coller ces outils modernes pour que ça marche ? Vous avez maintenant votre réponse au vu de la situation actuelle.

Madagascar n’a rien construit du tout ces 60 dernières années. En 2022, des pans entiers du pays vivent encore comme en 1960. Pis, ça a même régressé .. vers le Moyen-age.

Regardez votre Etat-Civil tenu par des scribes, comme les moines au Moyen-Age. Regardez toutes ces machines à écrire encore en activité dans l’Administration, dans la Police. Admettons que nous ne disposons même pas des fondamentaux, électricité, eau, et vous voulez plonger directement au XXIeme siecle dans ces conditions ?

Et bien ça donne le carnet mpokotany “digitalisé”. Citez-moi un seul avantage, une seul intérêt que présenterait ce carnet par rapport à l’ancienne version, dans un pays sans électricité, sans lecteur pour les lire ?

Tout est obsolète à Madagascar. Aucun secteur ne s’est modernisé, on s’est toujours contenté du “tant que ça marche, pourquoi y toucher” ?

Personne n’a eu cette vision que la population allait augmenter, que les utilisateurs allaient augmenter, que les besoins allaient augmenter.

Regardez les vieilles photos d’il y a 50-60 ans.. oui les routes dans la Capitale étaient quasiment vides, surdimensionnées à l’époque.. et complètement saturées aujourd’hui.

Dernier gros problème : cette population continue d’augmenter exponentiellement. Je vous laisse imaginer l’apocalypse qui s’ensuivra.

Donc au lieu de rêver à débarquer directement dans le XXIeme siecle, commençons déjà par les basiques : prendre son angady pour aller planter du riz, puis se mettre autour de la table pour vraiment réfléchir à ce qu’il y a de prioritaire, urgent et important à faire.

Malheureusement, vos dirigeants actuels ont montré qu’ils étaient dans l’incapacité de suivre cette sage démarche, et préfèrent aller se fourvoyer dans des ouvrages et des réalisations totalement hors-sujet.

Ma vision ? Dans 50 ans, Antananarivo ne sera plus qu’un immense cloaque avec multiplication des bidonvilles et un taux de criminalité record. Le reste du pays, lui, sera toujours comme au .. Moyen-Age.

Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
angady
angady
9 mois plus tôt

il faut tout de même avouer que des efforts ont été déployés pour digitaliser, mais Dieu, qu’on se gourre tellement là-dedans. je m’explique: dans les années fin ’90-2000 on nous avait dit que l’heure n’est plus aux machines à écrire mais aux ordinateurs. et oui, on a mis la belle machine administrative à l’oeuvre pour en acquérir et moderniser les bureaux du fanjakana et ses ramifications. mais après, à quoi ça sert selon vous? exactement la même chose qu’avant, sauf que maintenant, c’est plus complexe (au lieu de machine + papier, on a tout le kit d’ordi avec imprimante et tout le tralala) et coûte 20 fois plus cher. donc, rentabilité négative, de la confiture jetée aux cochons, sans vouloir être méchant.
et ça, c’est un cas qui semble anodin, mais c’est à l’image de tout le reste: on nous fait croire que c’est le matos visible au bout de la chaîne qui importe et on s’empresse de mettre son argent dedans pour donner l’impression qu’on fait bien le travail. et aucune sinon très peu de réflexion sur ce qui est de la gouvernance, de l’amélioration continue, des processus clients, etc. au bout du compte, on reste dans une mentalité moyenâgeuse mais avec des outils du XXIè. et ce qui m’inquiète le plus, c’est que rien ne laisse présager que ça va changer bientôt.

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires