Que savons-nous faire nous les Malgaches ?

Ah. Et la fosse septique directement dans la rizière donc ?

Cette question, je me la pose souvent. Quand on lit n’importe quel article sur Madagascar, il y a 90% de chance pour que ça soit un article négatif, qui parle d’un dysfonctionnement, d’un problème, d’une malversation ou que sais-je d’autre dans le même registre. Du coup, la question revient comme les marronniers : « Que savons-nous faire nous les Malgaches ?« 

Voler. Copier. Arnaquer. Déformer. Truander. Détourner. Bidouiller. Corrompre. Détruire. Oui tout ça on sait très bien faire, on est même passé expert en la matière. Et quand on regarde l’état général du pays, tout y est. Comme on dit en malgache, « tsy misy mandeha @ laony« , rien ne marche comme ça devrait marcher, tout va de travers.

Et fatalement, en fonctionnant de cette manière, comment voulez vous empêcher que l’on devienne le pays le plus pauvre au monde ?

Il n’y a rien qui marche chez nous. Air Madagascar, Jirama, Administration, politique, économie, social : dans n’importe quel domaine, tout est pourri jusqu’à l’os, tout est gangrené.

Et cette élection présidentielle n’y échappera pas non plus. Comment voulez-vous organiser une élection présidentielle alors que vous ne savez même pas combien d’habitants il y a dans ce pays ? 25 millions ? 26 ? 27 même dans la revue « Prime » que j’ai lu dans l’avion. Combien d’adultes ? D’hommes ? De femmes ? D’enfants ? Comment faire avec un système d’État-Civil aussi moyenâgeux, qui fonctionne encore avec des registres papier et des machines à écrire du début du XIXè siècle ?

Tena ataovy sérieux letsy e. Je repense à une ancienne chronique où je disais qu’en France, l’Etat français ne laissait personne au bord de la route. Le miroir que j’en ai, à Madagascar, c’est qu’on dirait .. que tout le monde est au bord de la route. Et regarde comme des zébus passer le cortège des quelques dirigeants et mahitahita pour qui ça va bien. Très bien même, vive le 3V.

Je regarde les 5 dernières années, avec le mandat de M. Rajaonarimampianina. Sérieusement, à part expédier les affaires courantes, il a fait quoi de réellement novateur notre sursauteur en chef ? Quelque chose qui aurait pu avoir de vrais impacts dans les domaines économique et social ? Rien. Que dalle. Nada. Le vide sidéral. M. Rajaonarimampianina était sans doute un excellent comptable, mais dans la création, la créativité, de valeurs, de richesses, désolé mais c’était zéro la barre. Aiza ilay autoroute Tana-Tamatave ? Du vent oui. S’il y avait une seule megastructure à réaliser c’était pourtant bien celle-ci.

Puis aujourd’hui, je regarde l’ascension de M. Rajoelina et je me demande ce qu’il va nous proposer pour les 5 prochaines années. De velirano à Miami en passant par l’IEM et les cotons de Tulear, le doute m’habite fortement.

Oui certes, depuis ma position d’observateur, c’est si simple et si confortable de critiquer et l’on pourrait d’ailleurs me retourner la question de ce que je ferai si je dirigeai. Mais sur ce coup, comme nous sommes au pays des copieurs (mais qui collent très mal d’ailleurs), permettez-moi de garder mes brillantes idées pour les années à venir, pour pas que les idiots viennent me les saboter stupidement 🙂

Je dirai simplement que ce ne seront pas 2 ou 3 mesurettes prises à gauche à droite qui changeront les choses. On veut que la société malgache change radicalement ? Alors il faut engager les changements radicaux pour y arriver. Un chantier titanesque qui exige déjà pour commencer d’avoir les bonnes personnes au sommet de la pyramide.

Les avons-nous ? L’avenir nous le dira, et très vite. Et si nous ne les avons pas, alors permettez-moi, mes chers compatriotes, de vous annoncer un peu crûment … que vous êtes dans la merde. Pour pas changer diraient les plus blasés d’entre-vous.

elman

Digital Native Allez on y croit !

