Projetons nous dans quelques semaines

Mince, j’aurais du écouter l’elman et me barrer tant que je le pouvais encore

Bah oui, gouverner c’est prévoir non ? Et comme vos super dirigeants ont un peu la tête sous l’eau ces temps ci, en devant jouer aux pompiers en permanence, ils ne doivent plus trop avoir le temps de penser à l’avenir. Ni de la préparer.

Nous allons donc le faire à leur place, gracieusement et gratuitement, et vous refiler quelques conseils de bon aloi.

Une petite piqûre de rappel pour commencer : reprise économique post-covid + guerre en Ukraine = hausse sans pareil des prix ET pénurie en perspective de beaucoup de produits.

De ce constat naît une première évidence : si vous avez la possibilité de stocker aujourd’hui, alors faites le. Car dans quelques semaines, les produits auxquels vous êtes habitués soit disparaîtront des étals, soit seront proposés à des tarifs stratosphériques. Et quand je dis stratosphérique c’est vraiment stratosphérique.

Je sais pas moi. Vous vous imaginez votre huile de tournesol potentiellement à 50 000 ar le litre ? Ou encore votre petite bouteille de gaz de 9 kgs à … 200 000 ar ?

Le gasoil à … 6 ou 7 000 ar ? Le riz, le blé, la farine qui eux aussi verront leur prix crever le plafond ?

Les prix de certaines denrées, de beaucoup de denrées, feront donc qu’ils deviendront automatiquement des produits de luxe, eu égard à votre faible pouvoir d’achat. Mais comme cela n’intéresse pas les importateurs d’importer des produits qui ne se vendront pas et bien.. ils ne les importeront plus. Comme double peine, avec la pénurie physique de certaines matières en Ukraine, on ne peut pas faire mieux.

Donc je le répète : si vous avez la possibilité aujourd’hui de faire un stock de vos produits habituels, alors faites le.

Tu es gentil l’elman mais avec la misère aujourd’hui, vivre “normalement” est déjà un luxe. Donc constituer un stock ? Même pas en rêve.

Ah la la, dans ce cas votre avenir est vraiment mal barré, désolé d’être encore le messager des mauvaises nouvelles. Vous m’auriez suivi sérieusement il y a 5 ans vous aurez déjà votre petit terrain à vous sur lequel vous aurez votre petit studio aujourd’hui, donc plus de loyers.

Vous auriez déjà aussi vos rizières, qui vous évitent d’acheter votre petit vary gasy. Au contraire, comme vous en produisez beaucoup, non seulement vous assurez votre autoconsommation mais vous pouvez en revendre, donc gagner de l’argent.

J’aurais encore été à Madagascar, je suis sûr que je vous aurai bassiné avec mon puits, le mecaniser avec une pompe solaire, les différentes possibilités de filtrer l’eau pour la rendre potable. En parlant de solaire, mon installation qui serait évidemment au top niveau.

Du coup autarcie totale en eau et électricité, gros bras d’honneur pour la Jirama et son service… comment dire…

Ah la la il est pénible d’avoir toujours raison. Et bah oui, il suffisait de prendre son angady, sa b*te et son couteau dès le premier jour de son mandat, d’aller cultiver du riz ainsi que d’autres bidules et trucs, et votre situation aurait été bien moins apocalyptique aujourd’hui.

Bref, vous n’aurez hélas que les dirigeants que vous méritez. A notre tour donc de lancer ironiquement aujourd’hui un “f’anga colisée, stade de foot et téléphérique azo hoanina” ? Je ne sais pas si je comprendrai un jour mais ce dont je suis sûr, c’est qu’en attendant ce fameux jour, vous êtes manenganiny.

Hélas, mahaiza mihonona tompokolahy sy tompokovavy.

Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil info

Commentaires

Voir d'autres articles