Quel avenir pour Marc Ravalomanana ?

Après son discours de sortie de scène, que vous êtes nombreux à avoir jugé comme classe et élégant, la question se pose maintenant : quel avenir pour Marc Ravalomanana ?

Justement, dans ledit discours, Marc Ravalomanana n’a donné aucune indication sur ce qu’il comptait faire à court et moyen terme.

Du coup, les hypothèses sont nombreuses. Sur le plan politique, prendra-t-il la tête de l’opposition, comme vous êtes nombreux à le souhaiter ? Rien n’est moins sûr.

Et maintenant, que devrait faire Marc Ravalomanana ?

View Results

Loading ... Loading ...

Par contre, ce qui est quasiment sûr, c’est que Marc Ravalomanana continuera à développer sa machine Tiko. C’est un industriel, un entrepreneur né, il a ça dans le sang, il sait faire et il continuera donc à le faire. Et ce n’est pas plus mal, ce pays a besoin d’industrie, de proposer du travail à la population, aux agriculteurs.

Pour en revenir à cette problématique de l’opposition, c’est hélas il faut l’avouer, quelque chose qui n’est pas du tout dans les moeurs de la classe politique malgache. Etre dans l’opposition n’est pas très favorable pour le 3V, ceci expliquant cela sans doute. Et dans les jours à venir, le festival de retournement de vestes devrait ainsi battre son plein, par un seza quelconque alléché.

Ironie à part, si Marc Ravalomanana décline ce poste de leader de l’opposition, nous pouvons donc penser que ce seza de chef de l’opposition continuera donc à être désespérément inoccupé. Et pourtant, ce seza est mentionné noir sur blanc dans la Constitution actuelle.

Enfin, à la question de savoir quel avenir politique pour Marc Ravalomanana, à 69 ans, la réponse serait donc malheureusement : aucun. Il est donc temps pour lui de raccrocher les gants dans ce domaine.

… ou sinon… de préparer la relève ?

Partager l'article
elman

Digital Native Allez on y croit !

32
Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des
Balita
Invité
Balita

Marc Ravalomanana déclinera j’espère la place, car un chef de l’opposition devrait défendre non pas des interêts (au sens large du terme) mais surtout ses idées politiques, ses idéologies et sa vision des phénomènes sociaux-politiques.

Je n’ai rien vu de tout cela, ni dans un camp, ni dans l’autre.

Ianona
Membre
VIP

Il devrait s’occuper de son groupe ou de sa famille et oublier la politique, et même conseiller sa femme d’oublier cette cua de malheur.

Njaka
Invité
Njaka

Il devrait laisser la place pour laisser d’autres leaders emérger.

Vzmb
Membre
Actif

à 69ans Se consacrer uniquement à Lalao à ses enfants et petits enfants me semble opportun, s’asseoir au bord du lac paisiblement, avec pas loin, un sifflet à la disposition, boire un grand verre de lait, jouer avec les petits enfants, laisser l’administration de la société aux enfants, … aleo ny tanora no hitantana fa azy ny ho avy e, mais les conseils des dadabe sont toujours les bienvenues

Izy
Invité
Izy

La démonstration a été faite que ce n’est pas lui la source des troubles à Madagascar. Les adversaires qui ont tout dit à ce propos se retrouvent aujourd’hui devant leur supputation. Chapeau bas à cet homme.

Rama
Invité
Rama

A mon avis, 69 ans n’est pas si vieux que ça. Plus on est mâture, plus on a de l’expérience et il n’est handicapé d’aucun membre ni d’aucun sens. A 75 ans, De Gaulle avait encore battu Mitterand. Sauf qu’on ne sait pas ce que le 13 va faire à son encontre: va-t-il continuer à le tâcler ou non? etc., nous, on n’en sait rien.
En parallèle, rien ne l’empêche de préparer la relève.

Vzmb
Membre
Actif

je me demandais, si Tiko a été dissous et AAA prend la relève, qui va payer les impôts non réglés de Tiko ?

Rama
Invité
Rama

Dans un autre post, j’avais déjà rappelé que, dans les pays émergents, l’Etat subventionne quelques opérateurs nationaux (pas des opérateurs « commerçants » ni « affairistes ») afin de faire face à la mondialisation et à la concurrence des investisseurs étrangers. ça se fait dans pas mal de pays.
A Mada, à mon avis, il était le seul opérateur qui pouvait prétendre d’être en mesure d’assurer un tel rôle. Les mesures qu’il a instaurées (non-imposition des véhicules utilitaires et autres: beaucoup d’autres « opérateurs » en ont profité)
S’il n’a pas payé d’impôts durant une certaine période, qu’importe pour moi. A défaut d’appuis par l’Etat, il se les a créés.
Et d’un.
Et de deux: il n’a pas été dédommagé pour les dommages qu’il a subis en 2009. A Toliara p.ex. même le terrain/Magro a disparu de la carte.
En 2009, 75% de notre économie ont été contrôlés par des étrangers. En 2018, combien?
Question: qui est l’opérateur malagasy qui pourrait succéder à Ravalo? la majeure partie des plus fortunés sont des commerçants ou des opérateurs de services.

Vzmb
Membre
Actif

En 2018, combien?

je dirais 98% et ça rime en plus (2018 – 98 – ra8 – …) 😉

Vazaha be
Membre
Gold

Il devrait former des jeunes dans la Marc’s School
comment image
A l’entrée de celle-ci :
http://st-marc.csdm.ca/files/w-logoStMarc-coul.jpg




Debile Profond 2.1.5 ™
Membre
VIP

Attention,il y a une lessive efficace du même nom ! 🙂

Vazaha be
Membre

Ouais bah il aurait dû s’en servir plus souvent ! Et surtout dans son propre camps 😉

Rangita
Membre
Gold
Rangita

Il devrait continuer à prôner : « samia miasa mafy ary miasa tsara ».
Celui qui est en passe de gouverner soutient : « ampio ahy hanampiako anareo ».
Ces deux « doctrines » devraient s’alterner, périodiquement, à l’issu d’un suffrage.
Pour aboutir à un équilibre.

The Man
Membre
The Man

Une dernière danse pour les législatives, mettre en orbite la relève et puis jouir pleinement de sa vie de retraité. Bon vent, monsieur le Président!

mangableu
Membre
Gold

Il devrait etendre son empire industriel dans les autres régions pour qu’il y ait de l’emploi.




Raleva
Invité
Raleva

déjà redémarrer le peu qu’il y a à Tana lui semble difficile. on ne trouve presque plus de produit tiko. je crois qu’il doit vendre 🙂 et bouffer l’argent, à charge pour les enfants de créer leurs propres entreprises !

angady
Invité
angady

moi, je serais d’avis qu’il reprenne en main la marie d’Antananarivo. En premier lieu, cesser de dépendre de l’État central en terme budgétaire, et prendre sa b.te et son couteau pour redresser les principaux problèmes liés aux infrastructures, la sécurité, le transport, la gestion des déchets. il avait un plan solide pour le pays tout entier, eh bien qu’il l’applique pour la capitale, tant qu’il y est.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!