71
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
gerard
Membre
Gold

« l’excellent comptable » ayant failli, il nous reste le mauvais DJ, beaucoup de bruit et de copulation à prévoir 🙂

30 millions de malgaches en 2023 ?

Je comprends pas et...
Invité
Je comprends pas et...

On sait faire la fête. Pour ça nous sommes champions.

Serions-nous un peuple de cigales finalement ?

ramatoa
Invité
ramatoa

d’abord, nous ne savons pas mettre la bonne personne sur la bonne place. On nomme les amis, les membres de la famille même s’ils n’ont pas les compétences requises pour les postes
Par exemple, pourquoi Rivo Rakotovao était choisi comme président de la CENAT or il n’a pas fait aucune étude en droit, pourquoi on n’a pas gardé Honoré Rakotomanana. Nous avons tous la réponse.
Et autre exemples :
https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjBqN7PkdvfAhW1sHEKHVIOBhoQFjAAegQIChAB&url=https%3A%2F%2Fwww.madagascar-tribune.com%2FLe-gouvernement-s-y-soumet-et%2C19883.html&usg=AOvVaw0xy-695–qGLr9SM_ksSjZ

no name
Membre

ce que les gasy savent faire de mieux ces dernières décennies, c’est pisser contre le vent et pisser dans un violon

Inglewood
Membre

@ No Name,
Il y a un proverbe chinois qui dit :
Cela ne sert à rien de pisser contre le vent, sous entendu, vous vous en mettez plein les chaussures. Sic!

ramatoa
Invité
ramatoa

hahaha,
dia mitovy @ mandrora miantsilany izany , ny tompony ihany no voarora izany koa!

Ralek
Membre
VIP

C’est pas plutôt: « Il ne faut pas pisser contre le vent sinon, il te pissera dessus?  » 😀




Vazaha be
Membre
Gold

Ne vous inquiétez pas pour ça car vous avez eu comme Mairesse de Tanà qui savait inaugurer les pissotières en la personne de Lalao R. 🙂

kof
Editor

Nous n’arrivons pas à nous débarrasser de cette mentalité ancestrale et fondatrice, celle des Ntaolo, qui consiste à défricher un bout de forêt par le feu, d’y cultiver quelques années jusqu’à ce que la couche fertile soit balayée et de recommencer un peu plus loin, le tout en étant incapable de voir l’évidence : on laisse un sillage de désolation derrière soi pour les générations futures. On ne se défait pas de cette mentalité du « Na ho foana aza ny ala atsinanana » pour décrire une chose extrêmement peu probable voire impossible. Sauf que le ala atsinanana, on va bientôt l’appeler le désert de l’est.

Transposé au 20ème et au 21ème siècle et 25, 26 ou 27 millions de Malgaches plus tard, cette mentalité de prédation de l’instant présent et de l’insouciance pour l’avenir et pour les générations futures produit ce qu’on voit aujourd’hui : un pays en ruine sur tous les plans. Mais il paraît que cette mentalité est héritée des colons. Même dans la cause profonde du cancer on est à côté de la plaque. On préfère accuser l’autre, l’étranger. Normal, l’introspection, se remettre en question n’est pas notre fort. Nous dire que peut-être nous sommes les causes de nos propres malheurs nous est insupportable. L’autocritique, c’est comme nous insulter nous-même. Autant dire qu’on n’est pas sorti de l’auberge. On n’aperçoit même pas la sortie.

Ralek
Membre
VIP

Si ça se trouve, nos ancêtres, ceux qui ont quitté les côtes indonésiennes étaient tout simplement des parias! Des rébus de la sociétés forcés à s’exiler, mis dans leur pirogue et hop!

