Qu’avons-nous fait de cette « indépendance » ?

Mayonnaise maison : j’avoue, c’est l’une de mes petites spécialités

En cette veille du 61ème anniversaire de notre accession à cette fameuse indépendance, 61 ans plus tard, il n’est pas du tout incongru de porter un regard sur la situation actuelle.

Je ne vais pas résumer l’Histoire de ces 61 dernières années, c’est totalement inutile car il existe bon nombre d’excellents ouvrages sur le sujet, depuis la présidence du premier PRM, en l’occurrence Philibert Tsiranana, jusqu’à nos jours, en passant par les dérives marxistes socialistes.

Ce qui est autrement plus intéressant, c’est de considérer la situation, l’état du pays en 2021. Sur le plan économique, il n’y a pas eu de miracle : nous figurons aujourd’hui dans le top 5 des pays les plus pauvres du monde, si ce n’est le plus pauvre, depuis la crise du covid19. Un PIB par habitant en perpétuelle baisse depuis un demi-siecle, c’est tout simplement incroyable.

Une population en augmentation constante mais qui ne produit pas grand chose : pas de création de richesse, pas de création de valeur ajoutée, les chiffres découlant sont impitoyables ! Vivre avec 1€ et des poussières par jour ou encore 40€ par mois, en 2021, ça c’est réellement effroyable.

Du coup, du fait de cette incroyable pauvreté, la spirale de la descente aux enfers s’est elle aussi accélérée. Aucune infrastructure digne de ce nom, aucune urbanisation, aucune extension de la Capitale, aucune répartition spatiale de la population sur une superficie plus grande que la France !

C’est effarant de voir toute cette plèbe grouillante qui s’empile les uns sur les autres à Antananarivo, pauvres, misérables, entassés dans des quartiers populeux qui s’apparentent davantage à des bidonvilles qu’autre chose.

La Jirama on en parlera même pas. Aucune réelle modernisation, on est resté en mode bricolage vita gasy. Eau et électricité, les limites ont été atteintes depuis un bon moment. Côté soins médicaux et infrastructures médicales, c’est très simple : évitez de tomber malade à Madagougou.

L’évolution d’un pays s’apparente à l’élaboration d’une mayonnaise. Vous prenez le jaune d’oeuf, vous tournez avec un oignon, vous incorporez très progressivement l’huile, et sous vos yeux ébahis, la délicieuse composition prend forme et augmente de volume. Mais il faut quand même un certain doigté et une certaine patience pour arriver à un résultat satisfaisant.

A Madagougou, cette mayonnaise n’a jamais pris. Les préparateurs sont trop brouillons, trop kitoatoa. On a essayé différentes méthodes depuis toutes ces décennies mais le résultat est là : la mayonnaise a toujours tourné court, elle n’a jamais pris, elle n’a jamais monté. De temps en temps un petit peu mais pour retomber très vite. Et au final, ils se sont tous barrés avec l’oeuf, l’oignon et surtout l’huile. Zay, vita, plus de mayonnaise.

Du coup, les gros paresseux n’ont plus voulu se fouler. Alefa, on importe la mayonnaise, c’est tellement plus facile n’est-ce pas ?

En conclusion, dans un tel pays qui va à vau-l’eau, c’est devenu chacun pour soi. En mode survie, on n’a plus trop le temps de penser au « Fitiavan-tanindrazana« . C’est un gadget réservé aux gens nantis, qui n’ont pas à s’interroger s’ils vont manger ou pas tout à l’heure.

C’était donc la petite synthèse en cette veille d’indépendance. Un tableau pas glorieux du tout mais le pire c’est que personne ne songe toujours pas aujourd’hui à rassembler le jaune d’oeuf, l’oignon et l’huile.

C’est dommage.

elman

Digital Native Allez on y croit !

Subscribe
Me notifier des
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Coco
1 mois plus tôt

Dans la même veine, on aurait pu aussi se demander qu’avons nous fait de cette interdépendance ?

veritas
veritas
1 mois plus tôt

Madagascar qu’as tu fais de ton indépendance?10 ans après cette célébrè tribune rien ou presque n’a changé.

mpijery
mpijery
1 mois plus tôt

nous figurons aujourd’hui dans le top 5 des pays les plus pauvres du monde

J’étais effaré quand j’ai vu un courtisan qui défendait mordicus sur FB que c’est faux: on est le 7ème pays le plus pauvre et non le 5ème. Comme si ça faisait une quelconque différence d’être 7ème au lieu d’être 5ème 🙂

Modifié 1 mois plus tôt par mpijery
Rafangy
Rafangy
Expert
En réponse à  mpijery
1 mois plus tôt

une fois, ils ont sorti un tableau relatant le pnb ou pib comme quoi ce n’est pas nous le second pays le plus pauvre ! comme le dit si bien elman: tsy manaiky ho gisitra

Hary
Hary
1 mois plus tôt

Nos dirigeants ne peuvent s’en prendre qu’à eux même.
Plutôt que de renier la vérité , ils devraient prendre exemple sur les dirigeants fondateurs de la Corée du sud ou de la Malaisie.

zo.zefa
zo.zefa
1 mois plus tôt

Je pense qu’en 61ans d’indépendance on a droit à un très beau cadeau bien caractéristique d’une partie de ces années de m…ayonnaise en la personne du président actuel, tsy haninona tsy haninona fa mandany ny azo sady tsy mahay mihary fa maivan-doha****.

ACTUTANA