kof
Editor

Je ne pense pas que ça ait à voir avec un des pays d’origine. De façon générale, nous sommes métissés. 50% Asie, 50% Afrique. Je pense que ça a à voir avec la dureté des conditions que les premiers Malgaches devaient affronter pour coloniser le pays et l’apparente abondance des ressources, apparemment intarissables. C’étaient souvent des petits groupes humains qui faisaient comme bon leur semblait. Et quand les premiers Etats sont apparus à travers les premiers royaumes, cette mentalité était tellement ancrée et les ressources toujours abondantes comparées à la taille des populations que personne n’a pensé à la remettre en cause. Et quand les grands royaumes plus structurés du genre Sakalava ou Merina et encore plus tard le royaume de Madagascar sont arrivés ce n’était toujours pas un problème. Les Français ont essayé de rationaliser les ressources à la manière occidentale mais dès qu’ils sont partis, les vieux réflexes ancestraux ont repris le dessus pour arriver au résultat actuel. C’est mon analyse de la situation. Bien sûr je ne prétends pas détenir la vérité vraie, c’est juste une analyse comme une autre mais qui explique bien des choses.




Raleva
Invité
Raleva

nos ancêtres les papous, tsy mahamenatra izany e.

ramatoa
Invité
ramatoa

puis, nous ne sommes pas si moches, n’est ce pas?, hahahaha

rodlay
Invité
rodlay

Madagascar a le peuple qu’il mérite, le dirigeant qu’il mérite et tout semble en accord avec l’état général du pays. Triste mais c’est la réalité.

ramatoa
Invité
ramatoa

et votre conseil? bombarder le peuple et y ramener d’autre peuple pour y habiter ?

no name
Membre

hahaha

Raleva
Invité
Raleva

c’est dingue mais en comparant le pour et le contre, je le sens bien chez moi.




F
Membre
Gold

Faire émigrer la totalité des malgaches en forêt guyanaise et leur attribuer la surface nécessaire pour y vivre pendant 50 ans.
Madagascar dépeuplé la nature reprendrait ses droits.
Puis réintégration dans le pays où tout serait à faire sans possibilité d’utliser les restes..

no name
Membre

Madagascar dépeuplé de ses babakoto sera tout simplement pillé par d’autres

ramatoa
Invité
ramatoa

il ne reste plus que des trous laissés par les extractions (minières,…) de toutes genres

Rama
Invité
Rama

C’est notre mentalité qui fait que nous ne sommes pas enclins à un changement dans le bon sens. Rien qu’à entendre certaines personnes disant « laissez le 25 gagner et vous verrez que des Magro vont vous envahir partout »
C’est quelle mentalité ça?

Vzmb
Membre

Ah. Et la fosse septique directement dans la rizière donc ?

miteny ny sary 🙁

ramatoa
Invité
ramatoa

mety misy puisard absorbant koa ao antokontany ao e! sa ve hoe an an an ?

andriana
Invité
andriana

Le miroir que j’en ai, à Madagascar, c’est qu’on dirait .. que tout le monde est au bord de la route. Et regarde comme des zébus passer le cortège des quelques dirigeants et mahitahita pour qui ça va bien. Très bien même, vive le 3V.

Ah bah c’est sur qu’avec une moyenne d’1km de routes goudronnée construite tout les ans ils vont avoir le temps de bien les voir coincé dans l’embouteillage.

Senior
Invité
Senior

Il existe des solutions techniques pour ce genre de situation :
.Tout d’abord utiliser des fosses septiques toutes eaux du type Makiplast qui a l’avantage d’avoir les fils d’eau d’arrivée et d’évacuation pratiquement au même niveau. Avantage : ce niveau d’évacuation peut être conçu pour être plus haut que celui de la rizière.
.Si besoin, rajouter un filtre du même fournisseur pour améliorer le filtrage car celui livré avec la fosse septique peut ne pas suffire selon le niveau d’exigence demandé.
.Ensuite aménager à l’aval de ce filtre un ensemble phytoépuration avec des plantes aquatiques qui deversera ensuite de l’eau claire dans les rizières.

andriana
Invité
andriana

Ah tiens ya un truc 100% malgache qui marche bien en ce moment : les paniers en osier.
Ca a commencé timidement ya 2-3 ans maintenant on en trouve partout. Impossible d’aller au marché ou dans la rue sans voir quelqu’un avec.

Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

Depuis que les super marché en France ne donnent plus de sacs en plastiques, on est revenu comme dans les années 60, on ressort les cabas !

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!